Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 21 à 40 sur 74 - triés par pertinence
  • Château Saint-Claude dit Château Saint-Claude, Chapelle
    Château Saint-Claude dit Château Saint-Claude, Chapelle Champigny-sur-Marne - Coeuilly - 35 à 41 boulevard du Château - en écart - Cadastre : 1974 DH 35A, 40, 41, 42A, 38, 88, 91, 92, 15
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Façade antérieure de l'aile orientale. Dessin aquarellé, vers 1885. (AD Val-de-Marne Entrée latérale, à l'est, aujourd'hui disparue. Carte postale. (AD Val-de-Marne Entrée latérale, à l'est, aujourd'hui disparue. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française) IVR11_19849400681XB Vue générale prise du sud-ouest. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19859400058XB Vue de la chapelle seigneuriale prise du sud. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19859400061XB Vue de situation du portail de la ferme, côté place de Coeuilly. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française) IVR11_19849400684XB Vue latérale du portail de la ferme, côté place du vieux Coeuilly. Carte postale. (Bibliothèque Revers du portail de la ferme. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Château et chapelle Saint-Claude construits au 17e siècle. Au milieu du 18e siècle, adjonction de l'aile orientale du château et aménagement du portail de la ferme avec réemploi de la tourelle nord qui flanquait à l'origine le mur de clôture du parc (carte Delagrive) pour la famille Hocquart. Partie sud du château 17e siècle démolie après 1810 (cadastre). Parc loti à partir de 1912, année où sont comblés les
  • Presbytère
    Presbytère Bry-sur-Marne - Grande Rue Charles de Gaulle 4 - en ville - Cadastre : 1981 S 65 A
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Détail de la façade sur rue : balcon avec ferronneries du 18e siècle. IVR11_19859401024X Vue rapprochée de la façade sur rue. IVR11_20079400370XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - Grande Rue Charles de Gaulle 4 - en ville - Cadastre : 1981 S 65 A
  • Eglise paroissiale Saint-Saturnin
    Eglise paroissiale Saint-Saturnin Champigny-sur-Marne - place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1974 AX 133
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Plan. 1891. Tiré de : la semaine des constructeurs, 1891-1892. (BNF. Estampes, topo Va 94 fol., t.3 Plan et coupes relevés par Picquenard. (Ministère de la Culture, Médiathèque du patrimoine Chevet. Dessin aquarellé, vers 1890. (AD Val-de-Marne. Série Fi) IVR11_19849401453X Vue prise du sud-ouest Carte postale. (Coll. Soc. hist. de Villiers.) IVR11_19849400657XB Vue du chevet. Carte postale. (Coll. Soc. hist. de Villiers.) IVR11_19849400656XB Vue de la nef en direction du coeur. Carte postale. (Coll. Soc. hist. de Villiers Vue de la nef et du collatéral sud, en direction du coeur. Photographie, 1904. (BNF. Estampes, topo Vue de la nef et du collatéral nord en direction du coeur. Photographie, 1904. (BNF. Estampes, topo Chapiteau du troisième support sud de la nef. Tiré de : La semaine des constructeurs, 1891-1892 Vue de la nef et du collatéral nord en direction du coeur. IVR11_19859401033V
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    sujet : grappe de raisin
    Historique :
    (cadastre). Sacristie construite en 1840. Vitraux posés en 1855 et 1858. Eglise restaurée après la guerre de
    Localisation :
    Champigny-sur-Marne - place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1974 AX 133
  • maison de campagne, 6 rue du Général-Leclerc
    maison de campagne, 6 rue du Général-Leclerc Andrésy - 6 rue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AS 248
    Titre courant :
    maison de campagne, 6 rue du Général-Leclerc
    Description :
    postales). La maison qui est de plain-pied avec le jardin est à demi enterrée côté rue des Courcieux où les ouvertures sont petites. La remise fait désormais partie de la parcelle voisine.
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Illustration :
    Plan de localisation. (AD Yvelines, 7 M 105). IVR11_20087800659NUC2A Plan de distribution à l'époque de l'usine de jouets en 1912. (AD Yvelines, 7 M 105 Vue de la façade sur jardin. IVR11_20057800144XA Vue de l'escalier. IVR11_20057800148XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    Pendant tout le 18e siècle, selon des archives privées la maison appartint comme maison de campagne Bricault, écuyer ancien capitaine de régiment royal, demeurant ordinairement à Paris. La maison a appartenu achetée par le comte Abraham Louis Chassepot de Beaumont. En 1821 elle appartient à Jean-Marie Malot. En 1862 la manufacture d'articles de Paris de François Armand Blanchon s'y installe. En 1892 elle appartient à la société Moraine et Marchal, successeur de Blanchon, qui la vend en 1919. La maison servait de logement comme l'atteste un plan de la série 7 M.
    Précision dénomination :
    maison de campagne
  • maison de campagne dite le Chapitre, 1-7 rue du Chapitre
    maison de campagne dite le Chapitre, 1-7 rue du Chapitre Chanteloup-les-Vignes - 1-7 rue du Chapitre - en ville - Cadastre : 1988 AN 174-191, 193-199, 767, 768
    Titre courant :
    maison de campagne dite le Chapitre, 1-7 rue du Chapitre
    Illustration :
    Plan de la seigneurie d'Andrésy, 1731. (AN, N IV Seine-et-Oise 19). IVR11_20087800594NUC2A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    de Monsieur, frère du roi. En 1749, comme le rapporte Roch Longé, elle appartient à Laurent Pécoule , qui reçoit la visite de la Dauphine, de retour de Forges où elle était allée prendre les eaux. En 1759 le curé de Jouy-le-Moutier. En 1821, la propriété, qui comprend des vignes, est aux mains de M. Pion de son père, Pierre Alexandre. Elle est aujourd'hui très dénaturée et découpée en plusieurs
    Précision dénomination :
    maison de campagne
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Gourgues (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Gourgues (non étudié) Paris 3e arrondissement - 54 rue de Turenne
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Gourgues (non étudié)
    Illustration :
    Le fronton et les consoles rocailles datent du remaniement de la façade vers 1742 Le revers de la façade transformée vers 1742. IVR11_20107500381NUC4A Vue du départ de l'escalier principal. IVR11_20107500382NUC4A Volées à balustres de fer puis à balustres de bois. IVR11_20107500383NUC4A Détail de l'abaque du balustre de fer. IVR11_20107500386NUC4A Rampe à balustres de bois et rampe à balustres de fer. IVR11_20107500387NUC4A Les balustres de bois. IVR11_20107500388NUC4A
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'hôtel de Gourgues forme avec l'hôtel Mérault un hôtel double. ils ont été construits vers 1640 . l'hôtel de Gourgues occupé par le fils aîné, Pierre Mérault qui le fait agrandir en 1654 de deux maisons sur la rue Villehardouin puis le loue au comte de Montrésor. En 1707, l'hôtel est acheté par Armand -Jacques de Gourgues, maître des requêtes. En 1884 la Bibliothèque des Amis de l'Instruction s'y établit dans un petit local. En 1909, le bâtiment est acquis par la ville de Paris et abrite une école.
    Localisation :
    Paris 3e arrondissement - 54 rue de Turenne
  • maison de campagne, 1 rue du Général-Leclerc
    maison de campagne, 1 rue du Général-Leclerc Andrésy - 1 rue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AS 270
    Titre courant :
    maison de campagne, 1 rue du Général-Leclerc
    Description :
    L'édifice a connu plusieurs phases de construction. La partie la plus ancienne pourrait être la n'existait pas. Elle doit avoir été construite peu après comme l'atteste la ferronnerie de l'escalier et les grandes baies du salon de l'étage. L'aile en retour à droite de la cour abritait les remises. A l'arrière . Son toit sert de terrasse pour le salon du premier étage. Le jardin est en terrasse et donne sur la
    Étages :
    étage de comble
    Observation :
    Cette maison de campagne du 18e siècle est en forme d'hôtel urbain entre cour et jardin.
    Illustration :
    Façade sur rue de l'aile en retour. Au premier étage se trouve un salon de belles proportions Le départ de la rampe et sa console à enroulement. IVR11_20057800223XA Le départ de la rampe : détail de l'enroulement. IVR11_20057800225XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    En 1731, cette maison appartient à M. Bricaut, notaire. Il est dit nouvel acquéreur de Monsieur de La Jarre. Il possédait aussi une remise sur la parcelle voisine et un cellier de l'autre côté de la rue (à l'entrée de la cour commune). En 1821, selon les matrices cadastrales, elle appartient à Monsieur Chassepot de Beaumont, bourgeois à Menucourt puis en 1841 à madame Bernard de l'Orme. De 1841 à 1909 la maison est entre les mains de la famille Lepic. Depuis une dizaine d'années elle est découpée
    Précision dénomination :
    maison de campagne
  • maison rue René Pouteau
    maison rue René Pouteau Melun - 17 rue René-Pouteau - en ville - Cadastre : 1985 AT 140
    Description :
    Maison de ville à quatre travées, longée par une allée sur un côté. Le rez-de-chaussée, occupé par pré-inventaire signale la présence de deux escaliers anciens : l'un en vis, côté sud, et l'autre
    Illustration :
    Plan et coupes de la cave. IVR11_20067700555NUD Vue de la façade. IVR11_20077700031XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • colonne
    colonne Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    vigne ; cannelure ; La colonne est ornée d'un décor de vigne en partie basse, et de cannelures en
    Emplacement dans l'édifice :
    dans l'angle sud-ouest de l'église près de la chapelle des fonts
  • maison boulevard Gambetta
    maison boulevard Gambetta Melun - 7 boulevard Gambetta - en ville - Cadastre : 1985 AT 231, 232
    Description :
    (côté sud). Elle est bâtie en moellons de calcaire, avec chaînages en grès aux angles. Son pignon couvert est aveugle. Le toit est couvert de tuiles plates. La cave, qui comprend un puits, est formée de berceaux parallèles à la rue. A l'arrière, sur la rue Eugène-Briais, s'élèvent deux autres corps de logis
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue de l'élévation est, vers le boulevard. IVR11_20057700261XA Vue d'ensemble de la propriété, depuis le sud. La maison étudiée présente son pignon sud (aveugle
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison, datable du 17e siècle par son style, se trouvait dans la censive de la commanderie des Hospitaliers et s'élevait au voisinage du mur de ville (encore visible dans la cave d'une maison cette hypothèse. L'édifice a fait l'objet d'une restauration récente, les caves (et le rez-de-chaussée d'un deuxième corps de logis, côté rue Eugène-Briais) abritent actuellement un restaurant.
  • triptyque : le Christ en croix, saint Augustin et saint Nicolas
    triptyque : le Christ en croix, saint Augustin et saint Nicolas Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Description :
    Les trois panneaux peints sont placés dans un cadre en bois, orné de deux têtes d'angelot.
    Statut :
    propriété de la commune
    États conservations :
    Fissure verticale sur le volet central. Trou dans le panneau de gauche, près des mains de l'Enfant.
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    , avec la ville de Jérusalem dans le fond. Panneau de droite : saint Nicolas. Panneau de gauche : saint
    Historique :
    Ce triptyque de provenance inconnue a été déposé à Saint-Aspais par la ville en 1953
  • puits place Jacques Amyot
    puits place Jacques Amyot Melun - place Jacques-Amyot - en ville - Cadastre : 1985 AT non cadastré
    Description :
    Le puits est construit en moellons de calcaire, sauf pour sa margelle, formée de blocs de grès de
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce puits commun apparaît sur les plus anciens plans de la ville, tels que celui de Limosin ou de importante restauration en 1992, lors d'un réaménagement de la place Jacques-Amyot qui a entraîné la piétonnisation de l'espace public et l'implantation d'une fontaine.
  • ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle
    ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle Melun - 58-60 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 2, 4
    Titre courant :
    ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle
    Description :
    Ces deux maisons mitoyennes sont les vestiges d'un ancien front de rue, et se démarquent d'ailleurs des maisons voisines qui sont élevées en retrait de la rue du Général de Gaulle. Elles comprennent un charpente, avec noyau et marches en bois. Au n°60, cet escalier est construit en hors-oeuvre à l'arrière de la maison et présente un noyau très simple, de section circulaire. Au n°58, la mise en œuvre est plus soignée : le noyau, de section à peu près carrée, est orné d'une baguette en léger ressaut. Sous les deux maisons règnent des caves en berceau, construites en plâtre et moellons. Au n°58, le berceau de la cave est brisé et on note la présence de moellons de grande taille.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de faubourg
    Observation :
    Ensemble très remanié mais encore représentatif de l'habitat ancien extra-muros, plus modeste et moins élevé qu'en coeur de ville.
    Illustration :
    Elévation ouest, sur la rue du général de Gaulle. IVR11_20027701042X Vue intérieure : planches formant la couverture de la cage d'escalier, dans les combles
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    élévation (le rez-de-chaussée, les enduits et le garde-corps sont modernes, et les baies vers le jardin ont été complètement refaites), constituent l'un des rares témoins de l'habitat ancien des faubourgs. Leur gabarit et leur escalier permettent en effet de les dater de l'Ancien Régime. Le faubourg des Carmes ayant été détruit pendant la Ligue, on peut proposer de les faire remonter au 17e siècle, bien que l'escalier en vis situé dans la maison de gauche paraisse un peu archaïque pour cette date.
    Localisation :
    Melun - 58-60 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 2, 4
  • autel (ensemble du maître-autel)
    autel (ensemble du maître-autel) Melun - 2 rue Fréteau de Pény - en ville
    Description :
    La partie basse du maître-autel est formée d'une table d'autel de plan rectangulaire, flanquée de deux ailes latérales. Cet ensemble est en marbre blanc, bordé de marbre gris, sur une plinthe en marbre rouge veiné. Il est orné de garnitures en cuivre (l'Agneau de Dieu, les angelots, les fleurs). Sur les
    Illustration :
    Détail : le médaillon de Marie-Madeleine, dans la partie droite de l'autel. IVR11_20037700678X Détail : le médaillon du Repentir de saint Pierre, dans la partie gauche de l'autel
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    saint Pierre, repentir ; sainte Marie Madeleine, pénitence ; Agneau de Dieu ; La face antérieure de l'autel est ornée d'un Agneau de Dieu rayonnant, au centre, et de têtes d''angelots, aux angles. Sur les ailes latérales de l'autel, ornée de quatre fleurs, sont inclus deux médaillons ovales représentant le Repentir de saint Pierre (à gauche) et Marie-Madeleine pénitente (à droite).
    Localisation :
    Melun - 2 rue Fréteau de Pény - en ville
  • couvent de récollets, puis hôpital
    couvent de récollets, puis hôpital Melun - 11 rue Fréteau de Pény - en ville - Cadastre : 1969 AP 1, 2, 3, 36, 250, 251
    Titre courant :
    couvent de récollets, puis hôpital
    Genre :
    de récollets
    Description :
    Le centre hospitalier de Melun comprend de nombreux corps de bâtiments répartis sur un vaste terrain en bordure de la ville, voisin du parc de Faucigny-Lucinge. La partie la plus ancienne de cintrées. Le cloître a conservé la moitié de ses arcades en pierre appareillée, surmontées d'un étage carré et de combles. Dans ce corps de bâtiment se trouvent deux escaliers à balustres. Une deuxième cour siècle, au nord de la chapelle (D), abrite actuellement l'hospice de vieillards. A l'est de cet ensemble , s'élèvent l'ancienne maternité de 1893 (E) et le sanatorium de 1932 (F). La maternité est un bâtiment en rez -de-chaussée construit en moellons enduits avec un décor de briques (corniche et linteaux), et couvert -terrasse. Les autres bâtiments de l'hôpital, postérieurs à 1950, n'ont pas été étudiés.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Plan de la maison dépendant des Récollets située quartier Saint-Liesne. Cette maison, aujourd'hui disparue, se trouvait en face de la chapelle conventuelle. Papier aquarellé, 17 mars 1793. (AD Seine-et Département de Seine-et-Marne, ville de Melun : plan de l'hospice civil et militaire, rez-de Vue de l'hôpital de Melun et de sa crèche, ""donnée par l'artiste en 1849"". Aquarelle. (Centre Hospice de Melun, projet d'agrandissement : plan du premier étage. Calque sur toile aquarellé, 20 Hospice de Melun, projet d'agrandissement : plan général du rez-de-chaussée. Toile, 1861 (14 L'entrée de l'hôpital, vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv Plan d'ensemble de l'établissement, 4 mars 1932. (AD Seine-et-Marne. Série X (cotation en cours lors de l'étude)) IVR11_20077700133NUC4A Projet de construction du sanatorium, par l'architecte Richardot : vue perspective, 12 mars 1932
    Précisions sur la protection :
    bâtiments de l'ancien couvent des récollets (chapelle, cloître) : façades et toitures et deux escaliers à balustres de bois : inscription par arrêté du 26 avril 1994.
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Les Récollets furent appelés à Melun en 1606 par Charles de Rostaing. La première pierre de leur travaux dans leur couvent : construction d'un aqueduc amenant l'eau de la fontaine Saint-Liesne (1681 ), agrandissement du dortoir (1682), pose de la première pierre du nouveau cloître (1701), nouvelles fenêtres à 1760, le couvent fut incendié par la foudre et pillé. L'église fut reconstruite de 1761 à 1763. En 1793 , l'ancien couvent des Récollets devint l'hôpital de Melun, en remplacement des hôtels-Dieu Saint-Jacques et Saint-Nicolas. Les filles de la Charité s'y installèrent en 1798. Les bâtiments conventuels furent affectés aux femmes et au personnel de l'hôpital. L'église, coupée dans sa hauteur par un plancher, fut , l'architecte E. Gilson proposa l'agrandissement de l'hôpital au nord, dans le prolongement des bâtiments existants. Les travaux commencèrent en 1855 mais il fallut le legs de Louis Armagis (1857) pour permettre de mener à bien la construction complète de ce quartier des hommes, réalisé en 1862. La chapelle put ainsi
    Localisation :
    Melun - 11 rue Fréteau de Pény - en ville - Cadastre : 1969 AP 1, 2, 3, 36, 250, 251
  • tableau : Descente de croix
    tableau : Descente de croix Melun - place Notre-Dame
    Titre courant :
    tableau : Descente de croix
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    descente de croix
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le bas-côté sud de la nef
    Historique :
    Ce tableau est une copie inversée de la Déposition de croix de Rubens à la cathédrale d'Anvers (1611), probablement peinte d'après une gravure. L'attribution traditionnelle de cette oeuvre à Jacob
  • université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants
    université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants Champs-sur-Marne
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants
    Description :
    Cette ancienne ferme fortifiée briarde, avec de grands murs entourés de douves, de deux ponts-levis et de portes fortifiées, a conservé certains éléments anciens tels que les charpentes et les murs de la grange, les douves qui ont été plantées et remises en eaux, les deux portails de l'enceinte et un chasse-roues. Les portes charretières de la grange ont été transformées en porches en bois au dessin
    Appellations :
    Maison des étudiants de l'université de Marne-la-Vallée
    Illustration :
    L'ancienne ferme fortifiée de la Haute-Maison, aujourd'hui transformée en Maison des étudiants, vue L'ancienne ferme de la Haute-Maison, vue du sud-ouest. Au premier plan, le fossé entourant la ferme L'entrée dans l'ancienne cour de ferme, côté ouest. IVR11_20157700295NUC4A Vue de l'intérieur de l'ancienne cour de ferme, depuis le sud-est. IVR11_20157700296NUC4A L'ancienne cour de ferme, vue depuis l'entrée orientale. IVR11_20157700297NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La ferme de la Haute-Maison était une ferme seigneuriale située sur la paroisse de Champs, mais relevant de la seigneurie de Noisy-le-Grand, qui appartenait aux moines de Saint-Martin-des-Champs à Paris l'Université Paris Est Marne-la-Vallée. L'aile sud du corps de ferme a fait l'objet d'une réhabilitation en Adrien Henocq. La partie nord très abîmée a été démolie pour accueillir le nouveau bâtiment de la bibliothèque universitaire, en cours de réalisation au moment de l'étude.
    Référence documentaire :
    La maison de l'étudiant à Champs-sur-Marne, une illustration par l'exemple. In Rénover, réutiliser , reconvertir le patrimoine. Actes du colloque régional, 15-16 septembre 2014. HAGENMÜLLER, Odile. La maison de p. 87 ; p. 133 Histoire de Noisy-le-Grand, 1919 (rééd. 2005) MENTIENNE, Adrien. Histoire de Noisy -Martin. Paris, Le livre d’histoire, 2005 (rééd. de l’ouvrage paru en 1919).
  • statue : Christ en croix
    statue : Christ en croix Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Description :
    Grand crucifix en chêne, avec éléments en ferronnerie soutenant la base de la croix.
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    La statue du Christ, vue de face. IVR11_20047700086XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce Christ en croix du 17e siècle, décapé, se trouvait autrefois dans la nef, en face de la chaire
  • statuette : Vierge à l'Enfant
    statuette : Vierge à l'Enfant Melun - place Notre-Dame - en ville
    Statut :
    propriété de la commune
    États conservations :
    Badigeon blanc sur apprêt rouge. Attaques d'insectes sur le socle et le pied gauche de la Vierge
    Illustration :
    Vue de face. IVR11_20027700585XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Comme la statuette de saint (notice IM77000069), cette Vierge à l'Enfant du 17e siècle était peut -être un élément de retable.
  • tabernacle du maître-autel
    tabernacle du maître-autel Melun - 2 rue Fréteau de Pény - en ville
    Description :
    d'exposition. Cette partie centrale est flanquée de deux gradins et de deux ailes. Ces gradins et le architecturée, avec des niches garnies de statuettes en ronde bosse, et encadrées par des colonnettes torses
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    tabernacle est orné de têtes d'angelots. Deux anges en prière, agenouillés, encadrent le dais d'exposition tenant une croix et une palme, saint Michel, et un ange tenant le drapeau de l'Ave Maria.
    Historique :
    Le tabernacle est une oeuvre du 17e siècle, achetée en 1861 chez un antiquaire de Mâcon par M . Courtois, directeur du musée de Melun, et installée dans la chapelle de l'hôpital de Melun lors de son
    Localisation :
    Melun - 2 rue Fréteau de Pény - en ville