Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • portail du Couronnement de la Vierge
    portail du Couronnement de la Vierge Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Historique :
    Villeneuve-l'Archevêque (vers 1240), en plus réduit. Sur le plan stylistique, le traitement très doux des
    Représentations :
    Le Christ et la Vierge sont tous deux assis sur un trône commun, orné d'arcatures. Ils sont
    Description :
    La décoration du portail latéral est concentrée sur le tympan, qui représente le Couronnement de la
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le mur sud de la nef
    Annexe :
    Documentation sur le portail du Couronnement de la Vierge de Rampillon Bibliographie - J. Förstel , « L’église Saint-Eliphe de Rampillon », Congrès archéologique de Seine-et-Marne (à paraître). - W
    Texte libre :
    Le petit portail ouvert sur le flanc sud de la nef est orné d'un tympan sculpté représentant le
  • statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable
    statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Représentations :
    sur le bras droit, qui forme une sorte de tablier sur le devant du corps et s'achève en volutes sur la voile de sa mère. Sur les volets du retable figurent des épisodes de l'Enfance du Christ. A l'origine
    Annexe :
    Documentation sur la Vierge à l'Enfant de Rampillon Sources d’archives Médiathèque de Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne, Paris : musée du Luxembourg, 10 septembre-30 octobre 1988, Melun : Comité départemental du patrimoine de Seine-et-Marne, 1988, p. 170. - A de la Vierge et l’Enfant. Le XIVe siècle en Seine-et-Marne, Paris : éditions du Chêne, 1995, p. 44-46 , « Réflexions sur la sculpture parisienne à l’époque de Saint Louis et de Philippe le Bel », Revue de l’Art, n /f25.image.r=Rampillon.langFR - sur un détail du retable, la légende apocryphe du Miracle de la
  • portail du Jugement Dernier
    portail du Jugement Dernier Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Représentations :
    par deux dragons. Dans les ébrasements : le collège apostolique. Sur l'arcature abritant ces statues Temple et une scène non identifiée avec un personnage assis (Jugement de Salomon?). Sur l'arcature basse
    Description :
    mais se développe aussi sur les murs latéraux. Alors que l'église est construite avec un grès local, le
    Emplacement dans l'édifice :
    sur la façade occidentale
    Dimension :
    = 44. Hauteur totale du décor sur les piédroits (statues d'apôtres, frise du calendrier et arcatures
    Annexe :
    l’album Le département de la Seine-et-Marne, 1921-1923 (sur Gallica) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148 Documentation sur le portail du Jugement Dernier de Rampillon Sources d’archives Médiathèque de . 259-272. - F. Boudon et J. Moulin, « Seine-et-Marne. Rampillon, restauration du portail occidental de , Turnhout : Brepols, 2007, p. 393-411. - F. Louveaux, L’église de Rampillon (Seine-et-Marne). Sa direction de L. Grodecki, Paris, 1969. - Ch. Oulmont, «Notes sur l’église de Rampillon », Revue , sourire de l’âme », Monuments et sites de Seine-et-Marne, n°30, 1998. Liens web - Photographies /btv1b31000914/f12.item.r=Rampillon (et photos suivantes) - Sur la restauration du portail en 1991 : http ://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bulmo_0007-473x_1992_num_150_1_4404 - Sur une comparaison du
    Illustration :
    Détail de la tête du saint au trumeau, sur fond des sculptures du tympan et de la première voussure Ebrasements du portail, côté sud : statues d'apôtres dans des niches, sur un soubassement de bas Ebrasements du portail, côté nord : statues d'apôtres dans des niches, sur un soubassement de bas Les 3e, 4e et 5e apôtres de l'ébrasement nord : à droite, saint Pierre ; à gauche, apôtre sur le
  • ensemble de deux bas-reliefs : Enfer et Paradis
    ensemble de deux bas-reliefs : Enfer et Paradis Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Représentations :
    Sur le premier bas-relief, un groupe d'élus, couronnés, prie dans le jardin du Paradis, sous une arcature trilobée encadrée par deux anges. Sur l'autre, quatre damnés nus et enchaînés (à droite) sont
    Annexe :
    Documentation sur l'Enfer et le Paradis de Rampillon Bibliographie - G. Berger-Jobez Rampillon (Seine-et-Marne). Sa décoration peinte et sculptée, mémoire de maîtrise en histoire de l’art et , « Rampillon, sourire de l’âme », Monuments et sites de Seine-et-Marne, n°30, 1998, p. 49-52.
  • église paroissiale Saint-Eliphe
    église paroissiale Saint-Eliphe Rampillon - place de la Commanderie - en ville - Cadastre : 2000 C 50
    Historique :
    vont généralement par trois, sauf sur le côté nord des deux travées orientales déjà citées, où l'on a
    Annexe :
    Sources d’archives Archives départementales de Seine-et-Marne - H 716 à 722 Archives nationales -S de Seine-et-Marne, Paris, 1858, p. 150-151. - G. Berger-Jobez, L’architecture religieuse dans les Rampillon », Congrès archéologique de Seine-et-Marne (à paraître). - J.-P. Fournier, « Fouille de , p. 543-546. - A.-M. Legras, L'Enquête pontificale de 1373 sur l'Ordre des Hospitaliers de Saint . Lhuillier, Notice historique sur Rampillon, Meaux : Le Blondel, 1887 ; reprise dans Notre Département : la Seine-et-Marne, n° 2, août-septembre 1988, p. 3-9. - F. Louveaux, L’église de Rampillon (Seine-et-Marne . 33. - Ch. Oulmont, «Notes sur l’église de Rampillon », Revue archéologique, 1912, p. 313-318. - C .-C. Perrot, « Esquisses sur les Templiers et les Hospitaliers », La revue de Moret et de sa région Groupement archéologique de Seine-et-Marne, n°22, 1981, p. 115-116. - J. Schelstraete, « Rampillon, sourire de l’âme », Monuments et sites de Seine-et-Marne, n°30, 1998. - A. Timbert, « Rampillon », dans
    Illustration :
    Plaque de fondation d'obit par Nicolas du Rouët et Louise Camus son épouse (1760), sur le pilier
1