Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Les Bas quartiers
    Les Bas quartiers Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Description :
    . Mais on y trouvait aussi des bâtiments plus importants, notamment dans la partie occidentale. Près de la rue Nationale, se trouvait la gendarmerie à l'emplacement de l'ancien couvent des Ursulines.
    Illustration :
    Plan des îlots insalubres par Roger Thomas, géomètre (1941?). (AM Mantes-La-Jolie 7M 12 Les îlots et les parcelles insalubres en 1946. (AM Mantes-la-Jolie n.c.) IVR11_20157800531NUC4A Localisation des lots projetés.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12) IVR11_20157800443NUC4A Projet non réalisé du lot A, façade sur la place Saint-Maclou.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot A, façade sur la rue Notre-Dame.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot B, façade sur la rue Notre-Dame.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot C, façade sur la rue des Ursulines.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot B, façade côté Seine.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot C, maisons individuelles et petits collectifs.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M Les Bas quartiers : au premier plan la partie bombardée et au second celle reconstruite en 1960
    Texte libre :
    A Mantes-la-Jolie, les "Bas Quartiers" ont fait l'objet d'une campagne de résorption de l'habitat reconstruits sous l'autorité de Raymond Lopez. Ce fut l'occasion d'introduire les principes de la charte d'Athènes au centre de la ville. Deux autres dossiers ont été ouverts pour traiter des ces opérations : le dossier Quartier de la Reconstruction (IA78002186) avec deux sous-dossiers Immeubles ISAI de l'îlot A par les résidences de la Tour et Saint-Maclou (IA78002219).
    Historique :
    Mantes dès 1920. La municipalité avait alors décidé d’aérer ce quartier en perçant une rue nouvelle entre La préoccupation d’assainir les bas quartiers de la ville se fait jour au conseil municipal de la rue de la Gabelle et la rue Potard, et pour ce faire en 1928, avait acquis un immeuble insalubre . Cette préoccupation est à nouveau exprimée lors de la séance du 3 juin 1938 qui récapitule les actions véritables taudis, véritables foyers de tuberculose ». Cela fait probablement suite à la loi du 24 mai 1938 qui complétait celle du 15 février 1902 et précisait la procédure à suivre pour la déclaration d’insalubrité. Par ailleurs, une fois la guerre éclatée, l’État français se préoccupe du « relèvement moral » de la France et de l’aménagement des quartiers insalubres. C’est ce qu’exprime André Gutton, architecte urbaniste en chef du département lors d’une conférence faite le 21 janvier 1941 à la préfecture de Seine-et Vergniaud. Il prévoit une première tranche de travaux qui concerne les immeubles de la place Saint-Maclou
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    AM Mantes-La-Jolie, 7M 12 AM Mantes-la-Jolie, Dossier Quai de la Tour AM Mantes-la-Jolie, service d'urbanisme, PC 72/59 AM Mantes-la-Jolie, service d'urbanisme, PC 61/60 AM Mantes-la-Jolie, service d'urbanisme, Permis de construire, 66/70 AM de Mantes-la-Jolie, service d'urbanisme, PC 4/68
  • Quartier de la Reconstruction
    Quartier de la Reconstruction Mantes-la-Jolie - place Saint-Maclou place de l' Etape place Pierre-Goujon rue Auguste-Goust rue Thiers - en ville - Cadastre : 2014 AB 102-109, 110-116,118, 120-139, 751, 752 2014 AH 102-105, 108-111, 520-522, 446
    Titre courant :
    Quartier de la Reconstruction
    Description :
    de la ville. Il comporte des façades très différentes les unes des autres : d’un côté immeuble avec , largement du côté de la rue Porte des Comptes. Du côté de la rue Marie et Robert Dubois on a simplement deux sont de largeur et de composition différente, notamment par la présence ou l’absence de balcons. Une plus grande variété (en particulier des façades arrondies) se trouve du côté de la rue Marie et Roland de 4 étages et toit terrasse dont la façade principale est tournée vers l’extérieur de l’îlot. Elle
    Illustration :
    Plan des îlots insalubres par Roger Thomas géomètre expert. (1941?) (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Localisation des lots projetés.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12) IVR11_20157800443NUC4A Projet non réalisé du lot A, façade sur la place Saint-Maclou.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot A, façade sur la rue Notre-Dame.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot B, façade sur la rue Notre-Dame.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot C, façade sur la rue des Ursulines.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot B, façade côté Seine.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M 12 Projet non réalisé du lot C, maisons individuelles et petits collectifs.1941 (AM Mantes-la-Jolie 7M Mantes-la-Jolie série 1 06) IVR11_20157800440NUC4A . Thomas, géomètre. 1945 (AM Mantes-la-Jolie n.c.) IVR11_20157800529NUC4A
    Texte libre :
    La Reconstruction à Mantes-la-Jolie est l'occasion d'appliquer les principes de la Charte d'Athènes
    Historique :
    En 1941, le maire de Mantes demande un plan de reconstruction des îlots insalubres de ce qui est appelé les "bas quartiers de la ville". 11 îlots sont relevés entre la Rue Nationale, la rue de la Pêcherie, la rue de Guernes et la place Saint-Maclou, et 3 entre la collégiale et la rue du Fort. Le , projettent la reconstruction de 3 îlots entre la place Saint-Maclou et la rue de la Pêcherie. Ces avants -projets sont examinés en séance du 1er mai 1943 et la procédure d'expropriation achevée. Les bombardements de mai 1944 ont changé la donne puisque ce sont ces îlots qui ont été détruits. Au total sur 3032 faire un plan d'aménagement et de reconstruction de Mantes-Gassicourt, plan approuvé le 7 juin 1945 . Gravereaux continue de collaborer avec lui, il est nommé architecte en chef de la reconstruction assisté de Gaston Lemercier, chef de groupe des architectes d'opération et de Raymond Marabout nommé par la ville . Les premiers immeubles reconstruits sont ceux de la place Saint-Maclou, immeuble ISAI. Une plaque est
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - place Saint-Maclou place de l' Etape place Pierre-Goujon rue Auguste-Goust
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    AM Mantes-la-Jolie 1 M, plan d'aménagement et de reconstruction AM Mantes-La-Jolie, 7M 12 AM Mantes-la-Jolie, 7 M 13, Reconstruction généralités Tome III. p. 143-145 Mantes et Mantes-la-Ville de 1789 à nos jours. GREM, Mantes et Mantes-la-Ville
1