Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 52 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • l'habitat à Melun
    l'habitat à Melun Melun
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Saint-Aspais, autrement dit sur l'île et sur la rive droite, à l'intérieur de l'enceinte médiévale Les plus anciennes maisons de Melun remontent à la fin du Moyen Age et au 16e siècle. On repère son centre, et du 20e siècle en périphérie. De plus, les témoignages de l'habitat ancien sont souvent caractéristiques ont émergé au cours de l'étude : la permanence de caves médiévales sous un bâti plus récent, la disparue. La paroisse Saint-Ambroise, sur la rive gauche, a perdu une partie de son tissu urbain ancien par suite de l'implantation de couvents puis d'un quartier de cavalerie, remplacé au 20e siècle par un lotissement : on n'y a repéré que peu d'habitat ancien lors de l'enquête. Les faubourgs ont également livré très peu de maisons anciennes. La majeure partie de l'habitat melunais date des 19e et 20e siècles . Sauf quelques rares exceptions, les architectes responsables de leur construction n'émergent de l'anonymat qu'au début du 20e siècle, lorsque se répand l'usage de la signature en façade, et que les permis
    Description :
    L'habitat ancien recourt de façon privilégiée aux matériaux de provenance locale : bois, calcaire de gros-œuvre. Néanmoins, le pan-de-bois est abondamment employé jusqu'à la fin de l'Ancien Régime , concurremment avec le moellon de calcaire (renforcé par des chaînes en grès). Pour la couverture, le chaume constructives se maintiennent mais sont peu à peu évincées par des matériaux nouveaux, jouant de la polychromie (brique, carreaux de céramique, tuile mécanique, ardoise etc.).
    Typologies :
    maison de ville maison de maître
    Illustration :
    : Le cottage pour tous. Paris, Librairie René Colas, 1913. (Région Ile-de-France, Inventaire général d'une typologie de l'habitat. IVR11_20077700210NUDA d'une typologie de l'habitat. IVR11_20077700211NUDA , pour la partie nord de la ville. IVR11_20077700195NUDA , pour la partie sud de la ville. IVR11_20077700196NUDA Carte n°4, partie nord : la prédominance de la mitoyenneté. IVR11_20077700208NUDA Carte n°4, partie sud : la prédominance de la mitoyenneté. IVR11_20077700209NUDA Carte n°7, partie nord : hauteur de l'habitat. IVR11_20077700214NUDA Carte n°7, partie sud : hauteur de l'habitat. IVR11_20077700215NUDA Carte n°8, partie nord : répartition des types de façade (gouttereau, pignon, mixte
  • villa Les Ravenelles
    villa Les Ravenelles Melun - 14 avenue des Tilleuls - en ville - Cadastre : 1985 BC 271
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Au début du 20e siècle, une opération de lotissement est menée par Maurice Chamaillé sur le terrain lui appartenant, à l'ouest de l'avenue Thiers. En 1913, M. Chamaillé cède à la Ville l'avenue des Tilleuls, construite pour desservir ce lotissement. Plusieurs maisons sont édifiées le long de cette voie dans le 1er quart du 20e siècle (cf. recherches de M. Damien Jullemier). La plus pittoresque est la brasserie Gruber. Celui-ci réside dans la maison voisine (31 rue de Dammarie), d'une facture beaucoup plus sobre ; il loue la villa à un professeur, Ernest Sieurin. Un parpaing de la façade porte la signature de alors installé dans le quartier, au 6 rue de la Fosse-aux-Anglais. Parmi ses autres réalisations à Melun , figure un immeuble de rapport 19 rue Saint-Etienne (1912-1913).
    Observation :
    Cette villa s'inscrit dans une opération de lotissement caractéristique de l'extension de Melun vers le sud, à partir de la seconde moitié du 19e siècle (arrivée du chemin de fer). Elle a été retenue pour étude en raison de son caractère pittoresque, qui la distingue de ses voisines.
    Murs :
    parpaing de béton pan de bois
    Description :
    La villa est construite en parpaings apparents, avec un décor de brique. Sur la partie en décrochage, on trouve en outre un essentage d'ardoise et du pan de bois. Des carreaux de céramique vernissée , des épis de faîtage et un jeu sur la disposition des ardoises du toit en pavillon complètent le décor
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
  • maison de maître, aujourd'hui chambre de commerce et d'industrie
    maison de maître, aujourd'hui chambre de commerce et d'industrie Melun - 36 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 14
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1893, l'architecte Léon Destors fournit les plans d'une maison de maître édifiée pour Henri Cravoisier par l'entrepreneur Léon Fromant. Cette demeure occupe l'emplacement de deux maisons plus anciennes , détruites en 1892. Le commanditaire est maire de Melun de 1919 à 1924. Cette maison est aujourd'hui occupée par la chambre de commerce et d'industrie, qui a conservé les façades de la maison (y compris la
    Description :
    Imposante maison de maître de style néo-classique.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de maître
    Localisation :
    Melun - 36 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 14
    Titre courant :
    maison de maître, aujourd'hui chambre de commerce et d'industrie
    Destinations :
    chambre de commerce
    Illustration :
    Propriété de M. Cravoisier, rue du Palais de Justice : élevation est. Papier, 1893. (AM Melun. 1 Fi Propriété de M. Cravoisier, rue du Palais de Justice : élevation sud. Papier, 1893. (AM Melun. 1 Fi Propriété de M. Cravoisier, rue du Palais de Justice, coupes longitudinale et transversale. Papier Vue de la véranda. IVR11_20047700220XA
  • ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison
    ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison Melun - 1 rue de Seine - en ville - Cadastre : 1985 AW 140
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison était à l'origine l'un des deux pavillons d'entrée de l'usine à gaz fondée en 1844 par Pérardel et remplacée en 1874 par une fabrique de brosses. Il subsiste aussi le pavillon symétrique, mais il est moins bien conservé. Le reste des installations de l'usine, et notamment les gazomètres, a
    Localisation :
    Melun - 1 rue de Seine - en ville - Cadastre : 1985 AW 140
    Titre courant :
    ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison
    Illustration :
    Projet de création d'une usine à gaz à Melun. Papier aquarellé, 18 juin 1844. (AD Seine-et-Marne. 5 Plan de l'usine à gaz en 1863, avec projet d'installer un troisième gazomètre. (AD Seine-et-Marne
  • maison rue Guy Baudouin
    maison rue Guy Baudouin Melun - 6 rue Guy-Baudouin - en ville - Cadastre : 1985 AT 129
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    l'origine l'élément central de la cave. Le mur de fond est en grès appareillé. Quant à l'escalier, situé dans œuvre à l'arrière de la maison, il présente une structure à quatre noyaux. Seule la dernière volée
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de ville
    Illustration :
    Plan et coupe de la cave médiévale. IVR11_20067700556NUD Vue de la façade. IVR11_20057700529X L'escalier à balustres, au dernier étage de la maison. IVR11_20057700534X
  • maison rue Jacques Amyot
    maison rue Jacques Amyot Melun - 12 rue Jacques-Amyot - en ville - Cadastre : 1985 AT 62
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    décision d'alignement (élargissement de l'ancienne rue de l'Archelet) qui a considérablement amputé la profondeur de l'édifice. Mais celui-ci a conservé sur la cour son élévation d'origine, avec un étage à pan de
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de ville
    Illustration :
    La structure en pan de bois, vue de la terrasse rajoutée au premier étage. IVR11_20047700479X
  • maison rue de la Montagne au Mée
    maison rue de la Montagne au Mée Melun - 5 rue de la Montagne au Mée - en ville - Cadastre : 1985 AH 169
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La propriété, sise aux confins de Melun et du Mée, fut occupée dans la première moitié du 19e siècle par une blanchisserie de laine puis abrita une fabrique de digitaline (usine pharmaceutique ) appartenant à Louis-Joseph Debreuil. Par mariage (1882), elle passa aux mains de Marie-Joseph-Albert Turgis sous la direction de l'architecte versaillais Frantz Blondel. La décoration intérieure fut réalisée par représentait le château de Blois. Le jardin fut aménagé par l'architecte paysagiste A. Péan.
    Description :
    Cette propriété domine la vallée de la Seine, elle comprend le logis principal de plan massé en brique et pierre, un logement en pan de bois situé le long de la rue, et en contrebas des remises ainsi l'ensemble une allure de petit château avec quatre petits pavillons aux angles. Côté Seine, une terrasse
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Typologies :
    maison de maître
    Localisation :
    Melun - 5 rue de la Montagne au Mée - en ville - Cadastre : 1985 AH 169
    Titre courant :
    maison rue de la Montagne au Mée
    Illustration :
    Vue du corps de logis brique et pierre. IVR11_20057700197XA Les anciens communs de la villa : vue extérieure, depuis la rue. IVR11_20057700199XA
  • maison rue Armand Cassagne
    maison rue Armand Cassagne Melun - 5 rue Armand-Cassagne - en ville - Cadastre : 1985 AV 141
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    -Cassagne porte la plaque de l'architecte parisien Emile Poignant. Construite vers 1910, elle se signale par une certaine recherche décorative avec notamment l'emploi de grès cérame reprenant, pour certains, un
    Description :
    La façade est agrémentée d'un décor varié composé de briques rouges et de motifs en grès cérame
    Typologies :
    maison de ville
  • ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle
    ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle Melun - 58-60 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 2, 4
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    élévation (le rez-de-chaussée, les enduits et le garde-corps sont modernes, et les baies vers le jardin ont été complètement refaites), constituent l'un des rares témoins de l'habitat ancien des faubourgs. Leur gabarit et leur escalier permettent en effet de les dater de l'Ancien Régime. Le faubourg des Carmes ayant été détruit pendant la Ligue, on peut proposer de les faire remonter au 17e siècle, bien que l'escalier en vis situé dans la maison de gauche paraisse un peu archaïque pour cette date.
    Observation :
    Ensemble très remanié mais encore représentatif de l'habitat ancien extra-muros, plus modeste et moins élevé qu'en coeur de ville.
    Description :
    Ces deux maisons mitoyennes sont les vestiges d'un ancien front de rue, et se démarquent d'ailleurs des maisons voisines qui sont élevées en retrait de la rue du Général de Gaulle. Elles comprennent un charpente, avec noyau et marches en bois. Au n°60, cet escalier est construit en hors-oeuvre à l'arrière de la maison et présente un noyau très simple, de section circulaire. Au n°58, la mise en œuvre est plus soignée : le noyau, de section à peu près carrée, est orné d'une baguette en léger ressaut. Sous les deux maisons règnent des caves en berceau, construites en plâtre et moellons. Au n°58, le berceau de la cave est brisé et on note la présence de moellons de grande taille.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de faubourg
    Localisation :
    Melun - 58-60 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 2, 4
    Titre courant :
    ensemble de deux maisons de faubourg rue du Général de Gaulle
    Illustration :
    Elévation ouest, sur la rue du général de Gaulle. IVR11_20027701042X Vue intérieure : planches formant la couverture de la cage d'escalier, dans les combles
  • maison rue Bancel
    maison rue Bancel Melun - 34 rue Bancel - en ville - Cadastre : 1985 AS 17
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , et occupée dans la 2e moitié du 19e siècle par le docteur Ernest Bancel, maire de Melun, puis au début du 20e par l'archiprêtre Caudron. Actuellement en mauvais état et en attente de restauration.
    Description :
    La maison présente sur la rue Bancel une façade de six travées, occupant toute la largeur de la parcelle. Le jardin se trouve à l'arrière. La façade conserve son décor de plâtre néo-classique : corniche , pilastres imitant la pierre de taille aux angles. Les trois lucarnes avec leur lambrequin complètent ce
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade. IVR11_20027700460VA
  • maison rue René Pouteau
    maison rue René Pouteau Melun - 50 rue René-Pouteau - en ville - Cadastre : 1985 AT 251
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison occupe un emplacement privilégié, en bordure de la place Saint-Jean et au débouché de deux rues anciennes : la rue Neuve (actuelle rue Eugène-Briais) et la rue de la Juiverie (aujourd'hui rue René-Pouteau). Elle se situait contre l'ancienne porte Saint-Jean, à la sortie ouest de la ville , ouvrant vers la route de la Bourgogne et de Lyon. La présence de la cave voûtée d'ogives, qui remonte probablement à la fin du Moyen Age, est la seule trace de l'occupation médiévale. En élévation, l'édifice peut disparition des pilastres en demi-lune de l'ancienne porte Saint-Jean, et la réfection de la façade orientale de la maison (vers la rue Eugène-Briais). Sa couverture en tuiles plates, visible sur la carte
    Description :
    L'élément le plus intéressant de l'édifice est sa cave voûtée d'ogives à pilier central, conforme à travées proches de la place Saint-Jean sont bien conservées et présentent notamment, au nord, une voûte en escalier droit menant à une trappe. Les voûtains et le pilier central de la cave sont en grès appareillé
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Plan et coupe de la cave. IVR11_20047700618NUD Vue de la place Saint-Jean, vers le début du 20e siècle. L'immeuble est alors occupé par le ""Café saint-Jean"". Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.207) IVR11_20017700189X La cave médiévale : partie centrale, avec pilier englobé dans un mur de refend. IVR11_20047700003X La cave médiévale : vue du pilier central (aujourd'hui englobé dans un mur de refend La cave médiévale : vue de la travée nord. IVR11_20047700004X La cave médiévale : vue de la travée est. Le soupirail, dans le fond, donne sur la rue Eugène flanqué par un mur de refend postérieur (partie droite de la photo). IVR11_20047700006X La cave médiévale : la travée sud, vue depuis le sud. Dans le fond, accès à l'espace principal de La cave médiévale : la travée sud, vue depuis le nord. Dans le fond, départ de l'escalier d'accès
  • maison canoniale
    maison canoniale Melun - 11 rue Notre-Dame - en ville - Cadastre : 1985 AV 87
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Au 18e siècle, cette maison appartenait au chapitre de la collégiale Notre-Dame. Elle fut vendue comme bien national à la Révolution. En 1834, on l'affecta à la résidence des vétérans chargés de la garde de la maison centrale de détention. Bien que les élévations présentent un aspect plus moderne en raison des enduits, la structure de la maison est ancienne : l'escalier peut être daté du 17e siècle et
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    , laissait voir en 1980 un soubassement en grès en façade et une structure à pan de bois sur la cour, au l'escalier. La cave se caractérise par un voûtement en deux berceaux bien appareillés, seule occurrence de ce type rencontrée au cours de l'inventaire de Melun. L'escalier présente une rampe à balustres de bois
    Typologies :
    maison de ville
    Illustration :
    Plan de la cave. IVR11_20047700621NUD Vue de la façade. IVR11_20047700439XA Vue de l'escalier à balustres. IVR11_20047700020X La cave : vue du premier berceau, prise au niveau de l'escalier d'accès. IVR11_20047700021X
  • maison, actuellement presbytère protestant
    maison, actuellement presbytère protestant Melun - 8 avenue Thiers - en ville - Cadastre : 1985 BC 243
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La plaine de la Varenne, au sud des murs de la ville, était au 18e siècle une zone de cultures et de vignes. Contrairement à la rive nord (faubourgs saint-Barthélemy, des Carmes et Saint-Liesne), sur , surtout après l'arrivée du chemin de fer. Toutefois, une maison de faubourg ancienne nous est parvenue, au n°8 de l'avenue Thiers. Si son élégant décor enduit de façade, d'inspiration néo-classique, est un ajout du 19e siècle, plusieurs indices permettent en effet de dater cet édifice du 18e siècle : son toit intérieur à balustres en bois tourné. La maison sert aujourd'hui de résidence au pasteur, le temple a été
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Maison servant actuellement de presbytère protestant : la façade sur l'avenue Thiers Maison servant actuellement de presbytère protestant : l'escalier à balustres. IVR11_20057700478XA
  • maison rue de la Fontaine la Reine
    maison rue de la Fontaine la Reine Melun - 6 rue Fontaine-la-Reine - en ville - Cadastre : 1985 AH 68
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    construit l'année suivante une autre maison située à proximité de celle-ci, au 21, rue Saint-Barthélemy des habitations ouvrières à la fin du XIXe siècle. Ces réalisations reflètent l'influence de l'architecture de Paris et sa banlieue sur l'habitat de Melun au tout début du 20e siècle.
    Description :
    Cette maison est de taille modeste, mais sa mise en oeuvre est soignée : joints rocaillés, jeu sur la brique pour les encadrements de baies, aisseliers du comble... Les velux sont bien sûr un ajout
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de ville
    Titre courant :
    maison rue de la Fontaine la Reine
  • maison rue Paul Doumer
    maison rue Paul Doumer Melun - 12 rue Paul-Doumer - en ville - Cadastre : 1985 AS 287
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet ensemble assez complexe constitue un intéressant vestige, malheureusement menacé, de l'habitat ancien à Melun. La parcelle se situait juste à l'intérieur des fortifications, le rempart de Philippe -Auguste la bordait à l'est. Le corps de logis le plus ancien (logis 1) occupe la partie nord-ouest de la de la maison, sa façade au pignon très pentu et la mise en œuvre de la cave permettent de dater ce logis de l'époque médiévale (14e-15e siècles?). Par la suite, un second corps de logis (logis 2) a été un texte daté de 1651. Cette source mentionne aussi l'existence d'une cave sous le jardin qui paraît correspondre au second niveau de cave du logis 1 : ce niveau, avec sa voûte en berceau appareillée, peut donc dater de la première moitié du 17e siècle. Quant au jardin, il fut dissocié de la maison vers 1660 pour troisième corps de logis a été construit en fond de cour au 19e siècle. L'évolution de la parcelle témoigne de la densification de l'habitat intra-muros, d'autant plus que cet ensemble se trouve en cœur d'îlot
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La parcelle cadastrale AS 287 est occupée par deux corps de logis anciens édifiés en cœur d'îlot : leur pignon donne sur une cour desservie par un passage couvert, au n°12 de la rue Paul-Doumer (parcelle 288). Ces deux corps de logis, perpendiculaires, sont construits en moellons de calcaire enduits , renforcés par endroits par un moyen appareil de grès (chaînages du gros-oeuvre, encadrements de baies). Tous l'origine, et désormais intégré dans un bâti de forte densité. Un troisième corps de logis a été rajouté au plus remarquable de cet ensemble est le sous-sol : la parcelle abrite deux niveaux de caves, qui sont , elles, en bon état de conservation. Le premier niveau est une salle à pilier central, voûtée d'ogives , s'étendant sous le logis 1. Le second niveau, accessible depuis l'angle nord-ouest de la cave médiévale, est
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de ville
    Illustration :
    Plan des bâtiments (état en 2001), d'après le relevé dressé par M. Insinski (Services techniques de la Ville de Melun). IVR11_20077700176NUD Mur pignon des corps de logis 1 et 2. IVR11_20017700001V Corps de logis n°2 : porte de l'escalier en vis. IVR11_20017700003V Corps de logis n°1 : détail de l'élévation latérale est. IVR11_20017700004V Angle nord-est de la cour : raccord du logis 1 (aile en retour, à gauche) et du logis 3 (à droite Vue intérieure de l'atelier occupant le rez-de-chaussée du logis 3 : mur en pan de bois Entrée de la cave, dans l'angle nord-est de la cour. IVR11_20017700006X Vue d'ensemble du premier niveau de cave. IVR11_20017700007X Vue du premier niveau de cave, depuis l'ouest : pilier central et départ de l'escalier conduisant
  • maison boulevard Gambetta
    maison boulevard Gambetta Melun - 2 boulevard Gambetta - en ville - Cadastre : 1985 AR 1
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    de colonnes ioniques et corniche denticulée.
    Observation :
    Bel exemple d'architecture de villégiature, en rive de Seine et en périphérie de la ville (lors de
    Description :
    comme la rotonde. Cette dernière a reçu l'essentiel de l'ornementation, élaborée dans une veine
    Illustration :
    La porte du jardin, en ferronerie à motif de grecques. IVR11_20047700253X
  • maison rue du Docteur Pouillot
    maison rue du Docteur Pouillot Melun - 7 rue du Docteur-Pouillot - en ville - Cadastre : 1985 BC 266
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , concessionnaire local du système Bérard. Il s'agit d'un procédé de construction économique mis au point par l'église Notre-Dame de l'Assomption : des panneaux de ciment, moulés avant la pose, sont assemblés à l'aide de tringles métalliques et glissés dans les rainures des éléments structurant l'édifice. Trois exemples de ce mode de construction ont pu être repérés à Melun, dans le même quartier (qui était celui où résidait Paupardin, domicilié 3 rue de Belombre). La maison voisine de celle étudiée, au 9 rue du Docteur même procédé. Les specimens subsistant de maisons de ce type sont assez rares, voir par exemple le 13 , boulevard du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny à Suresnes.
  • maison rue du Général de Gaulle
    maison rue du Général de Gaulle Melun - 70 bis rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AL 4
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    -régionaliste caractéristique de son abondante production melunaise. Il y réside à partir de 1938, abandonnant
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Melun - 70 bis rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AL 4
    Titre courant :
    maison rue du Général de Gaulle
    Illustration :
    Maison édifiée pour lui-même par l'architecte L. Paupe : vue de la façade. IVR11_20047700245XA
  • villa rue du château
    villa rue du château Melun - 27 rue du Château - en ville - Cadastre : 1985 AV 14
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette villa inspirée de l'architecture palladienne a été construite dans les années 1830. La maison était à l'origine au centre d'un parc arboré, dans lequel se trouvait la tour de César, vestige du château royal, qui abritait la salle de billard. Ce parc a aujourd'hui disparu, et la villa, actuellement
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Dessin de François-Julien Decourbe représentant le quai de la Reine Blanche en 1884, avec la villa dans son parc et la ""tour de César"", ultime vestige du château royal. Fusain et estompe sur papier . (Musée municipal de Melun. inv. 970.7.235) IVR11_20027700945X Vue du quai de la reine Blanche,vers le début du 20e siècle. La villa étudiée est au centre , entourée de son jardin. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.105) IVR11_20017700141XA Eélévation sur le quai de la Reine-Blanche, au début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.144) IVR11_20017700164X Vue du front de Seine, avec les bâtiments adjacents (la médiathèque à gauche, l'ancienne trésorerie Façade sur jardin de la villa néo-palladienne remaniée après la Seconde guerre mondiale pour abriter la Coopérative agricole de la Brie. L'édifice est aujourd'hui occupé par les bureaux de
  • maison rue René Pouteau
    maison rue René Pouteau Melun - 17 rue René-Pouteau - en ville - Cadastre : 1985 AT 140
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Maison de ville à quatre travées, longée par une allée sur un côté. Le rez-de-chaussée, occupé par pré-inventaire signale la présence de deux escaliers anciens : l'un en vis, côté sud, et l'autre
    Illustration :
    Plan et coupes de la cave. IVR11_20067700555NUD Vue de la façade. IVR11_20077700031XA
1 2 3 Suivant