Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 21 à 40 sur 52 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation du mobilier de la salle des mariages
    Présentation du mobilier de la salle des mariages Paris 14e arrondissement - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Antoine, Paris 12e, pour la somme de 5700 francs. En bois de chêne, partie sculptée d'après un dessin de L'ameublement de la salle des mariages a fait l'objet d'un programme réunissant de nombreux fournisseurs sous l'égide de l'architecte Auburtin. Un devis détaillé daté de 1888 énumère ces prestations : " Cheminée monumentale réalisée par l'entreprise d'ameublement J.Boison, 44 rue de Charenton, faubourg Saint l'architecte Auburtin." " Chapiteaux de la façade postérieure et escalier par André Denis, sculpteur, 214 mariages, 3 lustres de "genre hollandais", de 160cm de diamètre avec 24 ou 34 lumières pour le gaz suspendu à une tige de cuivre, 4 appliques du même genre, maison Bizot et Akard". Dans le grand escalier et marbres de la grande salle ", "Horlogerie par Bozzel", "Faïences décoratives par Loebnitz". Enfin , l'ameublement et les travaux de tapisserie sont le résultat d'une commande passée à l'association corporative encadrant les fenêtres reprennent les emblèmes de la Ville de Paris. De la même façon, le dossier du
    Auteur :
    [atelier de fabrication, tapissier] association corporative des ouvriers tapissiers [atelier de fabrication, ébéniste] association générale d'ébenisterie parisienne
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de la salle des mariages
    Illustration :
    Encadrement de fenêtre. IVR11_20157500167NUC4A Encadrement de fenêtre avec le blason de la ville de Paris. IVR11_20157500168NUC4A Verrière de la salle des mariages. IVR11_20157500151NUC4A Détail de la verrière de la salle des mariages. On notera l'élégance du motif à cives Détail de l'extérieur d'une baie de la verrière de la salle des mariages. IVR11_20157500153NUC4A Lustre de la salle des mariages. Il s'agit d'un des lustres "genre hollandais" avec 24 lumières de Lustre de la salle des mariages vu de dessous. IVR11_20157500164NUC4A Banquette de la salle des mariages. IVR11_20157500154NUC4A Dos d'une banquette de la salle des mariages. IVR11_20157500155NUC4A Fauteuil de la salle des mariages. IVR11_20157500156NUC4A
  • Immeuble, 2-4 rue Ernest-Cresson
    Immeuble, 2-4 rue Ernest-Cresson Paris 14e arrondissement - 2-4 rue Ernest-Cresson - en ville - Cadastre : 2014 CL 27
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Référence documentaire :
    Permis de construire VO11 2486 Archives de Paris. Permis de construire VO11 2486.
    Description :
    La façade de cet immeuble de 6 étages se déploie symétriquement de part et d'autre du pan coupé . Elle est animée par deux bow-windows. Le pan est surmonté de deux lucarnes en pierre accolées. Il -Leclerc. Le rez de chaussée est occupé par une grande boutique.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue de la façade sur rue.-Plan, 1906. (Archives de Paris VO 11 2486). IVR11_20157500581NUC4A Plan du rez de chaussée.-Plan, 1906. (Archives de Paris VO 11 2486). IVR11_20157500579NUC4A Vue des étages et des combles.-Plan, 1906. (Archives de Paris VO 11 2486). IVR11_20157500580NUC4A Vue de la façade prise depuis l'avenue du Général-Leclerc. IVR11_20157500643NUC4A Vue de la date et de la signature portées. IVR11_20157500645NUC4A Vue de la porte d'entrée, située avenue du Général-Leclerc. IVR11_20157500646NUC4A Vue d'un balcon de pierre, rue Ernest Cresson. IVR11_20157500651NUC4A Vue de l'entablement en pierre d'un balcon. IVR11_20157500650NUC4A
  • Immeuble et maisons, 14-14 bis- 16 rue Mouton Duvernet
    Immeuble et maisons, 14-14 bis- 16 rue Mouton Duvernet Paris 14e arrondissement - 14 rue Mouton Duvernet 14 bis rue Mouton Duvernet 16 rue Mouton Duvernet - en ville - Cadastre : 2014 CL 56 2014 CL 88,89,90 2014 CL 57
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    terrains de l'Assistance Publique en 1856 et de sa mère, Mme Jeanne Françoise Trietin en 1866. En 1889 , M.Glory fait construire une maison au fond de sa propriété (F). Cette maison est agrandie en 1892 par un doublement en avant et la surélévation du tout par un étage carré et un étage de combles. En 1890, est construite la maison à droite de l'allée centrale (D). En 1905, M.Jacquet, propriétaire depuis 1896, fait construire l'immeuble (C). L'immeuble (E) en fond de cour a été construit dans les années trente. Il a
    Description :
    Les immeubles sur rue (A et B) sont élevés de quatre étages carrés, on y accède par une porte bâtarde et ils ont en commun une porte cochère (14 bis). Le décor de la façade est hiérarchisé entre le premier étage et le quatrième. Il se compose essentiellement de la modénature encadrant les baies. Au "petits" en 1876 (Calepins de la révision du cadastre). La maison de 1890 (D), construite en meulière , est élevée de deux étages carrés. Elle comportait une salle de billard au deuxième étage et est carré et un étage de comble. Elle est ornée d'une marquise et décorée sur la façade arrière d'un panneau de faïences polychrome à décor d'iris et de cerisier. Elle est aujourd'hui divisée en deux propriétés . L'immeuble (C) construit en 1905 comprend trois étages carrés et un un étage de combles. Chaque étage est en fond de cour (E) construit dans les années trente, est élevé de cinq étages carrés et construit en
    Illustration :
    Plan de la propriété Glory en 1887. (Collection particulière) IVR11_20157500816NUC4A Plan masse de la propriété vers 1896. (AD Paris. Petit Montrouge, 81e feuille.PP/11876/B Façade et coupe.-Plan, 1905. (Archives de Paris, VO11 2486). IVR11_20157500588NUC4A Facade et coupe, 14 rue Mouton Duvernet, propriété de M.Jacquet.- Plan, 1905. (Archives de Paris Constructions sur jardin. -Plan, 1905. (Archives de Paris. VO11 2486). IVR11_20157500589NUC4A Construction sur jardin, 14 rue Mouton Duvernet, propriété de M.Jacquet.- Plan, 1905. (Archives de Façade de l'immeuble. IVR11_20157500629NUC4A Vue de la porte cochère. IVR11_20157500630NUC4A Vue de l'allée desservant les habitations à l'intérieur de la cour. IVR11_20157500631NUC4A Vue de l'immeuble en fond de parcelle. IVR11_20157500632NUC4A
  • immeuble, 41 rue Boulard
    immeuble, 41 rue Boulard Paris 14e arrondissement - 41 rue Boulard - en ville - Cadastre : 2014 CL 86
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Cet immeuble en pierre de taille est construit autour d'une cour antérieure qui permet d'augmenter le linéaire de baies. A l'arrière, le plan en U est aussi organisé autour d'une cour postérieure prolongée par un jardinet. Chaque aile est terminée par un appartement en rez-de-chaussée, surmonté d'une escaliers et ascenseurs de service. La porte d'entrée et les garde-corps réalisés en ferronnerie à motifs
    Illustration :
    Vue de la façade, 41 rue Boulard. IVR11_20157500600NUC4A Vue du numéro de l'immeuble. IVR11_20157500601NUC4A Vue rapprochée du rez de chaussée côté façade. IVR11_20157500602NUC4A Vue de la plaque en mémoire du sculpteur Gilbert Privat qui habita cet immeuble Vue de l'escalier principal desservant la partie droite. IVR11_20157500607NUC4A Vue de l'ascenseur principal situé dans la partie droite. IVR11_20157500608NUC4A Vue du plafonnier situé au rez de chaussée, côté droit. IVR11_20157500609NUC4A Vue du départ de l'escalier, côté droit. IVR11_20157500611NUC4A Vue de la cour intérieure. IVR11_20157500612NUC4A Vue de l'immeuble en retour, côté gauche. IVR11_20157500613NUC4A
  • Statue : Aux mères du XIVème arrondissement
    Statue : Aux mères du XIVème arrondissement Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Œuvre acquise par la Ville de Paris le 8 novembre 1949, placée dans le square Ferdinand Brunot en
    Référence documentaire :
    Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris-Conservation des Oeuvres d'Art Religieuses et Civiles, Documentation. Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris-Conservation des
    Représentations :
    Dans cette œuvre, Henri Vallette, a proposé une relecture personnelle et laïque du thème de la mère et de l'enfant.
    Statut :
    propriété de la commune Propriété de la Ville de Paris déposée dans le square Ferdinand Brunot par
    Description :
    tenant dans ses bras un petit enfant qui l'enlace. Posée sur un socle de pierre rouge, sans doute du grès , la statue se caractérise par sa silhouette élancée et les longs plis de sa toilette qui, ajoutés à la couronne de fleurs qui ceint son front, provoquent une impression de jeunesse et de grâce. L'attitude spontanée de l'enfant, représenté nu et debout, ses pieds posés sur les mains de sa mère, renforce cette , font correspondent harmonieusement cette œuvre avec l'architecture de la mairie annexe.
    Illustration :
    Vue de face de la statue. IVR11_20157500288NUC4A Vue du profil gauche de la statue. IVR11_20157500289NUC4A Vue du profil droit de la statue. IVR11_20157500290NUC4A Vue ddu revers de la statue. IVR11_20157500291NUC4A
  • Immeuble, 22 rue Ernest-Cresson
    Immeuble, 22 rue Ernest-Cresson Paris 14e arrondissement - 22 rue Ernest-Cresson - en ville - Cadastre : 2014 CL 9
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1876, à cet emplacement se trouvait une maison en rez de chaussée et premier étage loué à un professeur de musique. L'immeuble a été construit en 1909 par l'architecte P.Bosquet.
    Référence documentaire :
    Calepins de la révision du cadastre Archives de Paris. Calepins de la révision du cadastre. DP4
    Description :
    Cet immeuble d'angle à pan coupé est élevé de 5 étages carrés et 1 étages de combles. A la différence des autres immeubles de la rue, il est en brique et pierre. Sur la rue Boulard, on trouve deux boutiques en rez de chaussée. L'accès se fait par une porte bâtarde. Sous le balcon filant du 5e étage court
    Illustration :
    Vue de l'angle de l'immeuble. IVR11_20157500668NUC4A Vue de la porte batarde. IVR11_20157500671NUC4A Vue de l'entrée de cave, côté rue Ernest Cresson. IVR11_20157500670NUC4A Vue de la date et de la signature porttées. IVR11_20157500673NUC4A Vue du décor sculpté de la façade. IVR11_20157500676NUC4A Détail de la ferronnerie et du décor sculpté d'une fenêtre. IVR11_20157500675NUC4A
  • Immeuble, 22 rue Mouton Duvernet
    Immeuble, 22 rue Mouton Duvernet Paris 14e arrondissement - 22 rue Mouton Duvernet - en ville - Cadastre : 2014 CL 61
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Référence documentaire :
    Calepins de la révision du cadastre Archives de Paris. Calepins de la révision du cadastre DP 4
    Description :
    Immeuble de quatre étages carrés auquel on accède par une porte bâtarde. Façade ordonnancée par la superposition de deux balcons centraux et par un jeu de pilastres polychromes, ornés de briques. Au quatrième étage, se trouve un balcon filant dont la ferronnerie diffère de celles des balcons inférieurs. Deux boutiques occupent le rez de chaussée Sous l'encorbellement des balcons se trouvent des motifs sculptés représentant un mascaron portant la date de construction de l'immeuble (1880) et une agrafe surmontée d'une
    Illustration :
    Facade de l'immeuble. IVR11_20157500621NUC4A Vue de la date portée. IVR11_20157500622NUC4A Vue du motif sculpté au dessus de la porte. IVR11_20157500623NUC4A
  • ensemble de deux portes
    ensemble de deux portes Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces deux portes font partie du programme de construction de la mairie annexe par l'architecte
    Description :
    La porte principale, située au 12 de l'actuelle rue Durouchoux, est l’œuvre de Gilbert Poillerat . Elle est composée de quatre vantaux, dont deux fixes et deux ouvrants.L'ensemble est divisé en 16 panneaux identiques, constitués de motifs circulaire; La seconde porte se trouve côté rue Mouton Duvernet et est l’œuvre de Raymond Subes. Elle comporte 24 panneaux à motif géométrique complexes. Les quatre
    Titre courant :
    ensemble de deux portes
    Illustration :
    Vue de la porte latérale. IVR11_20157500298NUC4A Vue de la porte principale IVR11_20157500295NUC4A
  • Statue : Paysanne d'Auvergne (oeuvre disparue)
    Statue : Paysanne d'Auvergne (oeuvre disparue) Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Œuvre en bronze acquise par la Mairie de Paris auprès de l'artiste, Jean-Ossaye Monbur, au Salon de
    Référence documentaire :
    Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris-Conservation des Oeuvres d'Art Religieuses et Civiles, Documentation. Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris-Conservation des Archives de Paris. WM90/5, Parcs et jardins. Archives de Paris. WM90/5, Parcs et jardins.
    Représentations :
    paysan groupes de figures
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    dos. Elle porte indifféremment les titres de "Paysanne d'Auvergne" (le sculpteur est originaire de
    Illustration :
    Vue prise de face et devant la mairie annexe. IVR11_20157500488NUC4A
  • Maisons-immeubles
    Maisons-immeubles Paris 14e arrondissement
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Illustration :
    Report du cadastre napoléonien de 1845 sur le cadastre actuel. (c)Diane Betored Report du cadastre de 1896 sur le cadastre actuel. (c)Diane Betored. IVR11_20157500814NUC4A Vue de la rue Boulard vers 1900. Carte postale (collection particulière). IVR11_20157500540NUC4A Vue de la rue Mouton Duvernet vers 1900. Carte postale (collection particulière
  • Square de Montrouge, actuellement square Ferdinand-Brunot et square de l'Aspirant-Dunand.
    Square de Montrouge, actuellement square Ferdinand-Brunot et square de l'Aspirant-Dunand. Paris 14e arrondissement - place Ferdinand-Brunot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Anciennement dénommé square de Montrouge, puis de la mairie du XIVe arrondissement, cet espace a linguiste français Ferdinand-Brunot (1860-1938), maire de l'arrondissement de 1910 à 1919. Ce square fait assainir la zone annexée. Il a été agrandi par l'espace laissé libre en 1932 par la destruction de la halle couverte. Cette extension porte le nom de square de L'Aspirant-Dunand, du nom d'un enfant du quartier mort
    Description :
    D'une superficie de 3943m2, le square est situé sur le parvis de la mairie du XIVe arrondissement , il est bordé de la rue Pierre-Castagnou, de la rue Boulard et de la rue Brézin. Il comporte une cinquantaine d'arbres, plusieurs édicules (logis de gardiens, urinoirs) édifiées dans les années trente. Un
    Titre courant :
    Square de Montrouge, actuellement square Ferdinand-Brunot et square de l'Aspirant-Dunand.
    Illustration :
    Plan masse de l'hôtel de ville, des écoles et du square vers 1896. (AD Paris. Petit Montrouge, 81e Plan de transformation de la place de la Mairie, 1911. (AD 75 V27 M4 art.1-13 1425. Paris. Le square de la place de la Mairie-Carte postale, vers 1900 (Collection particulière Le Square de la Mairie- Carte postale, vers 1900 ( Collection particulière). IVR11_20157500543NUC4A Vue générale du square depuis le campanile de la mairie. IVR11_20157500281NUC4A Vue générale du square depuis le premier étage de la mairie. IVR11_20157500128NUC4A Vue de la statue de Marianne depuis le premier étage de la mairie. IVR11_20157500129NUC4A Vue de l'édicule côté rue Durouchoux. IVR11_20157500293NUC4A vue de l'édicule côté rue Boulard. IVR11_20157500292NUC4A Vue de face de l'autobus du manège. IVR11_20157500306NUC4A
  • Immeuble, 2-4 rue Mouton Duvernet
    Immeuble, 2-4 rue Mouton Duvernet Paris 14e arrondissement - 2-4 rue Mouton Duvernet - en ville - Cadastre : 2014 CL 49
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L' immeuble à l'angle de la rue Mouton Duvernet et de l'avenue du Général Leclerc existe sur le cadastre napoléonien de 1845. Il se trouve sur la même parcelle que le n°4 de la rue Mouton Duvernet construit en 1904 ( Permis de construire VO11 2306), c'est d'ailleurs en entrant au n°4 que l'on accède aux
    Référence documentaire :
    Calepins de la révision du cadastre Archives de Paris. Calepins de la révision du cadastre DP 4
    Description :
    Il s'agit d'un immeuble d'angle, sans traitement particulier. Il est élevé de trois étages carrés et d'un étage de combles et est en moellons enduits. Son seul décor est concentré dans les allèges du troisième étage : il s'agit d'un motif de guirlandes de fruits et de feuillages. Il existait peut être le Calepins de la révisions du cadastre de 1862, cet immeuble comprenait quatre boutiques et dépendances, dix petits appartements et sept logements d'ouvriers. Les commerces étaient : un marchand d'eau de vie en gros, un cabaretier, un laboratoire et un boulanger pâtissier. De nos jours, une seule boutique occupe tout le rez de chaussée.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Façade d'une maison à construire au 4 de la rue. 1904. (Archives de Paris VO11 2306 Coupe d'une maison à construire au 4 de la rue. 1904. (Archives de Paris VO11 2306 Plan du rez-de-chaussée d'une maison à construire au 4 de la rue. 1904. (Archives de Paris VO11 Plan du premier étage et des étages suivants d'une maison à construire au 4 de la rue. 1904 . (Archives de Paris VO11 2306) IVR11_20157500586NUC4A Plan du 6e étage d'une maison à construire au 4 de la rue. 1904. (Archives de Paris VO11 2306 Vue du décor sculpté de la façade. IVR11_20157500644NUC4A
  • Buste : Marianne
    Buste : Marianne Paris 14e arrondissement
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Nous n'avons pas pu examiner précisément le revers de l’œuvre.
    Historique :
    Œuvre réalisée par Jules Blanchard dans le cadre des travaux de décoration de la salle d'honneur de la mairie principale du XIVe arrondissement. Le buste de Marianne se trouve devant un médaillon doré intégré dans le manteau de la cheminée.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Buste de Marianne en marbre blanc. Coiffée d'un bonnet phrygien, l'allégorie de la République est représentée vêtue un corsage laissant deviner sa poitrine.Le buste de la figure est représenté avec une amorce de bras et posé sur un piédouche, lui même posé sur une console de bois surmontant la cheminée.
    Illustration :
    Vue d'ensemble du buste de Marianne dans la salle des mariages. IVR11_20157500139NUC4A Le buste de Marianne. IVR11_20157500140NUC4A
  • Piscine Delormel
    Piscine Delormel Paris 14e arrondissement - square Delormel - en ville - Cadastre : 2014 CL 75
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    s'insère. Le même architecte, Henri Delormel, est l'auteur de ces deux constructions. Ce programme alliant un club de billard.
    Référence documentaire :
    Archives de Paris. VO 12 279, dossier piscine Delormel (1934). Archives de Paris. VO 12 279
    Description :
    Il s'agissait d'une piscine à bassin unique enterré, entouré de cabines partiellement en coursives trouvaient des sanitaires. L'ensemble est éclairé et aéré par trois lanterneaux de plan elliptique couverts de dalles de verre visibles dans la cour du square Delormel, construit antérieurement. L'édicule transformée en salle de sport et le bassin couvert d'un parquet. On peut observer que malgré de nombreuses distinguer un travail décoratif à partir de mosaïque polychrome (en particulier au niveau des piliers de
    Annexe :
    . Architecte M. Henri Delormel. Un groupe de grands immeubles ayant été construit précédemment autour d'un square, on a projeté de creuser le terre-plein de ce square pour y installer une piscine souterraine. A les trottoirs qui desservaient les immeubles du square. A la faveur de ce plancher, établi à titre définitif pour servir de couverture à la future piscine, on a vidé le terre-plein et on installé le bassin et les services de la piscine. Des trémies avaient été réservées dans cette couverture pour l'exécution du travail, elles ont été recouvertes par des lanterneaux de manière a assurer l'éclairage et l'aération de la piscine. Cette aération a été doublée par une ventilation d'air conditionné, tandis que des bandes de béton-verre situées sur les trottoirs complétaient l'éclairage naturel. C'est cette disposition originale d'une piscine souterraine que nous proposons de décrire. Disposition générale : le square d'immeubles de forme rectangulaire s'ouvre à la rue Ernest-Cresson. Il est relié d'autre part à l'avenue
    Illustration :
    Coupe longitudinale de la piscine dressée par H.Delormel, 1934. (Archives de Paris. VO 11 2486 Coupe et élévation de la piscine. 1933. (Archives de Paris. VO 11 2486) IVR11_20157500592NUC4A Coupe transversale de la piscine dressée par H.Delormel, 1934. (Archives de Paris. VO 11 2486 Plan général de la piscine. La Construction moderne, 10 février 1935 IVR11_20157500310NUC4A Coupes longitudinale et transversale de la piscine. La Construction moderne, 10 février 1935 Vue de l'emplacement de l'ancien bassin depuis les coursives. IVR11_20157500475NUC4A Vue prise depuis l'emplacement de l'ancien bassin. IVR11_20157500476NUC4A Vestiges de carrelage sur les piliers de l'ancien bassin. IVR11_20157500479NUC4A Base d'un pilier de l'ancien bassin. IVR11_20157500480NUC4A Vue de l'escalier menant à l'ancien bassin. IVR11_20157500481NUC4A
  • Statue : Femme assise
    Statue : Femme assise Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Illustration :
    Statue de femme assise vue du face. IVR11_20157500286NUC4A femme assise vue de trois quart IVR11_20157500287NUC4A
  • Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille
    Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille Paris 14e arrondissement - 2 place Ferdinand-Brunot
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Trente ans après l'achèvement de la mairie, le 21 novembre 1888 un concours fut ouvert pour l'exécution de trois panneaux destinés à décorer la salle des mariages. Le programme fut publié le 1er décembre 1888. Le 21 février 1889 les artistes élirent leurs représentants : Puvis de Chavannes, Luc-Oliver , Osbert, Le Sidaner et Vuillard, . C'est celui de Maurice Chabas qui reçut le prix d'exécution, Adrien que Maurice Chabas "a choisi pour thème de ses compositions la vie de nos faubourgs (...)". le Petit Palais, musée des Beaux Arts de la Ville de Paris conserve deux esquisses sur les trois peintes par Tanoux La Noce (inv.PPP 04272), projet non retenu et une esquisse de Georges Roussel Le Midi (inv
    Référence documentaire :
    Maurice Chabas, 1862-1947, peintre et messager spirituel Myriam de Palma. Maurice Chabas, 1862 ADAC PV délib conseil municipal. 21 novembre 1888. ADAC (Archives de la Direction des Affaires Culturelles de Paris) déposées au musée du Petit Palais.PV délib conseil municipal. 21 novembre 1888 (non République en scène. Les décors des mairies parisiennes : 1873-1914. Paris, Action Artistique de la Ville de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble composé de trois toiles marouflées insérées dans des boiseries. Un cartouche sous chaque allégorique au profit du réalisme qui marque les trois grandes toiles. L'inspiration du Repas de noce semble dérivée du Bal à la campagne d'Albert Besnard. (décor de la mairie du IVe 1883). Ici la famille évoque la banquet qui suit et perd son caractère officiel pour s'apparenter à une scène de guinguette dans un paysage de proche banlieue. La Famille échappe aussi à la représentation traditionnelle du thème et . Maurice Chabas s'est efforcé de caractériser géographiquement chacun des paysages représentés : le quartier Montparnasse, pour le Repas de Noces, les fortifications pour La Famille, et le Parc Montsouris comme cadre de la scène de fiançailles. Le souci des détails vrais, le soin mis par l'artiste à présenter chaque composition à un moment différent de la journée et sa volonté de dresser un portrait social de l’arrondissement où vit alors une population mélangée composée d'ouvriers et de petits bourgeois
    Titre courant :
    Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille
    Dimension :
    L'un des œuvres, Fiançailles, est de format vertical et de dimensions différentes : 320x250
    Illustration :
    Le repas de noces. IVR11_20157500144NUC4A Le repas de noces, le soldat. IVR11_20157500145NUC4A Le repas de noces, arrière plan. IVR11_20157500150NUC4A La famille, détail de la signature. IVR11_20157500148NUC4A
  • Quartier du Petit-Montrouge
    Quartier du Petit-Montrouge Paris 14e arrondissement
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'histoire du Petit Montrouge s'inscrit dans celle de Montrouge dont le nom apparaît pour la première fois en 1194 sous la forme latine de "Rubeo Monte", très probablement en relation avec la couleur de la terre argileuse extraite du sous sol. Le village de Montrouge, bien que longé par une voie agreste qui s'étend depuis Paris jusqu'au bourg de Vanves et au domaine du marquis de Châteauneuf , seigneur de Montrouge. Un château fut élevé en 1630 pour Charles de Laubépine. Détruit vers 1815, le tracé géométrique de son parc subsista jusqu'au XIXe siècle. A cette époque, ce territoire se caractérise par l'importance des dessertes qui le traversent. L'antique route d'Orléans, que prolongeait l'actuelle rue de la Tombe-Issoire se voit dès 1730 doublée d'une voie nouvelle (la route neuve d'Orléans, devenue avenue de , crée de toutes pièces depuis Paris, formant désormais un carrefour qui va structurer de nouvelles formes de constructions, affranchies des implantations anciennes. Deux foyers d'agglomérations vont alors
    Illustration :
    Plan cadastral de Montrouge,1845. AD Paris Montrouge, section A dite du Montparnasse CN/149 208. Paris XIVe Rue Boulard et Place de Montrouge.-Carte postale, vers 1900 (Collection Vue de l'angle de la rue Boulard et de la rue Charles Divry. IVR11_20157500599NUC4A Vue de la rue Boulard vers la rue Daguerre. IVR11_20157500619NUC4A Vue de la rue Boulard vers la rue Mouton Duvernet. IVR11_20157500620NUC4A Vue de la rue Ernest Cresson, depuis la rue Boulard. IVR11_20157500669NUC4A Vue de la rue Mouton Duvernet. IVR11_20157500628NUC4A Vue de la rue Charles Divry, prise depuis la rue Ernest Cresson. IVR11_20157500027NUC4A
  • Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement.
    Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    L’œuvre de Robert Pougheon est signée et datée en bas à droite. L’œuvre de Jean Despujols est signée en bas à gauche. L’œuvre de Fernand Hertenberger est signée et datée en bas à gauche.
    Historique :
    Cet ensemble de toiles marouflées a été réalisé par Robert Pougheon, Jean Despujols et Fernand Hertenberger en 1936 et sont contemporaines de la construction de la mairie annexe. Les œuvres sont intégrées à un décor de boiseries, au dessus des accès à la grande salle des fêtes pour les deux premières et à la salle dite "des quatre saisons" pour la troisième. Abordant chacune un aspect de la spécificité de
    Référence documentaire :
    Recherches sur l’œuvre picturale de Jean Despujols (1886-1965) Palard, Nicole. Recherches sur l’œuvre picturale de Jean Despujols (1886-1965). Revue Archéologique de Bordeaux, 2008, tome IC, pages 179 La Gloire de Bordeaux : décors bordelais de l'entre-deux-guerres Coustet Robert. La Gloire de Bordeaux : décors bordelais de l'entre-deux-guerres. Revue archéologique de Bordeaux, 1989
    Description :
    Les trois œuvres, trois toiles marouflées disposées au dessus des accès de la salle des fêtes et de la salle dite "des quatre saisons", évoquent l'histoire du XIVème arrondissement. L’œuvre de Robert Pougheon représente de manière allégorique les grands lieux de culture et de science que sont la Cité Universitaire et l'Observatoire de Paris, ainsi que de nombreux artistes, scientifiques, personnalités liés à l'arrondissement. Plusieurs astronomes y figurent également et notamment Le Verrier, directeur de l'Observatoire au pile de livres. L'ensemble est porté par un souffle épique qui projette une partie des personnages au milieu des nuées. La toile de Jean Despujols, qui se trouve sur le coté nord de la salle, évoque la vocation sanitaire et sociale de l'arrondissement et forme un hymne à la médecine. La composition forme des registres qui représente les âges de la vie. La mère de famille du premier plan est la sœur de l'artiste et médecin, montrant une éprouvette. La troisième toile de Fernand Hertenberger est consacrée aux écrivains
    Titre courant :
    Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement.
    Dimension :
    Les dimensions ont été prises approximativement compte tenu de la hauteur de l'accrochage des
  • Cheminée de la salle des mariages
    Cheminée de la salle des mariages Paris 14e arrondissement
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Le médaillon surmontant le buste de Marianne porte la date "1889".
    Historique :
    La cheminée de la salle des mariage fait partie de l'important programme décoratif initié par l'architecte Auburtin, dans le cadre des travaux d’agrandissement et d'embellissement de la mairie dès 1881 . Cette cheminée monumentale a été réalisée par l'entreprise d'ameublement J.Boison, sise 44 bis rue de Charenton, faubourg Saint Antoine, Paris XIIe, d'après un dessin de l'architecte. Elle comporte une horloge dont le cadran est émaillé, réalisé par Bozzel et au centre de la hotte, placée dans une mandorle dorée une Marianne de marbre exécutée par Jules Blanchard.
    Référence documentaire :
    Archives de Paris. V27M4 art.1-13. Mairie du XIVe. Archives de Paris. V27M4 art.1-13. Mairie du
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Relevant de la typologie des cheminées engagées, cette cheminée se compose d'un foyer encadré de marbre vert. Le tableau de l'âtre est orné d'un décor en damier bordé d'une frise géométriques en carreaux vernissés. Le contre-coeur se compose d'une plaque de fonte figurant un médaillon central portant l'inscription "RF" (pour République Française), traversé d'une épée, d'un rameau de laurier et d'un bouclier. Le foyer est encadré de part et d'autre par deux piédroits au décor de faunes engainés. Sur le sol, un pavement de marbre polychrome 'vert, rouge, beige, noir, gris) à motif géométrique forme la dalle du foyer . Au centre de l'entablement se trouve une pendule au cadran pivotant émaillé. La hotte droite qui surmonte la cheminée abrite en son centre un médaillon doré qui sert d'écrin au buste de Marianne.
    Titre courant :
    Cheminée de la salle des mariages
    Dimension :
    Les dimensions de la cheminée se décomposent ainsi : Foyer : h 142, l 172; Contre-coeur : h 98, l
    Illustration :
    Vue générale de la cheminée de la salle des mariages. IVR11_20157500138NUC4A Vue des piédroits du manteau de la cheminée. IVR11_20157500142NUC4A Vue du manteau de la cheminée. IVR11_20157500141NUC4A
  • Ensemble de 3 immeubles dit square Delormel
    Ensemble de 3 immeubles dit square Delormel Paris 14e arrondissement - 1-8 square Delormel - en ville - Cadastre : 2014 CL 74-75-76
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    récent, comme le prouve la profondeur de ses fondations, prévue pour tenir compte de la construction de étages et se distingue des autres par la qualité de sa brique, à la couleur rouge foncé et la composition de sa façade rythmée de petits balcons semi-circulaires. Le dernier étage comporte une surélévation qui est probablement un atelier d'artiste. Les sept autres lots sont traités de manière homogène sauf dans les détails de modénature et de ferronnerie. Ils comportent sept étages dont le dernier est en retrait. Les façades sont animées de bow-windows double ou simple aux encorbellements tous différents. Les balcons sont réservés aux sixième et septième étages. Une frise de briques polychromes anime le niveau supérieur de l'immeuble. Les façades arrières des immeubles, hors lot 4, sont dotées d'escaliers de service
    Titre courant :
    Ensemble de 3 immeubles dit square Delormel
    Illustration :
    Plan d'ensemble du square Delormel dressé par H.Delormel. (Archives de Paris VO 112486 Vue de l'immeuble fermant le square Delormel. IVR11_20157500681NUC4A Vue de la porte du n°1 et 1 bis square Delormel. IVR11_20157500689NUC4A Vue de la porte du n°2 square Delormel. IVR11_20157500688NUC4A Vue de la porte du n°3 square Delormel. IVR11_20157500686NUC4A Vue de la porte du n°4 square Delormel. IVR11_20157500685NUC4A Vue de la porte du n°5 square Delormel. IVR11_20157500684NUC4A Vue de la porte du n°6/7 square Delormel. IVR11_20157500683NUC4A Vue de la porte du n°8 square Delormel. IVR11_20157500682NUC4A Vue de la cour du square Delormel et des édicules de l'ancienne piscine. IVR11_20157500690NUC4A