Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 52 - triés par pertinence
  • l'habitat à Melun
    l'habitat à Melun Melun
    Description :
    L'habitat ancien recourt de façon privilégiée aux matériaux de provenance locale : bois, calcaire de gros-œuvre. Néanmoins, le pan-de-bois est abondamment employé jusqu'à la fin de l'Ancien Régime , concurremment avec le moellon de calcaire (renforcé par des chaînes en grès). Pour la couverture, le chaume constructives se maintiennent mais sont peu à peu évincées par des matériaux nouveaux, jouant de la polychromie (brique, carreaux de céramique, tuile mécanique, ardoise etc.).
    Typologies :
    maison de ville maison de maître
    Illustration :
    : Le cottage pour tous. Paris, Librairie René Colas, 1913. (Région Ile-de-France, Inventaire général d'une typologie de l'habitat. IVR11_20077700210NUDA d'une typologie de l'habitat. IVR11_20077700211NUDA , pour la partie nord de la ville. IVR11_20077700195NUDA , pour la partie sud de la ville. IVR11_20077700196NUDA Carte n°4, partie nord : la prédominance de la mitoyenneté. IVR11_20077700208NUDA Carte n°4, partie sud : la prédominance de la mitoyenneté. IVR11_20077700209NUDA Carte n°7, partie nord : hauteur de l'habitat. IVR11_20077700214NUDA Carte n°7, partie sud : hauteur de l'habitat. IVR11_20077700215NUDA Carte n°8, partie nord : répartition des types de façade (gouttereau, pignon, mixte
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Saint-Aspais, autrement dit sur l'île et sur la rive droite, à l'intérieur de l'enceinte médiévale Les plus anciennes maisons de Melun remontent à la fin du Moyen Age et au 16e siècle. On repère son centre, et du 20e siècle en périphérie. De plus, les témoignages de l'habitat ancien sont souvent caractéristiques ont émergé au cours de l'étude : la permanence de caves médiévales sous un bâti plus récent, la disparue. La paroisse Saint-Ambroise, sur la rive gauche, a perdu une partie de son tissu urbain ancien par suite de l'implantation de couvents puis d'un quartier de cavalerie, remplacé au 20e siècle par un lotissement : on n'y a repéré que peu d'habitat ancien lors de l'enquête. Les faubourgs ont également livré très peu de maisons anciennes. La majeure partie de l'habitat melunais date des 19e et 20e siècles . Sauf quelques rares exceptions, les architectes responsables de leur construction n'émergent de l'anonymat qu'au début du 20e siècle, lorsque se répand l'usage de la signature en façade, et que les permis
  • maison rue René Pouteau
    maison rue René Pouteau Melun - 17 rue René-Pouteau - en ville - Cadastre : 1985 AT 140
    Description :
    Maison de ville à quatre travées, longée par une allée sur un côté. Le rez-de-chaussée, occupé par pré-inventaire signale la présence de deux escaliers anciens : l'un en vis, côté sud, et l'autre
    Illustration :
    Plan et coupes de la cave. IVR11_20067700555NUD Vue de la façade. IVR11_20077700031XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • maison rue Armand Cassagne
    maison rue Armand Cassagne Melun - 9 rue Armand-Cassagne - en ville - Cadastre : 1985 AV 143
    Description :
    Si le pignon oriental laisse apparaître son gros-oeuvre en moellons de meulière, la façade, elle , présente un décor éclectique particulièrement soigné, avec de nombreux emprunts néo-gothiques. Sur fond de parement de brique rouge, les ouvertures sont encadrées de briques colorées (jaunes, rouges, vertes et par la présence de la lucarne, avec son couronnement pointu.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Détail de la façade, avec sa lucarne à fronton d'inspiration néo-gothique. IVR11_20067700432XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    sa propre maison, où il est encore domicilié dans les années 1930. L'aspect recherché de la façade avec la profession de son propriétaire, qui y fait en quelque sorte sa réclame.
  • villa rue du château
    villa rue du château Melun - 27 rue du Château - en ville - Cadastre : 1985 AV 14
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Dessin de François-Julien Decourbe représentant le quai de la Reine Blanche en 1884, avec la villa dans son parc et la ""tour de César"", ultime vestige du château royal. Fusain et estompe sur papier . (Musée municipal de Melun. inv. 970.7.235) IVR11_20027700945X Vue du quai de la reine Blanche,vers le début du 20e siècle. La villa étudiée est au centre , entourée de son jardin. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.105) IVR11_20017700141XA Eélévation sur le quai de la Reine-Blanche, au début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.144) IVR11_20017700164X Vue du front de Seine, avec les bâtiments adjacents (la médiathèque à gauche, l'ancienne trésorerie Façade sur jardin de la villa néo-palladienne remaniée après la Seconde guerre mondiale pour abriter la Coopérative agricole de la Brie. L'édifice est aujourd'hui occupé par les bureaux de
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette villa inspirée de l'architecture palladienne a été construite dans les années 1830. La maison était à l'origine au centre d'un parc arboré, dans lequel se trouvait la tour de César, vestige du château royal, qui abritait la salle de billard. Ce parc a aujourd'hui disparu, et la villa, actuellement
  • villa Rosa-Bonheur
    villa Rosa-Bonheur Melun - 3 avenue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 1985 AY 184
    Description :
    notamment sur les toitures : la partie centrale de la villa est couverte par un toit à croupe ; mais en longs pans brisé (à droite). Le décor de la villa est raffiné, avec des ferronneries assorties et une
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Murs :
    faux pan de bois
    Illustration :
    Vue de la façade. IVR11_20037700637VA L'escalier : détail de la rampe en ferronnerie. IVR11_20037700644XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    d'escalier. Dans une pièce du rez-de-chaussée, deux fenêtres-hublots sont ornées d'une vitre avec décor gravé
    Historique :
    Au sein du lotissement de l'Ermitage, les villas les plus importantes sont élevées en bordure de la route de Fontainebleau (actuelle avenue du général Leclerc). La villa Rosa-Bonheur (appellation récente ) se distingue ainsi par sa taille et le raffinement de sa décoration (ferronnerie, verrières). La plaque de l'architecte qui l'a construite vers 1935-1940 est encore visible sur le muret de clôture : il s'agit de Maxime Verdeaux. En 2001-2002, le jardin qui s'étendait derrière la villa a disparu lors de la
  • villa, place Chapu
    villa, place Chapu Melun - 1 place Chapu 12 rue Augereau 7 avenue Eugène-Godin - en ville - Cadastre : 1985 AW 100
    Description :
    La complexité de ses toitures assure à la villa une allure pittoresque, complétée par un traitement varié des murs : tour recouverte de briques et faux pan-de-bois, moellons de meulière et de calcaire agrémentés d'assises de briques rouges. Les accès à la propriété sont surmontés de porches recouverts de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Melun. Place Saint-Gay (sic). Entrée de la rue Augereau et de l'avenue Eugène-Godin. Carte postale , vers 1910. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.364) IVR11_20017700276X Vue de la façade. IVR11_20037700172XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette villa est par son volume et la superficie de sa parcelle la plus grande du lotissement. Elle est édifiée sur un terrain de 1000 m² regroupant trois lots, adjugés le 29 mai 1908 au négociant en
  • maison boulevard Gambetta
    maison boulevard Gambetta Melun - 4 boulevard Gambetta - en ville - Cadastre : 1985 AR 2
    Étages :
    étage de comble
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison
    ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison Melun - 1 rue de Seine - en ville - Cadastre : 1985 AW 140
    Titre courant :
    ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison
    Illustration :
    Projet de création d'une usine à gaz à Melun. Papier aquarellé, 18 juin 1844. (AD Seine-et-Marne. 5 Plan de l'usine à gaz en 1863, avec projet d'installer un troisième gazomètre. (AD Seine-et-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison était à l'origine l'un des deux pavillons d'entrée de l'usine à gaz fondée en 1844 par Pérardel et remplacée en 1874 par une fabrique de brosses. Il subsiste aussi le pavillon symétrique, mais il est moins bien conservé. Le reste des installations de l'usine, et notamment les gazomètres, a
    Localisation :
    Melun - 1 rue de Seine - en ville - Cadastre : 1985 AW 140
  • maison rue du Docteur Pouillot
    maison rue du Docteur Pouillot Melun - 7 rue du Docteur-Pouillot - en ville - Cadastre : 1985 BC 266
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , concessionnaire local du système Bérard. Il s'agit d'un procédé de construction économique mis au point par l'église Notre-Dame de l'Assomption : des panneaux de ciment, moulés avant la pose, sont assemblés à l'aide de tringles métalliques et glissés dans les rainures des éléments structurant l'édifice. Trois exemples de ce mode de construction ont pu être repérés à Melun, dans le même quartier (qui était celui où résidait Paupardin, domicilié 3 rue de Belombre). La maison voisine de celle étudiée, au 9 rue du Docteur même procédé. Les specimens subsistant de maisons de ce type sont assez rares, voir par exemple le 13 , boulevard du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny à Suresnes.
  • maison rue de Dammarie
    maison rue de Dammarie Melun - 48 rue de Dammarie - en ville - Cadastre : 1985 BC 191
    Titre courant :
    maison rue de Dammarie
    Description :
    Cette maison, construite en retrait de la rue et suivie d'un long jardin, présente une façade pignon de trois travées assez originale par sa combinaison de briques et de moellons de calcaire, mettant
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Projet pour la propriété de M. Matras rue de Dammarie : la façade. Encre sur calque, 30 mars 1893 Projet pour la propriété de M. Matras, rue de Dammarie : coupe longitudinale. Encre sur calque, 30
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite pour M. Matras en 1893 par L. Naudé, architecte à Fontainebleau. Il s'agit de parfaitement conforme au dessin, à l'exception des œils-de-bœuf remplacés par de petites baies carrées.
    Localisation :
    Melun - 48 rue de Dammarie - en ville - Cadastre : 1985 BC 191
  • maison rue du Docteur Pouillot
    maison rue du Docteur Pouillot Melun - 65bis rue du Docteur-Pouillot - en ville - Cadastre : 1985 BD 217
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Détail : plaque de l'architecte L. Paupe. IVR11_20037700416XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    retrouve de nombreux éléments également présents dans les pavillons qu'il édifie alors à Melun, notamment dans le lotissement de l'Ermitage : toit dissymétrique, décor en faux pan de bois et carreaux de hasard , grande baie cintrée en façade. La maison, qui porte la plaque de son auteur, sert de résidence à Léon Paupe jusqu'à son déménagement rue du Général-de-Gaulle à la fin des années 1930 (voir dossier
  • maison rue Notre-Dame
    maison rue Notre-Dame Melun - 15 rue Notre-Dame - en ville - Cadastre : 1985 AV 260
    Description :
    Les motifs de la rampe en fer forgé se conforment à un schéma assez répandu dans la seconde moitié Général de Gaulle). Elle a notamment gardé son accès sur rue par un escalier droit, en grès. Le mur oriental emploie des pierres de plus grande taille que la moyenne des caves de Melun.
    Typologies :
    maison de ville
    Illustration :
    Plan schématique de la cave. IVR11_20047700623NUD La façade de la maison, sur la rue du Four. IVR11_20057700483XA Vue de l'escalier, avec rampe en ferronnerie du 18e siècle. IVR11_20047700030X La cave médiévale : vue de l'escalier d'accès et de la retombée des ogives dans le mur ouest La cave médiévale : vue de l'angle sud-est. Le mur en gros appareil se trouve à l'est La cave médiévale : vue de la travée nord-est. Le mur en gros appareil se trouve à l'est
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    en place un escalier à rampe de fer forgé du 18e siècle et une cave médiévale voûtée d'ogives. Son implantation dans le tissu urbain, avec un jardin et à proximité de la collégiale Notre-Dame, suggère qu'il
  • maison néo-gothique
    maison néo-gothique Melun - 8bis avenue Thiers - en ville - Cadastre : 1985 BC 375
    Description :
    L'édifice est construit en moellons de meulière, mais la façade présente un parement de brique à motifs losangés, rehaussé d'un décor sculpté de style médiéval : fleurons, personnages et symboles de l'architecture. La date et les initiales du commanditaire sont également sculptées sur les corbeaux du rez-de -chaussée. La toiture en ardoise est de forme complexe : longs pans brisés avec pignon découvert au nord , pignon couvert au sud, ainsi que deux toits en pavillon à l'avant (au-dessus du porche) et à l'arrière de
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Plan de situation. Calque aquarellé, vers 1925. (AD Seine-et-Marne. 5 Mp 294) IVR11_20067700350XA Vue de la façade. IVR11_20037700455VA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Albert Goubeaut, sculpteur et fabricant de meubles. Les initiales GT sculptées sur la façade sont celles de Goubeaut et de sa femme, née Temporel. Le décor sculpté de la façade est certainement l'oeuvre personnelle du commanditaire. A l'arrière de la maison (dont le rez-de-chaussée servait de boutique), se
  • maison rue Bancel
    maison rue Bancel Melun - 34 rue Bancel - en ville - Cadastre : 1985 AS 17
    Description :
    La maison présente sur la rue Bancel une façade de six travées, occupant toute la largeur de la parcelle. Le jardin se trouve à l'arrière. La façade conserve son décor de plâtre néo-classique : corniche , pilastres imitant la pierre de taille aux angles. Les trois lucarnes avec leur lambrequin complètent ce
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade. IVR11_20027700460VA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , et occupée dans la 2e moitié du 19e siècle par le docteur Ernest Bancel, maire de Melun, puis au début du 20e par l'archiprêtre Caudron. Actuellement en mauvais état et en attente de restauration.
  • maison boulevard Gambetta
    maison boulevard Gambetta Melun - 7 boulevard Gambetta - en ville - Cadastre : 1985 AT 231, 232
    Description :
    (côté sud). Elle est bâtie en moellons de calcaire, avec chaînages en grès aux angles. Son pignon couvert est aveugle. Le toit est couvert de tuiles plates. La cave, qui comprend un puits, est formée de berceaux parallèles à la rue. A l'arrière, sur la rue Eugène-Briais, s'élèvent deux autres corps de logis
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue de l'élévation est, vers le boulevard. IVR11_20057700261XA Vue d'ensemble de la propriété, depuis le sud. La maison étudiée présente son pignon sud (aveugle
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison, datable du 17e siècle par son style, se trouvait dans la censive de la commanderie des Hospitaliers et s'élevait au voisinage du mur de ville (encore visible dans la cave d'une maison cette hypothèse. L'édifice a fait l'objet d'une restauration récente, les caves (et le rez-de-chaussée d'un deuxième corps de logis, côté rue Eugène-Briais) abritent actuellement un restaurant.
  • maison quai Pasteur
    maison quai Pasteur Melun - 26 quai Pasteur 2 rue Barthel - en ville - Cadastre : 1985 AT 16
    Description :
    corps double en profondeur) et par un décor soigné, de style néo-classique. Le balcon au centre de la
    Étages :
    étage de comble
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    l'emplacement d'un édifice plus ancien, organisé autour d'une cour centrale, qui a accueilli un établissement de bains (cf. la photographie du quai Pasteur vers 1860, conservée à la Médiathèque de Melun sous la cote
  • maison rue de la Fontaine la Reine
    maison rue de la Fontaine la Reine Melun - 10 bis rue de la Fontaine la Reine - en ville - Cadastre : 1985 AH 65
    Titre courant :
    maison rue de la Fontaine la Reine
    Description :
    Cette villa d'inspiration néo-normande est un témoin de l'influence de l'architecture de la
    Étages :
    étage de comble
    Murs :
    faux pan de bois
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Melun - 10 bis rue de la Fontaine la Reine - en ville - Cadastre : 1985 AH 65
  • maison natale de Jacques Amyot
    maison natale de Jacques Amyot Melun - 46 rue Saint-Aspais - en ville - Cadastre : 1985 AT 136
    Titre courant :
    maison natale de Jacques Amyot
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Façade de la maison natale de l'humaniste Jacques Amyot. IVR11_20037700647VA Plâtre d'Emile Gaulard pour la plaque apposée sur la maison natale de Jacques Amyot. (Musée municipal de Melun. inv. 995.8.2) IVR11_20067700026XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Amyot, célèbre traducteur de Plutarque, y serait né en 1513. Deux plaques commémorent son souvenir en . Pour les autres œuvres représentant l'humaniste à Melun, voir le dossier sur l'hôtel de ville.
  • ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle
    ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle Melun - 58-60 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 2, 4
    Titre courant :
    ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle
    Description :
    Ces deux maisons mitoyennes sont les vestiges d'un ancien front de rue, et se démarquent d'ailleurs des maisons voisines qui sont élevées en retrait de la rue du Général de Gaulle. Elles comprennent un charpente, avec noyau et marches en bois. Au n°60, cet escalier est construit en hors-oeuvre à l'arrière de la maison et présente un noyau très simple, de section circulaire. Au n°58, la mise en œuvre est plus soignée : le noyau, de section à peu près carrée, est orné d'une baguette en léger ressaut. Sous les deux maisons règnent des caves en berceau, construites en plâtre et moellons. Au n°58, le berceau de la cave est brisé et on note la présence de moellons de grande taille.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de faubourg
    Observation :
    Ensemble très remanié mais encore représentatif de l'habitat ancien extra-muros, plus modeste et moins élevé qu'en coeur de ville.
    Illustration :
    Elévation ouest, sur la rue du général de Gaulle. IVR11_20027701042X Vue intérieure : planches formant la couverture de la cage d'escalier, dans les combles
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    élévation (le rez-de-chaussée, les enduits et le garde-corps sont modernes, et les baies vers le jardin ont été complètement refaites), constituent l'un des rares témoins de l'habitat ancien des faubourgs. Leur gabarit et leur escalier permettent en effet de les dater de l'Ancien Régime. Le faubourg des Carmes ayant été détruit pendant la Ligue, on peut proposer de les faire remonter au 17e siècle, bien que l'escalier en vis situé dans la maison de gauche paraisse un peu archaïque pour cette date.
    Localisation :
    Melun - 58-60 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 2, 4
  • maison, actuellement presbytère protestant
    maison, actuellement presbytère protestant Melun - 8 avenue Thiers - en ville - Cadastre : 1985 BC 243
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Maison servant actuellement de presbytère protestant : la façade sur l'avenue Thiers Maison servant actuellement de presbytère protestant : l'escalier à balustres. IVR11_20057700478XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La plaine de la Varenne, au sud des murs de la ville, était au 18e siècle une zone de cultures et de vignes. Contrairement à la rive nord (faubourgs saint-Barthélemy, des Carmes et Saint-Liesne), sur , surtout après l'arrivée du chemin de fer. Toutefois, une maison de faubourg ancienne nous est parvenue, au n°8 de l'avenue Thiers. Si son élégant décor enduit de façade, d'inspiration néo-classique, est un ajout du 19e siècle, plusieurs indices permettent en effet de dater cet édifice du 18e siècle : son toit intérieur à balustres en bois tourné. La maison sert aujourd'hui de résidence au pasteur, le temple a été
1 2 3 Suivant