Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
  • mairie
    mairie Enghien-les-Bains - 57 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 412
    Description :
    La première mairie avait conservé l'aspect de la maison initiale : façade antérieure avec un corps de bâtiment central encadré de deux avant corps ouverts d'une travée amortie par une lucarne. Le tout était en brique et pierre sur soubassement de meulière. Cet aspect a disparu lors des différents centrale en forme de rotonde sur les deux niveaux.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500006NUCB Vue d'ensemble de la façade. Carte postale, 1er quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France l'Ile-de-France) IVR11_20069500010NUCB Plan de la propriété Paillard dressé en 1894 à l'occasion de son acquisition par la municipalité pour être transformée en mairie. On remarque sur la droite, dans la partie supérieure, le plan masse de Dessin des grilles d'entrée du jardin de la mairie, 1912. Elévation et plan. Elle est composé d'une porte charretière et de deux guichets. (AM Enghien-les-Bains, M2) IVR11_20099500072NUC4A Projet d'agrandissement, 1932. Plan du rez-de-chaussée. (AM Enghien-les-Bains, M2 Elévation de la façade postérieure, projet d'agrandissement, 1932. (AM Enghien-les-Bains, M2 Elévation de la façade postérieure, correspondant au nouvel agrandissement, 1932. (AM Enghien-les
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    -école est achetée. Cette propriété dotée d'un grand jardin ouvrant sur la rue de Malleville possédait une pièce d'eau, une orangerie, une serre, des fabriques de jardin et de nombreux communs. Des travaux , la salle de mariage est installée dans un salon et la salle de réception dans le billard. L'extérieur de l'édifice, maison bourgeoise de brique et pierre est conservé. Mais l'édifice devient rapidement exigu et, dès 1909, germe l'idée de la construction d'une nouvelle mairie. L'architecte parisien et Enghiennois L. Duran souligne que la ville d'Enghien est très en vue par le mouvement de sa population qui en fait chaque année un véritable lieu de réunions mondiales et artistiques et propose de lancer un d'entrée donnant sur la rue et confie sa réalisation à l'entreprise de serrurerie G. Tirfoin et fils de répondre au développement considérable des services municipaux. L'architecte de la ville, Henri Moreels , présente plusieurs projets. La version adoptée est celle qui propose la construction à l'arrière de
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 57 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 412
  • marché
    marché Enghien-les-Bains - rue du Marché place Verdun rue des Ecoles rue de Puisaye - en ville - Cadastre : 1995 AD 19
    Description :
    Le marché est constitué de trois halles métalliques fermées sur l'extérieur par des murs de brique architectural. Les trois ouvertures sont surmontées de baies thermale et la façade antérieure et enrichie de blason de la ville et l'inscription ville d'Enghien.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Annexe :
    -les-Bains. 2e semestre 1979, n°44. (Centre de documentation du musée de l'Ile-de-France Sceaux) Enghien, marché. Sources et bibliographie Revue Projet de nouveau marché ouvert. In BMO Enghien
    Illustration :
    Vue de la façade antérieure du marché en 1978. (AM Enghien-les-Bains, 1T 251 Vue de la façade latérale du marché en 1978. (AM Enghien-les-Bains, 1T 251) IVR11_20099500548NUC4AB Détail de la façade arrière du marché en 1978. (AM Enghien-les-Bains, 1T 251
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Blason aux armoiries de la ville, disposé sur le pignon central de la façade antérieure du marché.
    Historique :
    de la ville Henri Moreels en 1927. Par délibération municipale du 5 octobre 1978 il est à son tour considéré comme ne répondant plus aux exigences de la modernité et il est détruit au profit de la construction d'un nouveau marché, d'un parking et d'un ensemble immobilier de logements.
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - rue du Marché place Verdun rue des Ecoles rue de Puisaye - en ville
  • maison d'industriel, 7 rue Gounod
    maison d'industriel, 7 rue Gounod Enghien-les-Bains - 7 rue Gounod - en ville - Cadastre : 1995 AD 432
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison présente un parti original avec trois façades diversifiées. La façade principale de tout monumental faisant la hauteur de l'édifice. La façade latérale, rythmée par des baies cintrées avec chacune leur balcon orné d'un garde corps de ferronnerie présente sur la partie droite un autre porche faisant également la hauteur de la maison. On y accède par un escalier qui distribue une entrée de arrondie possède également un petit porche et un troisième accès au rez de chaussée surélevé. Balcons et loggia et leurs gardes corps sont en bois, donnant un aspect cottage à l'ensemble de l'édifice. La pierre de taille est utilisée pour les chaînages d'angle, les couronnements des baies et l'assise du rez de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Murs :
    faux pan de bois pierre de taille
    Illustration :
    Elévation des façades principale et latérale de la maison, 1925. (AM Enghien-les-Bains, 1T 134 Elévation de la façade sur jardin et coupe, 1925. (AM Enghien-les-Bains, 1T 134 Vue d'ensemble de la façade avec loggia sur la rue Gounod. Pierre, meulière et pan de bois sont conjugués par l'architecte Moreels dans un style que l'on pourrait qualifier de ""cottage"". Balcon et loggia de bois font l'originalité de cet édifice. IVR11_20099500614NUC4A Vue de la façade latérale avec porche d'entrée. Maison construite par l'architecte Henri Moreels pour l'industriel Jacques Nithart en 1925 (entreprise Nithart de constructions métalliques à Saint Vue de la façade latérale avec porche d'entrée. On remarque les baies cintrées avec balconnet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Historique :
    dirigeait avec son frère Henri l'Entreprise Nithart de constructions métalliques à Saint Gratien, commune
  • maison, 10 rue Gounod
    maison, 10 rue Gounod Enghien-les-Bains - 10 rue Gounod - en ville - Cadastre : 1995 AD 448
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    En rez de chaussée, l'édifice présente des façades diversifiées. La façade d'entrée a un porche coupé formant une avancée supportée par un massif de pierre et des consoles de brique et couverte par un toit en pavillon à pans brisés. La mise en œuvre des matériaux fait de cette maison de taille modeste un édifice soigné : l'horizontalité des niveaux est soulignée par des frises de brique formant des cottage. Le toit a conservé ses épis de faîtage de zinc et de terre cuite.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Elévation de la façade antérieure, coupe et détails de plan et de l'élévation du mur de clôture Détail des carreaux de faïence au-dessus de la porte d'entrée formant un décor de mosaïque
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Au dessus du porche d'entrée, est disposé un décor de carreaux de céramique turqoises et blancs dont l'agencement forme le dessin stylisé de deux cygne se faisant face, surmontés d'un motif
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
  • Maison commune : salle municipale
    Maison commune : salle municipale Enghien-les-Bains - 9, 11, 13 rue du Marché - en ville - Cadastre : 1995 AD 16, 17, 18
    Description :
    surmontées d'un auvent de béton et un couronnement avec un fronton aux rampants curvilignes sur lequel sont sculptés les initiales de la république, RF et l'inscription salle municipale, le tout encadré de deux vases en ronde bosse, posés sur des piédestaux. Le reste de l'édifice se compose de trois travées aux est souligné d'une frise lisse et d'un motif de godron surmonté d'une corniche en forte saillie ornementaux. A l'extrémité de l'ensemble, se situe le transformateur orné au dessus de la corniche d'un
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Plan du projet de l'architecte de la ville, 1927. (AM Enghien-les-Bains, M14 Projet d'élévation de façade, 1927. (AM Enghien-les-Bains, M14) IVR11_20099500096NUC4A Second projet d'élévation de façade, 1927. (AM Enghien-les-Bains, M14) IVR11_20099500095NUC4A Vue d'ensemble depuis la rue de l'édifice. IVR11_20089500373NUC4A Détail du couronnement en fronton au dessus de l'entrée. IVR11_20089500375NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    C'est l'architecte Henri Moreels, architecte de la ville, qui travaille dès 1927 sur le projet de salle municipale, alors nommée salle Belhomme. Les archives de la commune conservent deux projets : l'un de style régionaliste, l'autre avec un répertoire architectural plus historicisant. Le programme est identique dans les deux projets : présence de garages, salle d'attente, toilettes municipales pour hommes et
  • maison, 32 rue Carlier
    maison, 32 rue Carlier Enghien-les-Bains - 32 rue Carlier - en ville - Cadastre : 1995 AB 74
    Description :
    Maison de type pignon-gouttereau qui se caractérise par l'emploi d'une grande diversité de matériaux générant une polychromie chère à l'architecte. Le motif de la loggia soutenu par un pilier de bois est également un motif récurent de l'œoeuvre d'Henri Moreels. Le décor en forme d'éventail qui souligne la baie de l'étage, a également été utilisé à plusieurs reprises, notamment dans son atelier rue
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison. IVR11_20099500433NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Historique :
    toujours soignée de l'architecte. Il a repris là le modèle inversé de la maison qu'il avait érigé trois ans
  • immeuble, 28 rue Paul Delinge
    immeuble, 28 rue Paul Delinge Enghien-les-Bains - 28 rue Paul Delinge - en ville - Cadastre : 1995 AD 553
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Immeuble construit sur un plan en L, le corps de bâtiment formant une avancée permettant d'insérer un porche d'entrée au rez de chaussée. Une attention est apportée à la polychromie de la façade antérieure : jeux de briques, utilisation de bandeaux enduits lisses, présence de céramique disposée en cabochons ou en frises sur les allèges des baies. Les baies, de formes différentes, ont des garde-corps de fonte ornés de chardons. Mais la partie la plus remarquable, en matière de technique décorative sont le
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble depuis la rue. IVR11_20089500478NUC4A Détail de la plaque de signature de l'architecte Henri Moreels. IVR11_20089500485NUC4A Vue d'ensemble du portail d'entrée fermant le jardin antérieur de l'immeuble Détail de la ferronnerie du portail d'entrée de la cour : enroulement de la partie haute agrémenté de brindilles de feuilles. IVR11_20089500482NUC4A Détail du motif de vase en ferronnerie ornant le pilastre gauche du portail d'entrée Vue du porche d'entrée de l'immeuble. IVR11_20089500479NUC4A Détail du travail de ferronnerie de la porte d'entrée de l'immeuble : ornement végétal Détail de l'un des garde-corps. Motif végétal : chardons et entrelacs. IVR11_20089500484NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Sur le portail formé de volutes et d'enroulements de métal sont disposées de fines brindilles forgées. Les piedroits sont surmontés de deux vases en profil forgé évoquant des vases médicis. Sur la
  • maison d'industriel, 28 rue de la Barre
    maison d'industriel, 28 rue de la Barre Enghien-les-Bains - 2 rue Robin 28 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD269
    Titre courant :
    maison d'industriel, 28 rue de la Barre
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Toutes les façades de l'édifice présentent une composition différente d'un grand raffinement architectural composant des volumes différents. Sur la rue de la Barre, un premier corps de bâtiment, à la fronton à pans coupé, dans une composition très verticale. Le reste de l'édifice est couvert en terrasse particulièrement travaillée, autant pour les effets de polychromie que pour les effets graphiques et les jeux de panneaux de carreaux de faïences aux tonalités beige irisé, ponctués de cabochons du même matériau.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Elévation de trois façades, sur les rues de la Barre, Robin et sur le jardin et coupe par Vue d'ensemble depuis la rue Robin de la maison construite en 1927-1928 pour M. Nithart Vue d'ensemble de la façade sur jardin prise en légère perspective IVR11_20099500506NUC4A Détail de la porte d'entrée en ferronnerie de style Art déco. IVR11_20099500507NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    La porte d'entrée est de style Art déco avec une compostion de motifs géométriques.
    Historique :
    l'entreprise de construction métallique Nithart à Saint Gratien, commune voisine d'Enghien. Son frère Jacques publication dans la revue l'Architecture usuelle en 1932 où elle est qualifiée de monumentale sans prétention et cottages peuvent ne plus être torturés et déchiquetés par une recherche de faux pittoresque ou de simplicité affectée triomphe de la grâce française qu'un tempérament artiste adapte toujours à sa production.
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 2 rue Robin 28 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD269
  • immeuble de madame Ballaz, 10 rue du Départ
    immeuble de madame Ballaz, 10 rue du Départ Enghien-les-Bains - 10 rue du Départ - en ville - Cadastre : 1995 AB 316
    Titre courant :
    immeuble de madame Ballaz, 10 rue du Départ
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cet immeuble de quatre travées présente une façade ordonnancée avec un avant corps central encadré par des ailes ornées, au cinquième étage, par deux balcons loggias. Le décor de l'édifice a fait l'objet d'un grand soin : portail d'entrée dont les motifs se terminent par des volutes aux têtes de dragon, porte de l'immeuble ornée de fleurs de métal forgées, éléments de grès flammé aux motifs végétaux , panneaux de bas reliefs de béton, carreaux de faïence. Comme dans nombre de ses œuvres, l'architecte joue
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Appellations :
    de madame Ballaz
    Illustration :
    Détail de la partie supérieure de l'immeuble. IVR11_20089500264NUC4A Vue du portail de ferronnerie qui ferme l'accès à la rue. IVR11_20089500295NUC4A Détail du portail d'accès à l'allée conduisant vers l'entrée de l'immeuble. Motif animal : tête de dauphin ou de dragon ? IVR11_20089500296NUC4A Détail de la porte d'entrée. Travail de ferronnerie d'art : détail des feuillages de la partie Détail au deuxième étage, entre les deux baies centrales : panneau décoratif de béton orné de branches de végétaux IVR11_20089500298NUC4A Détail du quatrième niveau : la baie est encadrée de panneaux décoratifs ornés de végétaux Détail de l'un des panneaux de céramique ornant le dessus des baies du premier niveau
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Au dessus de la porte d'entrée figure un motif de proue de navire sur les vagues
  • maison, 74 boulevard Cotte
    maison, 74 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 74 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 1047
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    La maison, de plan massé, présente une façade antérieure organisée en pignon et gouttereau sur le même alignement. L'intérêt de cette façade réside dans la variété de la mise en œuvre de nombreux matériaux et dans le décor. L'architecte utilise la meulière avec des modes de taille différents, tantôt en moellons irréguliers, tantôt en blocs réguliers dans la partie inférieure du rez de chaussée . L'horizontalité est marquée par les corniches et par les différentes frises : au rez de chaussée, large, elle est composée de céramique, ornée de brins de muguet, et de brique, à l'étage d'une frise de muguet et d'un bandeau de pierre. La façade se caractérise également par une polychromie orientée dans la gamme des bleus turquoise, donnée par les briques vernissée et les cabochons de céramique qui soulignent les points forts de l'architecture : couronnement des baies, frises, pignon. A l'instar de plusieurs maisons à Enghien, elle a conservé plusieurs lanternes d'extérieur en ferronnerie dont celle à gauche de la façade antérieure qui est
    Étages :
    étage de comble
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure ; maison construite par l'architecte Henri Moreels en 1927 Détail de l'un des garde-corps de ferronnerie traité dans un style Art nouveau Détail de la frise sur la façade antérieure. Ornement floral : muguet. IVR11_20089500251NUC4A Détail du pavement de mosaïque du vestibule d'entrée : décor d'iris. IVR11_20099500591NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison a été construite en 1927 par l'architecte d'Enghien Henri Moreels dont la plaque de
  • magasin de commerce hôtel des ventes
    magasin de commerce hôtel des ventes Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Titre courant :
    magasin de commerce hôtel des ventes
    Description :
    Ce petit bâtiment commercial a fait l'objet d'un grand soin, selon l'habitude de l'architecte. Une grande baie, construite en béton armé, en anse de panier, est accostée de deux portes symétriques. La façade est rythmée par des pilastres et couronnée par une frise de métopes, sans doutes ornées de cabochons de céramique, d'une importante corniche, le tout sommé d'un garde corps de ferronnerie de style Art déco masquant le toit. Des décors de mosaïque surmontent les portes, les écoinçons de l'arc et
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Annexe :
    Enghien, magasin de commerce hôtel des ventes. Sources et bibliographie Documentation Revue Petit .54. (Centre de documentation du musée d'Orsay) Petit hôtel des ventes à Enghien-les-Bains. In L'Architecture usuelle. 1921, pp. 53-54. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris Per F° 537)
    Illustration :
    Elévation de la façade sur la rue. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/12, en feuillet détaché
    Dénominations :
    magasin de commerce
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Un exemple de l'activité de l'architecte Henri Moreels en matière de construction commerciale dans l'Architecture usuelle, la jugeant donc comme exemplaire, signale que la façade est recouverte de cimentaline et ornée de mosaïque.
  • immeuble, 26 rue Pasteur
    immeuble, 26 rue Pasteur Enghien-les-Bains - 26 rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1995 AD 741
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    atypique tout en hauteur. La façade a deux travées dont celle de gauche forme un léger avant-corps couronné d'une loggia-balcon et d'une lucarne au toit rhomboïdal original. Le rez de chaussée est surélevé et une
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Elévation de la façade (28 novembre 1923) (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500543NUC4A Vue d'ensemble de l'édifice construit en 1923. IVR11_20089500360NUC4A Vue de la porte d'entrée. Oeuvre de ferronnerie d'art à motif végétal. IVR11_20089500361NUC4A Porte d'entrée en ferronnerie à motif végétal. Détail de la branche de rosier dans la partie Porte d'entrée. Détail des brindilles en fer forgé dans l'encadrement et de celles, ornées de
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Le balcon-loggia est soutenu par deux colonnes. Un décor floral en relief de béton court sous la corniche séparant le rez de chaussée du premier étage. La porte est orné d'un décor de ferronnerie particulièrement raffiné avec une branche de rosier fleuri et des brindilles de la même plante.
  • immeuble, 11 bis rue de Malleville
    immeuble, 11 bis rue de Malleville Enghien-les-Bains - 11 bis rue de Malleville passage Dubuisson - en ville - Cadastre : 1995 AD 498
    Titre courant :
    immeuble, 11 bis rue de Malleville
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    centrales plus étroites, sur la rue de Malleville. A l'angle gauche donnant sur le passage Dubuisson, en raison de l'étroitesse de cette rue, l'architecte a conçu un encorbellement permettant de réduire l'immeuble au niveau du rez de chaussée. Si la polychromie a été altérée, les briques des deux premiers niveaux ayant été blanchies, le niveau au dessus est traité en faux pans de bois avec un enduit tyrolien . Sous le toit débordant soutenu par des aisseliers de bois, l'architecte a disposé une frise de métopes.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Murs :
    faux pan de bois
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble. IVR11_20089500526NUC4A Détail de l'encorbellement faisant transition entre le premier niveau en surplomb et le rez-de Détail de la porte en ferronnerie. IVR11_20089500527NUC4A Détail du garde-corps au rez-de-chaussée, de style Art Déco. Les balustres semblent en fonte et le
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Les ferronneries de la porte d'entrée et des garde corps de baies sont ornées de motifs géométriques de style Art déco.
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 11 bis rue de Malleville passage Dubuisson - en ville - Cadastre : 1995 AD 498
  • immeuble de l'architecte Henri Moreels, 12 rue du Départ
    immeuble de l'architecte Henri Moreels, 12 rue du Départ Enghien-les-Bains - 12 rue du Départ - en ville - Cadastre : 1995 AB 313
    Titre courant :
    immeuble de l'architecte Henri Moreels, 12 rue du Départ
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cet immeuble de cinq travées présente une façade symétrique dont le rythme est donné par les deux travées en ressaut formées d'une superposition de bow window. L'avant dernier niveau est formé d'un balcon loggia courrant sur toute la longueur de la façade, selon un schéma souvent utilisé par l'architecte : des piliers de bois soutiennent l'auvent qui couvre la loggia donnant une vue sur le paysage.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Appellations :
    de l'architecte Henri Moreels
    Illustration :
    Elévation de la façade antérieure (1920). (AM Enghien-les-Bains, 1T 66) IVR11_20099500558NUC4A Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20089500294NUC4A Détail du balcon loggia de la partie haute de l'immeuble. IVR11_20089500263NUC4A Vue de la première grille et portail en ferronnerie fermant l'entrée sur la rue. De part et d'autre , sont disposées des jardinières ornées de chardons sur des carreaux de grès cérame Vue de la porte d'entrée : ouvrage de ferronnerie d'art de style Art Déco. IVR11_20089500197NUC4A Détail de la partie centrale en ferronnerie de l'un des vantaux de la porte d'entrée de l'immeuble Détail des plaques de céramique en grès flammé ornant les bacs à fleurs situés de part et d'autre de l'allée d'accès à l'immeuble. Le motif, en léger relief, figure des chardons Détail d'un panneau en bas relief de béton, orné de motifs floraux : roses et soleils, situé sur un
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Les allèges et linteaux des baies sont ornés de pannneaux en bas relief de béton figurant des roses , et décor géométrique. Des chardons ornent les carreaux de grès cérame situés sur les jardinières
  • immeuble, 12 bis boulevard d' Ormesson
    immeuble, 12 bis boulevard d' Ormesson Enghien-les-Bains - 12 bis boulevard d' Ormesson - en ville - Cadastre : 1995 AC 192
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    façades symétriques. De part et d'autre de la travée d'angle en pan coupé, traitée comme un pavillon le décor de cet immeuble : variation sur les dessins des garde-corps, panneaux de grès flammé, décor sculpté de fleurs qui encadre les écoinçons des arcs dans lesquels s'inscrivent les fenêtres du premier étage. Ce gout du décor se retrouve dans Le hall de l'immeuble, l'un des plus ornés d'Enghien : quatre murs sont habillés d'une série de panneaux encadrés de moulures de feuillages et ponctués d'un motif de cartouche avec chute de fleurs. Au centre, deux miroirs accentuent le jeu des termes qui se démultiplient dans un nouvel espace. Sur le haut, court une frise de branches chargées de pommes de pin.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Annexe :
    , 35 avenue de ceinture. In L'Architecte, 1919, pp. 87-88, pl. 63. (Bibliothèque Nationale, Fol. V 615)
    Illustration :
    Détail de l'une des travées, au niveau des baies cintrées du premier étage : branches de rosiers et de pins, sculptés dans les écoinçons, carreaux de grès en relief ornés de feuilles de châtaigner sur Détail de l'un des garde-corps de balcon : divisé en trois panneaux en retrait ornés de cartouche de grès aux feuillages de chardon surmonté d'une arcature de mosaïque de tesselle dans les bleus irisés. On retrouve ce motif de mosaïque sur le linteau de la fenêtre située au dessous Vue de la travée de la porte d'entrée, au niveau du rez-de-chaussée et du premier niveau Vue de la porte d'entrée en ferronnerie d'art avec ornement végétal, 1926. IVR11_20089500535NUC4A Détail des motifs végétaux ornant la porte d'entrée de l'immeuble : travail de ferronnerie d'art Détail des feuilles ornant la porte d'entrée de l'immeuble : travail de ferronnerie d'art, 1926 Détail d'une volute fleurie de la porte d'entrée de l'immeuble : travail de ferronnerie d'art, 1926
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    pomme de pin
1