Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • Les portails de la collégiale
    Les portails de la collégiale Mantes-la-Jolie - place de l' Etape - en ville - Cadastre : 2014 AB 225
    Titre courant :
    Les portails de la collégiale
    Description :
    thuriféraires. Il repose sur un linteau avec les saintes femmes au tombeau. La première voussure est un simple tore, la deuxième est ornée de huit prophètes debout surmontés de l'Agnus Dei et la troisième de feuilles d'acanthe. Le trumeau a perdu la statue qui l'ornait de même que les voussures ont perdu leurs disparues à la Révolution ont été partiellement retrouvées par Alphonse Durand en 1851. Elles avaient été
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Les portails de la collégiale en 1791 publiés par Millin. (BNF. Topo Va 78, fol. tome V. B 7180 Portail nord : vue d'ensemble. Il a perdu ses statues-colonnes et la statue de trumeau Portail nord : détail du linteau. Les Saintes femmes au tombeau. La maladresse du sculpteur apparît Portail central : le tympan représente le Couronnement de la Vierge. Au linteau la Dormition, la remise de l'âme de la Vierge au Christ et l'Assomption. IVR11_20177801444NUC4A Portail central : détail du linteau. Au linteau la Dormition, la remise de l'âme de la Vierge au Portail central : personnage féminin de la voussure extérieure. IVR11_20177801522NUC4A Portail central : détail de la partie supérieure des voussures de gauche. Dieu le Père dans l'axe Portail central : personnage de la voussure exétrieure : un roi. IVR11_20177801453NUC4A Portail central : personnages de la voussure extérieure : peut-être Côme et Damien
    Texte libre :
    Les trois portails occidentaux de la Collégiale ont beaucoup souffert à la révolution. Ils restent néanmoins un témoignage important de la sculpture médiévale.
    Historique :
    attribuent l'initiative de cette construction aux échevins, c'est-à-dire aux édiles de Mantes, et la datent La construction de la collégiale ayant commencé par les parties basses de la façade occidentale , les portails sont à la fois la partie la plus ancienne de l'édifice (sauf le portail des Echevins) et qu'une comparaison avec la façade de la cathédrale de Senlis (avant 1151) permet de dater les portails central et septentrional -et donc le début de la construction-des années 1150-1160. On ne sait pas à quoi de 1300. L'étude qui en a été faite récemment le compare au portail de la Calende de la cathédrale de Rouen, et de ce fait le date des années 1320-1330. Ces portails ont beaucoup souffert pendant la Révolution "une bande d'ouvriers armés de marteaux attachés à de longs bâtons flexibles fit tomber toute la remplacées par des colonnettes sauf dans le portail des Echevins. La dernière campagne de restauration a été portail de la Vierge qui ont été remis en place. Par ailleurs des traces de polychromie ont été
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - place de l' Etape - en ville - Cadastre : 2014 AB 225
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    Les portails du XIIe siècle : un programme ambitieux. In : Mantes médiévale. La collégiale au cœur : Mantes médiévale. La collégiale au cœur de la ville. Somogy, 2000. P. 96-103 La Restauration de la façade occidentale de la collégiale". In: Mantes médiévale. La collégiale au : Mantes médiévale. La collégiale au cœur de la ville. Somogy, 2000, p. 159-167 . "Entre piété des fidèles et conscience civique : le portail des Echevins". In: Mantes médiévale. La La collégiale Notre-Dame de Mantes. Milieu XIIe -début XIIIe HUON, Marie, La collégiale Notre-Dame de Mantes. Milieu XIIe -début XIIIe. Mémoire de master 2 sous la direction de Dany Sandron de la ville ERLANDE-BRANDENBOURG," Les portails du XIIe siècle : un programme ambitieux". In cœur de la ville, FONQUERNIE, Bernard. "La Restauration de la façade occidentale de la collégiale". In collégiale au cœur de la ville. Somogy, 2000, p. 128-135
1