Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tableau : l'Adoration des Mages
    tableau : l'Adoration des Mages Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    "Messire Nicolas (...) baron de Ricay et de Juilly, seigneur de La Chapelle et autres lieux et dame Anne de Flécelles son épouse ont faict faire cet autel l'an MVI trente six."
    Historique :
    Ce tableau a été donné à la cathédrale en 1863 par la paroisse de La Chapelle-Gauthier, qui n'avait pas les moyens de financer sa restauration. Ainsi que l'atteste l'inscription peinte sur le tableau , il a été exécuté en 1636 à la demande de Nicolas Vignier, seigneur des Riceys et de Juilly et comte de La Chapelle-Gauthier, et de son épouse Anne de Flécelles (ou Flesselles), qui l'avait épousé en secondes noces en 1634. L'attribution traditionnelle à Philippe de Champaigne a été rejetée en 1888 par Philippe de Champaigne pour le couvent des Carmélites à Paris, au faubourg Saint-Jacques, vers 1628-1629 (oeuvre ensuite conservée à Strasbourg, et détruite en 1870). Jacques Wilhelm, en 1956, a proposé de l'attribuer à Jean Tassel, peintre à Langres, hypothèse rejetée par Henry Ronot. Les dernières conclusions de la recherche, dues à Sylvain Kespern, dans le catalogue de l'exposition consacrée à Jean Senelle en où il se forma auprès de Georges Lallemant de 1627 à 1630. L'analyse du tableau montre l'influence de
    Représentations :
    Les deux donateurs sont peints de part et d'autre de l'Adoration des Mages, qui se déroule au sommet du tableau, dans la partie cintrée, des angelots volent autour de l'Etoile qui a guidé les trois
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la 2e chapelle nord de la nef (chapelle de la Visitation ou des fonts)
    Origine :
    lieu de provenance Ile-de-France, 77, La Chapelle-Gauthier
    Annexe :
    Documentation Archives Archives de la CAOA 77 : restauration du tableau en 1995 par Dominique Dollé . Bibliographie ALLOU (Auguste), La cathédrale et le palais épiscopal de Meaux. Extrait de la notice publiée en (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p . 312-313. KESPERN (Sylvain), Catalogue de l’exposition Jean Senelle (1605-avant 1671), Meaux, musée de la ville et de tout le diocèse de Paris, réédition 1883-1893, t. V, p. 427. LHUILLIER (Théophile ), « Notes sur quelques tableaux de la cathédrale de Meaux », Réunion des sociétés des beaux-arts des ), « Une nouvelle œuvre de Jean Tassel », Revue des arts, n°1, 1956, p. 21-27.
    Texte libre :
    puisqu'il provient de l'église de La Chapelle-Gauthier (Seine-et-Marne, canton de Nangis). chapelle de la Visitation de la cathédrale de Meaux, mais il n'a pas été conçu pour cet emplacement
  • tableau : scènes de la vie de saint Martin
    tableau : scènes de la vie de saint Martin Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La chapelle Saint-Martin, dans le collatéral sud de la nef, abritait quatre petits panneaux de la Vie de saint Martin, attribués à Jean Senelle par Toussaints Duplessis dans son Histoire de l'Eglise de Meaux (1731). Ils s'intégraient dans un lambris offert par le chanoine Martin Marinel, mort en des Amis de Bossuet qui les a déposés au musée Bossuet.
    Référence documentaire :
    p. 50 La peinture religieuse dans les sanctuaires de Seine-et-Marne, 1939. HERIARD-DUBREUIL , Jacqueline. La peinture religieuse dans les sanctuaires de Seine-et-Marne. Fontainebleau : éditions de p. 308-309, 313 Aménagement mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 289-326. CHARON, Pierre. Aménagement mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, Meaux : Société historique de p. 25 Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, 1839 ALLOU, Auguste. Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux. Meaux : A. Dubois, 1839. Quatre scènes de la vie de saint Martin par Jean Senelle. Bulletin de la Société des Amis de Bossuet, 1980, p. 5-13. RUIZ, Jean-Claude. Quatre scènes de la vie de saint Martin par Jean Senelle . Bulletin de la Société des Amis de Bossuet, 1980, p. 5-13.
    Représentations :
    saint Martin de Tours messe de saint Martin
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Les quatre panneaux sont peints sur bois et forment deux paires de format identique. Chacun ; célébration de la messe. Ces quatre scènes peuvent être rapportées à la vie de saint Martin, dont on voit les ordinations puis un miracle, l'apparition d'une étoile de feu au-dessus du saint pendant qu'il célébrait la
    Titre courant :
    tableau : scènes de la vie de saint Martin
    Illustration :
    Huile sur bois représentant "Saint Martin ordonné diacre" (76x32 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de Meaux, est Huile sur bois représentant "Saint Martin ordonné prêtre" (75x52 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de Meaux, est Huile sur bois représentant "Saint Martin sacré évêque" (75x52 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de Meaux, est Huile sur bois représentant "La messe miraculeuse de saint Martin" (76x32 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de
  • tableau d'autel : mort de saint Eloi
    tableau d'autel : mort de saint Eloi Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    peintes dans le coin inférieur gauche : d'argent au chevron de gueules accompagné de deux merlettes de sable en chef et d'un arbre au naturel en pointe (prunier de reines claude).
    Historique :
    ville natale : fresque de la chapelle épiscopale, retable pour l'église Saint-Nicolas, peintures pour la chapelle Saint-Martin dans la cathédrale... La "Mort de saint Eloi" présente une iconographie très la protection du saint ; elle est l'image de la reine Marie de Médicis, dont la régence était confrontée aux troubles de la Fronde. Comme l'a observé Sylvain Kespern, cette reine Bathilde est identique à la sainte Hélène de "l'Authentification de la Vraie Croix", une autre oeuvre de Jean Senelle
    Représentations :
    Saint Eloi, coiffé de la mitre épiscopale rappelant sa charge d'évêque de Noyon, est représenté gisant sur son lit de mort. Il est pleuré par la reine sainte Bathilde (épouse de Clovis II, fondatrice de l'abbaye de Chelles) et par ses deux fils.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Titre courant :
    tableau d'autel : mort de saint Eloi
    Annexe :
    -Marne, février-mars 1991, p. 32. - Catalogue de l’exposition Jean Senelle (1605-avant 1671), Meaux Documentation - ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p . 298. - DU PLESSIS (Toussaints), Histoire de l’Eglise de Meaux, Paris, Gandouin, 1731, p. 304 . - KESPERN (Sylvain), « La Mort de saint Eloi de Jean Senelle (1649) », dans Notre Département : la Seine-et , musée Bossuet, 13 décembre 1997- 9 mars 1998, Paris : Somogy, 1997, p. 39-40 et p. 100 (notices de
    Illustration :
    Vue de détail : le manteau royal. Daté : 1649. IVR11_20087700148NUC4A Vue de détail : visages. Daté : 1649. IVR11_20087700149NUC4A Vue de détail : visage de la reine. Daté : 1649. IVR11_20087700150NUC4A Vue de détail : les armoiries du commanditaire. Daté : 1649. IVR11_20087700151NUC4A
  • présentation du mobilier de la cathédrale de Meaux
    présentation du mobilier de la cathédrale de Meaux Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La cathédrale de Meaux présente peu de traces de son décor médiéval, à l'exception des portails sculptés et de quelques vitraux anciens (IM77000292) ; les peintures murales qui se trouvaient dans la , ont essentiellement porté sur le décor intérieur. Celui-ci a en effet connu de nombreux réaménagements remédier aux outrages subis par l’édifice : à la suite du sac de la cathédrale par les protestants en 1562 , le jubé et la clôture de chœur durent être entièrement refaits. Toutefois la plupart des interventions menées à l’intérieur de la cathédrale eurent pour simple cause la dévotion des chanoines et des évêques, qui eurent à cœur d’enrichir les chapelles de tableaux, lambris et grilles. Au XVIIe siècle , plusieurs de ces commandes furent passées au peintre meldois Jean Senelle, également chargé d’orner la voûte de la chapelle épiscopale. Certains de ces tableaux ont disparu, mais la cathédrale conserve le monumental retable de saint Eloi, dont le chiffre rappelle la mémoire du donateur Guillaume Fremyn
    Parties constituantes non étudiées :
    baiser de paix
    Auteur :
    [commanditaire] Ligny, de Dominique [commanditaire] Bissy, de Henri [commanditaire] Fontenilles, de La Roche de Antoine René
    Titre courant :
    présentation du mobilier de la cathédrale de Meaux
    Texte libre :
    de Saint-Etienne de Meaux a su conjuguer plusieurs strates d’histoire, et reflète à la fois l'évolution des goûts et celle de la liturgie.
    Illustration :
    Photographie d'un tableau conservé dans le trésor de la cathédrale en 1895, aujourd'hui disparu . Photographie, 19e siècle. Tiré de : Bulletin de la Conférence d'histoire et d'archéologie de Meaux, tome 2 Revers de la statue monumentale du Christ, haute de 2,40 m, placée en novembre 1885 au sommet du pignon sud de la cathédrale. Oeuvre du statuaire Adolphe Geoffroy-Dechaume. IVR11_20097701210NUC4A Partie supérieure de la verrière de la chapelle de la Visitation, ornée des armes royales : fleurs de lys et collier de l'ordre de Saint-Michel. IVR11_20107700147NUC4A Vue des quatre plaques de marbre apposées contre le mur nord de la 2e travée du collatéral du choeur, en mémoire des prêtres et séminaristes du diocèse de Meaux et des paroissiens de Saint-Etienne Dalle funéraire de marbre noir, placée dans le sanctuaire en 1935 pour commémorer le souvenir des cinq évêques déposés dans le caveau créé en 1723 : Henri de Bissy (1705-1737), Antoine René de la Roche
  • tableau : la Cène
    tableau : la Cène Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce tableau, attribué au peintre Jean Senelle, a été commandé vers 1645 pour la cathédrale de Meaux chapelle de la Visitation (2e chapelle nord de la nef). Lors de la restauration du retable de la Visitation (dossier IM77000296), les boiseries de la chapelle et le tableau de la Cène ont été déposés. L'oeuvre est
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    La "Cène" est peinte sur un support de quatre planches de chêne verticales assemblées par tenons.
    Texte libre :
    , artiste né à Meaux et installé à Paris. Parmi ces oeuvres figurent le monumental retable de saint Eloi (IM77000275) et la "Cène", objet de cette notice, qui est demeurée en place dans la cathédrale jusqu'à une
    Illustration :
    Tableau provenant de la chapelle de la Visitation (2e chapelle nord), déposé au Musée Bossuet de
  • fresque de la voûte de la chapelle de l'évêché
    fresque de la voûte de la chapelle de l'évêché Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Vers 1640, l'évêque de Meaux Séguier renouvela le décor de la chapelle de son palais épiscopal. Il commanda un tableau d'autel à Simon Vouet (disparu) et fit peindre les voûtes de la chapelle par Jean Senelle, artiste d'origine meldoise installé à Paris. La date exacte de cette oeuvre n'est pas documentée , mais un procès-verbal de visite, en février 1639, témoigne des travaux que souhaitait lancer l'évêque
    Référence documentaire :
    ), catalogue de l'exposition du musée Bossuet à Meaux, 13 décembre 1997-9 mars 1998. Paris : Somogy, 1997.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    fresque de la voûte de la chapelle de l'évêché
    Illustration :
    Peinture murale de Jean Senelle, sur la voûte de l'abisde de la chapelle haute du palais épiscopal Fresque de Jean Senelle : détail de trois médaillons. IVR11_20087700159NUC4A Fresque de Jean Senelle : détail d'un médaillon. IVR11_20087700160NUC4A
  • présentation du mobilier de l'église Saint-Nicolas
    présentation du mobilier de l'église Saint-Nicolas Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    renouvellement du mobilier : le maître-autel, son retable, les tableaux des deux petits autels furent refaits de XIXe et du XXe siècle. A partir de 1842, l'ancienne église des Cordeliers devint en effet l'église paroissiale du faubourg Saint-Nicolas. Elle reçut à cette occasion deux cloches dont celle de Maisoncelles 1847. A la fin du XIXe siècle, l'église présentait un décor assez abondant avec de nombreux tableaux -1970, le décor de l'église a en effet été transformé : la chaire et l'autel néo-gothiques ont été l'église de la chapelle absidale.
    Référence documentaire :
    VITRY, Josette. L'église Saint-Nicolas-Sainte-Céline de Meaux. Bulletin de la société historique de Meaux et sa région, n°10, 2013, p. 29-38.
    Titre courant :
    présentation du mobilier de l'église Saint-Nicolas
    Illustration :
    Deux bas-reliefs de la Renaissance à Saint-Nicolas de Meaux", photographie d'un ensemble aujourd'hui disparu. Photographie, 19e siècle.Tiré de : Bulletin de la Conférence d'histoire et d'archéologie de Meaux, tome 2, 1895, planche hors-texte (entre la p. 26 et la p. 27). (Médiathèque Luxembourg "Adoration des Mages", huile sur toile, oeuvre du peintre Jean Senelle. Ce tableau provient de l'église Saint-Nicolas de Meaux, il formait la partie centrale d'un triptyque dont les éléments sont "Saint Nicolas", huile sur toile, oeuvre du peintre Jean Senelle. Ce tableau provient de l'église Saint-Nicolas de Meaux, il formait la partie gauche du triptyque de l'Adoration des Mages, aujourd'hui "Saint Jean-Baptiste", huile sur toile, oeuvre du peintre Jean Senelle. Ce tableau provient de l'église Saint-Nicolas de Meaux, il formait la partie gauche du triptyque de l'Adoration des Mages Le contenu du placard au premier étage (côté ouest de l'église). IVR11_20087700090NUC4A
1