Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 29 - triés par pertinence
  • hôtel de voyageurs dit grand hôtel Ozeray
    hôtel de voyageurs dit grand hôtel Ozeray Andrésy - 26 boulevard Noël-Marc - en ville - Cadastre : 1983 AT 136
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit grand hôtel Ozeray
    Description :
    La particularité de cet hôtel est d'offrir à ses visiteurs des pavillons exotiques dans son jardin
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Façade de l' hotel sur rue. Carte postale. (Musée de l'Ile-de-France). IVR11_20027800557XB
    Dénominations :
    hôtel de voyageurs
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    de la commission des antiquités et des arts, lors de leur excursion à Andrésy, le 6 août 1890 (comme l'attestent les photographies du repas dans les jardins de l'hôtel).
    Parties constituantes non étudiées :
    fabrique de jardin
  • maison de campagne, 31 rue du Général-Leclerc
    maison de campagne, 31 rue du Général-Leclerc Andrésy - 31 rue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AS 298, 299, 415-418, 420, 596-599, 602-604
    Titre courant :
    maison de campagne, 31 rue du Général-Leclerc
    Description :
    Le plan terrier de 1731 montre que la maison avait le même plan masse qu'aujourd'hui : un corps de mais de moindre profondeur. Description de la maison en 1766 : un rez-de-chaussée composé d'un vestibule, deux salles de part et d'autre, une cuisine, un office, un escalier en fer à cheval, à l'étage un , le cellier sous la terrasse et les caves de part et d'autre. Dans les annexes se trouvaient des espalier et de plein champ et était terminé par une terrasse donnant sur la Seine, à chaque bout de laquelle se trouvait un berceau. Les communs (pas visités) de la fin du 19e siècle sont en brique. Ils devaient comporter un logement de gardien, des remises et peut-être une orangerie.
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Illustration :
    Prolongement de la perspective dans l'île du devant. Dessin plume aquarellé. (AN, N III Seine-et La façade sur rue. Photographie réalisée lors du Pré-inventaire [circa 1970-1980]. (Région Ile-de -de-France, Service Patrimoines et inventaire, Cote Pré-Inventaire). IVR11_20067800123NUCB Détail du plan de la seigneurie d'Andrésy de 1731. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et-Oise 19 -France, Service Patrimoines et inventaire, Cote Pré-Inventaire). IVR11_20067800122NUCB La façade sur jardin. Photographie réalisée lors du Pré-inventaire [circa 1970-1980]. (Région Ile La volée droite et le garde-corps de la volée en fer à cheval. IVR11_20067800126XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Représentations :
    La rampe de l'escalier en fer forgé comporte des panneaux avec des volutes.
    Historique :
    La maison existe dans son ampleur actuelle sur le plan terrier de 1731. Elle appartenait alors à M . Reynard. Selon le terrier de 1766-67, elle appartient comme maison de campagne à Nicolas Deligny, chef de , l'histoire de la propriété est complexe au 19e siècle. En 1821, elle appartient à Louis Ami, menuisier à Andrésy (parcelle 2237-115), et pour le reste à Pierre Pasquier, marchand de vin en gros à Andrésy puis aménagée la porte de service et l'escalier qu'elle dessert. Dans le 4e quart du 19e siècle sont construits des communs en brique. Après plusieurs changements de mains, les trois propriétés sont réunies à acheté par Gaëtan de Knyff. Il a appartenu à la famille Delamare.
    Précision dénomination :
    maison de campagne
  • maison de campagne dite château de la Princesse, mairie-école de garçons, actuellement bibliothèque Saint-Exupéry
    maison de campagne dite château de la Princesse, mairie-école de garçons, actuellement bibliothèque Saint-Exupéry Andrésy - 40 boulevard Noël-Marc - en ville - Cadastre : 1983 AS 205 1983 AT 144, 258 1983 AI 1-28
    Genre :
    de garçons
    Destinations :
    usine d'articles de paris
    Appellations :
    château de la Princesse
    Illustration :
    imprimé. (Musée de l'Ile-de-France). IVR11_20027800571XB . (Musée de l'Ile-de-France). IVR11_20027800555XB dans l'île de Devant et de la perspective sur l'île Pergrand. Dessin plume aquarellé. (AN, N III Seine Détail du plan de la seigneurie d'Andrésy de 1731. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et-Oise 19 Plan des îles et îlots faisant partie de la seigneurie d'Andrésy (partie centrale) - Plan du jardin Plan du jardin dans l'île. Dessin plume aquarellé. (AN, F 13 1400 B dossier 23 pl.1 Plan du jardin dans l'île : détail avec le kiosque. Dessin plume aquarellé. (AN, F 13 1400 B Vue du jardin dans l'île, gouache peinte par Louis Nicolas van Blarenberghe en 1774. Document Papier à en-tête de la manufacture de jouets. (AD Yvelines, 7 M 105). IVR11_20087800657NUC2A Plan d'ensemble en 1850 alors qu'une manufacture de capsules en papier et d'articles pour fumeurs y
    Auteur :
    [propriétaire] Marsan, comtesse de
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de campagne
    Titre courant :
    maison de campagne dite château de la Princesse, mairie-école de garçons, actuellement bibliothèque
    Description :
    , une orangerie et une serre chaude. Le jardin régulier dans l'île et se composait de quatre parterres Le château du 18e siècle est connu par un inventaire de 1783 : au rez-de-chaussée (en réalité étage de soubassement), il avait chapelle, cuisine, office, conciergerie et sept chambres. Au premier étage , deux appartements d'apparat, une bibliothèque, une salle à manger, un salon tendu de toile de Jouy, une antichambre et des chambres de domestiques en entresol, quatre petits appartements, un appartement des bains de gazon dans l'axe du château, et des bosquets de part et d'autre. L'inventaire signale la présence d'un cabinet avec panneaux de bois ornés de papiers de la Chine. Le château est remanié au 19e siècle , en fonction de ses divers usages. Une cheminée d'usine y est ajoutée lorsque le château devient manufacture de jouets en 1846. Puis, suite au rachat du bâtiment par la municipalité et à sa transformation en
    Jardins :
    parterre de gazon
    Statut :
    propriété de la commune
    Texte libre :
    L'ensemble du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    , gouvernante des Enfants de France. Elle l'a donnée en 1781 à sa nièce, la princesse Louise-Adélaïde de Bourbon Cette maison de campagne, qui n'est pas l'ancien château de la famille de l'Isle, appartenait en sans doute lui qui a aménagé le jardin régulier, aujourd'hui disparu, qui se trouvait sur l'Île Nancy a été achetée en 1748 au marquis de Matignon par Marie-Louise de Rohan-Soubise, comtesse de Marsan -Condé, abbesse de Remiremont. La propriété est acquise en 1788 par Claude Sébastien Tariel Duplessis l'an II, il est vendu à François Joseph Mouchy. En 1817, la veuve de Monsieur Mouchy le vend à Pierre , manufacturier qui y installe une manufacture de jouets qu'il vend en 1866 à Armand Blanchon. C'est ce dernier qui vend le château à la municipalité d'Andrésy en 1875 pour y transférer la mairie, l'école de
  • maison de notable dite Rêve Cottage
    maison de notable dite Rêve Cottage Andrésy - Fin d'Oise - 18 avenue de Fin d'Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 559-562, 9987
    Titre courant :
    maison de notable dite Rêve Cottage
    Genre :
    de maître
    Description :
    de plain-pied avec le rez-de-chaussée surélevé si bien qu'il a fallu construire un soubassement décoré de ciment en faux arbre écoté. Le bâtiment des communs, aujourd'hui propriété distincte, devait comporter des remises, un logement à l'étage et il a encore son belvédère. Dans le jardin, au moment de
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison et de son pavillon chinois. IVR11_20067800096XA La façade arrière de la maison et du pavillon chinois. IVR11_20067800100XA Détail de la façade du pavillon chinois. IVR11_20067800102XA Le toit du pavillon chinois et ses acrotères en forme de dragons ailés. IVR11_20067800108XA Vue de l'arrière d'un dragon ailé en acrotère. IVR11_20067800114XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    destinée à abriter une salle de billard. On ignore l'origine de ce pavillon que la tradition attribue à une exposition universelle sans plus de détail.
    Localisation :
    Andrésy - Fin d'Oise - 18 avenue de Fin d'Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 559-562, 9987
  • maison de campagne, actuellement foyer de l'Apajh
    maison de campagne, actuellement foyer de l'Apajh Andrésy - 35 rue de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1983 AT 621
    Titre courant :
    maison de campagne, actuellement foyer de l'Apajh
    Description :
    Sur le plan terrier de 1731 on voit que la maison est au centre d'une belle propriété avant jardin en terrasse à l'arrière et passage vers un clos de vigne situé au dessus. Au delà de la rue du
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Détail du plan de la seigneurie d'Andrésy de 1731. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et-Oise 19 Vue du cellier en direction de l'entrée. IVR11_20057800138XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    L'ensemble du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    La propriété existe sur le plan terrier de 1731. En 1821 la maison appartenait, comme de nombreuses 2442 qui correspond à la maison se trouvant à droite de la cour. Au 20e siècle, après avoir abrité une
    Localisation :
    Andrésy - 35 rue de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1983 AT 621
    Précision dénomination :
    maison de campagne
  • ensemble de 3 maisons de mariniers, 56-60 quai de l' Oise
    ensemble de 3 maisons de mariniers, 56-60 quai de l' Oise Andrésy - Fin d'Oise - 56-60 quai de l' Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 326, 327, 328
    Titre courant :
    ensemble de 3 maisons de mariniers, 56-60 quai de l' Oise
    Genre :
    de marinier
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Andrésy - Fin d'Oise - 56-60 quai de l' Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 326, 327, 328
    Précision dénomination :
    maisons en série (série de 3)
  • tombeau de la famille Anatolie
    tombeau de la famille Anatolie Andrésy - en ville - Cadastre : 1973 AT 199 / 200
    Titre courant :
    tombeau de la famille Anatolie
    Description :
    Tombeau monumental composé d'un édicule soutenu par deux colonnes de plan carré avec chapiteaux
    Appellations :
    de la famille Anatolie
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • usine à gaz (détruite)
    usine à gaz (détruite) Andrésy - Fin d'Oise - 28 quai de l' Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 284, 213, 451, 452
    Description :
    Selon le plan de 1923, l'usine comportait un grand bâtiment dans lequel se succédaient la salle des machines, la salle d'émission, la salle d'épuration et celle de condensation. Puis accolée à ce bâtiment une capacité de 1500 m3 pour un diamètre intérieur de la cuve de 14, 25 mètres. L'usine comportait une
    Murs :
    pan de fer
    Illustration :
    Vue d'ensemble en 1899. Photographie. Tiré de : Monographie de l'instituteur. (AD Yvelines Vue d'ensemble de l'ancien emplacement de l'usine devenu l'établissement des eaux la SEFO
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    En 1894 la commune d'Andrésy concède à l'industriel Paul Mallet le droit d'implanter une usine de pompage des eaux de l'Oise et le réseau de distribution d'eau potable de la ville puis en 1896 l'éclairage de la ville qui sera alimenté par le gaz. Le groupe Mallet existait depuis plusieurs décennies, ayant été fondé par Alfred Mallet, le père de Paul. En 1895 est construite une usine à gaz dont le plan est connu par un document de1923. Le choix de cette implantation à Andrésy était stratégique, et s'avéra rentable puisque lors de la nationalisation en 1946, le groupe desservait 16 communes en gaz, 5 en eau et transformés et abritent la Société des Eaux de Fin d'Oise qui est issue du groupe Mallet et a pris ce nom en
    Localisation :
    Andrésy - Fin d'Oise - 28 quai de l' Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 284, 213, 451, 452
  • chapelle funéraire des familles Delle et Baldry
    chapelle funéraire des familles Delle et Baldry Andrésy - en ville - Cadastre : 1973 AT 199 / 200
    Description :
    grille basse en ferronnerie à décor de grecques ferme l'enclos.
    Illustration :
    Détail de la porte en fonte. IVR11_20067800644XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Décor en fonte de la porte : sablier ailé ; flambeau renversé ; tête d'ange ailé.
  • ferme de Denouval, actuellement centre de loisir
    ferme de Denouval, actuellement centre de loisir Andrésy - 147 rue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AM 352-353
    Titre courant :
    ferme de Denouval, actuellement centre de loisir
    Description :
    Le bâtiment d'habitation qui porte la date de 1885 a un rez-de-chaussée en moellons de calcaire et l'étage et les combles en pan-de-bois. Les remises qui le prolongent sont en moellon de calcaire et la grange en retour a le rez-de-chaussée en moellon et l'étage en bois. C'est une maison néo-alsacienne avec loggia de pignon, toit à égouts retroussés et demi-croupe. C'est quasiment la réplique d'une maison de Kaysersberg datée de 1592.
    Étages :
    2 étages de comble
    Destinations :
    centre de loisirs
    Appellations :
    ferme de Denouval
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille pan de bois
    Illustration :
    Ouvertures à meneaux en bois et date de construction. IVR11_20067800470XA Vue arrière de la maison et cour avec annexes agricoles. IVR11_20067800472XA Vue de la cour et des bâtiments agricoles qui la bordent. IVR11_20067800474XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    La fenêtre centrale de l'étage est ornée d'un meneau central soutenu par une tête de putto.
    Historique :
    On ne connaît pas l'origine de cette ferme qui porte la date de 1885. Dans les plans du manoir de
  • maison de notable de villégiature, 101 quai de Seine
    maison de notable de villégiature, 101 quai de Seine Andrésy - 101 quai de Seine - en ville - Cadastre : 1983 AM 187, 188
    Titre courant :
    maison de notable de villégiature, 101 quai de Seine
    Genre :
    de maître
    Description :
    Maison construite autour d'un corps central de deux étages en pans de bois et brique dont le rez-de chemin de halage.
    Étages :
    étage de comble
    Murs :
    pan de bois
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Localisation :
    Andrésy - 101 quai de Seine - en ville - Cadastre : 1983 AM 187, 188
  • château du Faÿ
    château du Faÿ Andrésy - Le Faÿ - en écart - Cadastre : 1983 AC 11, 16 à 18, 20 à 24, 26 à 29, 31 à 33, 36 à 50, 53 à 85, 88 à 102, 104 à 107, 113, 115, 134, 135, 137 à 156, 162, 164, 166, 168, 180, 181 à 183, 185
    Description :
    gauche du château en y entrant, servant principalement de remises et écuries avec greniers au dessus et une cour en dépendant au bas de laquelle est un vivier commun avec l'abreuvoir qui a son entrée dans la seconde basse cour, ou cour de la ferme ci après. Plus ladite ferme composée d'une grande cour petits édifices autour de la dite cour. Plus derrière la dite ferme et à l'orient, un grand verger dans lequel il y a un colombier garni de pigeons. De l'autre côte de la cour c'est à dire au couchant et en retour vers le midy, les jardins vergers et potagers et un pavillon dans l'angle du mur de clôture sont plusieurs plantations et au bout le parc qui forme un taillis essence de chataigniers pour la majeure partie, tout cet enclos fermé de murs et contenant ensemble cinquante neuf arpents soixante quatorze perches ou environ. Un plan de 1682 copié en 1822 montre un dessin de château qui ne correspond ni au château actuel ni au précédent. En effet le pv de vente de 1827 décrit un bâtiment de 11 croisées
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Illustration :
    Plan des dîmes d'Andrésy, Jouy-le-Moutier et Vauréal et du domaine de la ferme d'Andrésy, 1778 Les pavillons de l'entrée d'honneur. Carte postale. (Collection particulière Vue d'ensemble de l'entrée d'honneur. Carte postale. (AD Yvelines). IVR11_20087800653NUC2A Plan de la seigneurie d'Andrésy, 1731. Détail : Château Du Faÿ. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et L'allée centrale conduisant de la grille aux communs. IVR11_20067800849XA L'arrière de la cascade en rocaille. IVR11_20067800873XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    notamment, Claude de Fusée, seigneur de Voisenon, vend à Jean-Baptiste de Guersans la terre et seigneurie du clos de murs, et terres étant au pourtour. Plusieurs propriétaires se succèdent et en 1739 Louis Miotte de Ravannes l'achète à Siméon Michel Cavelier qui s'en était porté acquéreur en 1736. Jean Baptiste Miotte de Ravannes en hérite de son père en 1777 et le vend en 1779 à Armand Domilliers de Thésigny qui en est toujours propriétaire en 1821. Monsieur de Sainte Marie l'achète en 1827. C'est lui qui a fait reconstruire le château avant de revendre la propriété en 1855 à Louis Napoléon Lepicqui fait quelques aménagements. Selon la monographie de l'instituteur il aurait fait réaménager le parc par les frères Bühler . Gustave Roy, riche négociant, l'achète en 1861. Ses mémoires font mention de travaux d'assainissement effectués à cause du sous-sol humide et de la reconstruction des communs par l'architecte Nénot en 1893. Le
    Parties constituantes non étudiées :
    lac de jardin
  • maison, boutique, 2 place de la Gare
    maison, boutique, 2 place de la Gare Andrésy - 2 place de la Gare - en ville - Cadastre : 1983 AO 189
    Titre courant :
    maison, boutique, 2 place de la Gare
    Description :
    Maison de ville avec boutique construite dans le quartier de la gare. Elle a conservé sa lucarne
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Illustration :
    Détail de la lucarne avec sa poulie. IVR11_20067800889XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Andrésy - 2 place de la Gare - en ville - Cadastre : 1983 AO 189
  • ciboire n°2
    ciboire n°2 Andrésy
    Statut :
    propriété de la commune
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • chapelle funéraire de la famille de Juliécourt
    chapelle funéraire de la famille de Juliécourt Andrésy - en ville - Cadastre : 1973 AT 199 / 200
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille de Juliécourt
    Appellations :
    de la famille de Juliécourt
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • maison de campagne puis maison de notable, 36 boulevard Noël-Marc
    maison de campagne puis maison de notable, 36 boulevard Noël-Marc Andrésy - 36 boulevard Noël-Marc - en ville - Cadastre : 1983 AT 145
    Titre courant :
    maison de campagne puis maison de notable, 36 boulevard Noël-Marc
    Genre :
    de maître
    Description :
    La maison de campagne du 18e siècle comportait au rez-de-chaussée : cuisine, salle-à-manger, office un balcon supporté par trois consoles de fer (toujours en place). Il y avait un autre corps de bâtiment de l'autre côté de la cour, lui aussi perpendiculaire à la rue. La maison de notable est construite en milieu de parcelle avec une façade tournée vers la Seine.
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Illustration :
    Il y avait une maison de campagne au XVIIIe siècle (détruite en partie). Détail du plan de la seigneurie d'Andrésy de 1731. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et-Oise 19). IVR11_20067801024NUCA Vue d'ensemble de la façade de la maison de notable. IVR11_20067800084XA Ancienne maison de campagne transformée en communs. IVR11_20067800086XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Historique :
    En 1731, la parcelle était occupée par une maison de campagne avec un jardin à l'arrière. On en connaît la distribution par un document de 1826. La maison actuelle a été construite vraisembablement dans le dernier quart du 19e siècle. Elle a conservé la maison de campagne comme communs.
    Précision dénomination :
    maison de campagne
  • chapelle funéraire de la famille Roy Harcourt
    chapelle funéraire de la famille Roy Harcourt Andrésy - en ville - Cadastre : 1973 AT 199 / 200
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille Roy Harcourt
    Appellations :
    de la famille Roy Harcourt
    Illustration :
    Détail de la porte en fonte. IVR11_20067800640XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Décor en fonte de la porte : sablier ailé, croix tréflée, flambeau renversé.
  • maison de villégiature dite Villa Louis XIII, 42 avenue de Fin d'Oise
    maison de villégiature dite Villa Louis XIII, 42 avenue de Fin d'Oise Andrésy - Fin d'Oise - 42 avenue de Fin d'Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 43, 44, 588, 590
    Titre courant :
    maison de villégiature dite Villa Louis XIII, 42 avenue de Fin d'Oise
    Description :
    A l'origine c'était une petite maison de villégiature tournée vers la Seine. Lors de son
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Les anciens communs entièrement en bois sont actuellement séparés de la villa. IVR11_20067800921XA
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Andrésy - Fin d'Oise - 42 avenue de Fin d'Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 43, 44, 588, 590
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
  • chapelle funéraire de style néo-gothique des familles Poulain et Coulon
    chapelle funéraire de style néo-gothique des familles Poulain et Coulon Andrésy - en ville - Cadastre : 1973 AT 199 / 200
    Titre courant :
    chapelle funéraire de style néo-gothique des familles Poulain et Coulon
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • autel retable de la chapelle de la Vierge
    autel retable de la chapelle de la Vierge Andrésy
    Titre courant :
    autel retable de la chapelle de la Vierge
    Description :
    Le bas de l'autel comporte trois niches de style renaissance avec des balustres, des rinceaux, des
    Statut :
    propriété de la commune
    Appellations :
    de la chapelle de la Vierge
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'autel de la Vierge au fond du collatéral nord. Carte postale. (AD Yvelines
    Inscriptions & marques :
    La plaque a été déposée a côté de l'autel lors du démantèlement de l'ensemble
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Dimension :
    la=240 ; pr=104 ; h=99 (dimensions de l'autel ; le tabernacle : h=100 ; la= 95)
    Historique :
    En 1875 le conseil de fabrique déclarait que sortie de ruine l'église réclame aujourd'hui ses décombres.... L'autel retable de la Vierge fait partie de cette reconstruction nécessaire puisque le bas été démantelé en 1982 à la suite de travaux effectués sous la direction de l'architecte des monuments bouche aussi la moitié de la porte qui mène vers le quai et par laquelle pénètrent aujourd'hui la plupart