Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 127 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison-atelier du compositeur Pierre Henry
    Maison-atelier du compositeur Pierre Henry Paris 12e arrondissement - 32 rue de Toul - en ville - Cadastre : 2018 AR011 112
    Historique :
    de la rue Louis-Braille en 1866. C'est à partir de cette rue qu'on accédait à la demeure, située au maison est devenue en 1971 l'habitation et le studio du compositeur Pierre Henry. Citant un entretien développer, de s'exprimer, au centre d'une grosse entité sonore." Pierre Henry, après une formation musicale , est engagé par Pierre Schaeffer, de 1949 à 1958, pour travailler avec lui au sein du Groupe de la Radio, Pierre Henry fonde, avec Jean Baronnet, le studio Apsome, 80 rue Cardinet à Paris. C'est en . C'est une petite équipe de trois personnes autour de Pierre Henry qui permettra au compositeur de donner pas sans rappeler celui de Bernadette Mangin, qui assistait Pierre Henry pour le montage. Ces œuvres d'éléments très divers. Ceux-ci deviennent en fonction de l'inspiration de Pierre Henry, support et vecteur Duboscq. Pierre Henry modifiait régulièrement l'accrochage des tableaux, n’hésitant pas à les transformer , face au compositeur. Dans Le Son, La Nuit (p.103), Pierre Henry développe la portée symbolique de
    Référence documentaire :
    Pierre Henry Chion Michel, Pierre Henry, 2003, Fayard Pierre Henry. Le son, la nuit Mallet Franck, Le son, la nuit, entretiens avec Pierre Henry, La rue Journal de mes sons Henry Pierre, Journal de mes sons, Paris, Séguier, coll. "Carré Musique", 1996 La Maison de sons de Pierre Henry Bergjord Geir Egil (photographies), Bigot, Yves, Bringsvaerd Tor , Fleuret Maurice, Henry Pierre, Olsson Tommy, Warnier Isabelle, Weyergans François (textes), La Maison de sons de Pierre Henry, Lyon, Fage, 2010.
    Murs :
    pierre crépi
    Description :
    Le toit en pavillon de la maison occupée par le compositeur Pierre Henry est coiffé d'une terrasse jardin qui s'étendait jusqu'à l'actuelle rue Louis Braille. Du côté opposé à la rue, en limite de l'impressionnante sonothèque de Pierre Henry. La disposition intérieure de la maison, la même à chaque étage maison a été sonorisé, pour pouvoir accueillir les concerts que Pierre Henry, à partir de 1996 pièce commandée en 1989 par Klaüs Schöning à Pierre Henry) . Le sous-sol, desservi par un escalier tournant en pierre, a été insonorisé et d'innombrables campagnes de prises de sons y ont été effectuées . C'est dans cet espace que se trouvent plusieurs œuvres en trois dimensions réalisées par Pierre Henry utilisé pour réunir les membres de l'association Son/Ré. A droite, se trouve le studio où Pierre Henry
    Auteur :
    [habitant célèbre] Henry Pierre
    Titre courant :
    Maison-atelier du compositeur Pierre Henry
    Illustration :
    Chambre de Pierre Henry (2e étage). Au-dessus de la porte Bilboquet, 2013, derrière la porte, Table Détail, chambre de Pierre Henry (2e étage) IVR11_20187500239NUC4 Notes pour "Hamlet", musique Pierre Henry, mise en scène Wilfried Wendling (2017 Chambre de Pierre Henry. Au fond, dessin en couleurs, et sur la gauche Partition, 2015 Peintures concrètes, chambre de Pierre Henry (2e étage) IVR11_20187500240NUC4 Table de travail, chambre de Pierre Henry. A droite de la fenêtre Coffre-fort en pièces, 2013
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Bersan dit aussi d'Hozier (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Bersan dit aussi d'Hozier (non étudié) Paris 3e arrondissement - 110 rue Vieille-du-Temple
    Historique :
    pour être mis au goût du jour entre 1731 et 1733 : l'architecture de brique et de pierre fut enduite
    Matériaux :
    pierre taillé
    Annexe :
    Documentation - IM75000091 SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE BABELON, Jean-Pierre, « Jean Thiriot , architecte à Paris sous Louis XIII », dans Cahiers de la Rotonde, n° 10, 1987, pp. 88-94.
  • Statue : Aux mères du XIVème arrondissement
    Statue : Aux mères du XIVème arrondissement Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    tenant dans ses bras un petit enfant qui l'enlace. Posée sur un socle de pierre rouge, sans doute du grès
  • Statue : Femme assise
    Statue : Femme assise Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Matériaux :
    pierre
  • aqueduc Médicis
    aqueduc Médicis Rungis
    Contributeur :
    Redacteur Housieaux Pierre
    Annexe :
    italienne de la reine-mère, qui posa en 1613, en présence du roi Louis XIII et de toute la cour, la première pierre du grand regard de Rungis, où aboutissent les sources principales. Les autres, captées en 1651 pas uniforme, est en moyenne de 1,4‰. Le pont-aqueduc sur la Bièvre, en pierre de taille, long de 379
    Texte libre :
    l'aqueduc, il reste aujourd'hui vingt-quatre regards en pierre de taille qui disposent tous d'un bassin de Rungis aux fontaines de Paris. Karine Berthier (réd.), Pierre Housiaux (réd.), Laurent Kruszyk (phot
    Illustration :
    Rungis, Ecoliers (passage des). Marque de tâcherons (tailleurs de pierre) dans le regard I Arcueil. Marque de tâcherons (tailleurs de pierre) sur le pont-aqueduc : lettre A inversé Arcueil. Marque de tâcherons (tailleurs de pierre) sur le pont-aqueduc : croix grecque Arcueil. Marque de tâcherons (tailleurs de pierre) sur le pont-aqueduc : croix latine Arcueil. Marque de tâcherons (tailleurs de pierre) sur le pont-aqueduc : lettre B Arcueil. Marque de tâcherons (tailleurs de pierre) sur le pont-aqueduc : lettre H Arcueil. Marque de tâcherons (tailleurs de pierre) sur le pont-aqueduc : chiffre 4 (regard XXVII) : façade nord. Pavillon de style Louis XIII, construit entre 1619 et 1623 Louis XIII (façade nord). Cet escalier était situé sur la façade sud à l'origine mais il a été déplacé
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Guénégaud, actuellement musée de la chasse (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Guénégaud, actuellement musée de la chasse (non étudié) Paris 3e arrondissement - 60 rue des Archives
    Matériaux :
    pierre taillé
    Description :
    est précédé d'un court vestibule. En pierre suspendu sur une voûte, il dessert l'étage noble. Son départ en pierre imite celui d'une vis pour ensuite se transformer en escalier suspendu. La rampe est un pastiche d'une rampe Louis XIV.
  • Ensemble de 5 verrières de la salle des fêtes.
    Ensemble de 5 verrières de la salle des fêtes. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Historique :
    Ensemble de cinq verrières réalisées par le maître verrier Louis Barillet en 19336. Le compte rendu
    Référence documentaire :
    Atelier Louis Barillet : Maître-verrier Archieri, Jean-François, Nebout Cécile. Atelier Louis
    Représentations :
    vent en arrière plan. Sur le panneau 2, on identifie un tailleur de pierre et d'autres personnages au
    Description :
    fêtes du premier étage, Louis Barillet a utilisé une technique faisant appel à différents verres moulés quartier : les carrières et métiers de la pierre, l'enseignement, les sciences, les maternités.
    Auteur :
    [verrier] Barillet Louis
    Illustration :
    vue de l'extérieur de la baie n°2 : tailleurs de pierre. IVR11_20157500300NUC4A
  • Ensemble de 2 bas-reliefs: la Pensée et l'Action.
    Ensemble de 2 bas-reliefs: la Pensée et l'Action. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton Duvernet
    Matériaux :
    pierre taillé
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel Marin de la Chataigneray ou d'Assy, actuellement Archives Nationales (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel Marin de la Chataigneray ou d'Assy, actuellement Archives Nationales (non étudié) Paris 3e arrondissement - 58 bis rue des Francs-Bourgeois
    Historique :
    , par le maître maçon Pierre Blanvin sur les dessins de l'architecte Pierre Le Muet. Il fut transformé à
    Matériaux :
    pierre taillé
    Description :
    stéréotomie : les volées de marches et le limon de pierre sont soutenus par des demi-voûtes en berceau
    Auteur :
    [architecte] Le Muet Pierre
    Illustration :
    Vue d'ensemble d'une volée de cet escalier suspendu sur voûte de pierre. IVR11_20097500161NUC4A
  • rampe d'appui, escalier du couvent des Bénédictins anglais, actuellement Schola cantorum (non étudié)
    rampe d'appui, escalier du couvent des Bénédictins anglais, actuellement Schola cantorum (non étudié) Paris 5e arrondissement - 269 rue Saint-Jacques
    Historique :
    révolution anglaise de 1688. Vers 1750, la construction d'un pavillon est confiée à l'architecte Claude-Louis
    Matériaux :
    pierre taillé
    Auteur :
    [architecte] D'Aviler Claude Louis
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Laigues (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Laigues (non étudié) Paris 7e arrondissement - 16 rue Saint-Guillaume
    Historique :
    L'hôtel a été construit en 1659-1660 par Pierre le Muet pour Geoffroy de Laigues, capitaine des
    Matériaux :
    pierre taillé
    Description :
    L'escalier est caractéristique de l'oeuvre de Le Muet. Il est en pierre sur voûtes suspendues jusqu'au 2e étage. La rampe d'appui était en pierre à l'origine, elle avait été remplacée par une rampe en
    Auteur :
    [architecte] Le Muet Pierre
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel Amelot de Chaillou puis de Tallard (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel Amelot de Chaillou puis de Tallard (non étudié) Paris 3e arrondissement - 78 rue des Archives
    Historique :
    l'architecte Pierre Bullet pour Denis Jean Amelot de Chaillou, conseiller au Parlement et intendant du commerce
    Matériaux :
    pierre taillé
    Description :
    , en pierre, dessert l'étage noble. Sa rampe, qui a perdu la console de départ, est composée d'une
    Auteur :
    [architecte] Bullet Pierre
  • rampe d'appui, escalier de l'infirmerie de l'abbaye du Val-de-Grâce, actuellement hôpital (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l'infirmerie de l'abbaye du Val-de-Grâce, actuellement hôpital (non étudié) Paris 5e arrondissement - 227 rue Saint-Jacques
    Historique :
    monastère reprit quant à lui à partir de 1654-1655, sur un nouveau dessin de Pierre Le Muet. La rampe a été
    Matériaux :
    pierre taillé
    Auteur :
    [architecte] Le Muet Pierre
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel Fleury ou Brochet de Saint-Prest, actuellement Institut d'études politiques (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel Fleury ou Brochet de Saint-Prest, actuellement Institut d'études politiques (non étudié) Paris 7e arrondissement - 28 rue des Saints-Pères
    Historique :
    l'autorisation donnée en 1774 de faire poser les pilastres de la façade. La rampe est l'oeuvre de Pierre II
    Matériaux :
    pierre taillé
    Auteur :
    [serrurier] Deumier Pierre II
  • rampe d'appui, escalier du noviciat des Dominicains, dit hôtel de l'Artillerie, actuellement Contrôle général des armées (non étudié)
    rampe d'appui, escalier du noviciat des Dominicains, dit hôtel de l'Artillerie, actuellement Contrôle général des armées (non étudié) Paris 7e arrondissement - place Saint-Thomas d'Aquin
    Historique :
    conventuels sur le flanc Est de l'église furent bâtis. A partir de 1682, l'architecte Pierre Bullet fut chargé
    Matériaux :
    pierre taillé
    Description :
    Ce large escalier de couvent en pierre puis bois à vide central dessert trois niveaux. Il est doté
    Auteur :
    [architecte] Bullet Pierre
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel d'Evreux (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel d'Evreux (non étudié) Paris 1er arrondissement - 19 place Vendôme
    Historique :
    Crozat charge Pierre Bullet de bâtir, en 1700-1702, un hôtel pour lui-même (n° 17), puis en 1707 un
    Matériaux :
    pierre taillé
    Description :
    (jeux de tons de couleurs dans l'assemblage des pierres). Du vide central rectangulaire de l'escalier de
    Auteur :
    [architecte] Contant d'Ivry Pierre
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, actuellement musée Carnavalet (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, actuellement musée Carnavalet (non étudié) Paris 3e arrondissement - 29 rue de Sévigné
    Historique :
    L'hôtel a été construit entre 1688 et 1692 par Pierre Bullet pour Michel Le Peletier de Souzy
    Matériaux :
    pierre taillé
    Description :
    , il est en pierre et dessert un étage. Il présente la particularité d'avoir une rampe d'appui dont le
    Auteur :
    [architecte] Bullet Pierre
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel Chastillon (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel Chastillon (non étudié) Paris 4e arrondissement - 10 place des Vosges
    Historique :
    L'hôtel a été construit en 1606 pour le topographe Claude Chastillon par le maçon Pierre Pison. Il
    Matériaux :
    pierre taillé
    Auteur :
    [maçon] Pison Pierre
  • rampe d'appui, escalier du couvent de la Merci (non étudié)
    rampe d'appui, escalier du couvent de la Merci (non étudié) Paris 3e arrondissement - 45 rue des Archives
    Historique :
    Le bâtiment conventuel fut bâti par Pierre François Godot, architecte de l'ordre de la Merci qui
    Matériaux :
    pierre taillé
    Auteur :
    [architecte] Godot Pierre François
  • Ensemble de 5 verrières : La Justice.
    Ensemble de 5 verrières : La Justice. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Historique :
    l'édifice, il narre les grandes étapes de l'histoire de la justice au moyen âge. Il a été réalisé par Louis
    Représentations :
    Louis IX
    Description :
    composition "Charlemagne donne les/capitulaires et organise la justice/Louis IX par un édit abolit/ le duel
    Auteur :
    [verrier] Léglise Louis
    Illustration :
    Vue de la verrière n°3 : Saint-Louis. IVR11_20157500188NUC4A
1 2 3 4 7 Suivant