Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Porte aux prêtres
    Porte aux prêtres Mantes-la-Jolie - quai des Cordeliers - en ville - Cadastre : 2014 ab 155
    Description :
    La porte se compose d'une seule ouverture charretière en plein cintre dont l'ampleur a été cintre surmonte l'ensemble. L'étage de la façade arrière est en pan-de-bois. L'étage de comble comporte une lucarne sur la façade sur Seine et des baies sur la façade arrière.
    Illustration :
    On aperçoit l'emplacement de la porte sur ce plan dressé au XVIe siècle. (AM Mantes-la-Jolie 1Fi 44 Carte postale montrant un détail de la porte. Elle n'est pas encore transformée par des pans-de Carte postale montrant la façade sur le quai vers 1900. (Fonds CREDOP). IVR11_20157800067X Carte postale illustrant la porte aux Prêtres le long du quai des Cordeliers au début du XXe siècle Carte postale montrant la porte du côté de la ville. IVR11_19777800500X Carte postale montrant la façade arrière de la porte. IVR11_20157800068X Vue de la porte. (Fonds Bertin) IVR11_20177800628NUC2B Vue d'ensemble de la porte aux Prêtres du côté de la ville en 1977. IVR11_19777800729X Carte postale montrant la porte du côté de la Seine. IVR11_19777800495X Vue de la façade sur le quai des Cordeliers en 1977. IVR11_19777800730X
    Précisions sur la protection :
    Les parties anciennes de la poterne dite Porte aux Prêtres (cad. B 31p) : inscription par arrêté du
    Historique :
    Selon Saintier, la porte aux prêtres pourrait dater du 13e siècle et avoir été restaurée au 14e créneaux et la porte était protégée par des mâchicoulis. Elle correspond à la troisième enceinte élevée autres poternes, la porte des Ormeteaux (ou du Milieu ou à l’Eslo) et la porte Baudet (ou de la défensif était constitué des mâchicoulis qui sont encore en place. Ce qui a sauvé la porte aux Prêtres de la destruction, c’est qu’elle a été transformée en habitation. Déjà en 1812, sur le cadastre , on y trouve François Lerefait, meunier du moulin des Tanneries. Une photographie ancienne la montre relèvement du quai au XIXe siècle la fait paraître moins monumentale qu’elle n’était.
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - quai des Cordeliers - en ville - Cadastre : 2014 ab 155
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    , l'essor d'une ville médiévale", in : Mantes médiévale, la collégiale au cœur de la ville, Paris, Somogy p. 34-35 Les fortifications de Mantes depuis l'origine jusqu'au XVIe siècle SAINTIER, Eugène, Les fortifications de Mantes depuis l'origine jusqu'au XVIe siècle, Mantes, 1925
  • Porte des comptes
    Porte des comptes Mantes-la-Jolie - Place de l' Etape - en ville - Cadastre : 2014 AB domaine public
    Description :
    Construite en calcaire de Vernon, la porte est flanquée de deux pilastres et surmontée d'une tête
    Illustration :
    Vue de la porte en 1977. IVR11_19777800602X La porte du côté de l'escalier en 1977. IVR11_19777800603X Vue d'ensemble de la porte donnant sur la Seine. IVR11_20177801426NUC4A
    Historique :
    Selon Eugène Grave qui a consulté les délibérations du conseil municipal, la décision de construire la porte des comptes a été prise en 1536. Elle permettait, comme c'est toujours le cas, de communiquer du parvis de la collégiale à la rue du Fort. Son nom provient du fait qu'elle était attenante à la "chambre des comptes". Cette dernière était une grande salle qui se trouvait à l'étage de la porte du Fort . Elle y aurait été installée par la reine Marie de Brabant en 1285. Selon le projet, elle devait comporter un tabernacle avec une statue de Notre-Dame, visible des deux côtés. En 1640, la ville demanda la destruction de ce bâtiment "tout ruineux" et le remploi des matériaux dans la reconstruction de l'hôtel-de -ville. La porte, elle, a été conservée mais a beaucoup souffert de la Révolution. Cela n'a pas empêché
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - Place de l' Etape - en ville - Cadastre : 2014 AB domaine public
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    p. 308-309 La chronique de Mantes ou histoire de Mantes du XIe siècle jusqu'à la Révolution . Durand, A.,Grave, E., 1883. La chronique de Mantes ou histoire de Mantes du IXe siècle jusqu'à la p.127 Histoire de Mantes et du Mantois à travers chroniques et mémoires des origines à 1792 Lachiver, Marcel, Histoire de Mantes et du Mantois à travers chroniques et mémoires des origines à 1792 p.53 Les fortifications de Mantes depuis l'origine jusqu'au XVIe siècle SAINTIER, Eugène, Les fortifications de Mantes depuis l'origine jusqu'au XVIe siècle, Mantes, 1925 Révolution. Mantes : Le Petit Mantais.
1