Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 19 sur 19 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de notable Le château Léon, actuellement lycée Gustave Monod
    maison de notable Le château Léon, actuellement lycée Gustave Monod Enghien-les-Bains - 71 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1972 AD non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    bord du lac. le commanditaire est Jules Robin, riche rentier et maire de la ville de 1851 à 1860. Le parc paysager qui entourait l'édifice était disposé sur une sorte de presqu'île bordée sur l'un de ses côtés par une langue d'eau entrant dans les terres localement dénommée queue de poêle et de l'autre par modifications de voirie, doit remplacer la grille de tôle et de fer d'entrée de la propriété : il fait installer une nouvelle grille, un pavillon de garde et un garage d'autos qui aujourd'hui ne sont plus en place . L'ensemble, de style néogothique, avait été conçu par l'architecte parisien G. Kozlowski. Les travaux avaient alors propriétaire du château Léon opposait à cet achat un projet d'hôtel pour la clientèle de vedettes logements pour le lycée Gustave Monod. Au cours des années l'édifice a perdu une partie de son décor tout particulièrement du côté du lac où le couronnement de la grande lucarne, le balcon, la corniche ajourée de rive et la corniche de faîtage ont disparu.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    ressaut et de manière symétrique un réseau d'arcs surbaissés, ornés d'arcatures trilobées, supporté par des colonnes posées sur des culots ornés de personnages masculins portant des philactères. Des
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    De style néogothique, la façade de l'édifice la plus ornée est celle donnant sur le lac : elle découverts, grandes souches de cheminées, corniches ajourée (disparue), baies à meneaux, l'ensemble de témoignait également par son tympan galbé encadré de deux pinacles.
    Étages :
    2 étages de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 71 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1972 AD non cadastré domaine
    Titre courant :
    maison de notable Le château Léon, actuellement lycée Gustave Monod
    Annexe :
    musée de l'Ile-de-France Sceaux) -les-Bains. In La Construction moderne, 23 déc. 1923, p. 115 ; pl. 39-40 (Centre de documentation du
    Illustration :
    Construction moderne, n°10, 39e année, 23 décembre 1923. (Musée de l'Ile-de-France, dossier Enghien-les-Bains Elévation de la façade vers le lac de la propriété de ""M.L"". Plans du sous-sol, rez-de-chaussée transversale de la maison de ""M.L. Gravure. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/15-17, en feuillet détaché Elévation du pavillon central de la façade donnant sur le lac et coupes donnant le détail des Elévation de la grille d'entrée et des communs (pavillon de garde et garage d'autos). Sur les piles sont celles du propriétaire durant les années 1920, Axel Thoasen. Lithographie. Tiré de : La Vue d'ensemble de la façade sur le lac, vers le premier quart du 20e siècle. Carte postale. (AD Val Vue d'ensemble de la façade d'entrée. IVR11_20089500345NUC4A Vue d'ensemble de la façade donnant sur le lac. IVR11_20069500093VA Façade sur le lac. Détail de la composition architecturale sur les parties hautes du pavillon
  • maison de notable, localisation inconnue
    maison de notable, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Description :
    elle est de plus est enrichie par deux ailes en rez de chaussée de part et d'autre du pavillon principal. Le rez de chaussée est ouvert par des baies cintrées et présente un travail de bossage . Conformément à ce type d'architecture les façades sont encadrées de pilastres et les baies des étages l'ensemble donnant un accès privilégié sur le paysage de la station.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    maison de notable, localisation inconnue
    Illustration :
    de l'Ile-de-France) IVR11_20069500057NUCA Elévation de la maison dans son jardin et l'ensemble du paysage. Gravure, milieu 19e siècle. (Musée
  • maison de notable Château d'Enghien, actuellement lycée Gustave Monod
    maison de notable Château d'Enghien, actuellement lycée Gustave Monod Enghien-les-Bains - 71-73 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1972 AD non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    sorte de presqu'île. Les ouvrages de la deuxième moitié du 19e siècle sur la ville qualifient parfois cet édifice de style anglais, notamment Emile de Labedolière dans Histoire des environs du nouveau Paris, en 1861. L'épouse de Jules Robin, Caroline Foster, était anglaise et l'on peut penser que l'art des cottages de brique d'outre manche ait pu influencer l'édifice. Vers la fin des années 1850, Emile de Girardin qui a été conseiller municipal de la ville de 1865 à 1870 en fait sa maison de villégiature. Peut-être lui doit on l'agrandissement de la maison par une aile latérale qui reprend avec un grand soin le style de l'édifice reportant notamment sur la façade latérale du nouveau corps de bâtiment la curieuse baie losangée dans sa partie centrale. Toutefois, lors de ce réaménagement, le porche d'entrée et la tourelle hors œuvre latérale de l'édifice initial disparaissent. Dès 1945, la maison est . L'édifice est conservé malgré la construction, durant les années 1950, de l'actuel lycée Gustave Monod.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    L'édifice se caractérise par de multiples décrochements et volumes qui sont marqués autant dans les mise en œuvre des matériaux très soignée et une maîtrise de la stéréotomie.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 71-73 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1972 AD non cadastré domaine
    Titre courant :
    maison de notable Château d'Enghien, actuellement lycée Gustave Monod
    Illustration :
    . Chromolithographie, 2e quart du 19e siècle. (Musée de l'Ile-de-France, Inv. 65. 23. 5) IVR11_20069500067NUCA Façade de la maison vue depuis le lac. Gravure, 2ème moitié 19e siècle. (Musée de l'Ile-de-France Vue d'ensemble de la maison depuis le lac. Carte postale, 1er quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile -de-France) IVR11_20069500008NUCB Vue en perspective de la maison depuis le jardin. Lithographie du 2e quart du 19e siècle Détail de la planche de quatre maisons de villégiature. Vue en perspective de la maison Vue de la maison depuis le lac. Gravure. Tiré de : Enghien et ses environs : Emile de Girardin Vue d'ensemble de la maison depuis le terrain de sport du lycée. IVR11_20089500320NUC4A Vue de la façade donnant vers le lac. IVR11_20089500309NUC4A Détail de l'une des façades pignon latérale. IVR11_20089500311NUC4A
  • maison de notable Le château écossais, 3 avenue du Château-écossais
    maison de notable Le château écossais, 3 avenue du Château-écossais Enghien-les-Bains - 3 avenue du Château-écossais - en ville - Cadastre : 1995 AH 199
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    de Girardin qui en fait l'acquisition en 1860. Il devient par la suite la propriété de la famille Bocquet d'où parfois le nom de donjon de M. Bocquet. Le château écossais figure fréquemment dans les polychrome d'origine. Un enduit rocaillé de meulière et de la pierre soulignaient les effets d'architecture
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    L'édifice se caractérise par la présence de tours et de façades soulignées d'un haut crênelage, de fenêtres à meneaux, d'un haut pignon et de tout un vocabulaire ornemental qui rattache le bâtiment au
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de notable Le château écossais, 3 avenue du Château-écossais
    Illustration :
    . Carte postale, 1ère moitié 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500053NUCAB Vue de la maison depuis le lac. Lithographie, 1869. Tiré de : L'Illustration, 15 mai 1869. (BNF Vue de la façade latérale depuis le jardin : l'enduit rocaillé de meulière est encore en place Vue d'ensemble de la maison. Carte postale, 1er quart 20e siècle. (AD Val d'Oise Vue d'ensemble des communs situés au 9 de l'avenue du Château écossais. IVR11_20089500118NUC4A
  • maison, 13 rue Gaston Israël
    maison, 13 rue Gaston Israël Enghien-les-Bains - 13 rue Gaston Israël - en ville - Cadastre : 1995 AB 250
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison à trois travées et balcon central à l'étage illustre une typologie de maisons récurrente à Enghien, variation sur le modèle de la maison cubique à trois travées qui se formalise au milieu , sensiblement plus haut que le rez de chaussée, dénote la volonté d'évoquer un étage noble. La présence de larmiers saillants, au dessus des baies du second niveau est également caractéristique de ce type de maison
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la rue. Maison de type trois travées et balcon central
  • maison de notable, 11 rue Général de Gaulle
    maison de notable, 11 rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - 11 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AB 524
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    maison appartenant à la typologie des édifices à trois travées, de plan massé, dont le corpus est bien représenté à Enghien. C'est ici la variante avec deux étages carrés. De la modénature qui , devait être à l'origine blanc. De part et d'autre de la cour d'entrée, deux corps de bâtiments dévolus à l'origine aux communs, sont disposés de manière symétrique, marqués chacun en leur centre d'un avant corps demi circulaire surmonté d'un balcon et d'une marquise de verre et de métal de la même forme. La cour
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 11 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AB 524
    Titre courant :
    maison de notable, 11 rue Général de Gaulle
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la rue : de part et d'autre sont disposés les deux pavillons symétriques des
  • maison de notable, 4 bis villa de la Croix blanche
    maison de notable, 4 bis villa de la Croix blanche Enghien-les-Bains - 4 bis villa de la Croix blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 286
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Maison construite vers le milieu du 19e siècle, dont on ignore à ce jour l'identité de l'architecte . Elle est agrandie au début du 20e siècle par l'architecte Emery avec l'ajout deux ailes latérales de
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    l'escalier est orné de balustre de pierre
    Escaliers :
    escalier en fer-à-cheval escalier de distribution extérieur
    Description :
    La maison de notable, qui constitue actuellement le centre du nouvel ensemble agrandi est précédée d'une cour pavée. La façade antérieure, ordonnancée, est composée d'un corps de bâtiment central orné vers le jardin est ménagé au niveau du rez de chaussée. L'ensemble de l'édifice est structuré par des
    Étages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 4 bis villa de la Croix blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 286
    Titre courant :
    maison de notable, 4 bis villa de la Croix blanche
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure depuis la cour. IVR11_20099500441NUC4A
  • maison de ville, localisation inconnue
    maison de ville, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville - Cadastre : 1995 AC
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison a été publiée par Louis Marie Normand dans son ouvrage Paris moderne ou choix de maisons construites dans les nouveaux quartiers de la capitale et dans ses environs au milieu du 19e siècle permettant ainsi de dater l'édifice autour de cette période. Elle y est adressée Grande rue, actuelle rue du Général-de-Gaulle, mais il reste difficile de la localiser exactement.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    toit largement débordant, un balcon marquant toute la largeur de la façade au premier étage, un second rez de chaussée sont en anse de panier et encadrées par des pilastres.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    maison de ville, localisation inconnue
    Appellations :
    de ville
    Illustration :
    Elévation de la façade sur rue, plan du rez-de-chaussée, détail d'un aisselier soutenant le toit
  • maison dite cottage d'Emile Robert, 11 avenue de Ceinture
    maison dite cottage d'Emile Robert, 11 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 11 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 29
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    corps de bâtiment donnant sur le lac. Cet ajout a été conçu par l'architecte Louis Brachet, architecte élévations de l'architecte ne figure pas l'escalier de métal qui conduit du jardin vers le premier niveau
    Escaliers :
    escalier en vis escalier de distribution extérieur
    Description :
    Garage à bateaux en sous sol, loggia et salle à manger en rez de chaussée, chambres à l'étage et et briques de couleurs différentes et présente une ornementation très soignée : des motifs de brique
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 11 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 29
    Titre courant :
    maison dite cottage d'Emile Robert, 11 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Plans des trois niveaux de l'édifice, 1912. (AM Enghien-les-Bains, 1T 29, autorisations de permis de construire) IVR11_20099500168NUC4A Elévation, plan et coupe de l'édifice, 1912. (AM Enghien-les-Bains, 1T 29, autorisations de permis de construire) IVR11_20099500167NUC4A Vue en perspective de la façade. IVR11_20099500461NUC4A Détail de l'escalier, balustrade en ferronnerie, probablement dessinée par Emile Robert, ferronnier Détail de l'escalier extérieur en ferronnerie conduisant du jardin au rez-de-chaussée surélevé , probablement dessiné par Emile Robert, ferronnier d'art. Détail de l'angle formant un piédestal circulaire pour accueillir un pot de fleur. IVR11_20099500464NUC4A Détail de la balustre en ferronnerie de l'escalier extérieur conduisant du jardin au rez-de
  • maison de notable, 28 rue Général de Gaulle
    maison de notable, 28 rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - 28 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 117
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    altérations dans la modification des ouvertures au rez de chaussée, modifiées en devantures de boutiques, et agrandi sur la droite par un nouveau corps de bâtiment.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Les fenêtres du premier niveau ont des clefs ornés de motifs empruntés au répertoire rocaille
    Description :
    maison appartenant à la typologie des édifices à trois travées, de plan massé, dont le corpus est d'éléments de modénature présente des pilastres aux angles, une double corniche sommitale et des bandeaux marquant les différents niveaux. De part et d'autre de la cour d'entrée, deux corps de bâtiments dévolus à l'origine aux communs, sont disposés de manière symétrique. D'un traitement plus vernaculaire, ils ont conservé leur épis de faîtage en zinc.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 28 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 117
    Titre courant :
    maison de notable, 28 rue Général de Gaulle
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la rue ; de part et d'autre de la cour sont disposés deux pavillons symétriques qui faisaient office de communs. IVR11_20089500458NUC4A Vue d'ensemble de la façade depuis la cour. IVR11_20089500459NUC4A
  • kiosque, localisation inconnue
    kiosque, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce petit kiosque est un exemple de toute une architecture éphémère, aujourd'hui disparue, mais qui
    Description :
    Construit sur le lac, reposant sur un socle de maçonnerie, ce kiosque présente une architecture de un petit pont de bois de même style avec un garde-corps de bois rustique.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan, élévation d'un embarcadère sur le lac d'Enghien. L'édifice, de plan octogonal, est élevé avec des matériaux liés à l'architecture pittoresque : branches d'arbres écotées, couverture de chaume , treillages de bois. Gravure. (BNF, Département des estampes, Topo Va, Fol. Tome III, Val d'Oise, B16363
  • maison, 16 boulevard du lac
    maison, 16 boulevard du lac Enghien-les-Bains - 16 boulevard du lac - en ville - Cadastre : 1995 AH 16
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    oculi. Le rez de chaussée a été modifié et ne relève plus de la même architecture. L'édifice est précédé , de part et d'autre de la grille de clôture sur la rue de deux pavillons symétriques.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
  • cimetière nord
    cimetière nord Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Avec l'érection d'Enghien-les-Bains en commune en 1850, il est alors nécessaire de se doter des cimetière au nord sur un terrain situé à plus de 200 mètres de toute habitation, donnant alors sur la ruelle qui conçoit également le dessin de la grille et des pilastres d'entrée ainsi que le calvaire de ce premier cimetière. En raison de la progression rapide de la population, le cimetière devient trop exigu et plusieurs campagnes d'acquisition de terrains et de travaux ont lieu pour l'agrandir : entre 1867 et 1870 faut noter l'installation d'un grand portail de ferronnerie, au niveau de l'avenue Carlier, qui provient d'une maison de notable détruite durant les années 1980 et qui se trouvait au 3bis boulevard Cotte.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'entrée du cimetière est monumentalisée par deux grandes stèles sculptées faisant office de piliers au grand portail de ferronnerie. On peut y lire les inscriptions suivantes : NOX VERTETUR/ IN DIEM / ET POST TENEBRAS/ SPERO-LUCEM et FUI QUASI NON FUI / DE UTERO /TRANSLATUS / AD TUMULUM. La maison du conservateur se situe à main droite de l'entrée, bâtie en meulière comme le mur de clôture du cimetière.
    Annexe :
    l'érection dans le cimetière d'Enghien d'un monument à la mémoire de ses habitants morts pour la patrie. In L'Architecture, 25 janvier 1921, n° 2 ; p. IX (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, Per F° 599).
    Illustration :
    Plan général du cimetière avec le détail de la croix de cimetière et du portail d'entrée. Dessin Dessin de la première croix de cimetière. Dessin, 1853. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/10 Vue de l'entrée du cimetière. IVR11_20069500140XE Détail du décor peint de l'intérieur de la chapelle : dans la partie inférieure figurent des Vue du portail en ferronnerie, situé sur l'angle de la rue Carlier et de la rue de la Division Détail de la partie supérieure du portail en ferronnerie. IVR11_20089500512NUC4A Vue d'ensemble d'une allée vers la rue Louis Delamarre. Dans l'axe de la première allée, se trouve
  • maison de villégiature dite maison de campagne, localisation inconnue
    maison de villégiature dite maison de campagne, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    Cette maison est représentative des édifices de plan carré avec une distribution symétrique frise située entre les deux niveaux que pour la corniche sommitale qui, selon le schéma de ce type de fréquent dans ce type de maison, l'escalier est situé dans l'axe de l'entrée. Parmi les pièces remarquables , figurent un billard au rez de chaussée et à l'étage, une enfilade de pièces donnant sur la façade avec au centre le petit salon encadré à gauche d'un cabinet de travail et à droite d'une bibliothèque.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    maison de villégiature dite maison de campagne, localisation inconnue
    Appellations :
    maison de campagne
    Illustration :
    Maison de campagne exécutée à Enghien. Elévation de la façade antérieure, coupe, plans et détail de
  • maison, 16 rue du Temple
    maison, 16 rue du Temple Enghien-les-Bains - 16 rue du Temple - en ville - Cadastre : 1995 AB 232
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison construite au milieu du 19e siècle, dont le corps de logis principal reste lisible, a été agrandie par un garage latéral à gauche et un corps de bâtiment en rez de chaussée à droite. Le jardin, qui
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Ce type de maison appartient à une catégorie typologique représentative de l'architecture du milieu , masque le toit à faible pente. Maison de notable, ou maison de rapport pour les locations saisonnières d'été, il est difficile de trancher, mais on remarque que plusieurs maisons de ce type ont deux étages carrés. Le premier étage est plus haut que le second, marquant ainsi l'attention de l'architecte pour respecter la hiérarchie des étages. Enfin, élément caractéristique de cette architecture symétrique, la
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Maison de type trois travées avec balcon et deux étages. Sur la façade latérale, on aperçoit les
  • maison de notable, 11 rue du Docteur Leray
    maison de notable, 11 rue du Docteur Leray Enghien-les-Bains - 11 rue du Docteur Leray avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 40
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison de notable est caractéristique de l'architecture des maisons de notable et de simplicité, juste animées par une fine modénature et une corniche à modillons. La partie centrale de la façade donnant sur l'avenue de Ceinture est délicatement mise en léger retrait et ouverte par des baies géminées, cintrées à l'étage, trait récurent des immeubles et maisons de cette période.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 11 rue du Docteur Leray avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 40
    Titre courant :
    maison de notable, 11 rue du Docteur Leray
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis l'avenue de Ceinture. IVR11_20099500471NUC4A
  • tombeau de Marie Elisabeth Charlotte Desjardin et d'Auguste Desjardin
    tombeau de Marie Elisabeth Charlotte Desjardin et d'Auguste Desjardin Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    portée sur le tombeau : Ici repose/ le corps de Marie Elisabeth Charlotte : M Desjardin née de Lacours / décédée le 15 janvier 1858 à l'âge de 49 ans/ regréttée de son mari, de ses enfants/ et de toute sa famille. Une seconde inscription figure sur la face opposée ici repose/ le corps de Auguste Desjardins / décédé le 25 décembre 1859 âgée de 46 ans. Auguste était un des gros propriétaires des débuts de la ville
    Description :
    Tombeau de type sarcophage posé sur un socle rectangulaire. Finement ouvragé par une belle modénature et un motif de denticules sur le pourtour supérieur, il présente un décor particulièrement une couronne funéraire et un linceul. L'ensemble est complété par des motifs de palmettes.
    Titre courant :
    tombeau de Marie Elisabeth Charlotte Desjardin et d'Auguste Desjardin
  • temple
    temple Enghien-les-Bains - 155 avenue de la Division-Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 189
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    'œuvre de l'architecte parisien Clavet et l'entrepreneur de Soisy-sous-Montmorency Thouhier. Sa création a été financée par la communauté protestante venant en villégiature dans les communes d'Enghien, de Montmorency et de Soisy par une souscription dont l'initiative revient à Léonie Davillier. L'achat du terrain et les travaux sont tout d'abord enregistrés sous le nom de monsieur Vors que sert de prête nom à cette opération et l'ensemble est donné le 25 juillet 1957 au consistoire de l'église réformée de Paris . Le culte n'y est tout d'abord célébré par des pasteurs parisiens qu'à la belle saison de mai à novembre et ce n'est qu'en 1890 que le Consistoire décide de nommer pour Enghien et Argenteuil un pasteur titulaire, Paul de Felice. L'édifice initial était constitué d'une nef, d'une annexe en rez-de-chaussée et Sarrazin, nom de la famille finançant ces travaux. En 1932, l'architecte Robert Bignens surélève l'annexe , à droite de la façade. En 1936, pour permettre l'agrandissement du temple, un porche d'entrée est
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 155 avenue de la Division-Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 189
    Illustration :
    Plan, coupe, élévation de l'édifice par l'architecte Robert Bignens pour l'agrandissement du temple
  • kiosque embarcadère
    kiosque embarcadère Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Construit sur le bord du lac, reposant sur un socle de maçonnerie, cet embarcadère de plan octogonal est couvert par un toit original formant une sorte de dôme couvert de chaume et orné d'un épi de faîtage. La pièce centrale est entourée d'une galerie de circulation soutenue de colonnettes de bois, et couverte également d'un toit de chaume formant appentis sur le pourtour de l'édifice et séparé du précédent par une série d'ouvertures fermées de claustras de bois. L'entrée donnant sur le lac par un petit ponton est monumentalisée par un porche orné de sculptures et couronné d'un fronton triangulaire surmonté de cinq lanternes. La balustrade faisant le tour de l'édicule est en branches d'arbres écotés
    Étages :
    en rez-de-chaussée
1