Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 21 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • grand ensemble de la Croix Blanche
    grand ensemble de la Croix Blanche Vigneux-sur-Seine - La Croix Blanche - avenue Henri-Barbusse avenue Henri-Charon - en ville - Cadastre : 1983 AR 1983 AT 2 à 4, 31 à 33, 35 à 42, 45, 49, 123 à 126, 142, 152, 153, 156, 157, 165, 166
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    cédés au franc symbolique par la SIEMP à la ville de Vigneux pour la réalisation de 4 groupes scolaires Le grand ensemble occupe un terrain de 44 ha environ situé aux lieux-dits la Garenne et la Croix . L'opération, réalisée en 3 tranches réparties sur 5 ans (1963 - 1967) comporte la construction de 2648 logements et de bâtiments annexes constituant les équipements sociaux, commerciaux et techniques nécessaires au bon fonctionnement de l'ensemble. La mise en état de viabilité générale est réalisée sous la direction de la Société immobilière d'économie mixte de la ville de Paris (SIEMP), chef de file, qui prend également en charge l'étude de la totalité des bâtiments logements, confiée aux architectes Lopez et Tourry , 840 logements (7 tours) par le Foyer du Fonctionnaire et de la Famille (FFF). Cette répartition est concrétisée par l'attribution d'îlots de construction à chaque promoteur. La majeure partie des logements est réservée à la location au bénéfice des mal-logés de la région parisienne (seuls les bâtiments Pierre-Marin
    Description :
    BATIREX, 8 par les SCI Pierre-Marin et Jonquilles et 7 par les 3 F. La densité générale est de 60 logements à l'ha. 4 types de bâtiments distincts ont été prévus : bâtiments longs (L) de R+ 3 et R+4, au nombre de 12 ; bâtiments pavés (P) de R+4 au nombre de 46 ; bâtiments tours à 3 branches (T) de R+13, 18 et 22, au nombre de 7 ; bâtiments individuels en bandes (I) de R+1, au nombre de 32. Une diversification des quartiers a en effet été recherchée grâce à la réalisation de bâtiments de différentes hauteurs, les tours signalant le nouveau centre de la commune. Une voie principale à double circulation implantées dans une zone située entre la voie principale et l'avenue de la Gare ; les bâtiments bas sont répartis de l'autre côté de l'artère principale et regroupés par îlots desservis par les voies secondaires verts. Ceux-ci sont complétés par la coulée de verdure qui traverse le groupe d'est en ouest, le long de la voie principale. Les établissements scolaires sont répartis à l'intérieur de l'ensemble et les
    Titre courant :
    grand ensemble de la Croix Blanche
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, grand ensemble de la Croix Blanche. Sources et bibliographie DOCUMENTATION W 1-7 : demande d’accord préalable, viabilité, permis de construire, plans, 1961-1962 ; 80 W 16 : réservation de logements pour la commune, 1962-1963. . A. D. Essonne, 1502 W 1251 : foyer du fonctionnaire et de la Famille, dossier marché, plans, 1961. II. Bibliographie - Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne. Ville de Vigneux. Restructuration du quartier de la Croix Blanche , septembre 2000. - Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine. Programme de rénovation urbaine de Vigneux d’un programme de 2648 logements à Vigneux, « La Croix Blanche ». Supplément aux Annales de l’institut technique du bâtiment et des travaux publics. Visite de chantier du 13 octobre 1965. Novembre 1965, 18e , septembre 1966, p. 82 – 89. - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p
    Illustration :
    -France de l'école Marcel-Pagnol. IVR11_20089100261NUC4A Un bâtiment de logements individuels en bande entre les rue Joliot-Curie et Mendès-France Plan-masse faisant ressortir les différents groupes de bâtiments : ponctuels, longs, individuels et Photographie de la maquette du grand ensemble. S.d. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 3 Plan de localisation des équipements et commerces ; septembre 2000 (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 3-4 Typologie de l'habitat : plan de localisation des tours, plots, linéaires et bâti individuel groupé Plan de répartition des constructions entre les différents bailleurs ; septembre 2000 (AM Vigneux Plan de situation des trois groupes scolaires dans le grand ensemble : groupe scolaire n° 2 (Paul "", éléments de structure et d'aménagement standards, solutions A et B : façades, détail de travées ; plans Bâtiment T2, 22e-23e niveaux (7 logements par niveau) : plan du niveau inférieur de 2 appartements
  • dispensaire Jeanne d'Arc
    dispensaire Jeanne d'Arc Vigneux-sur-Seine - avenue Henri-Charon 1 rue du Maréchal-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AT 158
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Dispensaire ouvert en 1927-1928, à l'initiative de la famille de Courcel. Une douzaine de religieuses y donnaient des soins tout en gérant un centre de consultation de nourrissons ; cinq médecins spécialistes y étaient attachés. En 1982 le dispensaire est passé aux mains de l'Ordre de Malte qui y a ouvert
    Annexe :
    . Bibliographie - Le Texier, Robert. Vigneux, chronologie d’un siècle, 1900-2000. Ville de Vigneux-sur-Seine , 2000 (année 1930). - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 136
  • groupe scolaire Joliot-Curie
    groupe scolaire Joliot-Curie Vigneux-sur-Seine - rue Frédéric-Joliot-Curie - en ville - Cadastre : 1983 AR 322, 323 2011 AR 323, 374
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Au titre de la tranche 1957 des commandes groupées de Seine-et-Oise, le projet d'extension du groupe scolaire Jean-Jaurès est approuvé par arrêté du ministère de l'Education nationale du 30 avril dressé par Maurice Blanchot, architecte coordonateur de la commande groupée, a reçu l'approbation du , architectes d'opération, à la suite d'un marché de gré à gré passé avec la Société auxiliaire d'entreprises électriques et de travaux publics le 27 mai 1958. Le nouveau groupe comprend un bâtiment à trois niveaux contenant des classes primaires de filles et des classes maternelles, un pavillon de 9 logements et un mai 1961, deux délibérations portent création d'une école de garçons par extension du groupe de filles , ainsi qu'agrandissement de l'école maternelle et du pavillon de logements. Le projet est agréé par le ministère de l'Education nationale le 13 août 1963. Ces extensions (9 classes primaires, 2 classes
    Murs :
    parpaing de béton
    Illustration :
    Avant-projet de construction de la nouvelle extension (école de garçons, classes maternelles et logements) : plan de masse. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 114) IVR11_20079101178XA Avant-projet de construction de la nouvelle extension : plan de situation. Ces extensions (école de Avant-projet de construction de la nouvelle extension : façades sud et nord du bâtiment scolaire ; façades est et ouest du bâtiment de logements. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 114) IVR11_20079101180XA Vue de la façade sur la cour de récération, à partir de l'ancien bâtiment des logements des
  • tombeau de la famille Lorcy
    tombeau de la famille Lorcy Vigneux-sur-Seine - 64-66 avenue Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AO 11, 12
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    La Vierge couronnée et l'Enfant à ses côtés se tiennent debout à l'avant d'une sorte de nef.
    Titre courant :
    tombeau de la famille Lorcy
    Appellations :
    tombeau de la famille Lorcy
  • lotissement concerté de l'Union des Castors des professions du transport de la région parisienne dit Cité Marion
    lotissement concerté de l'Union des Castors des professions du transport de la région parisienne dit Cité Marion Vigneux-sur-Seine - 154 avenue Henri-Barbusse rue André-Pardoux 63-79 rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AI
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le lotissement en 149 parcelles d'une partie de la propriété du Bois-Couvreux, ancienne réserve de chasse, par l'Union des Castors des professions du transport de la Région parisienne (UCPTRP) est février 1954, a pour objet l'acquisition de terrains situés dans les départements de Seine, Seine-et-Oise , Seine-et-Marne et Oise et la construction sur ces terrains de logements individuels ou collectifs. Le terrain de Vigneux (8, 4 ha situés en bordure de la R.N. 448 et de la rue Pierre-Brossolette), propriété de la commune depuis le 21 octobre 1955, est cédé à l'UCPTRP le 27 octobre suivant. Composée de pavillons, la cité comporte aussi trois immeubles implantés le long de la route de Corbeil : deux , totalisant 30 logements, font l'objet d'un permis de construire du 5 mars 1957, le troisième, divisé en 32 appartements, reçoit l'approbation le 16 mai 1958 ; leurs plans sont établis par le bureau d'études de l'UCPTRP sous la responsabilité de M. Cros, chef du service technique de la société ; l'entreprise parisienne
    Description :
    La plupart des pavillons sont élevés en parpaings creux de pouzzolane revêtus d'un enduit, de même
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Union des Castors des professions du transport de la Région parisienne
    Titre courant :
    lotissement concerté de l'Union des Castors des professions du transport de la région parisienne
    Annexe :
    : acquisition par la ville du pavillon de chasse de l’UCPTRP, 1965. 80 W 32 : demandes de permis de construire, 1955-1956. II. Bibliographie - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 167.
    Illustration :
    Plan de situation dressé par le bureau d'études de l'UCPTRP, 7 juin 1955. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 Plan d'implantation des deux immeubles de 24 et 6 appartements, dressé par le chef des services techniques de l'UCPTRP, 19 mars 1956. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 32) IVR11_20079101247XA , annexé à l'arrêté préfectoral d'approbation du 25 octobre 1963 : parcelles situées près de la rue Pierre Immeuble de 24 appartements : élévation principale ; plan dressé par le chef des services techniques de l'UCPTRP, 15 mars 1956. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 32) IVR11_20079101246X Façade principale de l'immeuble de 6 appartements, 15 mars 1956 ; signé par le chef des services Immeuble de 6 appartements : plan de la façade principale ; 15 mars 1956. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 Façade postérieure de l'immeuble de 6 appartements, 15 mars 1956 ; signé par le chef des services Pavillon à l'angle de la rue du Docteur-Charolais et de l'allée des Paquerettes ; à l'arrière plan
  • gare
    gare Vigneux-sur-Seine - place du Président A. Lakota - en ville - Cadastre : 1983 AV 249
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    station reçoit le nom de Draveil-Vigneux (qu'elle garde jusqu'en 1930). En 1928, divers travaux permettent d'en améliorer les accès (agrandissement de la cour, élargissement de la route descendant vers l'avenue de la Gare, raccordement avec l'avenue Molière et l'avenue du Château). Pour adapter la gare à la nouvelle population de la ville (passée à 25 000 habitants avec la construction du grand ensemble de la Croix-Blanche), un projet de modernisation et d'extension comportant la création d'un vaste parking sur les terrains de l'ancienne ferme de Noisy, est élaboré en 1962, mais reste sans suite. Une demande de permis de construire est déposée le 5 mai 1971. L'ancienne gare est démolie en 1973 et un nouveau bâtiment voyageurs reconstruit. Le parking de la gare est ouvert en 1987.
    Description :
    Les murs de façade sont construits sur une ossature en béton armé avec remplissage en briques
    Annexe :
    65 : reconstruction de la gare, 1962 ; reconstruction du bâtiment voyageurs, 1971-1972. II . Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique. Le Livre d’histoire, 2004 , p. 150-152. -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p.128-129.
    Illustration :
    Vue de la première gare de Draveil-Vigneux, construite en 1863 ; photo extraite de la monographie Plan d'ensemble de la première gare dressé par l'agent-voyer cantonal, le 18 mai 1925. (AD Essonne La nouvelle gare : reconstruction du bâtiment voyageurs : plan de situation et plan du bâtiment
  • grand ensemble la Prairie de l'Oly
    grand ensemble la Prairie de l'Oly Vigneux-sur-Seine - rue Pierre-Brossolette rue des Peupliers - en ville - Cadastre : 1983 AK 547 2011 AK 574, 575, 581, 582
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La cité est située à cheval sur les communes de Montgeron et Vigneux. Construite par la société d'HLM la Seimaroise entre 1965 et 1967, elle comporte 1229 logements répartis sur 11 ha, mais de façon ). Elle a été édifiée en dérogation au plan directeur pour l'aménagement de la région parisienne qui avait fait de ce terrain une zone verte inconstructible : en juillet 1964, le ministère de la Construction donne son accord pour la construction à Vigneux d'une centaine de 100 logements de faible hauteur au lieu des 500 prévus en raison de la servitude d'espace libre public, mais un avis favorable du délégué général du district de la Région parisienne intervenant en janvier 1965, la direction départementale de la correspondant intégralement à la partie de la cité située sur Vigneux, en complément de l'opération réalisée à Montgeron. La Société auxiliaire d'entreprises (SAE) obtient le marché des travaux de gros-oeuvre le 24 juin ORU (Opération de Rénovation Urbaine) en 2000. En 2003, le projet est présenté à l'ANRU, avec laquelle
    Description :
    Le grand ensemble est bordé sur trois côtés par des zones pavillonnaires et souffre de son sont des barres de 4, 7, 8 et 12 étages. Ils sont composés de refends porteurs, perpendiculaires à la façade ; les pignons extérieurs et les murs de façade non porteurs ont été préfabriqués selon le procédé de certains immeubles. Les façades et pignons étaient ià l'origine recouverts de pâte de verre 20/20 . Le projet ANRU prévoit la réhabilitation de 910 logements, pour lesquels la mission de maîtrise d'oeuvre urbaine est confiée à l'équipe Castro-Denissof, et la reconstruction de 387 autres : 172 dans le quartier et 215 dans d'autres quartiers de Montgeron et de Vigneux. Les démolitions permettront d'ouvrir le grand ensemble, qui sera traversé par de nouvelles voies. Sur l'espace laissé libre par les démolitions
    Étages :
    étage de soubassement
    Titre courant :
    grand ensemble la Prairie de l'Oly
    Appellations :
    Prairie de l'Oly (la)
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, la Prairie de l'Oly. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I. Archives . A.D. Essonne, .1025 W 68 : projet de construction de 500 logements à Vigneux en complément du programme de construction en cours de réalisation à Montgeron, 1964-1967 - 1502 W 1276 , 1277, 1279, 1281 : marchés, 1966 -1502W 1278 : permis de construire, 1965 - A.D . Essonne, 44 J 19 : projet d’étude de la cité hlm de la Prairie de l’Oly à Montgeron par Bruno Dhont, 1978 . II. Bibliographie - Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine. Convention Prairie de l’Oly municipal d’information, n° 64, mars 2007, p. 13. - Montgeron-Vigneux. Le quartier de la Prairie de l’Oly
    Illustration :
    Plan d'implantation (commune de Vigneux-sur-Seine). Les 9 bâtiments totalisent 546 logements HLM Vue de l'immeuble implanté en bordure de la rue des Edelweiss (n° 4-12) ; le rez-de-chaussée est occupé par des garages. A droite, départ de l'immeuble incurvé longeant la rue Pierre-Brossolette percée réalisée dans la grande barre d'origine ; les angles ont été alors agrémentés de balcons Vue de deux immeubles de part et d'autre de la rue des Edelweiss. IVR11_20089100290NUC4A Vue de trois immeubles bordant la rue des Edelweiss (n° 1-5, à gauche ; 6, au centre et 4-12 à
  • grand ensemble les Briques Rouges
    grand ensemble les Briques Rouges Vigneux-sur-Seine - avenue Henri-Barbusse rue Henri-Charon rue du Commandant-de-Courcel - en ville - Cadastre : 1983 AS 546, 548-550 1983 AR 183-185
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1960 la municipalité de Vigneux confie à Paul Chemetov la réalisation d'un ensemble de 213 logements au lieu-dit la Patte d'Oie, sur un terrain de 26 970 m2 situé dans l'angle formé par l'avenue aux nombreuses demandes de logement exprimées en mairie par les mal-logés de Vigneux (256 ménages en septembre 1960). La municipalité se voyant refuser l'autorisation de créer un office municipal d'HLM, qui ensemble de la Croix-Blanche, met au point et réalise avec l'Office départemental d'HLM de Seine-et-Oise , sur un terrain lui appartenant, ce programme HLM dont 70% des logements sont réservés aux habitants de % supplémentaires à des candidats de Vigneux). Le contrat passé avec les d'architectes d'opération date du 15 décembre 1960. A la demande du maire de Vigneux, le programme initial de 213 logements est augmenté de 60 logements en 1962. Les pouvoirs publics qui privilégient le projet de construction de 2600 logements par la Société immobilière d'économie mixte de la Ville de Paris (SIEMP), rejettent dans un premier temps la
    Description :
    Les bâtiments d'habitation sont des HLM de catégorie B. Les appartements se répartissent en logements de 2, 3, 4 et 5 pièces. Les cinq immeubles de la 1ère tranche (A-E) comportent 3 étages (bâtiments desservis extérieurement par une cour anglaise, le sous-sol du bâtiment C accessible de plein pied est prévu à usage de garages locatifs, la chaufferie étant aménagée en deuxième sous-sol. Tous les murs extérieurs des sous-sols des bâtiments bas sont exécutés en maçonnerie de meulière, ceux du bâtiment C en béton banché. Sur une ossature en béton armé, les pignons et extrémités de façades, côté loggias, des bâtiments A, B, D et E, au-dessus du sous-sol, sont montés en maçonnerie de meulière, et les façades de tous ouest du logement du concierge du groupe, aménagé en rez-de-chaussée du bâtiment C, sont montées en parpaings isothermes. La couverture de tous les bâtiments (toit à longs pans) est en tuiles, sauf celle du bâtiment de 9 étages à toiture-terrasse. Les deux immeubles de la 2e tranche (F et G), de 30 logements
    Étages :
    étage de soubassement
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - avenue Henri-Barbusse rue Henri-Charon rue du Commandant-de-Courcel - en
    Annexe :
    . A.D. Essonne, .1502 W 1254 : construction de 60 logements (2e tranche), 1964 ; 1502 W 1281 : construction de 213 logements (1ère tranche), 1960-1962. . A. M. Vigneux-sur-Seine, 80 W 21 et 37 : cahier des charges, permis de construire, plans, 1962–1963. II. Bibliographie . Devillers, Christian témoins et acteurs de leur temps. Le logement social, moteur de l’innovation, 1850-2006. Union sociale pour l’habitat, 2006, p. 102-103. . Schein, Ionel, et Querrien, Max. Paris construit. Guide de
    Illustration :
    Plan-masse de la Patte d'Oie, 12 septembre 1969. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 266) IVR11_20079101107X Plan-masse de l'opération de 213 logements (1ère tranche de 5 immeubles). (AM Vigneux-sur-Seine, 80 Opération de 213 logements (1ère tranche) : plan d'implantation des 5 immeubles. (AM Vigneux-sur Opération de 60 logements (2e tranche de 2 logements) : plan-masse. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 37 Deuxième tranche de 60 logements (2 immeubles) : plan des espaces verts, 24 juillet 1964. (AD Opération de 213 logements (1ère tranche) : façades et pignons des bâtiments A et D de 3 étages Opération de 213 logements (1ère tranche) : façades et pignons des bâtiments B et E de 4 étages Opération de 213 logements (1ère tranche) : façades du bâtiment C de 9 étages carrés. (AM Vigneux Deuxième tranche de 60 logements : plan des façades et pignons des bâtiments F et G (4 étages Trois immeubles vus de l'avenue de la Concorde. IVR11_20079101291XA
  • piscine Caneton
    piscine Caneton Vigneux-sur-Seine - La Croix-Blanche - 30 avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AR 170 2011 AR 378
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    1972 par le secrétariat d'Etat à la jeunesse, aux sports et aux loisirs pour stimuler la pratique de la natation et remédier au sous-équipement du pays en matière de piscines, une industrialisation très poussée devant permettre de réduire les coûts de construction de cet équipement. 5 types (Caneton, Iris, Plein les travaux d'aménagement des abords et participant à la construction par le paiement d'un fonds de concours. 4 piscines sont affectées au département de l'Essonne en 1972 et 5 en 1973. La commune de Vigneux attribue, compte tenu des obligations de l'Etat au regard des marchés de série, le modèle Caneton, conçu
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    profondeur de 0, 70 m à 2 m. Le revêtement Epoxy prévu pour le bassin de la piscine est remplacé par un ouvrants, de 40 m2 chacun, dont l'ouverture et la fermeture se font électriquement. La façade sud s'ouvre traditionnel susceptible de faciliter l'intégration dans le site.
    Auteur :
    [architecte] Charras Franc
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - La Croix-Blanche - 30 avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AR 170
    Annexe :
    . D. Essonne, 1022 W 19 : dossier de l’opération « Mille piscines » dans le département de l’Essonne et particulièrement la commune de Vigneux-sur-Seine, 1972-1975. II. Bibliographie - Vigneux , ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 170.
    Illustration :
    Vue de la façade d'entrée du bâtiment. IVR11_20089100121NUC4A Vue des caissons en contre-plaqué et lamellé collé de la superstructure et des éléments de toiture
  • groupe scolaire Romain-Rolland
    groupe scolaire Romain-Rolland Vigneux-sur-Seine - rue Romain-Rolland - en ville - Cadastre : 1983 AR 172
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Par délibération du 12 février 1965, le conseil municipal désigne comme architecte chargé de l'étude et de la réalisation des groupes scolaires n° 2 (Paul-Langevin) et 3 (Romain-Rolland) du grand ensemble de la Croix-Blanche, l'architecte-coordonateur René Blanchot, chef de groupe des précédentes réalisations scolaires en commandes groupées du secteur sud et architecte conseiller technique du ministère de maternelle de 10 classes et annexes (2 salles de jeux, 2 salles de repos), une école primaire de filles de 7 classes, une école primaire de garçons de 7 classes également, chacune avec salle polyvalente et bureau d'attente, l'école de garçons comprenant aussi un service d'inspection médicale. S'y ajoutent une cantine et réfectoires pour l'ensemble des écoles (480 rationnaires) et un bâtiment de logements de fonction. Certaines qui fixent à 30% des classes le nombre des logements de fonction et à 6 trames (au lieu de 5) la dimension des salles polyvalentes : 7 logements (dont 3 de direction) sont réalisés au lieu de 3
    Description :
    double orientation pour les primaires et simple orientation pour les maternelles. Les logements (3 de 4 pièces, 4 de 3 pièces) occupent un bâtiment indépendant sur quatre niveaux. Le bâtiment scolaire met en oeuvre un système préconstruit par éléments porteurs de blocs chevalets allant d'étage à étage et tramé sur 1, 75 (système Blanchot) ; chaque chevalet est formé de deux demi-poteaux de 0, 14 de large et de 0, 38 de profondeur ; l'allège extérieure en béton reçoit un revêtement en pâte de verre. Les murs pignons et de retour sont en briques enduites. Les murs de façade de l'immeuble de logements sont en briques ; certaines allèges sont revêtues de pâte de verre mosaïque.
    Annexe :
    : équipement scolaire du grand ensemble de la Croix Blanche, demande d’accord préalable, 1962.
    Illustration :
    Avant-projet, variante : plan de masse et étude schématique de distribution. (AD Essonne, 1051 W éléments porteurs de blocs chevalets, éléments de structures et aménagements standards). (AD Essonne, 1051 Plan de la façade est du bâtiment des logements. (AD Essonne, 1051 W 200) IVR11_20079100628XA L'aile perpendiculaire à la rue Romain-Rolland et la cour de récréation. IVR11_20079101316XA Vue de l'aile parallèle à la rue Romain-Rolland. IVR11_20079101312XA
  • centre commercial de la Patte d'Oie
    centre commercial de la Patte d'Oie Vigneux-sur-Seine - place du 8 mai 1945 - en ville - Cadastre : 1983 AS 547
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le centre commercial fait partie des équipements nécessaires à la vie du grand ensemble de la Croix -Blanche. Son implantation et ses volumes sont approuvés par trois décisions : permis de construire de 213 logements HLM du 10 juillet 1962 et accord préalable du 9 janvier, permis de construire de 1515 logements accordé à la SIEMP le 27 novembre 1962. Il se situe au sein de l'ensemble HLM des Briques Rouges, au lieu -dit la Patte d'Oie, sur un terrain destiné au futur complexe administratif et social de la commune , comprenant la nouvelle mairie de Vigneux (non réalisée), le bureau de poste, un centre de sécurité sociale du grand ensemble, le centre de la Patte d'Oie se caractérise par la prédominance de commerces non groupés au sein d'une coopérative de construction et de gestion de centre commercial, assistée par la CERCO (coopérative d'études et de réalisations de centres commerciaux). Toutefois trois commerçants ont décidé de se regrouper dans un local commun de 420 m2 pour former un petit centre indépendant proposant à
    Description :
    L'ensemble se compose de boutiques en rez-de-chaussée (une seule comporte un étage) reliées entre lui-même et par une rampe d'accès extérieure empruntée par les véhicules de livraison. En sous-sol un parking abrite les voitures des commerçants. Au nombre de 9 (plus un cabinet médical de 170 m2 installé en étage), les commerces occupent une surface de 961 m2 30 (et 860, 80 en sous-sol). Deux sont à structure également en béton armé, revêtue d'une couche de terre de 30 cm pour accueillir des plantations. L'ensemble
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    centre commercial de la Patte d'Oie
    Appellations :
    centre commercial de la Patte d'Oie
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, centre commercial de la Patte d'Oie. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I. Archives . A. M. Vigneux, 80 W 22 : permis de construire. II. Bibliographie - Vigneux
    Illustration :
    Le centre commercial de la Patte d'Oie avec, à l'arrière plan, l'immeuble R+9 des Briques Rouges Le bâtiment principal R+1 du centre commercial de la Patte d'Oie ; à l'arrière plan, l'immeuble R+9 Vue du centre commercial de la Patte d'Oie, côté place du 8 Mai 1945. IVR11_20089100272NUC4A Vue de la façade vitrée du bâtiment R+1, construit à partir d'une structure métallique
  • monument en l'honneur de la Résistance
    monument en l'honneur de la Résistance Vigneux-sur-Seine - Cadastre : 2011 AS 747
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La création d'un monument en l'honneur de la Résistance dans le quartier de la Patte d'Oie est réalisé par le fondeur Godard sur un projet des architectes Chemetov et Deroche prévoyant l'aménagement de ses abords. Les travaux de gros-oeuvre sont adjugés le 18 janvier 1967 à la Société nouvelle de
    Description :
    La sculpture réalisée en bronze est encadrée de murs en béton armé restés bruts de décoffrage. A l'emplacement de la sculpture, un treillis de renfort permet de supporter un poids de 2 tonnes.
    Titre courant :
    monument en l'honneur de la Résistance
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, monument en l'honneur de la Résistance. Sources et bibliographie DOCUMENTATION - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 170, 172.
  • immeuble centre d'action sociale
    immeuble centre d'action sociale Vigneux-sur-Seine - La Croix-Blanche - 28 avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AR 168
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    . Deroche la réalisation du premier centre d'action sociale de la Croix-Blanche, prévue sur un terrain de 2052 m2 formant le lot n° 21 du plan de division du grand ensemble. L'avant-projet reçoit l'agrément de la direction de l'équipement sanitaire et social le 1er décembre 1965. Les travaux sont adjugés le 30 novembre 1966 à la Société nouvelle de construction et d'entretien. J. Simon et M. Courajoud sont chargés de l'aménagement des espaces verts. Dirigé par une assistante sociale communale, le centre doit dispense des cours de coupe et d'enseignement ménager, ainsi qu'une aide aux familles pour l'installation de leurs logements. Dans les années 1990 un bâtiment d'un étage a été greffé sur l'édifice initial en rez-de-chaussée.
    Description :
    Le programme comprend un hall d'accueil, d'expositions ou de réunion de150 m2 (avec poteaux permettant de multiples recoupes par panneaux) ; un bar de 16 m2 donne librement sur ce volume qui distribue les deux salles de cours de 30 m2 chacune, les bureaux des assistantes et les locaux de la halte -garderie. Celle-ci comprend une salle de jeux de 40 m2, un bureau, une salle de repos de 30 m2 et des sanitaires. La conception générale du plan a voulu traduire le caractère flexible du bâtiment et de ses utilisations, et permettre des adjonctions ultérieures par un volume de départ non fermé dans sa composition
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - La Croix-Blanche - 28 avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AR 168
    Illustration :
    Un bâtiment d'un étage a été greffé sur l'édifice initial en rez-de-chaussée, dont on voit ici la
  • immeuble centre de sécurité sociale
    immeuble centre de sécurité sociale Vigneux-sur-Seine - 151 avenue Henri-Barbusse 32 avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AR 241
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1964, compte tenu de l'augmentation de la population par suite de la construction du grand ensemble de la Croix-Blanche, la direction de la Sécurité sociale décide de créer un centre à Vigneux. Dans le plan de division du terrain, le lot n° 10, d'une superficie de 3500 m2 environ, a été réservé pour l'édification de ce centre. Celui-ci fonctionne, à partir du 11 janvier 1965, dans un préfabriqué installé par la Coopérative du Bois de l'Est. L'étude et la réalisation du bâtiment définitif ont été confiées à Paul Chemetov par la commission des immeubles de la caisse centrale le 12 février 1964, mais en 1968 , celle-ci l'invite à revoir son projet en vue de simplifier le parti et de réduire la dépense. Le permis de construire est accordé le 5 décembre 1969, et le chantier ouvre en janvier 1971. Le nouveau bâtiment est mis en service en janvier 1972. Il est orné en façade d'un panneau de carreaux émaillés dû au
    Précision dénomination :
    centre de sécurité sociale
    Description :
    , secrétariat médical et annexes. Ces volumes servis sont articulés autour de deux volumes servants, l'entrée du d'accueil, est en relation directe avec la salle des chèques postaux. La position du chef de centre permet la vue directe sur ces deux services ainsi que l'accès éventuel du public. Un patio de 30 m2 ouvert ) éclairage et ventilation. Une légère déclivité du terrain a permis de créer une entrée du personnel au niveau inférieur, ce qui assure l'isolement de cette issue par rapport au public. Le système de construction (une trame régulière de 5 m 65 indépendante de tous cloisonnements) doit permettre l'évolution du
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - 151 avenue Henri-Barbusse 32 avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983
    Titre courant :
    immeuble centre de sécurité sociale
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, centre de sécurité sociale. Sources et bibliographie DOCUMENTATION
    Illustration :
    Plan de situation. S. d. (BHVP) IVR11_20069100188X Plans : rez-de-chaussée et sous-sol. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 262) IVR11_20079101140XA Coupes et plan du rez-de-chaussée. (BHVP) IVR11_20069100183X En haut, l'entrée du bâtiment décorée d'un panneau mural de P. Foujino ; en bas, les bureaux du Puits de lumière percé dans la toiture. IVR11_20089100051NUC4A
  • collège Paul-Eluard
    collège Paul-Eluard Vigneux-sur-Seine - 1 allée Guillaume-Apollinaire - en ville - Cadastre : 1983 AT 32 2011 AT 193
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le programme initial d'équipement du grand ensemble de Vigneux prévoyait la construction de trois établi par l'architecte René Blanchot comporte des locaux scolaires pour 1200 externes et un bâtiment de 8 logements de fonction sur 3 étages. Il met en oeuvre un système de construction industrialisé projeté par l'architecte en 1954 et perfectionné au cours de son utilisation dans cinq départements par des établissements de l'enseignement primaire, secondaire et technique. Le délai d'exécution est fixé
    Description :
    Le rez-de-chaussée du bâtiment scolaire abrite les réfectoires, cuisine (demi-pension pour 1000 -lavable en mosaïque de verre ou grès émaillé ; les fenêtres ouvrant à l'italienne avec dispositif d'aération réglable et stores incorporés sont dotées de menuiseries métalliques en profilés spéciaux.
    Annexe :
    grand ensemble de la Croix Blanche, demande d’accord préalable, 1962.
    Illustration :
    Vue d'ensemble sur la cour de récréation. IVR11_20079101307XA Vue de l'aile perpendiculaire au corps de bâtiment principal, flanquée d'une galerie couverete Entrée de l'aile perpendicualire au corps de bâtiment principal. IVR11_20079101311XA
  • groupe scolaire Paul-Langevin, aujourd'hui Marcel-Pagnol
    groupe scolaire Paul-Langevin, aujourd'hui Marcel-Pagnol Vigneux-sur-Seine - 1 rue Paul-Langevin avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AT 39, 41 2011 AT 39, 183
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    réalisation des travaux du groupe scolaire n° 2 du grand ensemble de la Croix-Blanche. Il se compose d'une école de filles de 13 classes, d'une école maternelle de 6 classes, d'un bureau médical, de 10 logements (dont 3 de direction) et d'une cantine comprenant un réfectoire de 176 places et un office pour 352 rationnaires, situés sur le terrain n° 2, ainsi que d'une école de garçons de 12 classes avec réfectoire de 128 places, gymnase de type B et deux plateaux d'évolution, sur un terrain n° 2bis contigu au premier. Un troisième terrain (n° 2ter) est affecté à la construction d'une cuisine centrale de 2500 rationnaires d'opération par délibération du 12 février 1965, est assisté de Jacques Fildier en qualité d'architecte en commandes groupées du secteur sud de Seine-et-Oise a été antérieurement confiée, dont l'entreprise pilote et de gros-oeuvre est la Société auxiliaire d'Entreprise (SAE), à Paris. Les travaux sont exécutés en deux tranches, 1964 pour l'école de filles, la maternelle et 6 logements, 1965 pour l'école de
    Description :
    Les surfaces utiles sont respectivement de 9835 m2 pour 760 élèves (terrain n° 2) et 8995 m2 pour 480 élèves (terrain n°2bis), soit une moyenne de 15m2 par élève. L'école primaire de filles et l'école indépendant sur le pignon, comporte au rez-de-chaussée les salles de jeux et de repos et une classe, à l'étage cinq classes de complément et une 2e salle de repos. L'école de filles dispose, au rez-de-chaussée , d'un préau de 280 m2 ouvert au sud-est, les 13 classes étant réparties sur les 1er et 2e étages. En distribution de l'école de garçons, située de l'autre côté de l'avenue de la Concorde, est identique à celle porteurs préconstruits, système Chevalet, tramé sur 1, 75, composé de deux montants verticaux en U et externe un revêtement de mosaïque de verre ou grès cérame. Les cours sont entourées d'espaces gazonnés et plantés d'arbres feuillus et de conifères.
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - 1 rue Paul-Langevin avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AT 39
    Annexe :
    scolaire du grand ensemble de la Croix Blanche, demande d’accord préalable, 1962.
    Illustration :
    Avant-projet : plan-masse des bâtiments prévus sur le terrain n° 2 (école primaire de filles, école maternelle et cantine, logements de la direction et adjoints). (AD Essonne, 1051 W 86) IVR11_20079101593XA Avant-projet : plan-masse des bâtiments répartis sur les terrains 2bis (école primaire de garçons Avant-projet, terrain n° 2 : plan des façades ouest, sud, est et nord des école primaire de filles Avant-projet : plans par niveaux et façades du bâtiment de logements des instituteurs. (AD Essonne Ecole primaire de garçons : avant-projet, façades est et ouest. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 3 Ecole primaire de garçons : avant-projet, façades est et ouest du gymnase. (AD Essonne, 1051 W 86 Avant-projet : plan de la cuisine centrale prévue sur le terrain n° 2ter. (AD Essonne, 1051 W 86 Avant-projet : façades et coupes de la cuisine centrale prévue sur le terrain n° 2ter. (AD Essonne Le bâtiment principal, côté entrée. La cour de la maternelle donne sur l'avenue de la Concorde, la
  • centre commercial de la Croix Blanche
    centre commercial de la Croix Blanche Vigneux-sur-Seine - avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AR 162 2011 AR 407, 440
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le centre commercial de la Croix-Blanche est destiné à desservir le nouvel ensemble et une grande partie de l'agglomération de Vigneux. Regroupant 19 boutiques et un supermarché, il constitue le centre commercial principal, à côté du centre secondaire de la Patte d'Oie. La surface construite représente 5900 m2 environ. Un premier projet dressé en 1963 par les architectes de la SIEMP, maître d'ouvrage (permis de SCI du centre commercial de Vigneux.
    Description :
    Le centre est implanté au pied des bâtiments tours, en bordure de la voie à double circulation qui traverse le grand ensemble. Il est composé de groupes de boutiques isolées reliés par une galerie sous auvent permettant la circulation à l'abri sur un parvis réservé aux piétons. Ces boutiques sont en rez-de étage. L'ossature des bâtiments linéaires est constituée de portiques en béton armé de 10 m de portée tous les 5 m, la trame du supermarché est formée par des poteaux disposés aux angles de carrés de 10 m de côté ; les murs pleins en façade, les pignons et refends sont des voiles en béton banché.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AR 162 2011 AR 407, 440
    Titre courant :
    centre commercial de la Croix Blanche
    Appellations :
    centre commercial de la Croix Blanche
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, centre commercial de la Croix Blanche. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I. Archives .. A. M. Vigneux, 80 W 14-15 : demande de permis de construire, notes de présentation
    Illustration :
    Vue d'ensemble du centre commercia situé au pied des tours élevées au sud de la place du 14-Juillet Le centre commercial de la Croix Blanche au pied des premières tours (à partir de l'avenue Henri Les tours et le centre commercial de la Croix Blanche. IVR11_20069100880VA
  • lotissement du Parc du Château
    lotissement du Parc du Château Vigneux-sur-Seine - rue Pierre-Marin - en ville - Cadastre : 1983 AW 55 à 114, 118 à 217, 224 à 239, 248 à 258, 767 à 786, 837 à 848
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Groupe d'habitations édifié par la Société parisienne de diffusion immobilière, agissant comme mandataire de la Société civile immobilière du Parc du château. Celle-ci a fait l'acquisition, le 28 septembre 1948, auprès de Mathilde Jouve dite Arlette Dorgère, artiste de variétés, du domaine du château de Vigneux, dont le morcellement a commencé en 1905, et qui comprend alors 9 ha environ. Un premier projet de . Le nouveau lotissement est approuvé le 29 juin 1955. Il comprend 175 pavillons de 3, 4 et 5 pièces en accession à la propriété, de type HLM. Le chantier réparti en deux tranches (49 logements en 1956, 126 en 1958) est réalisé sous la direction de Robert Louard, successeur de l'architecte Delage, auteur des construction en bordure de la rue Pierre-Marin de 6 bâtiments d'un étage comportant habitations et commerces prévue dans le cahier des charges de 1955 est ainsi remplacée en 1957 par celle d'un immeuble collectif de deux étages avec centre commercial, mais celui-ci non plus ne voit pas le jour. 13 pavillons
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La plupart des pavillons sont en rez-de-chaussée, de 3 et 4 pièces (respectivement 69 et 88 bande, sans distinction de type, la largeur des constructions étant identique dans tous les cas. 18 pavillons de 5 pièces sont construits en bandes sur terre-plein, avec garage incorporé et chambre au premier étage. Deux groupes de garages individuels sont destinés aux occupants. Les habitations sont desservies par des voies préexistantes de 8 m de largeur (certaines en cours d'aménagement en 1955) et trois rues nouvelles (Molière, Boileau et Lafontaine) de 6 m de largeur. Le cahier des charges prévoit l'entretien de la pièce d'eau du château et la création d'un espace libre planté avec aires de jeux en bordure de la rue Racine. Les murs des pavillons sont réalisés en pierre pré-taillée de Saint-Vaast entre un socle
    Étages :
    en rez-de-chaussée en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Plan du premier projet de lotissement, 11 février 1933. (AD Essonne, 9 S 253) IVR11_20079100349XA Plan-masse pour un groupe de 181 logements comprenant un centre commercial (6 commerces). (AM Logement de 3 pièces : façades. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 34-35) IVR11_20079101147X Logement de 4 pièces (pavillon n° 1) : façades. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 34-35 Logement de 4 pièces : façades. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 34-35) IVR11_20079101149X Pavillons en bande le long de la rue Voltaire. IVR11_20079101378XA Espace vert en bordure de la rue Mirabeau. IVR11_20079101383XA Plan d'eau à l'extrémité de la rue Voltaire, ancienne pièce d'eau du parc du château de Vigneux
  • groupe scolaire Louise-Michel
    groupe scolaire Louise-Michel Vigneux-sur-Seine - les Bergeries - rue Louise-Michel - en ville - Cadastre : 1983 AM 396 2011 AM 509
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La construction d'un groupe scolaire de 10 classes mixtes et 4 classes maternelles destiné à de Vigneux (324 logements sur 928) est décidée en 1966. Cette décision fait suite à l'abandon d'un projet d'école maternelle nécessitant un temps de réalisation trop long ; aussi la nouvelle construction 1967. Le programme des architectes est conforme aux prescriptions du concours des écoles prototypes de Seine-et-Oise utilisant les techniques industrialisées. Un marché de gré à gré est passé avec la société
    Description :
    Le terrain d'assise des bâtiments fait partie d'un terrain d'une superficie de 18 000 m2 cédé à la scolaire et d'équipements sociaux communaux. Sa surface est de 9 100 m2, soit 650 m2 par classe hors le nouvel ensemble, installation complétée par un terrain de volley-ball et un plateau d'évolution. A , avec un mur rideau en verre et menuiseries métalliques pour celui des salles de classe couvert d'un
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Groupe scolaire Louise-Michel, maternelle de 4 classes : façades nord-ouest, nord-est et coupe. (AM Projet Geep industrie, détail de la façade sud-ouest et du pignon nord-est. (AM Vigneux-sur-Seine Groupe scolaire Louise-Michel : vue d'ensemble d'un bâtiment de salles de classe Groupe scolaire Louise-Michel : bâtiment des salles de classe côté cour. IVR11_20089100038NUC4A Groupe scolaire Louise-Michel : salles de classe en rez-de-chaussée près de l'entrée Groupe scolaire Louise-Michel : bâtiment des salles de classe. IVR11_20089100036NUC4A de classe. IVR11_20089100035NUC4A
  • maison de retraite du cinéma et du spectacle
    maison de retraite du cinéma et du spectacle Vigneux-sur-Seine - Rouvres - 47 rue Gaston-Grimbaum - en ville - Cadastre : 1983 AM 153, 156, 270, 411, 416, 418, 474, 475
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'Oeuvre de la maison de retraite du cinéma, fondée en février 1923 et reconnue d'utilité publique par décret du 14 mars 1930, acquiert l'ancien domaine de Rouvres pour y créer une maison de retraite lits sont aménagés dans le château et ses dépendances. En 1965 l'association prend la décision de faire construire un établissement de 80 lits dans l'ancien potager de la propriété et en confie l'étude à l'Union sociale du spectacle. Les plans sont dressés par l'architecte Georges Peynet ; le permis de construire est délivré le 17 avril 1967. Une aile complémentaire de 49 lits est édifiée en 1989 par l'architecte André
    Dénominations :
    maison de retraite
    Description :
    L'édifice construit en 1967 se compose d'un corps de bâtiments de 4 étages de 80 lits et d'une aile secteurs : accueil, hébergement sur 4 étages (74 chambres réparties en 4 unités de vie), médical (en sous -sol donnant sur une cour anglaise), alimentaire et personnel (sous-sol et rez-de-chaussée ), blanchisserie. Les murs sont à ossature en béton armé avec remplissage de briques. L'extension réalisée en 1989 s'élève sur un sous-sol semi-enterré, un rez-de-chaussée et 2 étages, une partie charnière avec le
    Titre courant :
    maison de retraite du cinéma et du spectacle
    Appellations :
    maison de retraite de l'Oeuvre de la maison de retraite du cinéma (fondation Léon Brézillon)
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, maison de retraite du cinéma. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I . Archives . A. D. Essonne, 1502 W 842 : construction d’un établissement de 80 lits, 1967-1968. . A. M d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 199.
    Illustration :
    Plan d'ensemble du domaine de Rouvres sur lequel figurent la ferme, le château, le projet de maison de retraite et le tracé du parc. (AD Essonne, 1502 W 842) IVR11_20079101603XA Avant-projet : plan-masse de la maison de retraite figurant sur le plan d'ensemble du domaine de Projet d'extension de 49 lits : plan de situation et de masse. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 58 Projet d'extension de 49 lits : façades et coupes ; André Mawas, architecte à Boulogne-Billancourt Façade latérale nord-ouest (correspondant à l'extension de 1989). IVR11_20089100071NUC4A Façade arrière du premier corps de bâtiment (1967). IVR11_20089100082NUC4A