Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 25 - triés par pertinence
  • Cité-jardin des Martraits
    Cité-jardin des Martraits Mantes-la-Jolie - 4-30 avenue Victor Hugo 1-4 impasse Victor Hugo 67-73 rue Saint-Vincent 66-78 rue Saint-Vincent 1 rue du Clos-Pinet - en ville - Cadastre : 2014 AD 48-78
    Description :
    La Cité-jardin des Martraits se déploie à l'emplacement de l'ancien parc du couvent des Bénédictines. Elle est délimitée par l'avenue Victor Hugo (8-30), la rue Saint-Vincent (67-73 et 66-78) et la point de vue architectural : Le premier type de maisons (A) est situé de chaque côté de la rue Saint chaîne, tuiles mécaniques, un étage carré. La toiture à deux pans présente des variantes pour trois maisons jumelles sur quatre avec la présence de pignons couverts. Le décor reste modeste : bandeaux de soubassement en moellons calcaire et un étage couvert d'enduit. La toiture est en tuiles mécaniques, à deux allèges des fenêtres. Un motif de brique formant un losange est placé à la jonction centrale des maisons
    Illustration :
    Plan général de la cité-jardin (non réalisé), non daté, non signé (AM Mantes-la-Jolie, non coté daté (AM Mantes-la-Jolie, non coté). IVR11_20167800475NUC4A (AM Mantes-la-Jolie, non coté). IVR11_20167800473NUC4A (AM Mantes-la-Jolie, non coté). IVR11_20167800479NUC4A (AM Mantes-la-Jolie, non coté). IVR11_20167800474NUC4A -jardins (non réalisé), Marabout (architecte),1924 (AM Mantes-la-Jolie, non coté) IVR11_20167800471NUC4A Mantes-la-Jolie, non coté). IVR11_20167800483NUC4A Plan et élévation d'une maison individuelle (non réalisé), non signé, non daté (AM Mantes-la-Jolie Mantes-la-Jolie, non coté). IVR11_20167800485NUC4A Plan de la cité-jardin des Martraits (réalisé), Marabout (architecte), 1928 (AM Mantes-la-Jolie
    Texte libre :
    La cité-jardin des Martraits, composée de 31 maisons construites entre 1923 et 1930 est le fruit s'inscrit dans la continuité de la reconversion, à partir de 1923, de l'ancien couvent des Bénédictines en
    Historique :
    Lors de la séance du conseil municipal du 25 mai 1923, le maire de Mantes-la-Jolie, M. Auguste spécialiste des cités-jardins, et M. Marabout, architecte principal de la ville de Mantes-la-Jolie, fut Goust, proposa une demande de garantie communale dans le cadre d'un projet de construction, par la société d'habitations de Mantes, d'une cité-jardin construite sur le parc de l'ancien couvent des d'abord présenté. La séance extraordinaire du 15 décembre 1928, en application de la loi Loucheur, proposa un programme complémentaire de constructions de la cité-jardin des Martraits (architectes M.Marabout
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 4-30 avenue Victor Hugo 1-4 impasse Victor Hugo 67-73 rue Saint-Vincent 66-78
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Hôtel des postes
    Hôtel des postes Mantes-la-Jolie - 17 rue Gambetta - en ville - Cadastre : 2014 ab 305
    Description :
    pan coupé de l'entrée est orné d'un cartouche sculpté portant la date et d'un fronton cintré sculpté aux armes de la ville. Il est couvert d'un toit en pavillon. L'aile qui s'étend le long de la rue
    Dates :
    1912 daté par source porte la date
    Illustration :
    Façades sur rue. Dessins de J. Deschamps. 1912. (AM Mantes-la-Jolie, Fi 160 Coupes transversales et longitudinales. Dessins de J. Deschamps. 1912 (AM Mantes-la-Jolie, Fi 161 Plan du rez-de-chaussée et du sous-sol. Dessin de J. Deschamps. 1912. (AM Mantes-la-Jolie, Fi 162 Plan du 1er étage et du 2e étage. Dessin de J. Dechamps. 1912. (AM Mantes-la-Jolie, Fi 163 Plan du projet d'agrandissement. Le rez-de-chaussée. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 1M 71 Plan du projet d'agrandissement. Le 1er étage. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 1M 71 Elevation et plan vers 1940. (AM. Mantes-la-Jolie, 1 M 1) IVR11_20177800483NUC4A Détail du décor sculpté qui couronne le pan coupé de l'entrée. On voit les armes de la ville L'aile le long de la rue Gambetta. On voit la différence entre le rez-de-chaussée qui date de 1912 Vue de la façade arrière qui est très différente de la façade principale. IVR11_20157800318NUC4A
    Historique :
    En 1912, le conseil municipal a décidé la construction de l'hôtel des postes sur l'emplacement d'un , demeurant à Mantes. Le 1er juillet 1913, l’administration des postes entre en jouissance de l'immeuble qui lui est loué par la ville. La réception des travaux n'a lieu qu'en 1918. En 1937, des travaux
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 17 rue Gambetta - en ville - Cadastre : 2014 ab 305
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    AM Mantes-la-Jolie, 1M 63 à 66. Hôtel des postes, construction et extension. AM Mantes-la-Jolie AM Mantes-la-Jolie, 1M 71. Hôtel des postes, extension. AM Mantes-la-Jolie, 1M 71. Hôtel des
  • Mairie-école, actuellement centre de vie sociale Paul-Bert
    Mairie-école, actuellement centre de vie sociale Paul-Bert Mantes-la-Jolie - Gassicourt - - en ville - Cadastre : 2014 AO 728
    Description :
    rez-de-chaussée. La façade principale, très étroite, n'avait qu'une travée, mais n'en était pas moins rez-de-chaussée qui se trouve dans le prolongement de la classe plus ancienne et est partiellement les deux la mairie se composait d'un avant corps de deux travées surmonté d'un campanile. La mairie -école de cette période avait donc une façade principale ordonnancée autour de la mairie. Celle-ci la salle des mariages à l'étage. De chaque côté, se trouvaient les pavillons des logements de garçons se trouve au nord, de part et d'autre de la mairie (détruits), et l'école de fille (encore en
    Illustration :
    . 1893. AM, Mantes-la-Jolie, 4 M GAS 2 IVR11_20177800477NUC4A Projet de groupe scolaire par Emile Duval, architecte d'arrondissement. 1893. AM. Mantes-la-Jolie,4 . 1897. AM. Mantes-la-Jolie,4 M GAS 2 IVR11_20177800481NUC4A logement. 1901. AM Mantes-la-Jolie 1M Gas IVR11_20177800453NUC4A Projet d'agrandissement de 1922. Plan du rez-de-chaussée. AM, Mantes-la-Jolie, 1 M GAS 6 Plan du rez-de-chaussée de la mairie et du groupe scolaire en 1922. AM, Mantes-la-Jolie, 1 M GAS 6 Plan du premier étage de la mairie et du groupe scolaire en 1922. AM, Mantes-la-Jolie, 1 M GAS 6 Projet d'agrandissement par J. Deschamps en 1907. AM. Mantes-la-Jolie, 4 M GAS 3 Projet d'agrandissement par Caro en 1922. Plan du rez-de-chaussée. AM. Mantes-la-Jolie, 4 M GAS 4 Projet d'agrandissement par Caro en 1922. Plan de l'étage. AM. Mantes-la-Jolie, 4 M GAS 4
    Texte libre :
    L'histoire de la mairie-école de Gassicourt est complexe : un premier projet réalisé en trois phases de 1893 à 1904. C'est la mairie-école telle qu'elle apparaît sur les cartes postales. Le second
    Historique :
    1904. C'est l'entrepreneur de Mantes-la-Ville Jules Gautier qui a été chargé des travaux de maçonnerie En 1872, la mairie-école de Gassicourt était installée dans une maison acquise en 1869 et qui se 1892. Il témoigne d'une vision à long terme, la population de Gassicourt étant en augmentation à la , successeur de Duval. En 1902 fut prise la décision par le conseil municipal de construire la mairie et subsistants le long de la rue Alphonse Guérin. Enfin en 1922, le projet d'agrandissement réalisé par l’architecte communal Pierre Caro a donné la configuration que les bâtiments avaient à la veille de la guerre . A l'origine école de fille, le bâtiment était devenu en 1904 école de filles et de garçons. La
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - Gassicourt - - en ville - Cadastre : 2014 AO 728
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Musée Duhamel
    Musée Duhamel Mantes-la-Jolie - 16 rue L'Evesque - en ville - Cadastre : 2014 AB 21
    Description :
    entourée d'une galerie, le tout supporté par des colonnettes en fonte. Ce volume a été modifié lors de la
    Dates :
    1906 porte la date
    Illustration :
    Façade principale et coupe. Dessin de Maurice Nalet. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28 Coupe longitudinale sur le bâtiment. Dessin de Maurice Nalet. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28 Plan des trois niveaux. Dessin de Maurice Nalet. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28) IVR11_20157800375NUC4A Façade principale. Dessin de Maurice Nalet. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28) IVR11_20157800376NUC4A Détail du décor de la façade principale. Dessin de Maurice Nalet. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28 Façade sur rue. Dessin de Maurice Nalet. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28) IVR11_20157800378NUC4A Projet de restauration des façades en 1937. Tirage. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28 Projet de restauration des façades en 1937. Dessin de Raymond Marabout. (AM Mantes-la-Jolie, 5M28 Relevé de la façade principale. Projet de restauration en 1981. Tirage. (AM Mantes-la-Jolie 53 W Relevé de la façade nord. Projet de restauration en 1981. Tirage. (AM Mantes-la-Jolie 53 W 123
    Texte libre :
    , constitue la synthèse de l'ambition pédagogique de la IIIe République et de la vocation universaliste du
    Représentations :
    Le musée fait référence au style Louis XVI par son volume et son décor. La façade principale est guirlandes et de nœuds. Des modillons ornent la corniche des deux façades principales. Les bas-reliefs
    Historique :
    édifice et l’ensemble de son contenu à la ville de Mantes, à la condition que celle-ci conserve la premier temps, la donation est faite à la ville sous réserve d'usufruit puis en 1916 le couple renonce à cet usufruit. Fermé pendant la Seconde Guerre mondiale et laissé à l’abandon après, le musée est
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 16 rue L'Evesque - en ville - Cadastre : 2014 AB 21
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    AM, Mantes-la-Jolie, Délibérations du conseil municipal, 19/08/1906 AM, Mantes-la-Jolie AM Mantes-la-Jolie, 2 R 4. Musée Duhamel, catalogue meubles et objets, s.d. AM Mantes-la-Jolie, 2 AM Mantes-la-Jolie, 2 R 4. Musée Duhamel, Actes de donation AM Mantes-la-Jolie, 53 w123 à 129. Musée Duhamel, aménagement en conservatoire de musique, 1982 -1989 AM Mantes-la-Jolie, 53 w123 à 129. Musée Duhamel, aménagement en conservatoire de musique, 1982 p.167 La chronique de Mantes ou histoire de Mantes du XIe siècle jusqu'à la Révolution. Durand, A .,Grave, E., 1883. La chronique de Mantes ou histoire de Mantes du IXe siècle jusqu'à la Révolution . Mantes : Le Petit Mantais.
  • Quartier de Gassicourt
    Quartier de Gassicourt Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Illustration :
    Plan du lotissement Port Fouquet. Mantes-la-Jolie. Permis de construire 65/77 Plan masse de logements HLM de Candilis et Brunache, lauréats du concours Million. Mantes-la-Jolie Façades Ouest des logements HLM de Candilis et Brunache. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 68 Façades Est des logements HLM de Candilis et Brunache. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 68/55 . Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 68/55. IVR11_20167800211NUC4A Plan détaillé des cellules de 3 pièces des logements HLM de Candilis et Brunache. Mantes-la-Jolie Plan parcellaire de la ville entre la rue Castor et la rue de la Papeterie. 1/2000e (AM Mantes-la Plan du rez-de-chaussée et d'un étage courant des logements HLM de Candilis et Brunache. Mantes-la Vue du groupe sculpté figurant la fusion de Mantes et de Gassicourt. IVR11_20167800354NUC4A -Jolie, n.c.) IVR11_20157800528NUC4A
    Texte libre :
    appelée Mantes-Gassicourt jusqu'en 1953 où elle est devenue Mantes-la-Jolie. territoire était très vaste elle a attiré le chemin de fer avec la gare Mantes-Embranchement puis la papeterie Braunstein. La commune de Gassicourt a fusionné avec Mantes en 1930 et la nouvelle commune s'est
    Historique :
    Le village de Gassicourt, placé au cœur d’un vaste territoire entre la ville de Mantes et la nombreuses donations qui suivent cette fondation sont le fait des comtes de Mantes, de la famille des , le sous-préfet de Mantes, M. Cassan décrit le déclin irrémédiable de la vigne dont la superficie a ligne Paris-Rouen avait comme seule gare Mantes-Station, sur le territoire de Mantes-la-Ville. C’est construite : la gare Mantes-Embranchement sur le territoire de Gassicourt. Cette nouvelle station est premier temps, Mantes Embranchement donne naissance à « un hameau de la station » qui selon le recensement rattachement à Mantes se pose. La municipalité de 1925 est élue sur ce projet et la décision est votée en 1929 . La ville de Mantes réussit un agrandissement important scellant le destin de Mantes-Gassicourt . Devenu un quartier de Mantes, Gassicourt offre des possibilités importantes de construction. La seigneurie de Rosny, longé par la Seine au nord et traversé par le « grand chemin » devenu « route royale » a
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Croix
    Croix Mantes-la-Jolie - 7 rue du Coteau - en ville - Cadastre : 2014 AD 400
    Description :
    Cette croix monumentale en ciment surplombe la rue du Coteau. Elle est constituée d'une base arbre. Un chapiteau à décor végétal supporte la croix dont les bras, de section cylindrique, se
    Dates :
    1925 porte la date
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la croix monumentale, rue du Coteau. IVR11_20167800433NUC4A Détail de la croix monumentale, rue du Coteau. IVR11_20167800434NUC4A
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur la face avant de la base de la croix : C. Crux Ave 1925 Inscriptions sur les pourtours de la base de la croix : noms d'hommes disparus en 1939-1945
    Historique :
    Mantes-la-Jolie. Cette croix monumentale en ciment est située sur la parcelle occupée autrefois par le patronage de
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 7 rue du Coteau - en ville - Cadastre : 2014 AD 400
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Palais de Justice
    Palais de Justice Mantes-la-Jolie - 20 avenue de la République - en ville - Cadastre : 2014 ah 311
    Dates :
    1906 porte la date
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade sur la rue de la République. IVR11_20157800299NUC4A Vue de la façade. IVR11_20157800619NUC4A Vue de la façade latérale. IVR11_20157800354NUC4A Vue du hall d'entrée. La porte de la salle d'audience est mise en valeur par un décor architecturé Vue d'ensemble de la salle d'audience. IVR11_20157800351NUC4A Détail de l'estrade où siègent les magistrats et de la barre des témoins. Les alvéoles du plafond La ferronnerie de l'un des balcons de l'étage. IVR11_20157800347NUC4A Détail de la ferronnerie d'un balcon de l'étage dont le motif est caractéristique du début du 20e
    Texte libre :
    Le palais de justice de Mantes-la-Jolie a une position urbaine symbolique, en face de la sous -préfecture sur la route nationale à l'entrée du centre ancien. C'est un bâtiment de style néo-classique dont
    Historique :
    Le palais de justice, aujourd'hui tribunal d’instance de Mantes-la-Jolie, a été construit en 1906 par l'architecte Albert Petit, sous la tutelle de l'architecte Jules Deschamps, inspecteur. Les remplacer l'ancien auditoire adjacent à l'hôtel de ville devenu trop exigu. La parcelle occupée par l'hôtel
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 20 avenue de la République - en ville - Cadastre : 2014 ah 311
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Maison, 62 rue Alphonse Durand
    Maison, 62 rue Alphonse Durand Mantes-la-Jolie - 62 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 134
    Description :
    bordures de la maison sont marqués par une chaîne alternant briques et ciment. Un décor de fleurs en céramique peinte verte et blanche vient encadrer la baie centrale de l'étage, dont le balcon est supporté , le portail et la grille d'entrée. La date de la maison, 1907 est portée dans un losange sous le
    Dates :
    1907 porte la date
    Illustration :
    Vue de la façade principale. IVR11_20167800759NUC4A
    Historique :
    le géomètre Henri Chicoineau qui réalisa plusieurs études à Elisabethville comme à Mantes-la-Jolie . Son successeur dans ces lieux, M. Thomas, participa à la réalisation des plans de reconstruction de la ville au sortir de la deuxième guerre mondiale. La maison est toujours aujourd'hui un cabinet de
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 62 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 134
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Ensemble de cinq maisons, 11-19 rue Alphonse Durand
    Ensemble de cinq maisons, 11-19 rue Alphonse Durand Mantes-la-Jolie - 11-19 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 348 2014 AD 349 2014 AD 350 2014 AD 376 2014 AD 377
    Description :
    traitements de façade différenciés, une unité dans la modénature les caractérise. Entre le 15 et le 17 est portée la date "1900". La maison 15 rue Alphonse Durand se caractérise par un chainage de pierre et un remplissage de briques. Un cordon saillant en pierre marque la division entre le rez-de-chaussée et l'étage . La toiture est soulignée d'une corniche à modillons. Le jour de la porte piétonne est surmonté d'une agrafe en pierre à motif de feuille. La maison 17 rue Alphonse Durand est construite en meulière . L'essentiel de la façade est rocaillé, à l'exception du pourtour de la porte, qui présente des joints en ciment gris. Le soubassement est en calcaire. La façade est rythmée d'un décor de brique : bandeaux horizontaux, faux chainage vertical, corniches en dents d'engrenage au-dessus des baies et de la porte dont le linteau est métallique. Les baies jumelées cintrées qui surmontent la porte piétonne sont soulignées à frise de céramique à motifs de palmettes sous la corniche et de cabochons. De part et d'autre de la baie
    Illustration :
    Vue générale. On voit la qualité urbaine de cet ensemble IVR11_20167800402NUC4A la façade du 17 est en meulière rocaillée. Elle a un décor très riche IVR11_20167800404NUC4A Détail de l'entrée du 17. La meulière y est traitée en "opus incertum" IVR11_20167800405NUC4A Détail du décor de la corniche du 17 IVR11_20167800742NUC4A
    Texte libre :
    Ces cinq maisons de bourg illustrent la composition en ensembles, qui ponctue la structure urbaine de la rue Alphonse Durand.
    Historique :
    ), architecte municipal de Mantes-la-Jolie qui œuvra à l'urbanisation de la ville dans la première moitié du 20e La date de 1900 est portée à la jonction des n°15 et 17, au niveau de la corniche. Une carte sait que le 17 rue Alphonse Durand fut, à partir de 1924, la demeure de Raymond Marabout (1886-1957
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 11-19 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 348 2014 AD 349 2014
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Ecole primaire de filles, actuellement école élémentaire Hélène-Boucher
    Ecole primaire de filles, actuellement école élémentaire Hélène-Boucher Mantes-la-Jolie - 8 rue des Ecoles - en ville - Cadastre : 2014 ah 44
    Description :
    est très simple : bâtiment d'entrée sur la rue des Écoles, encadré de deux pavillons à deux étages pour les logements, salles de classe en rez-de-chaussée le long de la rue Castor et en retour. Ce U délimite la cour qui est bordée de l'autre coté par la rue de Montfort. Un préau couvert se trouvait à
    Illustration :
    Plan et élévation de l'école vers 1940. AM. Mantes-la-Jolie, 1 M 1. IVR11_20177800497NUC4A Plan du rez-de-chaussée et du sous-sol vers 1940. AM. Mantes-la-Jolie, 1 M 1 Vue d'ensemble de la façade rue des Écoles. IVR11_20177800147NUC4A La partie centrale de la façade avec l'entrée principale. IVR11_20177800148NUC4A Détail de l'inscription sur la façade : école communale de filles. IVR11_20177800150NUC4A Vue de la façade à l'angle des rues Castor et des Écoles. IVR11_20167800579NUC4A Partie centrale de la façade latérale, rue Castor. IVR11_20167800580NUC4A La façade rue Castor vue depuis le nord. C'est de ce côté que se trouvait l'entrée du "musée Mesnil Les classes de l'aile nord de la cour. Cette aile est en rez-de-chaussée sur la cour et repose sur Vue d'ensemble de la cour. On voit l'aile nord et l'aile ouest. IVR11_20167800587NUC4A
    Historique :
    La construction de l'école de filles de la rue des Écoles a donné lieu à un concours d'architecture Boch. La réception des travaux a eu lieu en 1912. Pendant la guerre de 14-18, l'école a abrité un créer un musée pédagogique afin d'abriter la collection Mesnil.
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 8 rue des Ecoles - en ville - Cadastre : 2014 ah 44
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    AM Mantes-la-Jolie, 5 M 12. Ecole de filles rue des Ecoles. AM Mantes-la-Jolie, 5 M 12. Ecole de
  • Tympan, la Renommée couronnant les Arts
    Tympan, la Renommée couronnant les Arts Mantes-la-Jolie - 16 rue L'Evesque - en ville
    Titre courant :
    Tympan, la Renommée couronnant les Arts
    Description :
    Le tympan est orné d'une peinture sur carreaux de céramique représentant la Renommée couronnant les
    Représentations :
    l'arrière plan, on aperçoit la collégiale de Mantes, un Temple de l'amour, un bateau à voiles et une ruine , Maurice Nalet, architecte avec un compas et une table à dessin, Madame Duhamel faisant de la tapisserie
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 16 rue L'Evesque - en ville
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    AM, Mantes-la-Jolie, Délibérations du conseil municipal, 19/08/1906 AM, Mantes-la-Jolie AM Mantes-la-Jolie, 2 R 4. Musée Duhamel, catalogue meubles et objets, s.d. AM Mantes-la-Jolie, 2
  • Maison dite Chalet, 72 rue Castor
    Maison dite Chalet, 72 rue Castor Mantes-la-Jolie - 72 rue Castor - en ville - Cadastre : 2015 AK 272
    Description :
    L'organisation de la maison et son mode constructif sont bien connus grâce à la publication de 1907 (mais il n'a pas été possible de la visiter). C 'est un édifice au plan très courant avec un vestibule abrite la salle de billard prolongée par une salle à manger d'été en treillis de bois. La maison compte calcaire avec un décor de pan-de-bois très original. La couverture est en tuiles plates dont certaines en forme d'écailles sur les auvents. La décoration intérieure est très classique : salon de style Louis XV
    Illustration :
    La façade sur rue de la maison est restée dans son état initial, de même que la barrière et le Epi surmontant la demi-croupe de la façade. On comprend que ces ornements avaient aussi une
    Texte libre :
    Placée en haut de la rue Castor, non loin du carrefour avec la rue de la République, cette maison rassemble tous les attributs de la maison de villégiature : l'appellation de "chalet", une architecture toute la vallée de la Seine" , une terrasse d'été et une salle de billard.
    Historique :
    Cette maison, publiée sous l'appellation "Chalet à Mantes" dans la revue La Construction moderne en
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 72 rue Castor - en ville - Cadastre : 2015 AK 272
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    "Un Chalet à Mantes" "Un Chalet à Mantes", in : La Construction Moderne, 9 février 1907. 22e année
  • Maison, 60 rue Alphonse Durand, dite Les Pervenches
    Maison, 60 rue Alphonse Durand, dite Les Pervenches Mantes-la-Jolie - 60 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 135
    Description :
    Cette maison est construite en meulière avec un traitement rocaillé en façade. La façade sur jardin décor est caractérisé, comme pour la maison mitoyenne du 62, par une alternance de brique et enduit blanc : faux chainage, encadrement et allège des baies, bandeaux médian et supérieur. La baie centrale tables saillantes placées sous chacune des retombées de la ferme en bois sont décorées d'une fleur en céramique polychrome. La ferronnerie du portail est particulièrement remarquable par sa stylisation végétale
    Illustration :
    Photographie, vue du 60 et du 62 rue Alphonse Durand, 1907, L. Lagarde photographe à Mantes Vue de la façade principale et de la ferronnerie du portail. IVR11_20167800758NUC4A
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 60 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 135
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Maison de notable (vestiges)
    Maison de notable (vestiges) Mantes-la-Jolie - rue de l' Abbé-Hua - en ville - Cadastre : 2014 AB 764, 747
    Description :
    La maison de notable (détruite) comportait un étage carré et un étage de comble. Elle était construite en moellons de calcaire et de meulière et couverte en ardoise. La seconde maison a elle aussi un
    Illustration :
    Vue de l'escalier extérieur. Contrairement à ce qu'il n'y paraît, la maison à l'arrière ne fait pas partie de la propriété. Elle est de l'autre côté de la rue. IVR11_19777800607X Vue de l'entrée principale de la propriété, place du château. IVR11_20157800262NUC4A Vue d'ensemble de la propriété sur l'emplacement de l'ancien château. IVR11_20157800250NUC4A Vue de l'emplacement de la maison de notable détruite. IVR11_20157800254NUC4A la plate-forme sur laquelle se trouvait la maison de notable détruite. IVR11_20157800253NUC4A On devine la vue panoramique que devait avoir la maison. IVR11_20157800255NUC4A L'escalier extérieur est le seul vestige de la maison de notable détruite. IVR11_20157800249NUC4A Le garde-corps de la terrasse est composé de panneaux de ferronnerie avec le même dessin que celui La seconde maison de la propriété construite en style néo-régionaliste. IVR11_20157800259NUC4A
    Historique :
    Cette propriété s'étend sur la plate forme où se trouvait l'ancien château de Mantes. Elle l'objet d'une expertise en vue de l'acquisition par la ville. Il était alors question d'y reconstruire l'hôtel de ville. La maison de notable a été détruite par la suite. La propriété a été transformée en
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - rue de l' Abbé-Hua - en ville - Cadastre : 2014 AB 764, 747
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    Projet d'acquisition de la propriété Fayard AD Yvelines. 1290W 866. Projet d'acquisition de la
  • Villa, 23 avenue Victor Hugo
    Villa, 23 avenue Victor Hugo Mantes-la-Jolie - 23 avenue Victor Hugo - en ville - Cadastre : 2014 AD 10
    Description :
    décrochement. L'encadrement des baies fait écho à celui de la maison voisine au 21, avec son arc cintré en brique sous lequel sont fixés trois cabochons en céramique turquoise. La ferronnerie de style art nouveau des garde-corps est remarquable, de même que celle de la marquise et de la grille.
    Illustration :
    Vue de la marquise d'entrée et de la ferronnerie du portail. IVR11_20167800700NUC4A
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 23 avenue Victor Hugo - en ville - Cadastre : 2014 AD 10
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Villa, 24 rue Alphonse Durand
    Villa, 24 rue Alphonse Durand Mantes-la-Jolie - 24 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 337
    Description :
    rez-de-chaussée alternant enduit et briques et un comble traité en faux pan de bois. A droite, de la meulière rocaillée. La toiture à longs pans, couverte en tuiles mécaniques, est constituée d'une lucarne
    Illustration :
    Façade de la maison. IVR11_20167800802NUC4A
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 24 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 337
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Villa, 21 avenue Victor Hugo
    Villa, 21 avenue Victor Hugo Mantes-la-Jolie - 21 avenue Victor Hugo - en ville - Cadastre : 2014 AD 11
    Description :
    -dessus de la baie de la travée centrale. Les ferronneries à rinceaux végétaux ornent les garde-corps. A l'arrière deux baies décalées, matérialisent la montée d'escalier.
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 21 avenue Victor Hugo - en ville - Cadastre : 2014 AD 11
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Maison, 39 rue des Martraits
    Maison, 39 rue des Martraits Mantes-la-Jolie - 39 rue des Martraits - en ville - Cadastre : 2014 AD 174
    Description :
    fait l'objet d'une modification (décroutage ?). De même, les joints en ciment sur la partie rocaillée des baies, la frise de consoles à degrés qui court sous le pignon couvert et le bandeau médian sont réalisés en brique. La façade située rue de la tour Saint-Martin comporte deux appliques en terre cuite . L'axe principal de la maison se concentre sur les deux conduits de la haute cheminée en brique.
    Illustration :
    Vue de la façade d'angle. IVR11_20167800425NUC4A
    Texte libre :
    de la cheminée double vient souligner et renforcer sa position en tête d'îlot et matérialise la jonction entre la ville ancienne et le quartier des Martraits.
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 39 rue des Martraits - en ville - Cadastre : 2014 AD 174
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Villa Marie-Louise, 26 rue Alphonse Durand
    Villa Marie-Louise, 26 rue Alphonse Durand Mantes-la-Jolie - 26 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 338
    Description :
    La villa Marie-Louise est construite en moellons calcaire couverts en façade de meulière rocaillée . Sa toiture en ardoise est constituée à la fois de deux pans allongés avec un pignon couvert sur la rue et une toiture conique à pans coupés et égouts retroussés à l'arrière, correspondant à la tourelle qui est accolée à la maison. La façade avant montre un décroché saillant de la travée de droite. Elle décor de brique rythme la façade : encadrements des baies où alternent enduit lisse et brique rouge et blanche, allèges. La travée de droite, saillante, concentre plusieurs décors. Sa baie à l'étage ouvre sur -Louise" et orné de motifs végétaux stylisés. Au rez-de-chaussée la baie est également surmontée d'une éventail. A l'arrière, la façade présente une tourelle. A l'intérieur le hall d'entrée conserve sa mosaïque
    Dates :
    1901 porte la date
    Illustration :
    Détail de la marquise d'entrée et du balcon de l'étage. IVR11_20167800754NUC4A La parcelle de la villa est traversante si bien que cette annexe donne sur la rue Claude Monet L'annexe de la rue Claude Monet sert aussi d'accès voiture. IVR11_20167800821NUC4A
    Texte libre :
    La villa Marie-Louise, au décor remarquable est caractéristique de l’ambiguïté du bâti du quartier une villa, mais son positionnement en mitoyenneté d'un côté et son retrait étroit la classent également parmi les maisons de bourg, qui composent largement la rue Alphonse-Durand.
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 26 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 338
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
  • Villa, 64 rue Alphonse Durand
    Villa, 64 rue Alphonse Durand Mantes-la-Jolie - 64 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 133
    Description :
    Marquant l'angle de la rue Alphonse Durand et la rue des Martraits, cette villa toute en hauteur traités en pan coupé, la transition avec les niveaux supérieurs se faisant par une trompe, décorative. La présente un traitement plus étiré au-niveau de la tourelle carrée placée à droite de la façade principale . Les aisseliers en bois rythment toute la corniche, soulignée par une frise de cabochons en pointe de diamant et d'un crénelage autour de la tourelle. Une ferme apparente décorative termine la façade d'angle . Les ferronneries des garde-corps des balcons sont galbées. La villa occupe la majeure partie de la
    Dates :
    1901 porte la date
    Illustration :
    Vue de la tourelle. IVR11_20167800792NUC4A Façade latérale de la maison. On voit que sa façade arrière est mitoyenne. IVR11_20167800760NUC4A
    Historique :
    La date de 1901 est inscrite dans le sous-sol de la maison. Plusieurs cartes postales du début du XXe siècle représentent la maison.
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 64 rue Alphonse Durand - en ville - Cadastre : 2014 AD 133
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie