Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • cité
    cité Massy - Massy-Opéra - allée Marcel Cerdan square Yves du Manoir place d' Allemagne allée d' Autriche avenue Saint-Marc - Cadastre : 1955 ON 338, 341, 344, 345, 436, 438, 439, 440, 441, 442, 443
    Description :
    L'ensemble est composé de 275 logements de deux à six pièces, répartis en une tour R+12, une barre îlots arbustifs recouvrant le parking souterrain, et le parc aménagé autour du lac de la Blanchette . L'ensemble bénéficie d'un parking souterrain (square Yves du Manoir) et de parkings externes le long des voies et en nappes. Le système constructif employé est celui de refends porteurs en béton banché et de façades en panneaux lourds d'une trame de 3,60 m. La façade, rythmée verticalement, est constituée de panneaux préfabriqués selon le système Tracoba, recouverts de mosaïque de grès cérame gris clair 1X1 cm. On constate une alternance entre différents types de panneaux : panneaux pleins, panneaux à une imposte et deux fentes verticales au rez-de-chaussée, panneaux à deux impostes et deux fentes verticales, panneaux de loggias, panneaux à ouverture horizontale, panneaux à ouverture en T ou panneaux à une imposte sur d'édicules d'accès au droit des cages d'escaliers et ascenseurs. Les rez-de-chaussée sont aménagés en halls
    Jardins :
    massif de fleurs
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale grands ensembles de l'Essonne
    Illustration :
    Plan de situation réalisé par l'architecte Jean Ginsberg en février 1964. Plan, échelle 0.0005 Plan de rez-de-chaussée des bâtiments A à H réalisé par l'architecte Jean Ginsberg en 1964. Plan Plan d'un logement de 5 pièces, bâtiments A, B, C, D, E, G et H, réalisé par l'architecte Jean Vue de l'étang de La Blanchette. En arrière-plan, vue de la tour F et des barres D et E de L'avenue Saint-Marc bordée d'immeubles de Jean Ginsberg. Les deux barres R+4 reprennent la composition générale de l'ensemble : panneaux préfabriqués assemblés en différentes combinaisons. On note des Vue de la tour F. IVR11_20109100013NUC4A Vue du plot H. façade avec trois type de moduls : balcon sur séjour, fenêtres doubles ( l'une Vue du plot G. Façade avec deux type de module : balcon sur séjour, fenêtres doubles ( l'une Vue de la barre A. mur pignon avec deux typess de modules : fenêtres doubles ( l'une verticale et
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1963, l'architecte Jean Ginsberg est lauréat du concours pour l'entrée sud du grand ensemble de Massy-Antony. Cette opération est lancée par trois maîtres d'ouvrage: le Foyer du Fonctionnaire et de la l'entreprise Ganier et Petetin sont chargés de la réalisation. Le chantier de construction débute en 1964 pour
  • cité de la Pierre-Collinet
    cité de la Pierre-Collinet Meaux
    Titre courant :
    cité de la Pierre-Collinet
    Description :
    La cité de la Pierre-Collinet se composait de six barres hautes de quinze étages et longues de 106 mètres, et de trois tours de vingt-deux étages, soit 1848 logements. Les barres reprennent la intérieur dessert trois étages d'appartements. On trouve au rez-de-chaussée les locaux collectifs (voiture d'enfants, bicyclettes, etc.) et une galerie ouverte reliant les deux halls d'entrée de chaque barre ; aux niveaux bas, les duplex de cinq pièces dont les plans s'imbriquent ; au-dessus, les deux à trois pièces ; enfin au sommet de l'immeuble, des terrasses abritent des boxes individuels destinés au séchage du linge . Les tours, quant à elles, comportent à chaque étage quatre appartements de quatre pièces ; la distribution est assurée par deux ascenseurs et un escalier de secours extérieur au centre de la façade principale. La construction est réalisée à partir d'un module de base unique : la trame de 5,10 m entre nus de mur. Les façades font l'objet d'un traitement systématique : grès cérame, béton décoré ou pâte de
    Vocables :
    de la Pierre-Collinet
    Illustration :
    La Pierre-Collinet. Plan masse d'un premier projet. (Cité de l'architecture et du patrimoine. fonds La Pierre-Collinet. Plan de situation, plan masse, plan des cellules. (Cité de l'architecture et La Pierre-Collinet. Plan masse d'un projet d'espaces verts. (Cité de l'architecture et du La Pierre-Collinet. Plan masse de l'avant- projet de la cité. (Cité de l'architecture et du La Pierre-Collinet. Plan masse d'un projet d'espaces verts. (Cité de l'architecture et du La Pierre-Collinet. Plan du projet d'exécution des espaces verts. (Cité de l'architecture et du La Pierre-Collinet. Plan du projet d'exécution des espaces verts. (Cité de l'architecture et du La Pierre-Collinet. Plan masse du projet d'exécution des espaces verts. (Cité de l'architecture et La Pierre-Collinet. Plan des logements des barres et des tours. (Cité de l'architecture et du La Pierre-Collinet. Plan des logements des barres et des tours des 4 pièces et 5 pièces. (Cité de
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    La cité de la Pierre-Collinet est un ensemble de près de 2000 logements édifiés de 1959 à 1965 sous la direction de Jean Ginsberg, en bordure du canal de l'Ourcq. Cette cité aujourd'hui démolie est caractéristique de la production de logements HLM des années 1960. Le projet remonte à 1957 : le 27 juillet 1957 , une délibération du conseil municipal de Meaux approuvait l'acquisition des terrains nécessaires et le plan masse présenté par Jean Ginsberg, architecte en chef du projet. A partir de l'été 1959, les bâtiments sortent de terre. Ils sont réalisés en deux tranches par l'entreprise Ganier et Petetin, la maîtrise d'ouvrage étant assurée par l'Office Municipal d'HLM de la ville de Meaux : la première tranche (878 logements) est construite de juillet 1959 à mai 1962, la seconde (970 logements) d'août 1961 à avril 1965. Le projet d'urbanisation de la Pierre-Collinet se caractérise par une recherche sur les plans masse se fondant sur une spécialisation de zones fonctionnelles : zones de vie, zones de travail
1