Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • trône épiscopal
    trône épiscopal Meaux -
    Historique :
    Le trône épiscopal de la cathédrale de Meaux est en fait un simple fauteuil couvert de velours rouge ; ce qui assure sa dignité, c'est la boiserie qui l'entoure : un grand dorsal sculpté en bas romain. Mais le motif héraldique sculpté sur le dorsal, combinant la mitre épiscopale et le chapeau de 1715 : ce dernier réaménagea en effet le sanctuaire de sa cathédrale, dans les années 1720 (voir le dossier sur le maître-autel, IM77000270). Il y a probablement eu remontage d'éléments du XVIIIe siècle lors de la mise en place du trône actuel, en 1857. La place occupée par le trône épiscopal a beaucoup , où elle se trouvait en 1839, avant de regagner le côté nord, à son emplacement actuel.
    Référence documentaire :
    Report du trône épiscopal sur le côté de l'évangile, selon le rite romain (29 mai 1857). AD Seine
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le sanctuaire
  • maison de campagne, 7 rue du Général-de-Gaulle
    maison de campagne, 7 rue du Général-de-Gaulle Maurecourt - 7 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1983 AH 298, 291, 309
    Historique :
    existe en 1731. Elle fut achetée à la Révolution par Geoffroy et habitée par son gendre, le général Lepic et sa fille comme le montre le recensement de 1817. A cette date, la maisonnée comprend quatre
    Description :
    La cave médiévale se développe différemment de la maison actuelle. La maison habitée par le général Lepic comportait un vestibule dans l'axe central. La partie gauche, qui comportait l'escalier et le
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Plan sur le terrier de 1731. (AN, N IV Seine-et-Oise 19). IVR11_20087800003NUC1A Plan sur le cadastre napoléonien. (AD Yvelines). IVR11_20087800002NUC1A La plaque est utilisée en décor sur le mur de la façade sur jardin. IVR11_20077800466XA Puits dans le jardin. IVR11_20077800468XA Cellier gothique : le fond du cellier, au delà de la croisée d'ogives. IVR11_20077800478X
  • hôtel de Barbeau
    hôtel de Barbeau Melun - 9 rue du Four 8 rue du Franc-Mûrier - en ville - Cadastre : 1985 AV 65
    Historique :
    . Cette maison sert de refuge à l'abbaye pendant tout le Moyen Age. En 1498, elle est décrite comme reste entre les mains des moines de Barbeau jusqu'au 17e siècle. Le 7 novembre 1679, elle est vendue à Melun. Elle demeure dans la famille pendant tout le 18e siècle. Des travaux sont menés en 1725 par Me Edme Mercier. En 1730, l'hôtel comporte deux corps de logis séparés par une cour : à l'est s'élève le bâtiment médiéval, avec cave et deux grandes salles basses ; à l'ouest se trouve un logis à un étage plus (médiévale) est dénaturée. En revanche, le corps de logis à l'ouest a conservé un bel escalier à rampe en fer
    Illustration :
    . Gravure. Tiré de : Le refuge de Barbeau / G. Leroy, dans Bulletin de la Société d'archéologie, sciences Le bâtiment occidental (18e siècle), vu de la cour. IVR11_20067700102X Départ de l'escalier (18e siècle) desservant le corps de bâtiment occidental. IVR11_20067700107X Le corps de bâtiment oriental : entrée de la cave. IVR11_20067700113X
1