Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 41 à 60 sur 87 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de notable, 1 rue du Docteur Leray
    maison de notable, 1 rue du Docteur Leray Enghien-les-Bains - 1 rue du Docteur Leray - en ville - Cadastre : 1995 AC 167
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Cette maison de notable a été construite vers les années 1880 pour le docteur Leray.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison de notable, de plan complexe, présente une avancée avec porche surmonté d'un étage carré vers la rue. La façade antérieure, ordonnancée, est accompagnée par deux ailes en léger ressaut de part et d'autre du corps de bâtiment d'entrée. Les façades sur le jardin, aujourd'hui public, sont animées d'un pavillon polygonal demi hors œuvre et d'un pavillon de trois travées disposé en avant du corps de bâtiment principal. On distingue au centre du bâtiment un toit polygonal laissant supposer un aménagement intérieur particulier mais les conditions de l'enquête n'ont pas permis l'accès à l'intérieur de l'édifice. Le traitement de l'élévation avec des assises alternées de brique et de pierre à l'étage et de motifs de brique losangés pour l'attique, ainsi que la forme des lucarnes aux frontons triangulaires marqués d'une importante clef dénotent le caractère historicisant de l'édifice.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de notable, 1 rue du Docteur Leray
    Illustration :
    Vue de la façade d'entrée. IVR11_20089500427NUC4A Vue de la façade donnant sur le jardin public. IVR11_20089500428NUC4A
  • maison, 13 rue Gaston Israël
    maison, 13 rue Gaston Israël Enghien-les-Bains - 13 rue Gaston Israël - en ville - Cadastre : 1995 AB 250
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison à trois travées et balcon central à l'étage illustre une typologie de maisons récurrente à Enghien, variation sur le modèle de la maison cubique à trois travées qui se formalise au milieu , sensiblement plus haut que le rez de chaussée, dénote la volonté d'évoquer un étage noble. La présence de larmiers saillants, au dessus des baies du second niveau est également caractéristique de ce type de maison
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la rue. Maison de type trois travées et balcon central
  • maison châlet, 7 boulevard Cotte
    maison châlet, 7 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 7 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 989
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    largement débordant ourlé de lambrequins de bois découpés et une organisation des ouvertures en travées régulières. L'ensemble est ici souligné de corniches à la modénature soignée marquant les différents niveaux.
    Étages :
    étage de comble
  • tombeau de la famille Napolitano
    tombeau de la famille Napolitano Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Sur un médaillon de bronze est représenté le défunt, de face, en buste. Colonnes avec châpiteaux
    Description :
    Tombeau constitué d'un sarcophage en pierre artificielle recouvert d'une dalle de marbre rouge et adossé à une stèle encadrée par deux colonnes de marbre rouge au fût galbé, supportant un fronton formant ressaut et auvent pour protéger le médaillon de bronze sculpté.
    Titre courant :
    tombeau de la famille Napolitano
    Illustration :
    Détail du médaillon de bronze : portrait en buste de monsieur Napolitano (1841-1907
  • maison de villégiature dite Mon Caprice, 54 avenue de Ceinture
    maison de villégiature dite Mon Caprice, 54 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 54 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AB 336
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le chalet Mon caprice était à l'origine construit en pan de bois et brique. Il présentait une les lieux de villégiature, le chalet. Il a été durant les années 1920-1930 agrandi par un nouveau corps de bâtiment en brique, en avant de la façade, mais qui respecte la typologie initiale bien que dans une écriture architecturale plus savante. La totalité de l'édifice, aujourd'hui recouvert d'enduit blanc, devait présenter une riche polychromie mêlant les jeux de brique au décor de faïence et ceci sur les deux parties. Fixée à l'entrée par une potence, une lanterne de ferronnerie est encore en place , caractéristique d'une production locale de ce type d'objet qui mêle le fer forgé à l'art du verre.
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    toit largement débordant. La baie de l'étage est incluse dans un savant système de voussures de briques . Ce travail de la brique est également présent sur la large corniche de la partie supérieure. Le corps de bâtiment arrière est lui en pan de bois et brique ; c'est dans le réseau de pan de bois que sont ouverte de petites baies. L'entrée se fait par un porche surmonté d'un auvent. La maison est ornée de vitraux de style troubadour et géométriques dans la partie ancienne et art déco dans l'ajout. On note la présence de décor de céramique avec des cabochons et des frises de carreaux.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 54 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AB 336
    Titre courant :
    maison de villégiature dite Mon Caprice, 54 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Détail de l'auvent au-dessus de l'entrée. IVR11_20099500452NUC4A Détail des faïences ornant le dessus de l'entrée : le cartel portant le nom de l'édifice entouré de Détail de la lanterne en ferronnerie et verre coloré, à l'angle droit de l'édifice Détail de la lanterne en ferronnerie, à l'angle droit de l'édifice. IVR11_20099500455NUC4A
  • maison de notable, 11 rue Général de Gaulle
    maison de notable, 11 rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - 11 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AB 524
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    maison appartenant à la typologie des édifices à trois travées, de plan massé, dont le corpus est bien représenté à Enghien. C'est ici la variante avec deux étages carrés. De la modénature qui , devait être à l'origine blanc. De part et d'autre de la cour d'entrée, deux corps de bâtiments dévolus à l'origine aux communs, sont disposés de manière symétrique, marqués chacun en leur centre d'un avant corps demi circulaire surmonté d'un balcon et d'une marquise de verre et de métal de la même forme. La cour
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 11 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AB 524
    Titre courant :
    maison de notable, 11 rue Général de Gaulle
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la rue : de part et d'autre sont disposés les deux pavillons symétriques des
  • maison de villégiature,  8, 8bis rue Gaston Israël
    maison de villégiature, 8, 8bis rue Gaston Israël Enghien-les-Bains - 8, 8bis rue Gaston Israël - en ville - Cadastre : 1995 AB 276
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    pointe de diamant
    Description :
    La façade symétrique, sur trois niveaux, présente un pavillon central accosté de deux ailes en touche médiévale. Le traitement des angles est particulièrement soigné : chaînage d'angle harpé au rez de chaussée, bossage en pointe de diamant au premier et pilastres à chapiteau composite au dernier niveau. Les clefs des baies sont ornées de motifs reprenant un répertoire de style rocaille.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    maison de villégiature, 8, 8bis rue Gaston Israël
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20089500290NUC4A
  • maison, 35 rue Félix Faure
    maison, 35 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 35 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 129
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    Maison de type façade pignon-gouttereau au large toit débordant. Le rez de chaussée surélevé est en : mélange de brique silico-calcaire blanche de brique rouge et de brique vernissée verte en accord avec les panneaux de céramique présentant des frises de dahlias.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade. IVR11_20089500393NUC4A Détail du panneau de céramique sous l'allège de la fenêtre du second étage. Motif végétal : dahlias
  • serre chaude, localisation inconnue
    serre chaude, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    sur les maisons des environs de Paris.
    Description :
    les espaces triangulaires sont des petites salles destinées à la manipulation de la terre. Un grand espace de circulation et de disposition des boutures ouvre au centre sur une autre salle, demi circulaire serre vitrée au centre surmontée d'une balustrade de métal et ornée de chaque côté par deux vases sur un piédestal. De part et d'autre, la composition était fermée par deux pavillons de brique et pierre, d'une
    Étages :
    en rez-de-chaussée
  • établissement thermal le petit établissement, les petits bains ou les Bains Coquil
    établissement thermal le petit établissement, les petits bains ou les Bains Coquil Enghien-les-Bains - rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 331 ?
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces bains ont été construits en 1863 pour le pharmacien parisien Coquil à l'angle de l'avenue de Ceinture et de la rue du Général de Gaulle. Ce dernier voulait alors exploiter une nouvelle source qu'il
    Description :
    Bâtiment marqué au centre par une travée ouverte au rez de chaussée par des baies cintrées et à l'étage par une grande baie surmontée d'un fronton triangulaire et d'une sculpture en couronnement. De part et d'autre, deux corps de bâtiment de sept travées chacun se déploient avec régularité. Le tout
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 331 ?
    Illustration :
    Vue de la façade des bains Coquils. Gravure. (AD Val d'Oise) IVR11_20099500385NUC4A
  • maison, 35 rue Jules Ferry
    maison, 35 rue Jules Ferry Enghien-les-Bains - 35 rue Jules Ferry - en ville - Cadastre : 1995 AB 96
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    Maison de plan rectangulaire, à travées, implantée perpendiculairement à la rue, en bordure de parcelle. Elle appartient au corpus assez peu représenté à Enghien de maisons au caractère néogothique. La façade antérieure donnant sur le jardin est construite en brique sur un soubassement de meulière. Cette façade régulière est dotée au centre d'une marquise de métal et de verre. Le caractère historicisant est
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
  • établissement conventuel de la congrégation de l'Immaculée Conception du Buzançais dite La villa sainte Marie
    établissement conventuel de la congrégation de l'Immaculée Conception du Buzançais dite La villa sainte Marie Enghien-les-Bains - 8 boulevard Hippolyte Pinaud - en ville - Cadastre : 1995 AD 997
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de congrégationistes
    Historique :
    C'est dans une maison de villégiature de la deuxième moitié du 19e siècle que s'installe la congrégation de l'Immaculée conception du Buzançais de 1902 à 1922. Cette institution catholique religieuse l'enseignement. Par la suite, l'institution d'Enghien devient une maison de retraite et aujourd'hui désaffectée elle est propriété de la commune. Parmi les aménagements et agrandissements de la demeure figure la chapelle construite au début du 20e siècle, perpendiculairement à la façade postérieure de l'édifice. De plan rectangulaire, elle est accompagnée à l'arrière d'une sacristie. Elle est éclairée de 14 baies ornées de verrières à personnages. Le bâtiment a été dénaturé par plusieurs agrandissements de part et d'autre et à l'arrière de la chapelle, au cours du 20e siècle, ainsi que par l'adjonction d'une travée sur la gauche de la façade d'entrée.
    Parties constituantes non étudiées :
    fabrique de jardin
    Représentations :
    La porte d'entrée est dans un style néogothique : en anse de panier elle est encadrée par deux
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La chapelle est de plan allongé, accompagnée à l'arrière d'une sacristie. Couverte en fausse voûte d'ogive, elle est éclairée par 14 baies ornées de verrières à personnages. La chapelle ouvre au rez de chaussée sur le vestibule de l'institution par une grande porte et au niveau du premier étage sur une
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    établissement conventuel de la congrégation de l'Immaculée Conception du Buzançais dite La villa
    Appellations :
    de la congrégation de l'Immaculée conception du Buzançais
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade principale. IVR11_20099500055NUC4A Vue arrière du bâtiment avec successivement le bâtiment de la sacristie, la chapelle et le corps de Vue d'ensemble de la chapelle vers le choeur. Se détachent sur le mur les inscriptions suivantes Vue d'ensemble de la chapelle vers la tribune. IVR11_20099500058NUC4A Vue d'ensemble du pavement de la chapelle. IVR11_20099500059NUC4A Vue d'ensemble de la statue de la Vierge, située dans la niche axiale du choeur de la chapelle Vue d'ensemble des communs de bois, situés au fond du jardin. IVR11_20099500066NUC4A Edicule dans le jardin abritant une statue de la Vierge. IVR11_20099500067NUC4A Détail de la statue de la Vierge abritée dans un édicule entouré de végétaux
  • maison de monsieur Fauveau n°1, 5 rue Félix Faure
    maison de monsieur Fauveau n°1, 5 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 5 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 104
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite vers 1900 pour l'usage personnel de monsieur Fauveau, commerçant, propriétaire de plusieurs édifices dans la ville, dont la maison voisine au n°3 de la même rue et boulevard Sadi Carnot.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    organisée autour de la travée centrale (perron, porte surmontée d'une marquise et d'une fenêtre) avec deux ouvertures en oculus à l'étage et deux grandes baies au rez de chaussée. Celle de gauche est agrémentée d'un bow-window. La brique est utilisée pour souligner les parties structurantes de l'édifice tel les angles, les encadrements de baies. Cette maison présente l'intérêt d'offrir un véritable catalogue des pour toutes les pièces du rez de chaussée : panneau de céramique dans le porche d'entrée, décor vitré
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    maison de monsieur Fauveau n°1, 5 rue Félix Faure
    Appellations :
    de monsieur Fauveau
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20099500475NUC4A
  • chapelle funéraire de la famille Kiewert
    chapelle funéraire de la famille Kiewert Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Chapelle funéraire érigée pour la famille Kiewert à la demande de Jean-Paul Kiewert, restaurateur de tableaux qui habitait à Soisy-sous-Montmorency.Y sont inhumés Pauline Vitalini née Kiewert (1860
    Représentations :
    fleur de lys Les parois intérieures de la chapelle sont ornées sur les deux côtés par des peintures : à hauteur de lambris une draperie en trompe l'oeil est surmontée d'une bande marquée par une suite de triangles
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille Kiewert
  • casino dit kursaal
    casino dit kursaal Enghien-les-Bains - rue Général de Gaulle rue de Malleville - en ville - Cadastre : 1995 AE
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    A la fin des années 1860, plusieurs projets voient le jour dans la ville pour la construction de deux kursaal. Ce type d'édifice est issu de la production germanique et austro-hongroise avant 1870 et correspondent en fait au cercles ou aux assembly rooms britanniques, lieu de réunion et de sociabilité avec des espaces de lecture et de concert et parfois de jeux. L'un des projets est lancé par Alègre et sa nouvelle société thermale avec la construction, vers 1868, d'un immense kursaal sur une parcelle allant de la rue de Malleville à la Grande rue, actuelle rue du Général de Gaulle. Alors que l'ensemble du gros œuvre acquis par l'entrepreneur Lesueur qui, autour de 1875, en récupère les matériaux, puis la rue des Thermes
    Description :
    principales se composent de plus d'une vingtaine de travées avec au centre et sur les extrémités trois pavillons qui se distinguent par un étage de plus.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - rue Général de Gaulle rue de Malleville - en ville - Cadastre : 1995 AE
    Illustration :
    Vue du Kursaal inachevé depuis le lac, durant les années 1870. Photographie de la collection Tible
  • maison de monsieur Ganeval, 78 boulevard Cotte
    maison de monsieur Ganeval, 78 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 78 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 276
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    sont constituées de deux panneaux de terre cuite blanche non émaillée provenant de la fabrique de céramique Alfred Brault fils à Choisy-le-Roi. Ornés d'un motif losangé entouré de végétal, ces panneaux figurent dans l'un des catalogues de l'entreprise (conservé au musée des Arts décoratifs de Paris) au n ° 1574 de la planche B. Les plans et élévations de l'édifice sont conservés aux archives municipales , autorisation de permis de construire, 1T53.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Les deux frontons ornés de sgraffitte, ont un motif identique : un vase central accosté de deux grotesques au corps d'acanthe et à la tête de griffon. Feuilles de platane.
    Escaliers :
    escalier tournant à retours avec jour escalier de distribution extérieur
    Description :
    Maison à deux travées qui présente une grande variété dans les techniques de décor mises en oeuvre malgré la simplicité générale de l'édifice. Au rez de chaussée les baies au linteau métallique sont ornées d'un fronton cintré portant un décor de sgraffite, des briques vernissées vertes rehaussent l'encadrement des ouvertures et, soulignant le haut de la maison, une frise de feuilles de platane sépare le second étage des combles. La polychromie est également donnée par l'alternance de briques rouges et de
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de monsieur Ganeval, 78 boulevard Cotte
    Illustration :
    Détail de la travée latérale droite au premier étage : au dessus de la marquise des baies géminées sont ornées au niveau de l'allège de deux panneaux de terre cuite blanche. IVR11_20089500244NUC4A Détail de l'une des travées avec le garde corps au premier niveau et le fronton de sgraffite au rez -de-chaussée. IVR11_20089500241NUC4A Détail du décor de sgraffite ornant le fronton au-dessus de la baie du rez-de-chaussée Détail de la frise située entre le premier étage et le niveau de comble. Motif végétal : feuilles de marronniers. IVR11_20089500245NUC4A Détail des pleins de travée situés sous la baie du premier étage : décor sculpté sur deux panneaux ornés d'écussons triangulaires et de motifs feuillagés dus à l'entreprise de céramique Alfred Brault
  • maison de notable Le Windsor,  rue Général de Gaulle
    maison de notable Le Windsor, rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1892 AC 1995 AE 172
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Cette maison a été construite en 1860 pour Albert de Montry, personnage du monde parisien du crédit et des compagnies d'assurance, mais surtout directeur de l'établissement thermal d'Enghien. Il occupait une grande parcelle délimitée par les actuelles rues de Girardin, de Cursay, de la Coussaye et du Général de Gaulle, sa façade antérieure donnant vers le lac. L'édifice et son environnement (jardins , communs, paysage) sont connus grâce à un album signé du photographe Charles Vogt, daté de 1875 et conservé pittoresque en vogue au milieu du 19e siècle. On ne connait l'auteur du jardin mais l'on peut penser que de Montry a fait appel à un paysagiste de renom, ayant déjà en 1855 passé commande d'un jardin au paysagiste Varé pour sa précédente maison qui était une maison de campagne situé au 46 de la Grande rue, actuelle rue du Général de Gaulle. En 1904, le parc est acquis par quatre négociants parisiens sous la raison sociale Société Schwab et Jacob qui loti l'ensemble des 20 000 m² sous le nom de lotissement du parc du
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    De la villa Windsor on ne connaît que la façade donnant sur le jardin : longue de six travées elle présente un ordonnancement avec un corps de bâtiment central encadré par deux ailes plus basses, dépourvues d'étage de comble. Au rez de chaussée, se déploie au centre une grande serre en hémicycle, surmontée de semble-t-il d'un premier appareil de gouttières, fait suite à un toit en appentis qui lui est à l'aplomb , sans doute rocaillée, et l'élévation en moellons est enduite avec, à l'étage, la présence de pilastres aux différents angles et des larmiers en saillie au niveau des fenêtres du rez de chaussée des ailes volière construite sur un soubassement de brique, en branches d'arbre écotés hourdi d'un blocage de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1892 AC 1995 AE 172
    Titre courant :
    maison de notable Le Windsor, rue Général de Gaulle
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade sur jardin, ornée d'une grande serre. (AM Enghien-les-Bains, R154 Vue de l'entrée du parc. Sur le côté à gauche figure le Kursaal alors en construction et qui ne
  • maison, 52 avenue de Ceinture
    maison, 52 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 52 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AB 365
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    La lucarne centrale est le point fort de l'ornementation de la maison : vase avec couvercle , portant le chronogramme, posé sur un petit socle de pierre et encadré de volutes feuillagées et ornées de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 52 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AB 365
    Titre courant :
    maison, 52 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue de la façade antérieure. Sur le côté gauche, la maison a été agrandie par un corps de bâtiment en rez-de-chaussée. IVR11_20099500448NUC4A Détail du couronnement de la lucarne centrale ; sur le vase est porté le chronogramme de la date de
  • colombier
    colombier Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    publication dans l'ouvrage de Normand.
    Représentations :
    L'épi de faîtage représente un oiseau, sans doute une colombe ou un pigeon. Sur le fronton au dessus de l'entrée le bas relief est orné d'un mouton et d'une chèvre
    Description :
    L'édifice présente trois niveaux : un rez de chaussée en brique et pierre couronné d'un premier second niveau forme le corps du colombier, en brique de couleurs différentes dessinant un motif losangé treillage de bois semble masquer ce qui est vraisemblablement un réservoir. Un épi de faîtage est disposé sur un amortissement formant un petit toit posé sur des consoles de bois.
    Illustration :
    Plans et élévation du colombier. Sur le plan du rez-de-chaussée est figuré l'arbre central pivotant qui permet de visiter les boulins. Gravure. (BHVP, in fol. 10 84) IVR11_19697500457P
  • maison, 27 avenue de Ceinture
    maison, 27 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 27 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 21
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Cette maison de style régionaliste néo normand présente l'originalité d'une ordonnance symétrique (un corps de bâtiment central encadré de deux façades pignon formant un léger ressaut). Dans les parties hautes les fermes apparentes et le toit débordant sont bien les traits habituels de ce type
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 27 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 21
    Titre courant :
    maison, 27 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade sur l'avenue. IVR11_20089500551NUC4A