Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 142 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fontaine-le-Port - moulin à farine de Barbeau, puis centrale hydroélectrique
    Fontaine-le-Port - moulin à farine de Barbeau, puis centrale hydroélectrique Fontaine-le-Port - domaine de Barbeau - R.D. 107 - en écart - Cadastre : 2012 D03 193, 322
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    Seine-et-Marne
    Historique :
    transférée à Fontaine-le-Port en 1156 et consacrée en 1178. Sur ce site marécageux, les arrivées d'eau sont l'origine, de l'installation d'un moulin. Au cours de l'époque moderne, le moulin à blé est mis en bail par les moines de l'abbaye. A partir de 1792, le domaine de Barbeau est en grande partie détruit, puis vendu comme bien national. A cette époque, le moulin, à deux paires de meules, est exploité par un Lézeau, supérieure générale de la Légion d'honneur, de nouvelles constructions voient le jour. Cette tentative ayant échoué, le domaine est à nouveau mis en vente. En 1837, il devient propriété d'un négociant , Mr Grenvuillet, qui détruit une partie des vestiges de l'abbaye. Au milieu du 19e siècle, le paires de meules actionnées par une machine à vapeur. Après la faillite de cette installation, le domaine est mis en adjudication le 5 mars 1869. L'acquéreur, M. Descole, fait démolir le moulin vers 1872 . L'année suivante, le domaine est vendu à M. Barthés qui fait construire le château actuel. Dans les années
    Canton :
    Châtelet-en-Brie (Le)
    Description :
    alimenté par une résurgence ainsi qu'une prise d'eau sur le rû de Fontaineroux, située à environ 500 m en Seuls les aménagements hydrauliques sont encore visibles. Le bassin de retenue, réservoir de amont du moulin. Le volume du bassin, qui a varié au cours des siècles (divisé par deux lors de la levée . Le déversoir est aménagé au sud du bassin avec lequel il communique par une vanne. Le trop-plein est conduit jusque dans le rû de Fontaineroux par ce canal dont le muret occidental est maçonné en moellons siècle. A l'ouest du bassin de retenue, le canal d'amenée, d'environ 2 m de large et 20 m de long, est siècle. Le canal de fuite du moulin est souterrain (dès l'origine de l'installation semble-t-il). Sa
    Localisation :
    Fontaine-le-Port - domaine de Barbeau - R.D. 107 - en écart - Cadastre : 2012 D03 193, 322
    Titre courant :
    Fontaine-le-Port - moulin à farine de Barbeau, puis centrale hydroélectrique
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Pavillon construit sur l'emplacement de l'ancien moulin, depuis le sud. IVR11_20097700380NUC4A Plan du domaine de Barbeau dressé en 1812. (AD Seine-et-Marne, 15Z2/17) IVR11_20097701591NUC2A Extrait du cadastre napoléonien, domaine de Barbeau. (AD Seine-et-Marne, 4P35/47 Plan général du rû de Fontaineroux, du moulin de Chesnoy au moulin de Barbeau. (AD Seine-et-Marne -Marne, 3S25/3) IVR11_20097701583NUC2A Profil en long du rû de Fontaineroux, du moulin de Chesnoy au moulin de Barbeau. (AD Seine-et-Marne -et-Marne, 3S25/3) IVR11_20097701580NUC2A Profil transversal du rû de Fontaineroux. (AD Seine-et-Marne, 3S25/3) IVR11_20097701582NUC2A Plan de détails du moulin de Barbeau, dressé en 1865. (AD Seine-et-Marne, 3S25/3 Vue générale du bassin de retenue, depuis le sud-est. IVR11_20097700364NUC4A
  • Tableau : le Christ en croix
    Tableau : le Christ en croix Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    Calvaire de Pérignon (Salon de 1840). Le cartel apposé sur le cadre n'ayant pu être lu, nous n'avons pu Vers 1869, le peintre Frédéric-Henri Schopin donna à l'église Saint-Aspais une Mort du Christ au déterminer si le tableau aujourd'hui accroché contre le mur occidental de l'église est celui donné par
    Représentations :
    Christ en croix, sainte Marie Madeleine, saint Jean, Vierge ; Le Christ en croix est entouré de la
    Emplacement dans l'édifice :
    contre le mur occidental
    Titre courant :
    Tableau : le Christ en croix
  • tableau : le Débarquement de Marie de Médicis à Marseille
    tableau : le Débarquement de Marie de Médicis à Marseille Melun - 16 rue Paul-Doumer - en ville
    Inscriptions & marques :
    Sur le cadre, titre du tableau : Le Débarquement de Marie de Médicis au port de Marseille le 3 inscription concernant l'iconographie sur cartel numéro d'inventaire sur l'oeuvre novembre 1600. N°d'inventaire du musée municipal de Melun, sur deux étiquettes en bas et en haut à gauche
    Titre courant :
    tableau : le Débarquement de Marie de Médicis à Marseille
  • place Saint-Jean
    place Saint-Jean Melun - Place Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1895 AR non cadastré domaine public
    Historique :
    , dont la première pierre est posée par Alexandre de La Rochefoucauld, premier préfet de Seine-et-Marne plusieurs dessins, dont celui de l'architecte Charles Le Normand. Mais la colonne ne fut jamais achevée. En Palissy). Elle servit de place de marché au 19e et au 20e siècle. Aujourd'hui, le marché se tient à proximité dans le lieu couvert du Mail Gaillardon, et la place Saint-Jean est réduite au rôle de parking et
    Auteur :
    [architecte] Le Normand Charles
    Illustration :
    , Département des estampes. Topo Va Seine-et-Marne) IVR11_20057700370Z Vue de la place Saint-Jean, vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun -Doumer), vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.213 Vue de la place Saint-Jean, vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun Vue de la partie occidentale de la place Saint-Jean : de gauche à droite s'ouvrent le boulevard Gambetta (sur l'emprise des anciennes fortifications d'agglomération mises en place sous Philippe Auguste
  • hôtel du Grand Monarque, actuellement école professionnelle Pigier
    hôtel du Grand Monarque, actuellement école professionnelle Pigier Melun - 27-29 rue du Miroir 30 boulevard Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 1985 AT 41
    Historique :
    Lallia (1885), qui le modernise, et par Henri Dalphin (1909). En 1970, l'établissement du Grand Monarque
    Description :
    L'hôtel occupe plusieurs corps de bâtiments, répartis autour d'une cour triangulaire ouverte sur le boulevard Victor-Hugo. Le long de la rue du Miroir s'élèvent deux corps d'inégale hauteur : le premier est à deux étages plus comble, le second (à l'angle) compte trois étages et un comble. Du côté du boulevard
    Appellations :
    Le Grand Monarque
    Illustration :
    Elévation ouest, sur le boulevard Victor-Hugo. IVR11_20077700016X Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR11_20077700015X
  • croix reliquaire de la sainte Croix
    croix reliquaire de la sainte Croix place Cardinal Mercier
    Inscriptions & marques :
    inscription latin manuscrit sur étiquette Inscription sur un petit cartel accompagnant la relique : vera Croce ; marque d'auteur sur une plaque disposée sous le pied : Le Roux orfèvre rue de Rennes, 94 Paris.
    Description :
    de quatre colonnettes. le tout est disposé sur un pied circulaire orné de quatre médaillons émaillés croix dont la base est dans une couronne dorée en ronde bosse, elle même posée sur un socle composé
    Auteur :
    [orfèvre] Le Roux
  • orgue
    orgue Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    vers 1770. Par la suite, la famille Dallery est intervenue à plusieurs reprises sur l'orgue : Pierre restauration dans le goût néo-classique. Enfin en 1978-1980, une autre intervention a été menée par la maison Gonzalez, portant l'orgue à 67 jeux. Actuellement, l'instrument présente donc, comme parties anciennes, le
    Représentations :
    Le Grand-Orgue est couronné par trois statues : deux anges sur les tourelles latérales, et le Christ sur la tourelle centrale. Des harpies, dont le style s'apparente à celles du buffet de Dreux
    Description :
    Le Grand-Orgue comporte trois tourelles (celle du centre étant la moins élevée) et deux doubles plates-faces. Le Positif présente la même composition mais avec des plate-faces simples. Nombre total des
    Emplacement dans l'édifice :
    sur la tribune d'orgue
    Annexe :
    Documentation Documents d’archives A.D. Seine-et-Marne : - 23 V 1. - 3 V 14 (restauration de l’orgue par Dallery, 1833-1834). Bibliographie ANONYME, « Le grand orgue de la cathédrale de Meaux en orgues de la cathédrale le 21 octobre 1934 », Semaine religieuse du diocèse de Meaux, Meaux, 1934, p . 309-310. Auguste ALLOU, Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux, 1839, p et d’art du diocèse de Meaux, 1957, p. 328. Norbert DUFOURCQ, Le Livre de l’orgue français, tome II : Le buffet, Paris, 1969. Norbert DUFOURCQ, « Le grand-orgue de la cathédrale de Meaux », Revue orgues de la Seine-et-Marne et de l'Essonne, Paris : Aux Amateurs de Livres, ARIAM, 1991, p.153-158 , archevêque de Tours à l’occasion de leur restauration le 21 octobre 1934, s. d., 8 p. HARDOUIN (Pierre ), Connaissance de l’orgue, n° 11-12, 13, 1975, p. 6, N° 17, 1976, p. 6-16. François LEDIEU, « Mémoire sur de Brie », Semaine religieuse du diocèse de Meaux, 1894, p. 243-248, 256-260. René PENEAU et alii, Le
    Illustration :
    Parties supérieures du grand orgue, vues depuis le triforium de la nef. IVR11_20087701317NUC4A
  • auberge des Trois Couronnes
    auberge des Trois Couronnes Meaux - Faubourg Saint-Nicolas - 23 rue du Faubourg Saint-Nicolas - - Cadastre : 2014 BE 419
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    L'auberge apparaît en tant que telle sur le plan d'alignement de Perronet (1764), comme appartenant la fin du 20e siècle, il existait une imprimerie dans le bâtiment sur cour, activité aujourd'hui à la veuve Lizot. Elle est toujours en activité en 1830 (Almanach statistique de Seine-et-Marne). A
    Description :
    . Le corps de logis principal, sur rue, constitué de plusieurs bâtiments, est desservi par un escalier hors oeuvre ouvrant sur la cour. Au fond de la cour, s'élève un atelier en rez-de-chaussée, avec une
    Texte libre :
    Le faubourg Saint-Nicolas, à l'est de la vieille ville, abritait plusieurs auberges le long du
  • chaire à prêcher
    chaire à prêcher Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    date sur l'oeuvre armoiries sur l'oeuvre partiellement illisible La date "1621" est inscrite sur l'un des panneaux de la cuve. Ceux-ci portent également les armes
    Historique :
    , vicaire de la cathédrale de 1824 à 1829. Le dorsal et l'abat-voix remploient pour leur part quatre
    Représentations :
    les pieds sur un croissant de lune. Les autres panneaux de la cuve sont ornés de rinceaux et des armes
    Dimension :
    d'un panneau de la cuve : la = 53, h = 125 cm. Dimensions des panneaux en remploi dans le dorsal : H
    Texte libre :
    La chaire installée dans le vaisseau central de la nef résulte d'un remontage. Elle comprend des
    Illustration :
    Projet (non réalisé) de Dupont pour la chaire. Encre et fusain sur papier. (AD Seine-et-Marne. 3 V
  • ornements liturgiques du grand chapier
    ornements liturgiques du grand chapier Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
    Texte libre :
    cathédrale (sur le côté nord du chœur, à côté de la porte Maugarni), mais qui a été remonté dans le Vieux de faire le point sur cet ensemble, qui était victime de moisissures. La pièce la plus intéressante , tant sur le plan artistique que par sa dimension historique, est incontestablement l’ornement blanc IM77000346), l'autre dans le grand chapier qui se trouvait initialement dans la petite sacristie de la -Chapitre pour éviter l'humidité. Les ornements conservés dans le grand chapier sont les plus remarquables offert par le roi Louis-Philippe en 1837 (dossier IM77000356), mais le grand chapier abrite un grand
    Illustration :
    Chape en drap d'or, avec sur le chaperon le Pélican mystique, voir cliché 20097700474NUC4A Chape en drap d'or : détail du chaperon, le Pélican mystique. IVR11_20097700474NUC4A Chasuble rouge n°1, conservée dans le tiroir n°1. Dimensions : h = 114, la = 69 cm. Vue du devant Chasuble rouge n°1, conservée dans le tiroir n°1. Dimensions : h = 114, la = 69 cm. Vue du dos Chasuble rouge n°1, conservée dans le tiroir n°1. Détail du centre de la croix : le tétragramme
  • château
    château Romainville
    Historique :
    imaginer le raffinement de ses décors, le pittoresque de ses jardins ou le charme de la vue depuis les fils hérite du château le vend, à peine deux ans plus tard, à une société anglaise d'exploitation de
    Description :
    dont il ne subsite que le pavillon d'angle Est.
    Illustration :
    , Champs-sur-Marne. Fonds Charles-François Mandar) IVR11_20089300149NUC4AB ponts et chaussées, Champs-sur-Marne. Fonds Charles-François Mandar) IVR11_20089300142NUC4AB , Champs-sur-Marne. Fonds Charles-François Mandar) IVR11_20089300143NUC4AB , Champs-sur-Marne. Fonds Charles-François Mandar) IVR11_20089300144NUC4AB , Champs-sur-Marne. Fonds Charles-François Mandar) IVR11_20089300145NUC4AB Plan du premier étage du château. (Ecole nationale des ponts et chaussées, Champs-sur-Marne. Fonds Plan du rez-de-chaussée du château. (Ecole nationale des ponts et chaussées, Champs-sur-Marne , Champs-sur-Marne. Fonds Charles-François Mandar) IVR11_20089300168NUC4AB Dessin, coupe du château? (Ecole nationale des ponts et chaussées, Champs-sur-Marne. Fonds Charles , Champs-sur-Marne. Fonds Charles-François Mandar) IVR11_20089300169NUC4AB
  • buste sur piédouche : Marie-Antoinette
    buste sur piédouche : Marie-Antoinette Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Inscriptions & marques :
    cachet d'atelier en creux sur l'oeuvre signature en creux sur l'oeuvre
    Historique :
    Ce biscuit de la manufacture de Sèvres est une oeuvre de série, reprenant le buste de la reine Marie-Antoinette créé d'après Boizot en 1775. L'inscription au revers attribue à tort le modèle à Pajou.
    Précision dénomination :
    buste sur piédouche
    Description :
    Le buste en biscuit blanc repose sur un piédouche en porcelaine bleue rehaussée de filets d'or.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le grand salon
    Titre courant :
    buste sur piédouche : Marie-Antoinette
    Illustration :
    Biscuit de Sèvres d'après Pajou, dans le grand salon de l'hôtel de la préfecture
  • ornement noir n°3
    ornement noir n°3 Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Description :
    Cet ornement noir, dont le décor est composé de soieries argentées moirées, comprend six chapes et huit dalmatiques, conservées dans le grand chapier, et une chasuble, 2 dalmatiques et leurs accessoires , conservés dans le tiroir n°12, le long des murs du Vieux-Chapitre.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
    Illustration :
    La dalmatique, conservée dans le tiroir n°12, contre le mur ouest du Vieux-Chapitre
  • grand chapier
    grand chapier Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
    Texte libre :
    Le grand chapier de la cathédrale a été remonté, après restauration en 2010, dans la chapelle
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le bas. IVR11_20097700491NUC4A
  • ornements conservés dans les tiroirs muraux du Vieux Chapitre
    ornements conservés dans les tiroirs muraux du Vieux Chapitre Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
    Texte libre :
    Le rez-de-chaussée du Vieux-Chapitre ayant été aménagé en sacristie par l'architecte Albert Bray l'essentiel de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. La liste complète de ces ornements est donnée dans le
    Illustration :
    memoriam mei » (sur le dos) « facietis » (sur l'avant). Cette chasuble est conservée dans le tiroir n°27 Etole pastorale réversible, violette et blanche. Sur le côté violet : cannetillé de soie moiré avec broderies de fil blanc. Sur le côté blanc : soie moirée avec croix en galon blanc, cf détail Détail de la croix sur le côté blanc de l'étole pastorale réversible (vue d'ensemble = 55. Conservée dans le tiroir n°3, contre le mur ouest du Vieux-Chapitre. 1er quart XXe s Bannière blanche en soie moirée, avec broderies en fil d'or en relief. Le motif central est composé le tiroir n°3, contre le mur ouest du Vieux-Chapitre. 1er quart XXe s. IVR11_20117700056NUC4A . Cconservée dans le tiroir n°14, contre le mur nord du Vieux-Chapitre. IVR11_20117701076NUC4A ). Dimensions (sans le cordon) : H = 15, La = 13 cm. Conservée au Vieux-Chapitre. IVR11_20117700047NUC4A le cordon) : H = 16,5 et La = 13 cm. Conservée au Vieux-Chapitre. IVR11_20117700048NUC4A
  • Horloge et baromètre assortis
    Horloge et baromètre assortis Melun - 43 rue du Général de Gaulle - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature dorée, sur le cadran du baromètre : Minola. Opticien à Melun. signature peint sur l'oeuvre
    Représentations :
    ornementation (guirlande, ornement végétal) ; Ornementation de style rocaille sur les deux cadres
    États conservations :
    Le cadran de l'horloge est fendu.
  • biscuit de Sèvres : la lavandière
    biscuit de Sèvres : la lavandière Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Inscriptions & marques :
    cachet d'atelier en creux sur l'oeuvre signature en creux sur l'oeuvre
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le salon blanc
    Illustration :
    Biscuit de Sèvres, dans le salon blanc. IVR11_20057700064XA
  • ornement doré, 19e siècle
    ornement doré, 19e siècle Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Description :
    de blé. Il est réparti entre le grand chapier, où est conservée la chape, et les tiroirs longeant les
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
    Illustration :
    Vue de la chape, conservée dans le grand chapier. IVR11_20097700476NUC4A
  • chasuble aux roses
    chasuble aux roses Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Description :
    Le tissu de fond de la chasuble, à motif de roses, pourrait dater du 18e siècle. Mais l'ornement lui-même a été confectionné au 19e siècle, de même que le damas rouge de la croix.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
  • bâtons de bedeau et hallebarde de suisse
    bâtons de bedeau et hallebarde de suisse Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Dans le Vieux-Chapitre sont conservés deux bâtons de Suisse ou de bedeau, ainsi qu'une hallebarde
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
1 2 3 4 8 Suivant