Logo ={0} - Retour à l'accueil

Regard photographique sur les paysages industriels du Val-d'Oise, de Survilliers à Persan

Dossier IA95000561 réalisé en 2014

Le diagnostic amorcé en 2013 sur le patrimoine industriel du Val-d'Oise s'est accompagné d'une opération de "photographies de territoire". La série d'images présentée ci-dessous est le résultat d'une campagne menée entre Survilliers et Persan, durant l'hiver 2013 et le printemps 2014. Le propos n’était pas de couvrir l'ensemble du territoire mais d'interroger la notion de paysage industriel. Sur les traces des "paysages hérités" de la désindustrialisation, le photographe interroge la relation des vestiges avec la ville en transformation (réalisation de "phrases urbaines" à Persan), avec le tissu pavillonnaire (à Asnières-sur-Oise), interprète le rôle traditionnel de la végétation dans la dissimulation d'artéfacts monumentaux (Persan, cartoucherie de Survilliers) et souligne enfin l'effort d'intégration des zones industrielles et de stockage au sein des paysages patrimoniaux.

Aires d'étudesVal-d'Oise

Annexes

  • Méthodologie : photographie et diagnostic patrimonial

    La contribution photographique aux diagnostics patrimoniaux

    Autre fondement de l’Inventaire – avec le recensement et l’étude –, la photographie répond à la fonction première de satisfaire un besoin documentaire et mémoriel. Son importance s’est accrue à la fois par le besoin démultiplié d’images à l’appui de la recherche et au service de la valorisation, et par les considérables possibilités ouvertes par le passage au numérique de l’ensemble de la chaîne de l’image que la Région a construit depuis 2007. (Voir ci-dessous le lien vers la conférence « De l'argentique au numérique... », INP, 11 octobre 2019).

    Une réflexion est depuis longtemps engagée sur le statut de l’image et son rôle dans l’analyse et la représentation des territoires. Aux côtés des missions classiques d’inventaire photographique, de nouvelles pistes ont été explorées par les photographes de la Région qui ont donné de nouvelles images, support d’une connaissance décentrée et complémentaire aux études (Voir ci-dessous le lien vers les actes du colloque « Photographier le territoire », 2008).

    La photographie peut alors aider à créer et cerner les contours d’une marque d’identité(s) que veut promouvoir la Région. (Voir ci-dessous le lien vers le catalogue de l’exposition Persistances/Mutations, première « Semaine des patrimoines d’Ile-de-France », 2012).

    Prolongeant ces premières réflexions et expériences, de nombreuses propositions peuvent être faites autour de l’image et de sa valorisation (production à venir ou fonds photographique existant) :

    Les « photographies de territoire » incluant toutes ses dimensions, patrimoniales, sociales, culturelles économiques, etc. ; zone industrielles, carrières,

    La couverture photographique dite « d’inventaire » pour les sites exceptionnels et remarquables,

    Le projet photographique de type « carte blanche », focus sur une démarche spécifiquement photographique.

Liens web

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Ayrault Philippe
Ayrault Philippe

Photographe, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pierrot Nicolas
Pierrot Nicolas

Conservateur en chef du patrimoine, en charge du patrimoine industriel, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pilon Mathilde
Pilon Mathilde

Chargée de mission patrimoine, Région Ile-de-France, service Patrimoines et Inventaire, de 2012 à 2014.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.