Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 32 - triés par pertinence
  • Eglise Saint-Acceul
    Eglise Saint-Acceul Écouen - Place de l'Eglise - en ville - Cadastre : 2014 AI 54
    Illustration :
    Détail du lambris de couvrement de la nef, restauré en 2013 : écu aux armes de la ville d'Ecouen
    Contributeur :
    Contributeur Ville Louis
    Localisation :
    Écouen - Place de l'Eglise - en ville - Cadastre : 2014 AI 54
  • Tableau de l'Agneau Mystique
    Tableau de l'Agneau Mystique Écouen - Place de l'Eglise
    Contributeur :
    Contributeur Ville Louis
  • quai, estacade ou jetée des bords du lac
    quai, estacade ou jetée des bords du lac Enghien-les-Bains - esplanade Patnôtre-Desnoyer - en ville - Cadastre : non cadastré
    Illustration :
    Plan et coupe du projet de l'estacade par l'architecte Louis Olivier, mai 1910. (AM Enghien-les Plan et coupe de l'estacade pour la partie sur l'eau, par l'architecte Louis Olivier, 1910. (AM dessin sans doute exécuté par Louis Olivier, l'architecte concepteur du projet, vers 1910. (AM Enghien surmontant des volutes et reliés par des guirlandes végétales qui soulignent les armoiries de la ville. Ce
    Auteur :
    [architecte] Olivier Louis
    Historique :
    ville, ils n'ont acquis le statut légitime de quai promenade et toute leur ampleur qu'avec le grand chaussée encombrée. Dans le cahier des charges rédigé en 1910 par l'architecte parisien Louis Olivier cette , qui emporte le marché. Ce dernier qui a travaillé sur de nombreux chantiers de la ville de Paris, pour veut pas perdre ses prérogatives sur le lac. Elle signe un contrat avec la ville où elle interdit . Son propos est clair et démontre dans quelque cadre spéculatif exceptionnel se situe la ville candélabres qui ornent encore aujourd'hui la promenade. La commande de la ville est exceptionnelle et ce sont
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - esplanade Patnôtre-Desnoyer - en ville - Cadastre : non cadastré
  • orgue
    orgue place Cardinal Mercier
    Historique :
    chantier est suivi par les architectes de la ville Louis Sorel et Henri Moreels. En 1934, en raison de
  • Quartier des Martraits
    Quartier des Martraits Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre : 2014 AD
    Illustration :
    Plan de la ville de Mantes, 1787 (Région Ile-de-France. Fonds CREDOP). IVR11_20157800015X Cadastre napoléonien de Mantes-la-Ville, section D de Saint-Lazare. IVR11_20167800796NUC4A Tableau d'assemblage du cadastre napoléonien de la ville de Mantes. IVR11_20167800797NUC4A Plan de Mantes et Mantes-la-Ville indiquant le nouveau périmètre souhaité par Mantes, 1842, M Plan des limites entre Mantes et Mantes-la-Ville, 1826-1855, M. Richard (géomètre), (AM Mantes-la
    Texte libre :
    Le quartier des Martraits, quartier résidentiel et paisible à proximité du centre-ville, est un exemple de la politique expansionniste menée par la ville de Mantes-la-Jolie depuis le milieu du 19e
    Historique :
    orale, appartenait jusqu’en 1855 à la commune de Mantes-la-Ville. Le cadastre napoléonien de cette Cordeliers. Cette proposition fut catégoriquement rejetée par Mantes-la-Ville en vertu du caractère juillet 1854, le conseil municipal de Mantes-la-Ville s’opposa à nouveau à la demande d’extension faite par la ville de Mantes (délibération du conseil municipal de Mantes du 29 juin 1854), défendant qu ’ « on ne voit pas pourquoi l’intérêt privé de la ville de Mantes l’emporterait sur l’intérêt privé de la commune de Mantes-la-Ville ». Cette demande était motivée notamment par la mise en place de la ligne de chemin de fer Paris-Rouen en 1843 qui avait coupé le territoire de Mantes-la -Ville en deux. Mantes réclamait ainsi la partie désormais coupée de Mantes-la-Ville. Le faible argument mathématique de la Mantes, auquel s’ajoutait enfin la nécessité de développement de la ville comparée aux villes voisines . Malgré ce refus catégorique soutenu par les habitants les plus « imposés » de Mantes-la-Ville, le conseil
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre : 2014 AD
    Référence documentaire :
    AM Mantes-la-Jolie? Extrait du Conseil municipal de Mantes-la-Ville du 5 juillet 1854 AM Mantes-la -Jolie, 3D1, Extrait du Conseil municipal de Mantes-la-Ville du 5 juillet 1854 Mantes et Mantes-la-Ville de 1789 à nos jours. GREM, Mantes et Mantes-la-Ville de 1789 à nos jours Mantes médiévale. La collégiale au cœur de la ville. Paris, Somogy. 2000. Mantes en images. Ville de Mantes-la-Jolie : Maury imprimeur. 1978 Mantes en images. Ville de
  • mairie
    mairie Enghien-les-Bains - 57 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 412
    Auteur :
    [architecte] Olivier Louis
    Historique :
    dans la ville pour y installer la nouvelle mairie. En 1895 la propriété Paillard, contigüe à la mairie Enghiennois L. Duran souligne que la ville d'Enghien est très en vue par le mouvement de sa population qui en concours pour la construction. Le projet n'abouti pas. En1912 l'architecte Louis Olivier dessine la grille répondre au développement considérable des services municipaux. L'architecte de la ville, Henri Moreels
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 57 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 412
  • faubourg de Chaage
    faubourg de Chaage Meaux
    Description :
    populaire, de type pavillon, pavillons en bandes et maisons de ville, est construit au nord-est, à proximité
    Illustration :
    Vue de la partie nord de la ville (ancien faubourg Saint-Faron), depuis la tour nord de la cathédrale. Au premier plan, le boulevard Jean-Rose suit les fortifications de la ville, il est bordé Vue de la partie nord-ouest de la ville, depuis la tour nord de la cathédrale. Le premier plan se situe dans la ville ancienne, au sein du quartier canonial. On reconnaît ensuite le boulevard Jean-Rose se situe dans la ville ancienne, au sein du quartier canonial. On reconnaît ensuite le boulevard Jean
  • Quartiers périphériques du XIXe siècle
    Quartiers périphériques du XIXe siècle Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Illustration :
    Le carrefour de l'avenue de la République se trouve à la limité de la ville ancienne et de son La voie ferrée marque la limite actuelle entre Mantes-la-Jolie et Mantes-la-Ville. Au premier plan Vue des quartiers de l'extension en direction de Mantes-la-Ville. Au fond la halle Sulzer
    Texte libre :
    siècles. Les quartiers périphériques qui ceignent la ville médiévale ont été les premiers annexés au détriment de Mantes-la-Ville et ont permis à la ville de s'étendre et de se doter d'équipements urbains.
    Historique :
    ) et Mantes-la-Ville (1231 arpents 64 perches). Il n'est donc pas étonnant que la ville ait cherché à par Mantes-la-Ville en vertu du caractère « immémorial et immuable » des limites du territoire entre -Ville s’opposa à nouveau à la demande d’extension faite par la ville de Mantes (délibération du conseil municipal de Mantes du 29 juin 1854), défendant qu’ « on ne voit pas pourquoi l’intérêt privé de la ville de Mantes l’emporterait sur l’intérêt privé de la commune de Mantes-la-Ville ». Cette demande était territoire de Mantes-la -Ville en deux. Mantes réclamait ainsi la partie désormais coupée de Mantes-la-Ville développement de la ville comparée aux villes voisines. Malgré ce refus catégorique soutenu par les habitants les plus « imposés » de Mantes-la-Ville, le conseil d’arrondissement de Mantes ayant préconisé le 10 juillet 1854 le versement d’une indemnité à Mantes-la-Ville en réparation du préjudice, le 2 août 1855 immédiatement à la ville de se doter d'équipements indispensables au bon fonctionnement d'une population de 5000
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
  • Ensemble de 17 verrières - Chapelle de la Visitation Sainte-Marie (Premier monastère des Visitandines)
    Ensemble de 17 verrières - Chapelle de la Visitation Sainte-Marie (Premier monastère des Visitandines) Paris 14e arrondissement - 68 avenue Denfert-Rochereau - en ville
    Localisation :
    Paris 14e arrondissement - 68 avenue Denfert-Rochereau - en ville
    Référence documentaire :
    p. 857, 887-890, fig. 843-851 ANTHONIOZ, St. Louis Charles Auguste Steinheil (1814-1885) : vie et
  • maison du peintre Seignac, 12ter rue Colette Rousset
    maison du peintre Seignac, 12ter rue Colette Rousset Écouen - 12ter rue Colette Rousset - Cadastre : 2014 AH 160
    Auteur :
    [commanditaire] Seignac Paul François Noël Louis Mondésir
    Historique :
    , lieutenant colonel en retraite, chevalier de St Louis et de la Légion d’honneur, demeurant à Ecouen. A leur
    Référence documentaire :
    Soffréon, lieutenant colonel en retraite, chevalier de Saint Louis et de la Légion d’Honneur, demeurant à
  • maison de notable de M. Debayssier, localisation inconnue
    maison de notable de M. Debayssier, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Description :
    Maison exceptionnelle pour sa taille et la richesse de son décor architectural. La ville d'Enghien
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
  • manutention militaire
    manutention militaire Meaux - 129 rue du Faubourg Saint-Nicolas 5 rue Noefort - Cadastre : BH 33
    Historique :
    la ville. Après la Révolution, les bâtiments furent affectés à l’armée qui y établit la manutention
  • maison de notable, maison de villégiature dite château des Sables
    maison de notable, maison de villégiature dite château des Sables Draveil - Mainville - 173 rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AI 23, 28, 315 à 327, 358 à 449, 604 à 623, 677, 843, 966 à 979, 996 à 1016, 1050, 1051, 1099 à 1109, 1158, 1159
    Historique :
    Résidence de campagne construite au milieu du XIXe siècle à l'extrémité nord-est de la ville, à la
    Localisation :
    Draveil - Mainville - 173 rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AI 23, 28, 315 à 327
  • couvent de carmes, puis palais de justice, actuellement tribunal administratif
    couvent de carmes, puis palais de justice, actuellement tribunal administratif Melun - 43 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AI 88, 89
    Historique :
    gouverneur de Melun, pour empêcher l'entrée des Espagnols dans la ville. Il est reconstruit au 17e siècle
    Localisation :
    Melun - 43 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AI 88, 89
  • maisons, immeubles
    maisons, immeubles Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - en ville
  • chemin de croix
    chemin de croix Melun - 2 rue Fréteau de Pény - en ville
    Localisation :
    Melun - 2 rue Fréteau de Pény - en ville
  • Ensemble de 15 verrières - Chapelle de la Maison Saint-Charles (Dominicains de la Présentation de la Sainte-Vierge de Tours depuis 1966, anciennement Sœurs de Notre-Dame-des-Anges)
    Ensemble de 15 verrières - Chapelle de la Maison Saint-Charles (Dominicains de la Présentation de la Sainte-Vierge de Tours depuis 1966, anciennement Sœurs de Notre-Dame-des-Anges) Paris 15e arrondissement - 310 rue (de) Vaugirard - en ville
    Localisation :
    Paris 15e arrondissement - 310 rue (de) Vaugirard - en ville
  • immeuble avenue Thiers
    immeuble avenue Thiers Melun - 58 avenue Thiers - en ville - Cadastre : 1985 BC 317
    Localisation :
    Melun - 58 avenue Thiers - en ville - Cadastre : 1985 BC 317
  • maison Les Amis de l'Homme, 108 boulevard Henri-Barbusse
    maison Les Amis de l'Homme, 108 boulevard Henri-Barbusse Draveil - Villiers - 108 boulevard Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AP 33
    Localisation :
    Draveil - Villiers - 108 boulevard Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AP 33
  • maison, 35bis rue des Creuses
    maison, 35bis rue des Creuses Draveil - Mainville - 35bis rue des Creuses - en ville - Cadastre : 1983 AL 299
    Localisation :
    Draveil - Mainville - 35bis rue des Creuses - en ville - Cadastre : 1983 AL 299