Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 16 sur 16 - triés par pertinence
  • ciboire
    ciboire Draveil - centre - 1 place de la République
    Auteur :
    [] Martin François-Hubert
    Inscriptions & marques :
    identifiable ; peut-être poinçon de François-Hubert Martin.
  • Ensemble de 46 verrières - Église Saint-Joseph des Épinettes
    Ensemble de 46 verrières - Église Saint-Joseph des Épinettes Paris 17e arrondissement - 40 rue Pouchet - en ville
    Description :
    une arcature trilobée (2), Marthe (3), Rita, « RESTAURATION PAR LUX SIX, LILLE, 1992 » (4), François ), Alphonse de Liguori évêque (121), Hubert (122), Georges (123), Étienne (124), Antoine de Padoue (125 Saint-Sacrement (A), Saint Joseph portant l’Enfant Jésus (B), Saint François d’Assise (C), bouquet de
    Illustration :
    Saint François de Sales, par L. Chanussot, 1911-1912. IVR11_20097500365NUC4A Saint Hubert, par L. Chanussot, 1912. IVR11_20097500389NUC4A Saint François d'Assise en buste, par L. Chanussot, 1912. IVR11_20097500404NUC4A
    Représentations :
    saint François de Sales saint Hubert saint François d'Assise
    Contributeur :
    Redacteur Callias-Bey Martine
  • Maison-atelier d'André François
    Maison-atelier d'André François Grisy-les-Plâtres - rue Robert Machy - en village - Cadastre : 2018 AD 01 253
    Titre courant :
    Maison-atelier d'André François
    Description :
    La maison occupée par André François est une grande maison rurale, divisée en deux habitations une remise et à l'étage, le premier atelier d'André François, ouvert dans les années 1960, d'une surplombe la plaine du Vexin et abrite le second atelier d'André François, réalisé selon les plans de son François, fait partie de cette catégorie de demeures qu'on peut dire"habitées". Son atmosphère nait de François a réalisé une première série de trompe-l’œil. Il y a peint une crédence, sur le rebord de laquelle qu'occupaient André François et son épouse. Au mur, des dessins d'enfants, des tableaux et des objets l'atelier. La table de travail d'André François est toujours là, face à la verrière largement ouverte sur la
    Illustration :
    Pièce de séjour : détail des jouets et masques collectionnés par André François Pièce de séjour : compositions de jouets anciens réalisées par André François Premier étage : atelier d'André François IVR11_20189500140NUC4A Premier étage: peinture collectionnée par André François (chambre dite"aux oiseaux Premier étage : trompe-l'oeil dans la chambre d'André François IVR11_20189500146NUC4A
    Texte libre :
    D'après Janine Kotwica, auteur du catalogue et commissaire de l'exposition "André François , l'imagination graphique" à l’École Estienne (8 janvier-15 février 2018), la carrière d'André François est , sérigraphie, eau-forte, lithographie), André François crée un style unique, fondé sur le recours aux , réalisé pendant la guerre, parait en 1949, tout comme Little Boy Brown. André François travaille de façon traduits en français. Proche de Jacques Prévert, André François conçoit avec lui Point du Jour, et en 1952 d'André François pour de nombreuses campagnes publicitaires (Silexore, Perrier, les In-Trou-ables commercial qu'il s'agit de vanter. En 1972, André François réalise une célèbre campagne pour le Nouvel illustrations pour adultes tiennent également une place très importante dans l’œuvre d'André François, depuis de dessins de presse commentés qui rendent compte des nombreuses contributions d'André François aux ...) et américaines (d'avril 1963 à juillet 1991 André François réalise 55 couvertures pour le New Yorker
    Historique :
    André François (André Farkas, dit François) nait à Temesvar - aujourd'hui Timisoara en Roumanie- le d'arts graphiques que celui-ci vient d'ouvrir rue Férou (et qui fermera en 1935). André François obtient naturalisation en 1939, André François est versé dans la classe 40 mais ne sera pas incorporé en raison de la Naturel Régional du Vexin. Malgré un relatif éloignement avec la capitale, André François va mener jusqu'à apprécie beaucoup et où elle effectue de nombreux séjours. André François et son épouse y retrouvent en
    Référence documentaire :
    André François et la publicité André François et la publicité. Laurence Perrigault et Léa Martin . 18 rue Robert Machy. Maison d'André François. (erreur dans le numéro) · Le dossier comporte deux . Margny-lès-Compiègne, Centre André François, 2018. André François. L'imagination graphique André François. L'imagination graphique.Janine Kotwica
  • Ensemble de 65 verrières - Église Notre-Dame de la Cité paroissiale de Saint-Honoré d'Eylau et chapelle Sainte-Thérèse
    Ensemble de 65 verrières - Église Notre-Dame de la Cité paroissiale de Saint-Honoré d'Eylau et chapelle Sainte-Thérèse Paris 16e arrondissement - 66 bis avenue Raymond Poincaré - en ville
    Description :
    Denis évêque entre Rustique et Éleuthère, Charité de saint Martin ; au soubassement : deux haches François d’Assise. Soubassements : cartouches légendaires tenus par deux chiens adossés, 3 écus évoquant ). Saint Ignace de Loyola à Montserrat, Enseignement de saint François-Xavier. Soubassements : phylactère ; R. Freida, cart., 1906. Baie 15 (2 lancettes, H.1,90xL.0,87). Saint François de Sales confie la 18 (2 lancettes, H.1,90xL.0,87). Prédication de saint François de Sales, Saint Vincent de Paul
    Illustration :
    Charité de saint Martin, par F. Gaudin, 1901. IVR11_20097500603NUC4A Saint François d'Assise parle aux animaux, par F. Gaudin, 1901, 1902. Gaudin, Félix (peintre Saint François Xavier prêche devant saint Ignace de Loyola à l'université de Paris, par F. Gaudin Sainte Jeanne de Chantal reçoit les Constitutions de saint François de Sales, par F. Gaudin, 1906 Saint François de Sales convertit les hérétiques, par F. Gaudin, 1902, 1906. Gaudin, Félix (peintre
    Représentations :
    charité de saint Martin saint François d'Assise saint François Xavier saint François de Sales
    Contributeur :
    Redacteur Callias-Bey Martine
    Référence documentaire :
    , ill. p. 582-583 ; cat. 803-894 p. 551, pl. c425-445. LUNEAU, Jean-François. Félix Gaudin, peintre
  • verrières des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne (1830 -2000)
    verrières des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne (1830 -2000)
    Illustration :
    . Fialeix François (verrier), Chatel R. (dessinateur), 1846. IVR11_19859200271XA . Fialeix François (verrier), Chatel R. (dessinateur), 1843. IVR11_20019200021VA assiste Louis XIII et soigne les malades, par François Fialeix (?) maître-verrier, 1860 92 - Saint-Cloud, église Saint-Clodoald. Verrière : Prêtre officiant, réalisée par François Fialeix 92 - Colombes, chapelle funéraire de la famills Parmont. Verrière : Saint Hubert, réalisée par 94 - Limeil-Brevannes, église paroissiale Saint-Martin. Verrière de Saint Martin, réalisée vers 94 - Sucy-en-Brie, église paroissiale Saint Martin, ensemble de 3 verrières : Histoire de Saint Martin. IVR11_19849400089VA charité et menant ses enfants trouvés à Bicêtre, réalisée par G. Hubert à la fin du 19ème siècle conduite par la Vierge accompagnée de saint François-Xavier et sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. A la
  • Maison-atelier de Félix Martin-Sabon
    Maison-atelier de Félix Martin-Sabon Ronquerolles - 22 rue du Prieuré
    Titre courant :
    Maison-atelier de Félix Martin-Sabon
    Description :
    et est agrandie à la fin du XIXe siècle par Nathalie et Félix Martin-Sabon. Possédant un étage, elle l’intérieur de l’atelier se trouve une cheminée monumentale ornée d’un bas-relief réalisé par Nathalie Martin -Sabon en 1909, représentant le couple Martin-Sabon admirant le paysage. Au sous-sol est installée une l’atelier. Nathalie Martin-Sabon a également placé au sous-sol son four à potier. A côté de l’atelier , Félix Martin-Sabon fait construire en 1885 un laboratoire photographique sur l’emplacement d’une
    Illustration :
    Détail de la porte d'entrée installée par Félix Martin-Sabon (1) IVR11_20199500074NUC4A Détail de la porte d'entrée installée par Félix Martin-Sabon (2) IVR11_20199500075NUC4A Porte de la cave dessinée par Félix Martin-Sabon IVR11_20199500076NUC4A Vue de la verrière de l'atelier de Nathalie Martin-Sabon IVR11_20199500082NUC4A Détail de la verrière de l'atelier de Nathalie Martin-Sabon (1) IVR11_20199500088NUC4A Détail de la porte de l'atelier de Nathalie Martin-Sabon IVR11_20199500094NUC4A Détail de la porte de l'atelier de photograhie de Félix Martin-Sabon (1) IVR11_20199500098NUC4A Détail de la porte de l'atelier de photograhie de Félix Martin-Sabon (2) IVR11_20199500099NUC4A Détail de la porte de l'atelier de photograhie de Félix Martin-Sabon (3) IVR11_20199500100NUC4A Détail de la porte de l'atelier de photograhie de Félix Martin-Sabon (4) IVR11_20199500101NUC4A
    Représentations :
    La maison principale présente divers décors, réalisés par Nathalie Martin-Sabon. Ils illustrent de humaine, figure animale) qui soutiennent le balcon. Nathalie Martin-Sabon a aussi décoré la cheminée d’une , complétés d’inscriptions en noir. L’atelier a également été décoré par les époux Martin-Sabon. Des éléments et réalisé par Nathalie Martin-Sabon, qui représente le couple Martin-Sabon contemplant le paysage une citation attribuée à saint François de Salles : « le bruit ne fait pas de bien » et « le bien ne
    Historique :
    Tassard par le photographe-archéologue Félix Martin-Sabon et son épouse Nathalie Martin-Sabon, née un atelier pour Nathalie Martin-Sabon dans le parc. Félix Martin-Sabon se fait construire à côté un qu’il l’utilise jusqu’en 1930. Les époux Martin-Sabon travaillent six mois par an dans leur atelier et laboratoire de Ronquerolles, jusqu’à la mort de Nathalie Martin-Sabon en août 1931. A la maison, l’atelier et Martin-Sabon en 1893. Cette seconde maison a servi de maison de jardinier et d’écuries, mais aussi d’atelier d’ébénisterie pour Félix Martin-Sabon.
  • Villa "Adeline"
    Villa "Adeline" Écouen - 5 rue Adeline - Cadastre : 2014 AD 310-312
    Historique :
    13 août 1787, elle est vendue par Charles Martin Doyen caissier du trésor royal, demeurant à Paris achetée par le comte François Raymond Rivière de Narbonne-Pelet (par l'intermédiaire de Claude François
    Référence documentaire :
    Vente de la maison et de son jardin à Adeline, par Charles Martin Doyen, caissier du trésor royal Charles Martin Doyen, caissier du trésor royal, demeurant à Paris. 13 août 1787.
  • vieux cimetière
    vieux cimetière Meaux - 16 avenue Clemenceau - - Cadastre : 2014 BV 125
    Illustration :
    La chapelle des familles Leblanc-François, à décor néo-gothique, avec une porte en fonte ornée de Tombe de la famille Aimé-Martin, datant de l'entre-deux-guerres. IVR11_20077700066X
  • dossier de synthèse sur les escaliers, rampes d'appui et départs de rampe d'appui
    dossier de synthèse sur les escaliers, rampes d'appui et départs de rampe d'appui Paris
    Annexe :
    graveurs, Paris, Bruxelles, 1928,1930, 2 vol. BLONDEL (Jacques-François), De la distribution des maisons . BLONDEL (Jacques-François), Architecture française ou recueils de plans et élévations, coupes et profils , Jombert, 1751-1756, 4 vol. BLONDEL (Jacques-François), Cours d’architecture française ou traité de la ordinaire des bâtiments du Roy et de ses monnoyes, Paris, l’Auteur, Duchange, 1723. FORTY (Jean-François , François Langlois, 1623 LE MUET (Pierre), [intr. et notes par Claude Mignot], Manière de bien bastir pour , Hazan, 1991. BABELON (Jean-Pierre) et MIGNOT (Claude), dir., François Mansart, le génie de . BELHOSTE, Jean-François et alii, La métallurgie normande XIIe-XVIIe siècles, La révolution du haut-fourneau . BEYLIER (Hubert) et BONTEMPS (Daniel), « La rampe en fonte du XVIIe siècle de l'escalier de l'hôtel Le , dactyl. CABESTAN (Jean-François), La Conquête du plain-pied :l’immeuble à Paris au XVIIIe siècle, Paris Paris-Sorbonne, 2006. CASTELLUCCIO (Stéphane), Les Collections royales d’objets d’Art de François Ier
    Illustration :
    Fragment de la rampe d'appui provenant de l'hôtel Moret de Saint Martin dit Colbert détruit, musée
    Texte libre :
    savoir-faire exceptionnel. Cet inventaire a été réalisé par Jean-François Leiba-Dontenwill dans le cadre , Inventaire général... Bussière Roselyne (réd.), Leiba-Dontenwill Jean-François (réd.), Kruszyk Laurent (phot
    Contributeur :
    Leiba-Dontenwill Jean-François
  • église paroissiale Saint-Aspais
    église paroissiale Saint-Aspais Melun - rue Saint-Aspais rue du Miroir - en ville - Cadastre : 1985 AT 103
    Auteur :
    [architecte] François Jean
    Historique :
    Saint-Jacques-de-la-Boucherie, imprima à l'édifice le style flamboyant très orné développé par Martin -maçon Jean François acheva le choeur de Saint-Aspais sur les plans de Jean de Felin. A la suite d'un
  • Ensemble de 21 verrières - Chapelle Saint-Pierre-Julien Eymard ou Corpus Christi (Pères du Très-Saint-Sacrement)
    Ensemble de 21 verrières - Chapelle Saint-Pierre-Julien Eymard ou Corpus Christi (Pères du Très-Saint-Sacrement) Paris 8e arrondissement - en ville
    Description :
    Alacoque, Claire d’Assise, la Bienheureuse Ève, recluse de Saint-Martin de Liège et grande dévote de et Paul, Marie-Madeleine, Louis, Benoît Labre, Tarcisius et François d’Assise ; autoportrait du
    Représentations :
    saint François d'Assise
    Contributeur :
    Redacteur Callias-Bey Martine
  • Verrières religieuses parisiennes du 19e siècle
    Verrières religieuses parisiennes du 19e siècle
    Texte libre :
    Centre André Chastel par Martine Callias-Bey, ingénieur d'études du Ministère de la Culture et de la -272.Martine Callias Bey, « Les édifices néogothiques parisiens et leurs verrières : églises et . Michel Hérold et Jean-François Luneau, « À la recherche du vitrail Art nouveau (1889-1914) » dans Le patrimoine, 2014, p. 370-407.Jean-François Luneau, « Le vitrail à l’ère industrielle (1830-1914) », dans Le
    Contributeur :
    Redacteur Callias-Bey Martine
  • Quartier de Gassicourt
    Quartier de Gassicourt Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Historique :
    Paris. L’acquéreur des terres et seigneurie de Gassicourt est un voisin, François de Sénozan, seigneur chevaux, 5 vaches. Le nouveau propriétaire, François Olivier de Sénozan, pour améliorer les bénéfices de terres agricoles sur les Vaux Notre-Dame et le fief Saint-Martin et y construit treize maisons qui
  • le mobilier de l'église Saint-Aspais
    le mobilier de l'église Saint-Aspais Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Auteur :
    [sculpteur] Adam François [facteur d'orgues] Martin Constant
    Historique :
    retable, ainsi que le jubé, sont démontés ; le choeur est carrelé à neuf par François Adam, maître
  • château de Dino
    château de Dino Montmorency - 74 avenue Charles-de-Gaulle - Cadastre : 2015 ac 62
    Description :
    hall de 100m2 surplombé d’un escalier d’honneur (style François Ier), une salle à manger lambrissée
    Illustration :
    Console soutenant le cabinet en saillie. Elle est ornée de la salamandre de François 1er
    Historique :
    ancien vivier à poissons qui jouxte sa propriété en contrebas de la Collégiale Saint-Martin. Il s'y fait corps de bâtiments de construction récente (style François Ier) avec colonne, tourelles, campanile en avec grand escalier (style François Ier) conduisant à un autre salon (style Louis XVI). A gauche dans
  • Architectures de brique en Ile-de-France
    Architectures de brique en Ile-de-France
    Illustration :
    92, Colombes, immeuble, 41 rue Henri-Martin. Façades de brique claire avec angle arrondi et 92, Levallois-Perret, usine de chocolat François Meunier , 70 rue Baudin . Elévation de la façade 92, Malakoff, immeuble , 11 rue François-Coppée. Elévation de la façade de brique et de béton sur
1