Logo ={0} - Retour à l'accueil

casino dit kursaal

Dossier IA95000369 réalisé en 2006

Fiche

Appellationskursaal
Parties constituantes non étudiéessalle de spectacle
Dénominationscasino
Aire d'étude et cantonEnghien-les-Bains
AdresseCommune : Enghien-les-Bains
Adresse : rue, Général de Gaulle, esplanade
Patenôtre Desnoyer
Cadastre : 1995 AH non cadastré

A la fin des années 1860, plusieurs projets voient le jour dans la ville pour la construction de deux kursaal. Ce type d'édifice est issu de la production germanique et austro-hongroise avant 1870 et correspondent en fait au cercles ou aux assembly rooms britanniques, lieu de réunion et de sociabilité avec des espaces de lecture et de concert et parfois de jeux. L'un des projets, conçu par l'architecte A. Ponsin en 1866 est de lancer une jetée promenade sur le lac et d'y édifier un édifice de style exotique (couronnement en bulbe, arcs outrepassés et répertoire de formes propres à la tradition architecturale islamique inscrivent l'édifice dans le courant orientaliste qui imprègne alors plusieurs stations balnéaires ou thermales). Une société est créée pour réunir les fonds nécessaires et les plans sont dessinés. Ce type de jetée, lancé dans la mer, venait d'être expérimenté par les Anglais en 1863-1866 à Brighton. Le projet d'Enghien, qui devait être inauguré en 1867 pour accueillir les visiteurs de l'Exposition universelle, ne voit malheureusement pas le jour.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1868, daté par source
Auteur(s)Auteur : Ponsin A. architecte attribution par source

L'édifice est bâti sur le lac sur pilotis et l'accès se fait par un pont lancé depuis la jetée et conduit à un grand vestibule. De plan oblong, il est occupé au centre par la salle de spectacle dont l'élévation domine l'ensemble. Un ensemble de salle de billard, salle de jeu, de salons et de boudoirs sont disposés autour et ouvrent sur de grandes galeries et terrasses entourant l'édifice. Deux escaliers demi circulaires distribuent les gradins de la salle de spectacle. L'élévation de la façade d'entrée est résolument orientalisante : porte monumentale avec arc outrepassé encadré de deux motifs de minarets. Le tout est couvert en terrasse et dominé par le toit couvrant la salle de spectacle surmonté d'un bulbe sur la partie centrale. Un décor de stuc et de bois ajourés contribuent à l'aspect exotique du bâtiment. Les façades latérales s'ouvrent par de grandes baies géminées sur le lac, et sont surmontées d'une haute corniche ajourée ponctuée de petits bulbes. La même corniche souligne le toit de la partie centrale ornée de deux sortes de nacelles où s'ancrent les portes fanions.

Mursbrique
enduit
Toitzinc en couverture, ardoise
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturesterrasse
bulbe
toit à longs pans
croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit
escalier dans-oeuvre : escalier symétrique
États conservationsoeuvre non réalisée
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.