Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
  • Maison Bonnefois, Chennevières-sur-Marne
    Maison Bonnefois, Chennevières-sur-Marne Chennevières-sur-Marne - 11 bis - 13 rue de l'Aqueduc - Cadastre : 2015 AH01 350 - 351
    Description :
    La maison Bonnefois prend place sur une terrain en pente de 655 m² qui offre un point de vue panoramique sur l'Ouest parisien assez remarquable. L'habitation s'étend donc sur la longueur de la parcelle , et observe une gradation de ses différents niveaux afin que la vue soit toujours dégagée. Elle respecte ainsi le choix de son commanditaire : une maison en lien et en intégration avec son site et la , chacune à une extrémité de la maison. Elles sont desservies par deux volées de marches distinctes dont le séjour. Une vaste cheminée à trois foyers y prend place et constitue l'axe vertical de cet espace. Ce séjour se prolonge au niveau du rez-de-chaussée, il est la colonne vertébrale de la maison. L'emplacement des caves du sous-sol correspondent au rez-de-chaussée à deux chambres, qui reprennent également des central du séjour, ici agrémenté de la cuisine. L'extrémité Ouest est quant à elle utilisée comme salon et offre un point de vue imprenable sur le paysage parisien. À l'extérieur ce salon est longé d'une vaste
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture organique en Île-de-France
    Illustration :
    Façade postérieure de la Villa Bonnefois. IVR11_20179400034NUC4A Détail de la façade postérieure. IVR11_20179400035NUC4A Vue de la façade latérale surplombant Paris. IVR11_20179400038NUC4A Vue du rez-de-chaussée de la façade latérale et de la piscine. IVR11_20179400039NUC4A Vue rapprochée des baies de la façade latérale du rez de chaussée. IVR11_20179400040NUC4A Vue de la façade latérale prise depuis le jardin. IVR11_20179400041NUC4A Vue de l'escalier intérieur menant au premier étage de la maison. IVR11_20179400042NUC4A Vue du dessous de l'escalier. IVR11_20179400043NUC4A Vue des marches de l'entresol et de la cuisine en arrière-plan. IVR11_20179400045NUC4A Vue de la cage de l'escalier prise depuis le palier supérieur. IVR11_20179400046NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    proportions et apprécie la présence de nombreux espaces enfoncés, ainsi que la configuration de son salon reprend quant à elle la forme d'un hexagone. La maison n'a pas de cave et possède un chauffage au sol . Elle est construite sur un terrain très glissant, il a donc été nécessaire de réaliser une semelle . [les mots en italique sont de M.Bonnefois]
    Historique :
    Si les plans de cette maison ont été dessinés par Dominique Zimbacca, c'est Alain-Philippe Riou , ancien étudiant d'Hervé Baley à l'ESA qui s'est chargé de la réaliser. La maison n'a jamais été modifiée
    Localisation :
    Chennevières-sur-Marne - 11 bis - 13 rue de l'Aqueduc - Cadastre : 2015 AH01 350 - 351
    Aires d'études :
    Ile-de-France
    Référence documentaire :
    Permis de construire 94 019 00 N1044 AM Chennevières-sur-Marne, service urbanisme, PC n°94 019 00 N1044. Arrêté de permis de construire du 19 décembre 2000
  • Atelier du peintre d'Isaac Celnikier (Varsovie, 1923-Paris, 2011), situé dans l'ensemble de logements "Jeanne-Hachette"
    Atelier du peintre d'Isaac Celnikier (Varsovie, 1923-Paris, 2011), situé dans l'ensemble de logements "Jeanne-Hachette" Ivry-sur-Seine - 103 rue Georges Gonnat - en ville
    Titre courant :
    Atelier du peintre d'Isaac Celnikier (Varsovie, 1923-Paris, 2011), situé dans l'ensemble de
    Description :
    le cœur de la ville. Sur la place de la République, se trouve la tour d’habitation Jeanne Hachette ) qui abritent logements, commerces , 40 ateliers d'artistes et dont la conception étagée permet de l’opération Jeanne Hachette. Dans la partie de la rénovation urbaine imaginée et développée par Jean Renaudie différents types d’espaces est très développée à l’opposé du modèle reproductible ou de la systématisation . A l’angle de la rue Marat, les escalators relient le métro au niveau supérieur de la dalle ou sont richesses de cette rénovation urbaine, chaque habitant peut ainsi pratiquer la ville à sa manière. Avec les opérations Danielle Casanova et Jeanne Hachette, Jean Renaudie explore de nouvelles typologies . Il substitue au parcellaire ancien un ensemble de «collines» faites de constructions à terrasses , disposées de manière pyramidale. Construits sur un système structurel de poteaux, leurs volumes s’appuient sur des géométries triangulaires. Leurs arêtes vives, qui forment des angles aigus de 45
    Statut :
    propriété de la commune L'ensemble de logements "Jeanne-Hachette" est géré par l'Office public
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale ateliers d'artistes en Ile-de-France
    Illustration :
    Vue générale de l'ensemble de logements "Jeanne Hachette" IVR11_29199400056NUC4A Détail de l'imbrication des jardins en terrasse IVR11_29199400057NUC4A Vue générale de l'atelier d'Isaac Celnikier IVR11_29199400066NUC4A Vue générale de l'atelier (2) IVR11_29199400067NUC4A Vue généalre avec la mezzanine de l'atelier IVR11_29199400068NUC4A Vue de la verrière de l'atelier IVR11_29199400069NUC4A Vue des toiles disposées sur l'un des murs de l'atelier IVR11_29199400070NUC4A Vue des tableaux disposés sur l'un des murs de l'atelier (2) IVR11_29199400071NUC4A Vue des tableaux disposés le long d'un mur de l'atelier (3) IVR11_29199400072NUC4A Vue des tableaux disposés le long d'un mur de l'atelier (4) IVR11_29199400073NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    A la fin des des années 1950, la ville d’Ivry est confrontée au problème de l’insalubrité des bâtiments anciens du centre-ville et à des difficultés de circulation liées aux deux confie le projet à l’architecte Renée Gailhoustet. Le projet constitue alors pendant plus de 20 ans un laboratoire d’expérimentation urbaine. Le programme prévoit de créer 2460 bureaux et 3555 places de parking. En 1970, ces différents objectifs sont complétés par un ambitieux programme de centre culturel. Il s’agissait de ménager un espace central, permettant la liaison entre différentes équipements, un théâtre de plein air, une bibliothèque, un marché couvert , des salles de réunion, etc., mais le projet est rapidement abandonné, faute de moyens. Le premier bâtiment, la Tour Raspail, est livré en 1968. Il suscite de nombreux débats qui se cristallisent autour de la manière dont peuvent s’articuler l’expression des individualités et
    Aires d'études :
    Ile-de-France
    Référence documentaire :
    Isaac Celnikier Valdimir Halperin, Max Gallo, Isaac Celnikier, catalogue d'exposition Arsenal de isaac Celnikier, registres de vie Société historique et littéraire polonaise, Isaac Celnikier , registres de vie, Catalogue d'exposition à la Bibliothèque polonaise, Paris, 2018 Jean Renaudie, la logique de la complexité Patrice Goulet et Nina Schuch, Jean Renaudie, la logique de la complexité, éd. Institut français d'urbanisme / Edizioni Carte Segrete, Paris, 1992, 315 p.
  • Maison Fraysse, Saint-Maur-des-Fossés
    Maison Fraysse, Saint-Maur-des-Fossés Saint-Maur-des-Fossés - 30 avenue des Sapins - Cadastre : 2015 000 X 01 104
    Description :
    Cette maison de 115m2 est construite sur une parcelle étroite et est mitoyenne d'autres habitations . Réalisée sur un terrain plat orienté Est-Ouest, elle se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage. Les murs sont réalisés en brique pleine apparente et les planchers en dalles de Siporex, et la couverture en bastaing. Cette maison est très inspirée de la Robbie House, réalisée par Frank Lloyd Wright en 1906-1909, un des exemples les plus caractéristiques de la période Prairie Houses. Ici, malgré l’exiguïté du terrain, les architectes sont parvenus à créer une impression d'espace et de fluidité. La maison est séparée de la rue par un mur de clôture dont le soubassement est en brique, surmonté d'une clairevoie en bois. Le plan en L se fonde sur une trame carrée à partir de laquelle s'imbriquent plusieurs perpendiculairement. L'aspect de la maison est dominé par des lignes horizontales, des toits plats et des plans . Du côté droit, la façade antérieure se caractérise par la superposition de trois toits plats à larges
    Annexe :
    °54 France 1, p.64 L’architecture est le moyen de situer l’individu dans un contexte vital. C’est le geste de créer un lieu, qui lui donne la possibilité d’être chez lui dans le cadre environnant, qui le l’espace au moyen de la lumière et des formes. L’œuvre bâtie comme une plante se développe. Il n’y a que le développement de formes et espaces se développant : démarche que l’homme décide par son geste et dans son geste accompagne. Le geste est l’efflorescence de la géométrie dans lequel elle s’épanouit et , son langage. L’œuvre architecturée est en continuel changement selon les respirations diverses de la . Telles furent depuis la Renaissance avec leur semblant de révolutions nos fiertés architecturales. Une incantation et évocation ; son essence est analogie, sa recherche est connaissance de la vie, son expression
    Illustration :
    Vue ancienne de la Villa de Saint Maur, façade sur rue, côté droit. IVR11_20169400047NUC4A Vue ancienne de la façade de la Villa de Saint Maur, côté rue. IVR11_20169400048NUC4A Vue ancienne de la façade latérale de la Villa de Saint Maur. IVR11_20169400049NUC4A Vue ancienne de la façade et du portail côté rue. IVR11_20169400050NUC4A Vue ancienne de la la façade postérieure de la Villa de Saint Maur. IVR11_20169400051NUC4A Vue générale de la maison côté rue. IVR11_20179400052NUC4A Vue générale de la façade principale avec clôture. IVR11_20179400053NUC4A Vue de la façade principale : détail de l'entrée. IVR11_20179400054NUC4A Vue générale de la façade principale. IVR11_20179400055NUC4A Vue de la façade principale : détail de l'appenti du garage. IVR11_20179400056NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La maison de Saint-Maur correspond au groupe de réalisations de l'Atelier d'Architecture et
    Aires d'études :
    Ile-de-France
    Référence documentaire :
    , D.Ginat, A.Marcoz, Aujourd'hui: Art et Architecture, septembre 1966, n°54, France I, p.64-81. p.124 Guide architecture en France 1945-1983 EMERY, Marc, GOULET, Patrice. Guide architecture 1945 de l'Ecole du Louvre, sous la direction d'Alice Thomine-Berrada, conservatrice en chef au Musée
  • Maison Leufroy, Vitry-sur-Seine.
    Maison Leufroy, Vitry-sur-Seine. Vitry-sur-Seine - 12 rue André Malraux - Cadastre : 2015 000 T 01 303
    Description :
    formée de la réunion de deux bâtiments rectangulaires. Côté rue et côté jardin, chacun de ces bâtiments se caractérise par un jeu de décrochement des volumes encore accentué par la présence d'importantes , l'architecte a su habilement jouer des relations entre l'intérieur et l'extérieur. La présence de nombreuses pas pu visiter, ne semble pas disposer de cheminée. Elle était au départ recouverte d'un enduit rose
    Illustration :
    Vue générale de la façade postérieure (photo inversée). IVR11_20179400066NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Aires d'études :
    Ile-de-France
  • Stade dit Stade Léopold Bellan
    Stade dit Stade Léopold Bellan Bry-sur-Marne - 67bis avenue de Rigny - en ville - Cadastre : 1981 D 24
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Architectures du sport en Ile-de-France
    Illustration :
    Plan d'ensemble du stade en 1941 (projet communal de restauration des aménagements sportifs de plein-air existants). (AD Val-de-Marne. Bry-sur-Marne 1 M9) IVR11_19869400693X Plan de la salle de gymnastique (actuellement tennis couvert). (AD Val-de-Marne. Bry-sur-Marne 1 M9 Entrée du stade et salle de gymnastique. Photographie ancienne. (AD Val-de-Marne. Bry-sur-Marne 1 Vue de la maison de convalescence de l'association Léopold-Bellan, construite dans le parc du stade Vue de l'école de plein air et d'éducation physique, pavillon dans le parc. Carte postale Vue des portiques de l'école de préparation militaire de la société d'Enseignement Moderne Vue de l'entrée du stade et de la façade du gymnase, l'établissement étant transformé en hôpital militaire auxiliaire n° 87 durant la guerre de 1914-1918. Carte postale. (Collection particulière Vue extérieure de la salle de gymnastique et du vestiaire (actuellement tennis couvert
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    : linteau de la porte d'accès à la tribune ; sujet : frise peinte avec couronnes de lierre, laurier et cartouches avec noms de batailles, support : murs du gymnase
    Historique :
    . Chaussivert et C. Vinant. Salle de tir construite vers 1939. Piste d'athlétisme et terrains de jeux déplacés
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - 67bis avenue de Rigny - en ville - Cadastre : 1981 D 24
  • Stade dit Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris
    Stade dit Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris Le Perreux-sur-Marne - 76 allée Guy Moquet - en ville - Cadastre : 1985 AY 92
    Titre courant :
    Stade dit Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris
    Description :
    Club house, secrétariat et restaurant en béton ; faux pans de bois en façade du club house et du
    Étages :
    étage de comble
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architectures du sport dans les Hauts-de-Seine et Val-de-Marne 1870
    Appellations :
    Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris
    Illustration :
    Bains de l'Alsace-Lorraine en 1934 (démolis). Carte postale. (AD Val-de-Marne. 2 Fi Le-Perreux-sur Piste d'athlétisme, salle d'athlétisme et auvent de gymnastique. IVR11_19869400575X Pavillon des vestiaires: détail de l'auvent. IVR11_19869400574V
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Parties constituantes non étudiées :
    débit de boissons
1