Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
  • les immeubles, maisons et fermes du canton d'Andrésy
    les immeubles, maisons et fermes du canton d'Andrésy Andrésy
    Illustration :
    . (Région Ile-de-France, Service Patrimoines et inventaire, Cote Pré-Inventaire). IVR11_20077800355NUCB . (Région Ile-de-France, Service Patrimoines et inventaire, Cote Pré-Inventaire). IVR11_20077800356NUCB droit. Photographie. (Région Ile-de-France, Service Patrimoines et inventaire, Cote Pré-Inventaire . Photographie. (Région Ile-de-France, Service Patrimoines et inventaire, Cote Pré-Inventaire Andrésy. Une maison de bourg, 29 rue de l'Eglise : plan de distribution en 1906. On voit que la Andrésy. Façade sur rue d'un pavillon, 83 avenue des Coutayes. Photographie imprimée. Tiré de : Villas et pavillons de prix modérés aux environs de Paris / Henri Defrance, Paris, [1933]. (BHVP Andrésy. Plans d'un pavillon, 83 avenue des Coutayes. Tiré de : Villas et pavillons de prix modérés aux environs de Paris / Henri Defrance, Paris, [1933]. (BHVP). IVR11_20027800582XB Andrésy. Maisons de la rue de l'Eglise. Photographie prise lors du pré-inventaire. Photographie
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    une cave gothique retrouvée à Maurecourt). C'est un habitat rural composé de maisons de vignerons avec des celliers soit troglodytiques, soit voûtés, soit plafonnés. On trouve aussi des maisons de campagne dès le 17e siècle. Au 19e siècle, l'habitat se diversifie, et on voit se multiplier les maisons de bourg dans les coeurs de ville et les maisons de notables, et villas à la périphérie et notamment dans sauf la cité de la Noé à Chanteloup-les-Vignes.
  • ferme de Bellefontaine
    ferme de Bellefontaine Maurecourt - Bellefontaine - en écart - Cadastre : 1983 AB17-24
    Titre courant :
    ferme de Bellefontaine
    Description :
    Bâtiment 1 (voir le plan) existe en 1731, probablement reconstruit au 19e siècle. En moellons de meulière avec chaînages en pierre, il est couvert de tuiles mécaniques et comporte deux écuries et une sellerie en rez-de-chaussée et un grand grenier à l'étage. Les ouvertures du rez-de-chaussée ont des d'habitation en rez-de-chaussée surélevé avec couverture en ardoise. Il existait en 1731 et a gardé de belles chaînes d'angle. Le bâtiment 3 comporte un logement sur deux niveaux puis des pièces utilitaires en rez-de couverture en tuiles mécaniques. Le bâtiment 4 en rez-de-chaussée : porcherie?, couverture en ardoise . Bâtiment 5 forge et atelier-forge en rez-de-chaussée, reconstruit au début du 20e siècle, couverture en en rez-de-chaussée, grenier à l'étage? Bâtiment 9 à gauche et au dessus de la porte charretière logement, sans doute du fermier, en moellons enduit avec belle chaîne d'angle, à droite de la porte étable croupe. Sur la façade extérieure elle est décorée de pilastres. Bâtiment 10 étable et grenier. Bâtiment
    Illustration :
    Dessin de la façade orientale de la cour. (Région Ile-de-France, Service Patrimoines et inventaire Plan de la seigneurie d'Andrésy, 1731. Détail : La ferme. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et-Oise 19 Plan des dîmes d'Andrésy, Jouy-le-Moutier et Vauréal et du domaine de la ferme d'Andrésy, 1778 . Détail du plan de la seigneurie d'Andrésy. (AN, N I Seine-et-Oise 7). IVR11_20087800024NUC1A Vue de la façade antérieure. Carte postale. (Collection particulière). IVR11_20087800464NUC2 Vue de la cour. Carte postale. (Collection particulière). IVR11_20087800463NUC2 Vue de la cour. Carte postale. (Collection particulière). IVR11_20087800461NUC2 Vue d'ensemble de la ferme tournée vers l'est. On aperçoit la forêt de l'Hautil à l'arrière La façade antérieure de la ferme : vue de trois quarts. IVR11_20077800508XA La façade arrière des bâtiments situés à l'ouest de la cour. IVR11_20077800541XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    -dire au propriétaire du château de Glatigny ; tout au long du 18e siècle elle a la même distribution dans le mur. Le grand hangar extérieur date de 1909. En 1820, la ferme de Bellefontaine appartient à
  • Ancienne ferme, 31 rue de la Grande Fontaine
    Ancienne ferme, 31 rue de la Grande Fontaine Écouen - 31 rue de la Grande Fontaine - Cadastre : 2014 AH 578
    Titre courant :
    Ancienne ferme, 31 rue de la Grande Fontaine
    Description :
    L'ancienne ferme comprend plusieurs corps de bâtiment. A l'angle de la rue de la Grande Fontaine et de la rue de la République, côté sud, s'élève l'ancienne laiterie, un bâtiment en pan coupé, couvert : les murs sont construits en moellons de calcaire à joints rocaillés, scandés par une modénature en brique rouge (corniche, linteaux des baies, chaînage d'angle). Les façades sont en outre ornées de carreaux de céramique vernissée de style Art Nouveau représentant des poussins, au-dessus des fenêtres du premier étage, et le toit est couronné par un épi de faîtage en forme de colombe. Les anciens bâtiments agricoles qui occupaient le reste de la parcelle, et notamment la grande grange à l'ouest, sont aujourd'hui convertis en logements, ce qui a occasionné d'importants remaniements. La maison voisine, 27-29 rue de la Grande Fontaine, faisait également partie de la ferme mais en est aujourd'hui séparée. Enfin, la maison au 2 rue de la République, elle aussi dotée d'un angle en pan coupé, constituait l'habitation du
    Illustration :
    L'ancienne laiterie, au 31 rue de la Grande Fontaine, vue depuis le nord-est. A l'arrière-plan, à L'ancienne habitation du fermier, au 2 rue de la République (aujourd'hui immeuble indépendant
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    A l'angle de la rue de la République et de la rue de la Grande Fontaine, cette ancienne ferme aujourd'hui convertie en habitations rappelle le passé agricole du bourg d'Ecouen. La rue de la Grande Fontaine comptait pas moins de neuf fermes en 1846. Il n'en demeure plus aucune en activité aujourd'hui au n°22 de la même rue, et celle aux n°37 à 41.
    Historique :
    comprenait aussi les bâtiments voisins, 29-27 bis et 33 rue de la Grande Fontaine (la rue de la République , à M. Méreuse (source : Ad 95, 2 O 58/14). Mais le percement de la rue de la République a entraîné la destruction d'une partie de ces bâtiments et la construction, vers 1900, du bâtiment d'angle actuel, qui servait de laiterie d'après le témoignage des propriétaires. L'habitation du fermier, au n° 2 de la rue de
    Localisation :
    Écouen - 31 rue de la Grande Fontaine - Cadastre : 2014 AH 578
    Référence documentaire :
    ). Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. Collection Patrimoines d’Île-de-France. Lyon : éditions Lieux p. 59-60 Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. 2018 AUSSEUR-DOLLEANS, Chantal, CREPIN-LEBLOND , Thierry et FÖRSTEL, Judith (avec la collaboration de : Christian Dauchel, Fanny Gosselin, Rémy Guadagnin Dits, 2018. Photographies : Jean-Bernard Vialles, avec la collaboration de Laurent Kruszyk ; plan AD Val d'Oise, 2 O 58/14 : acquisitions pour l'ouverture de la rue de la République et réclamation de M. Méreuse, avec plan (1897). AD Val d'Oise, 2 O 58/14 (travaux de voierie engagés par la commune au XIXe siècle). 1880 : acquisitions de terrains pour l'ouverture de la rue de la République, en prolongement de la rue de l'Union. 1897 : réclamation de M. Méreuse, cultivateur, propriétaire des bâtiments à l'angle de la rue de la République et de la rue de la Grande Fontaine (avec plan).
  • ferme dite grande ferme de Noisy
    ferme dite grande ferme de Noisy Vigneux-sur-Seine - Noisy - voie communale n° 2 chemin rural n° 1 de Noisy au bac d'Ablon - en écart - Cadastre : 1983 AV 182 2011 AV 291
    Titre courant :
    ferme dite grande ferme de Noisy
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, grande ferme de Noisy. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I . Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique. Le Livre d’histoire, 2004, p . 80-93. - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 117-119.
    Vocables :
    grande ferme de Noisy
    Illustration :
    Les fermes de Noisy ; photographie extraite de la monographie communale rédigée en 1899 par Vue d'ensemble des bâtiments. Au centre la porte cochère donnant accès à la cour de la ferme Vue latérale du bâtiment situé sur le côté est de la cour de la ferme. IVR11_20079101393XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La grande ferme de Noisy est le dernier témoin de l'ancien hameau du même nom qui formait une seigneurie dépendant du chapitre de Saint-Germain-l'Auxerrois ; ellle s'étendait en bordure de la Seine, en face de Mons et d'Ablon. Le hameau fut ruiné en 1575. La grande ferme de Noisy entra en 1695 parmi les biens de l'Hôtel-Dieu de Paris ; elle contenait alors 352 arpents. En 1710 l'Hôtel-Dieu la vendit aux seigneurs de Crosnes et de Noisy. En 1816 ses terres s'étendaient sur 168 ha. Elle fut acquise en 1842 par la famille Chodron de Courcel, en même temps que la petite ferme détruite en 1870 par l'artillerie
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - Noisy - voie communale n° 2 chemin rural n° 1 de Noisy au bac d'Ablon - en
  • ferme du Touchet
    ferme du Touchet Étréchy - Vaucelas - route du Touchet - isolé - Cadastre : 000 ZK 28
    Description :
    . Les bâtiments sont pour l'essentiel construits en moellons de calcaire et en grès. Sur le côté -vis, à l'ouest, s'élève la grange avec ses deux porches. Les deux autres côtés de la cour sont bordés d'autres bâtiments agricoles, notamment une charreterie en pans de bois qui s'adosse à la grange au sud-est . Une petite porte ancienne en plein cintre (16e siècle) s'ouvre dans l'angle sud-est de la cour, près une cave qui a constitué l'essentiel de l'étude. On y accède par un escalier droit ouvrant sur la cour . Cet escalier de onze marches donne accès à une première salle voûtée en berceau, éclairée par un soupirail percé dans le mur sud. Un deuxième escalier droit de dix marches, sur le côté nord, conduit à la deuxième partie de la cave, plus ancienne. Un couloir dessert trois salles voûtées d'ogives. Les piliers et les ogives sont construits en grès appareillé, le reste de la cave est en moellons de calcaire. Deux des salles portent une croix de Malte à la clé de voûte. Celle du nord-est diffère légèrement des deux
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Murs :
    pierre de taille pan de bois
    Illustration :
    Détail du tympan en tiers-point et de l'arcature trilobée de la porte piétonne La première partie de la cave. IVR11_20119100210NUC4A Cave. Clé de voûte de la salle sud-est. IVR11_20119100214NUC4A Cave. Clé de voûte de la salle nord. IVR11_20119100217NUC4A Cave. Vue prise depuis l'est de la salle nord et de la salle nord-est au fond Cave. Vue de la salle nord-est depuis l'ouest. IVR11_20119100219NUC4A Cave. Clé de voûte de la salle nord-est. IVR11_20119100220NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    croix de Malte
    Historique :
    remonter au 14e siècle. Les croix de Malte sculptées dans la cave suggèrent que la ferme appartenait aux Hospitaliers et dépendait sans doute de la Commanderie voisine de Chauffour. La cave a par ailleurs été remaniée vers le 16e siècle (adjonction de l'alvéole nord-est) et son accès a été modifié au 17e ou au 18e
    Aires d'études :
    Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
  • Les maisons, fermes et immeubles de Draveil
    Les maisons, fermes et immeubles de Draveil Draveil
    Titre courant :
    Les maisons, fermes et immeubles de Draveil
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Maisons du XIXe siècle sur le boulevard Henri-Barbusse, n° 160-164, en direction de Champrosay Vue de la façade de la maison de ville, 170 boulevard Henri-Barbusse. IVR11_20079101011XA Vue d'ensemble de la maison de ville, 160 boulevard Henri-Barbusse. IVR11_20079101017XA Façade de la maison de ville, 162 bis boulevard Henri-Barbusse. IVR11_20079101016XA Vue d'ensemble de la maison, 111 boulevard Henri-Barbusse. IVR11_20089100167NUC4A Vue d'ensemble de la maison avec boutique, 28 place de la République. IVR11_20089100164NUC4A Vue d'ensemble de la maison, 16 rue de Mainville. IVR11_20089100178NUC4A Vue rapprochée de la façade de la maison, 16 rue de Mainville. IVR11_20089100177NUC4A Vue d'ensemble de la maison dite Villa Henriette, 21 rue Alphonse-Daudet. IVR11_20079100830XA Maison avec commerce en rez-de-chaussée, 4 place d'Armes. IVR11_20089100192NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    L'ensemble de l'étude est accessible en bas de page dans la rubique Documentation - Liens web.
  • ferme de Montaigu
    ferme de Montaigu Melun - Montaigu - isolé - Cadastre : 1985 AC 61
    Titre courant :
    ferme de Montaigu
    Description :
    Le corps de bâtiment principal, longeant la route, est une construction en moellons comprenant l'étable et le logis dans son prolongement. De l'autre côté du portail d'entrée s'élève un corps de logis du 19e siècle aujourd'hui abandonné. Un grand hangar en bois, à usage de grange, occupe la cour.
    Illustration :
    Détail de l'atlas des propriétés de l'abbaye Saint-Père, pl. 5 : Montaigu (avec détail du plan de la ferme de Montaigu). Papier aquarellé, 1728. (AN, Cartes et plans. NIV Seine-et-Marne 19 Plan d'intendance, 1787 : détail du plateau de Montaigu, avec la ferme et la ""justice"" de Le mur de clôture. IVR11_20057700490XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Possession de l'abbaye Saint-Père jusqu'à la Révolution, la ferme de Montaigu est une importante exploitation sur le plateau au nord de Melun, en lisière d'un bois. Ses bâtiments actuels datent du 19e et du 20e siècle. La ferme, dernier représentant de l'architecture rurale sur le territoire communal, est actuellement menacée par le projet de construction de l'hôpital de Melun-Sénart.
1