Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • pont routier dit Vieux Pont de Limay
    pont routier dit Vieux Pont de Limay Limay
    Titre courant :
    pont routier dit Vieux Pont de Limay
    Description :
    C'est un pont à voûtes en maçonnerie, composé de onze arches supportant un tablier de pierre. A son entrée se trouve la maison du passeur, construite en pierre de taille.
    Annexe :
    Documentation IA78002131 AD. 78 : Série D : D 557 (péage de Mantes) AD. 78 Série S, sous-série 2S européenne Zaltbonnel, 1976 FOSSE, Edouard, Histoire de Limay des origines à nos jours, 1972 MARIN, Gaston , Les ponts de Mantes à travers les siècles, Imprimerie Royer, 1968. MANTES ANIMATION, Mantes en images , Histoire de Mantes et du Mantois : à travers chroniques et mémoires, des origines à 1792, Meulan, 1971
    Statut :
    propriété de la commune
    Cadre de l'étude :
    diagnostic patrimonial patrimoine urbain et paysager de l'OIN Seine-Aval
    Observation :
    Vieux pont et restes de ses anciennes portes, avec maison du passeur
    Appellations :
    dit Vieux Pont de Limay
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Vue du vieux pont de Limay prise depuis l'île. Gravure, 1851. (BNF. Va 78, fol.,tome IV, Yvelines pont de Limay vers l'aval depuis les berges d'une île, avec la maison du passeur sur la droite vers , Yvelines, B 7166). Tronçon du Vieux Pont de Mantes avec ses treize arches depuis les berges d'une île Les arches subsistant du côté de l'île aux Dames. IVR11_20167800121NUC4A Mante. [Vue de la ville avec ses fortifications au XVIIe siècle.]. Gravure. (BNF.Va 78, fol.,tome V Plan de la ville de Mantes avec ses fortifications et son vieux pont, d'après un plan levé en 1512 Le pont de Mantes. Photographie, 1941. (BNF. Va 78, fol.,tome V, Yvelines, B 7201). Vue du vieux Vue de la ville de Mantes, près du Vieux Pont. Aquarelle?, 19e siècle. (BNF. Va 78, fol.,tome V Vue générale du vieux pont de Limay depuis le tronçon du Pont Neuf de Mantes situé entre Limay et l'Ile aux Dames. On aperçoit à gauche la maison du passeur. IVR11_20117800220NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    de Limay à Mantes en s'appuyant sur l'île aux Dames. Il est en bois à l'origine, se divise en trois s'écroule vers 1870. Le premier tronçon de ce pont part de Mantes, va jusqu'à l'île aux Dames et compte troisième, le vieux pont de Limay, qui relie l'île aux Dames à Limay, a onze arches, et est doté d'une Le vieux pont, autrefois appelé pont de Mantes, est construit entre le 10e et le 12e siècle. Il va très lucratif dès le 12e siècle, comme le prouve une charte de Philippe II qui, en 1195, concède à la ville de Mantes un demi-moulin sur le pont. Au 13e siècle, trois moulins y sont attestés. Au 16e siècle , le vieux pont fait l'objet d'une restauration importante (du côté de Limay). En 1613, à l'instigation de Sully, le pont médiéval est remplacé par un pont de pierre de 37 arches segmenté en trois tronçons . Il reste des vestiges du pont médiéval sur le bras de Limay : notamment un moulin sur pilotis qui maison du passeur à son entrée. Le tronçon de Mantes connaît d'importants travaux de réfection au 18e
  • pont routier dit Petit Pont de Meulan ou Pont aux Perches
    pont routier dit Petit Pont de Meulan ou Pont aux Perches Meulan - Cadastre : AE parcelle non cadastrée domaine public
    Titre courant :
    pont routier dit Petit Pont de Meulan ou Pont aux Perches
    Description :
    Le Petit Pont est composé de dix arches en maçonnerie, surmontées d'un tablier comprenant une
    Annexe :
    (archives du prieuré de Saint-Nicaise de Meulan), A.D. 78 : Série S Transports, sous-série 2S Ouvrages d’art : 2S 161 à 2S 172. Collectif, « Meulan, histoire de quartiers, quartiers d’histoire , Meulan-en -Yvelines, 2007. Collectif, Meulan. 1884-1970. Mémoires, Mairie de Meulan, 1995. REAUX (Emile), Histoire de
    Cadre de l'étude :
    diagnostic patrimonial patrimoine urbain et paysager de l'OIN Seine-Aval
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Vue de l'ouvrage depuis les quais de Meulan. On aperçoit les immeubles situés sur l'île du Fort Vue de l'ouvrage depuis les quais de l'île du Fort vers l'aval. IVR11_20117800261NUC4A Partie de l'ouvrage qui enjambe la Seine vue depuis les quais de Meulan. On remarque que les arches Première arche enjamant le fleuve vue depuis les quais de Meulan vers l'aval Voûte double s'appuyant sur deux piles en éperon vue depuis les quais de Meulan vers l'aval. On aperçoit les encorbellements de pierre qui la surmontent. IVR11_20117800266NUC4A garde-corps métallique. En arrière-plan, les quais de Meulan. IVR11_20117800264NUC4A Partie supérieure d'une pile en éperon vue depuis le pont vers l'amont. Une partie de l'ouvrage Meulan : ancien pont sur le bras de Meulan. IVR11_20117800123NUC4A Meulan : ancien pont sur le bras de Meulan. IVR11_20117800120NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Dès avant le 10e siècle, un pont de bois reliait Meulan à l'actuelle Ile du Fort ; il était prolongé par un autre pont de bois de l'autre côté de l'île et se situait environ à 500 pas du Petit Pont actuel. Ce dernier a été construit à la fin du 10e siècle, sur des fondations de pierre et avec une tête d'ouvrage fortifiée, par les comtes de Meulan qui y ont installé des péages fort rentables, attestés dès la fin du 10e siècle par une charte du comte Hugues Ier de Meulan. En 1189, les bénéfices du péage sont cédés à la ville par les comtes. Théâtre de nombreux affrontements, notamment lors de la Guerre de Cent ans et des Guerres de religion, le pont dut constamment être réparé ; la seconde arche est décintrée maçonnerie, est coupé plusieurs fois, en 1636 et en 1651 (lors de la Fronde), ce qui accroît considérablement remis en service pour éviter de dégrader davantage le pont. Au 18e siècle, les réparations s'accumulent et débouchent sur l'installation d'arches provisoires en bois. Des projets de restauration de grande
1