Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 16 sur 16 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • dalle funéraire de Pierre Fabri et Simon Prieur
    dalle funéraire de Pierre Fabri et Simon Prieur Meaux -
    Inscriptions & marques :
    jo(ur) de ja(n)vier l'an Mil Vc xxvi. Cy gist le corps de Me Simon Prieur natif de Bagnotz en Brie en au centre, un croissant d'or. Armoiries de Simon Prieur, à droite : de ... à une billette de... en
    Historique :
    actuel. La dalle de Pierre Fabri et Simon Prieur est dressée contre le mur ouest. Son emplacement en revanche qui est Simon Prieur et pourquoi il figure sur la même dalle que Pierre Fabri. C'est la lecture que nous proposons pour le trépas de Simon Prieur, plutôt "Mil Vc IL" (1549) que "1502
    Référence documentaire :
    région, 2014, p. 327-361. CHARON, Pierre et ASSELINEAU, Louis-Marie. Sépultures, pierres tombales et
    Titre courant :
    dalle funéraire de Pierre Fabri et Simon Prieur
    Appellations :
    de Pierre Fabri et Simon Prieur
    Texte libre :
    Simon Prieur. Elle se trouvait à l'origine dans la chapelle de la Visitation, fondée par Pierre Fabri
    Illustration :
    Détail du cadre architecturé : les armoiries de Simon Prieur. IVR11_20087701042NUC4A
  • buste sur piédouche : Marie-Antoinette
    buste sur piédouche : Marie-Antoinette Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Historique :
    Marie-Antoinette créé d'après Boizot en 1775. L'inscription au revers attribue à tort le modèle à Pajou.
    Auteur :
    [sculpteur, d'après] Boizot Simon Louis
  • sanatorium de Champrosay, puis sanatorium Joffre, puis hôpital Joffre, actuellement hôpital Joffre-Dupuytren
    sanatorium de Champrosay, puis sanatorium Joffre, puis hôpital Joffre, actuellement hôpital Joffre-Dupuytren Draveil - Champrosay - rue Louis-Camatte - isolé - Cadastre : 1983 N 19, 25, 26, 35 à 38
    Auteur :
    [architecte] Simon C
    Localisation :
    Draveil - Champrosay - rue Louis-Camatte - isolé - Cadastre : 1983 N 19, 25, 26, 35 à 38
    Annexe :
    chroniques, Champrosay, J. Lévy, C. Simon, M. Novarina, architectes. In : Techniques et architecture, 32 -1
    Illustration :
    Pavillon Louis-Pasteur, à côté du bâtiment de la chaufferie (Désiré-Bessin). IVR11_20079100886XA
  • grand ensemble les Briques Rouges
    grand ensemble les Briques Rouges Vigneux-sur-Seine - avenue Henri-Barbusse rue Henri-Charon rue du Commandant-de-Courcel - en ville - Cadastre : 1983 AS 546, 548-550 1983 AR 183-185
    Auteur :
    [architecte] Ouhayoun Louis [paysagiste] Simon J.
  • ensemble des éléments d'architecture du dépôt lapidaire de la cathédrale
    ensemble des éléments d'architecture du dépôt lapidaire de la cathédrale Meaux -
    Référence documentaire :
    Etude des déposes de sculptures de la cathédrale de Meaux, 2012. QUEYREL, Louise-Elisabeth. Etude
    Annexe :
    mené par Louise-Elisabeth Queyrel dans le cadre d'un mémoire de l'Ecole du Louvre (2012). Ce travail au mémoire de Louise-Elisabeth Queyrel pour un état des lieux exhaustif. Origine et datation des
  • Ensemble de six médaillons
    Ensemble de six médaillons Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    Champdeuil et de Melun évoquent l'ensemble des morceaux de réception des sculpteurs actifs sous Louis XIV
    Représentations :
    saint Paul ; saint Simon ; saint Philippe ; saint Jérôme ; saint Augustin ; Les saints sont figures apostoliques : on reconnaît de haut en bas saint Paul (avec l'épée), saint Simon (avec la scie) et
    Illustration :
    Médaillon de saint Simon. IVR11_20047700099XA
  • chaire à prêcher
    chaire à prêcher Meaux -
    Historique :
    panneaux sculptés de style Louis XIV, provenant de la chartreuse de Bourgfontaine près de Villers-Cotterêts
    Représentations :
    saint Simon apôtre, scie, livre, hache, lampe, couronne, rameau d'olivier, fouet, martyre : saint Thomas, saint Jean, saint Paul et saint Simon.
  • ensemble des 9 dalles funéraires de la 1ere chapelle sud
    ensemble des 9 dalles funéraires de la 1ere chapelle sud Meaux -
    Référence documentaire :
    et sa région, 2014, p. 327-361. CHARON, Pierre et ASSELINEAU, Louis-Marie. Sépultures, pierres
    Illustration :
    Dalle de Simon Urbain, "diacre chanoine de l'église de Meaux pendant 50 années", décédé le 30
  • rampe d'appui, escalier de l' hôpital dit hôtel des Invalides (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôpital dit hôtel des Invalides (non étudié) Paris 7e arrondissement - 129 rue de Grenelle
    Historique :
    L'hôtel des Invalides a été construit sur ordre du roi Louis XIV pour loger tous les soldats et novembre 1671, Bruand s'étant alors associé avec les entrepreneurs Michel Noblet son beau-père et Simon
  • hôtel Prévost de Longpérier, actuellement sous-préfecture
    hôtel Prévost de Longpérier, actuellement sous-préfecture Meaux - 11 rue de Martimprey - Cadastre : BR 87
    Historique :
    du roi Louis XIV, fit construire cet hôtel particulier vers la toute fin du XVIIe siècle, et le dota d'un jardin, grâce à l'achat de plusieurs maisons et terrains mitoyens en 1697. Le 3 mai1734, Louis par Henri Simon Prévost de Longpérier, maire de Meaux de1840 à 1848, qui lui donna son nom usuel. En
  • Montmartre aux artistes
    Montmartre aux artistes Paris 18e arrondissement - 187 rue Ordener 189 rue Ordener - en ville - Cadastre : 2018 A101 38
    Historique :
    Louis Lejeune et dont le siège se trouvait à son adresse, 22 rue Simon Dereure ),souhaitant défendre le de la rue Simon Dereure qu’il lotit progressivement d’immeubles et d’hôtels particuliers destinés à nombreux envois au Salon, Thiers est proche du sculpteur Louis-Aimé Lejeune (1884-1969), Grand Prix de Conseil Municipal. C’est en 1925 qu’il réalise une première opération pour le compte précisément de Louis . Dossier voirie du n°28 à la fin. Louis Lejeune est désigné comme propriétaire du terrain. L’hôtel est ]. En 1928, cet hôtel n’appartient déjà plus à Louis Lejeune, mais à Mme Agnaud. . Le n°28 (aussi désigné comme 22 rue Simon Dereure) abrite l’hôtel particulier du sculpteur, un bâtiment de deux étages sans atelier mais sur le plan duquel un vaste espace au premier étage désigné comme « galerie ». Louis éminents : Adolphe Thiers et Louis-Aimé Lejeune son président [« Habitations pour artistes", L’Architecture nom des 180 locataires à Louis Marin, ministre de la Santé publique. Ce courrier détaille les
    Référence documentaire :
    Dossier voirie du n°28 à la fin VO11 1658. Dossier voirie du n°28 à la fin. Louis Lejeune est n’appartient déjà plus à Louis Lejeune, mais à Mme Agnaud.
  • couvent de récollets, puis hôpital
    couvent de récollets, puis hôpital Melun - 11 rue Fréteau de Pény - en ville - Cadastre : 1969 AP 1, 2, 3, 36, 250, 251
    Historique :
    existants. Les travaux commencèrent en 1855 mais il fallut le legs de Louis Armagis (1857) pour permettre de l'inauguration du nouvel hôpital par Simone Weil, ministre de la Santé, en 1975. Les parties héritées du couvent
  • Collégiale Notre-Dame
    Collégiale Notre-Dame Mantes-la-Jolie - place de l' Etape - en ville - Cadastre : 2014 AB 225
    Historique :
    Il existait à Mantes une église Notre-Dame qui fut cédée par le comte Simon à l'abbé de Cluny vers nommés les pairs lors de l'octroi de la charte de commune par Louis VI vers 1110. La proximité avec le France. Vers 1138, c'est Henri, fils du roi Louis VI, puis lui succède son frère Philippe. Cette
  • Le décor des lycées de Mantes
    Le décor des lycées de Mantes
    Historique :
    Lopez, l'artiste Simone Pillet, qui lui avait déjà été associée pour la mise en couleur du nouveau siège décoration de l'établissement est complété par un vitrail en dalles de verre colorées d'André-Louis Pierre
  • présentation de la commune de Champigny-sur-Marne
    présentation de la commune de Champigny-sur-Marne Champigny-sur-Marne
    Illustration :
    Chemin de halage et Viaduc de Nogent. Marie-Emile Vuigner et Louis Collet-Meygret (ingénieurs Cave du restaurant Aux caveaux du vieux monastère, 75 rue Louis-Talamoni. Photographie ancienne Pelletier et Michel Feuillas (architectes). Vue des bâtiments depuis le square Jacques-Simon Hôtel-restaurant Aux caveaux du vieux monastère, 75 rue Louis Talamoni. Photographie, vers 1910 Foyer des vieux travailleurs Ambroise Croizat, 35 rue Louis Talamoni. Heulot, Julien (architecte Vue de la cave de l'hôtel-restaurant Aux caveaux du vieux monastère, 75 rue Louis Talamoni. Vue Cave de l'hôtel-restaurant Aux caveaux du vieux monastère, 75 rue Louis Talamoni. Autre vue Cave de l'hôtel-restaurant Aux caveaux du vieux monastère, 75 rue Louis Talamoni. Détail d'une des Cave de l'hôtel-restaurant Aux caveaux du vieux monastère, 75 rue Louis Talamoni. Détail d'une monastère, 75 rue Louis Talamoni. Vue de la cheminée d'aération du premier niveau de cave
  • Quartier de Gassicourt
    Quartier de Gassicourt Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Historique :
    comte de Mantes, Simon, d’un prieuré clunisien placé sous le vocable de Saint-Sulpice vers 1074. Les Mauvoisin, seigneurs de Rosny et aussi des rois de France, Philippe 1er et Louis VI . En 1295, Gassicourt
1