Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts

Dossier IA95000437 réalisé en 2016

Fiche

Le monument aux morts d'Ecouen a été édifié au sein du cimetière communal après la Première Guerre mondiale, et complété après la Seconde Guerre mondiale par des inscriptions sur le côté ouest. Un autre monument a été placé dans l'église paroissiale (dossier IM95000556). Parmi les autres commémorations de la Grande Guerre à Ecouen, figurent aussi le carré de tombes militaires délimité dans le cimetière communal (dossier IA95000436) et la tombe du capitaine Emile Texier (dossier IA95000435).

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonEcouen
AdresseCommune : Écouen
Adresse : rue
du Cimetière
Cadastre : 2014 AI 145

Le 19 novembre 1920, le conseil municipal approuve le projet de monument proposé par l'architecte Albert Bourgeois, pour un coût total de 28 500 francs. Les travaux de fondation débutent en juin 1921 et sont réalisés par l'entrepreneur Fernand Regnouard pour la somme de 2138 francs. Une convention de 17100 francs est passée avec Porlier, entrepreneur de monuments funèbres à Montmorency, pour la fourniture et l’exécution du monument à l’exception de la sculpture ; la signature de Porlier figure sur le socle du monument, côté nord ; il réalise également une plaque de marbre portant les noms des Enfants d'Ecouen morts pour la patrie, destinée à la mairie d'Ecouen. Les parties sculptées sont quant à elles confiées, en juin 1921, au sculpteur parisien Emile Peynot (1850-1932), qui s’engage à exécuter la sculpture d’une figure allégorique et de quatre motifs couronnant la pyramide du monument pour 9500 francs. Il a réalisé de nombreux monuments aux morts dans le nord de la France, à Charenton-le-Pont (1921), à Joigny (Yonne, 1923), ou encore à Saint-Mihiel (Meuse, 1925). Un hommage gravé aux morts de la Seconde Guerre mondiale (civils et militaires) est ajouté après 1945 (côté nord).

Période(s)Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1921, daté par source
Auteur(s)Auteur : Peynot Emile sculpteur attribution par source
Auteur : Porlier
Porlier

Marbrier et sculpteur actif à Ecouen dans les années 1920, il est entrepreneur des monuments funèbres à Montmorency et a notamment participé à la réalisation du monument aux morts du cimetière communal.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, marbrier (?), signature
Auteur : Bourgeois Albert
Albert Bourgeois

Architecte actif à Ecouen au début du XXe siècle, A. Bourgeois a réalisé de nombreuses villas et a joué un rôle important dans la construction de certains édifices communaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal attribution par source
Auteur : Regnouard Fernand entrepreneur de maçonnerie attribution par source

Sur un socle monumental s'élève un obélisque imposant et sculpté. A l'est, une allégorie féminine (la France victorieuse) ; la sculpture est signée sur son flanc gauche ("Peynot"). A ses pieds, sur le socle, figure une inscription : "aux enfants d'Ecouen morts pour la France". Sur les côtés nord et sud figurent les noms de ceux qui sont morts pour la patrie, classés par année (1914, 1915, 1916, 1917, 1918, et 1926). Au nord, au sud et à l'ouest, les parties supérieures sont ornées d'une couronne. Sur le côté ouest figurent d'autres inscriptions : "monument élevé par souscription publique" (souligné d'une médaille) et deux hommages gravés aux victimes de la Seconde Guerre mondiale.

Murspierre
Couvrements
Techniquessculpture
Précision représentations

Allégorie féminine, représentant la France victorieuse.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Val d'Oise, 2O58 / 6 : travaux de la commune sur le cimetière, années 1800-1930.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Chamignon Lucile
Lucile Chamignon

Stagiaire au service Patrimoines et Inventaire d'Île-de-France en janvier-février 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.