Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
  • Monument aux Morts des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945
    Monument aux Morts des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945 Le Perreux-sur-Marne - place de la Libération - en ville - Cadastre : 1979 AE 61
    Titre courant :
    Monument aux Morts des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945
    Statut :
    propriété de la commune
    Appellations :
    des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maquette. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401521XB Vue générale de face. IVR11_20049400660XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - place de la Libération - en ville - Cadastre : 1979 AE 61
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • monument aux morts, dit Mémorial américain
    monument aux morts, dit Mémorial américain Meaux - route de Varreddes - - Cadastre : 2014 AE 254
    Description :
    bataille de la Marne. Haut de 23 mètres, le monument est composé de 220 blocs de pierre d'Euville. De composition pyramidale, il s'articule autour de la figure centrale d'une femme, la « Liberté éplorée » qui crie son qui représente la France ; le glaive brisé qui évoque les combats acharnés ; le drapé de fleurs de lys
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    souscriptions américaines. Il commémore la première bataille de la Marne, qui se déroula aux environs de Meaux Ce monument, aussi connu sous le nom de "La Liberté éplorée", a été édifié grâce à des lança la campagne de collecte de fonds, accompagnée de la première esquisse du monument. C'est l'artiste américain Frederick MacMonnies (1863-1937) qui a été choisi pour le réaliser, fort de ses liens avec la Hastings. Le monument fut inauguréen septembre 1932, en présence de près de 30 000 personnes dont le président de la République Albert Lebrun, le général Pershing ou l'ambassadeur des Etats-Unis en France. En 1933, le monument et le terrain furent donnés par les Américains à la ville de Meaux. Tout près du monument s'élève aujourd'hui le musée de la Grande Guerre de Meaux, inauguré en 2011.
    Localisation :
    Meaux - route de Varreddes - - Cadastre : 2014 AE 254
  • Monument aux Morts de la Guerre de 1870
    Monument aux Morts de la Guerre de 1870 Bry-sur-Marne - rue du 2 Décembre 1870 - en ville - Cadastre : 1981 AL 26
    Titre courant :
    Monument aux Morts de la Guerre de 1870
    Appellations :
    de la Guerre de 1870
    Illustration :
    Vue d'ensemble. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    2 caveaux, sur un terrain offert en 1874 par M. Mentienne, maire de Bry-sur-Marne de 1868 à 1881.
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - rue du 2 Décembre 1870 - en ville - Cadastre : 1981 AL 26
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
  • monument aux morts de la guerre 1914-1918
    monument aux morts de la guerre 1914-1918 place Cardinal Mercier
    Titre courant :
    monument aux morts de la guerre 1914-1918
    Description :
    Le vitrail patriotique est consacré aux morts de la première guerre mondiale et représente les deux saints patrons militaires de la France, saint Michel et Jeanne d'Arc apparaissant aux soldats agonisants à qui ils assurent le salut éternel. Dans la lancette de droite, une s¿ur de la charité donne à boire à un soldat mourant ; à l'arrière plan, la cathédrale de Reims en feux évoque la bataille de la Marne à laquelle fait pendant une représentation du Mont saint Michel à gauche. Sur la bordure inférieure, des rameaux de chêne et d'olivier de part et d'autre de la croix de guerre à gauche et la médaille militaire à droite, rappellent l'honneur et la gloire promis aux héros. Les montants de métal sont ornés de lampes en forme de glands. Au centre de la composition se détache une épée le long de laquelle grimpent branches d'olivier et de chêne se détachant sur une mosaïque de smaltes à fond or. Au dessus se détache le bas relief évoquant la douleur : la France tient un de ses fils morts dans ses bras, à l'image
    Statut :
    propriété de la commune
    Observation :
    Cette oeuvre de ferronnerie d'art est l'unique objet visible à Enghien par le public, de l'oeuvre d
    Appellations :
    de la guerre 1914-1918
    Illustration :
    Vue d'ensemble du monument aux morts. Carte postale, premier quart du 20e siècle. (AD Val d'Oise Détail du relief : la France tenant dans ses bras l'un de ses fils mort pour la patrie, à l'image d'une Vierge de Pitié. IVR11_20099500595NUC4A Michel et Jeanne d'Arc, saints patrons militaires de la France, et au premier plan, les soldats agonisant
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    croix de guerre
    Matériaux :
    pâte de verre doré
    Contributeur :
    Redacteur de Finance Laurence
    Historique :
    Monument initié par le chanoine Simonin dès 1915. Le lieu de sa mise en place a été finalisé seulement en 1917, période à laquelle il est décidé de disposer l'ensemble de la composition, vitrail et Dame de Lourdes. En raison de la guerre, les travaux ont du mal à être réalisés et le curé ouvre une souscription en 1918, année durant laquelle est installé le vitrail patriotique (daté de 1915). En 1919, le curé déplore encore le retard dans l'apposition des plaques de marbre aux noms des disparus. Le morts. Ce monument a tout d'abord été destiné à commémorer les morts de la Grande Guerre : figurent les noms des lieux des grandes batailles, la Belgique, la Champagne, Verdun, l'Alsace, la Marne, la morts durant les conflits suivants. L'ensemble est constitué de trois éléments produits par différents artistes : le vitrail patriotique a été exécuté par le maître verrier parisien L. Terrien, les pièces de dernier porte la date de 1914 ce qui laisse à penser qu'il n'a pas été conçu spécifiquement pour ce
  • monument aux morts de l'Empire britannique
    monument aux morts de l'Empire britannique Meaux -
    Titre courant :
    monument aux morts de l'Empire britannique
    Illustration :
    Détail de la partie supérieure, avec les armoiries. IVR11_20087700125NUC4A
    Inscriptions & marques :
    in France." / "A la gloire de Dieu et à la mémoire du million de morts de l'empire britannique tombés
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    commémore la Bataille de la Marne (septembre 1914). Il s'agit d'un modèle sériel. Un autre monument aux Cette plaque en mémoire des soldats de l'Empire britannique tombés pendant la Grande Guerre morts, français cette fois, a été placé dans le collatéral nord du choeur en mémoire des victimes de la paroisse Saint-Etienne de Meaux et des prêtres du diocèse morts en 1914-1918.
    Référence documentaire :
    p. 346-347 Sépultures, pierres tombales et inscriptions dans la cathédrale Saint-Etienne de Meaux , dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux tombales et inscriptions dans la cathédrale Saint-Etienne de Meaux, dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 327-361.
    Précision dénomination :
    de la Première guerre mondiale
  • Monument aux Morts des Soldats Indochinois Morts à la Guerre de 1914-1918
    Monument aux Morts des Soldats Indochinois Morts à la Guerre de 1914-1918 Le Perreux-sur-Marne - rue de la Paix - en ville - Cadastre : 1979 J 193 dans le cimetière de Nogent-sur-Marne non inventorié
    Titre courant :
    Monument aux Morts des Soldats Indochinois Morts à la Guerre de 1914-1918
    Statut :
    propriété de la commune
    Appellations :
    des Soldats Indochinois Morts à la Guerre de 1914-1918
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Monument érigé à la mémoire des indochinois morts au service de la France lors de la guerre de 1914
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - rue de la Paix - en ville - Cadastre : 1979 J 193 dans le cimetière de Nogent-sur-Marne non inventorié
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Monument aux Morts de la Guerre de 1914-1918
    Monument aux Morts de la Guerre de 1914-1918 Le Perreux-sur-Marne - rue de la Paix - en ville - Cadastre : 1979 J 193 dans le cimetière de Nogent-sur-Marne non inventorié
    Titre courant :
    Monument aux Morts de la Guerre de 1914-1918
    Statut :
    propriété de la commune
    Appellations :
    de la Guerre de 1914-1918
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Billot
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - rue de la Paix - en ville - Cadastre : 1979 J 193 dans le cimetière de Nogent-sur-Marne non inventorié
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Écouen - rue du Cimetière - Cadastre : 2014 AI 145
    Description :
    figurent les noms de ceux qui sont morts pour la patrie, classés par année (1914, 1915, 1916, 1917, 1918 médaille) et deux hommages gravés aux victimes de la Seconde Guerre mondiale.
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Vue d'ensemble du monument, de trois-quarts. IVR11_20179500309NUC4A
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Regnouard Fernand
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    monument a été placé dans l'église paroissiale (dossier IM95000556). Parmi les autres commémorations de la Grande Guerre à Ecouen, figurent aussi le carré de tombes militaires délimité dans le cimetière communal
    Historique :
    Le 19 novembre 1920, le conseil municipal approuve le projet de monument proposé par l'architecte Albert Bourgeois, pour un coût total de 28 500 francs. Les travaux de fondation débutent en juin 1921 et sont réalisés par l'entrepreneur Fernand Regnouard pour la somme de 2138 francs. Une convention de 17100 francs est passée avec Porlier, entrepreneur de monuments funèbres à Montmorency, pour la fourniture et l’exécution du monument à l’exception de la sculpture ; la signature de Porlier figure sur le socle du monument, côté nord ; il réalise également une plaque de marbre portant les noms des Enfants sculpture d’une figure allégorique et de quatre motifs couronnant la pyramide du monument pour 9500 francs . Il a réalisé de nombreux monuments aux morts dans le nord de la France, à Charenton-le-Pont (1921), à Joigny (Yonne, 1923), ou encore à Saint-Mihiel (Meuse, 1925). Un hommage gravé aux morts de la Seconde
    Référence documentaire :
    AD Val d'Oise, 2O58 / 6 : travaux sur le cimetière. AD Val d'Oise, 2O58 / 6 : travaux de la
  • monument aux morts de la guerre de 1870-1871 et des colonies
    monument aux morts de la guerre de 1870-1871 et des colonies Melun - boulevard Chamblain - en ville - Cadastre : 1985 AV non cadastré domaine public
    Titre courant :
    monument aux morts de la guerre de 1870-1871 et des colonies
    Appellations :
    de la guerre de 1870-1871 et des colonies
    Illustration :
    Vue générale, vers 1905. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.338
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'Union patriotique et fraternelle des anciens défenseurs de la Patrie de Seine-et-Marne, fondée en des morts de 1870. Parmi 39 projets présentés, le comité retint celui de Charles Desvergnes, statuaire , élève de Chapu, premier grand prix de Rome, et de Bernard Bezault, architecte diplômé du gouvernement
  • Monument aux Morts de la Guerre de 1914-1918
    Monument aux Morts de la Guerre de 1914-1918 Bry-sur-Marne - grande rue Charles de Gaulle - en ville - Cadastre : 1981 S 67
    Titre courant :
    Monument aux Morts de la Guerre de 1914-1918
    Appellations :
    de la Guerre de 1914-1918
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Monument aux morts élevé à la mémoire des soldats tués à la guerre de 1914, 1918, réalisé par le
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - grande rue Charles de Gaulle - en ville - Cadastre : 1981 S 67
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
  • monument aux morts de la guerre de 1870 et de la guerre de 1914-1918
    monument aux morts de la guerre de 1870 et de la guerre de 1914-1918 Meaux - place Paul-Doumer - - Cadastre : BT non cadastré
    Titre courant :
    monument aux morts de la guerre de 1870 et de la guerre de 1914-1918
    Description :
    , surmontée par une statue de bronze représentant une femme ailée, tenant une couronne de lauriers. Au pied du monument se dresse un lion de bronze, référence au "Lion de Belfort". L'ensemble est entouré d'une grille et d'un muret. A l'arrière du monument s'élève une seconde stèle, consacrée aux morts de la guerre de
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Le sommet de la colonne avec la statue de Moncel, vue prise depuis un ballon captif
    Auteur :
    [sculpteur] Moncel, de Alphonse Emmanuel
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le monument aux morts de la guerre de 1870 natifs de l'arrondissement de Meaux est dû au sculpteur Alphonse Emmanuel de Moncel de Perrin, en collaboration avec la fonderie parisienne Andro et Sefert (raison sociale de la fonderie Andro de 1896 à 1904), dont la signature figure sur la demi-sphère en bronze portant la statue de la Renommée ailée, au sommet du monument. Le visage de celle-ci serait un portrait de Mme veuve Theurey-Geoffroy, fille de Louis Geoffroy, qui était maire de Meaux en 1870 : celle-ci fut , ami de la famille (il offrit en 1905 à la ville de Meaux un buste en bronze de Louis Geoffroy cimetière de Meaux, jusqu'à son monument place Henri IV, avec un arrêt devant le monument aux morts et un autre devant sa maison natale. Le monument de 1870 commémora aussi par la suite les morts de la Grande Guerre : il fut alors complété par un exèdre dessiné par l'architecte de la ville Auguste Boudinaud et inauguré le 31 juillet 1927. Des problèmes de stabilité étant apparu sur ce monument, il fut restauré en
    Référence documentaire :
    Le monument aux morts à Meaux, 2008. VITRY, Josette. Le monument aux morts à Meaux. Bulletin de la société historique de Meaux et sa région, t. 5, 2008, p. 47-59.
1