Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 5 908 - triés par pertinence
  • abbaye Saint-Faron
    abbaye Saint-Faron Meaux - rue Saint-Faron - - Cadastre : 2000 BW 464-472, BX 439
    Titre courant :
    abbaye Saint-Faron
    Description :
    rue Saint-Faron. Elle présentait une nef à trois vaisseaux, un transept et un choeur à déambulatoire
    Vocables :
    Saint-Faron
    Illustration :
    Plan du jardin de l'abbaye Saint Faron (milieu du XVIIIe). (AD Seine-et-Marne. H 192 Gravrure représentant l'Abbaye Saint-Faron en 1678. (AD Seine-et-Marne. 6 Fi 358 Projet d'autel avec dais d'exposition pour la châsse de saint Faron. Dessin, 18e s. (BNF Plan de l'abbaye Saint-Faron lors de la vente comme bien national, en 1797. (AD Seine-et-Marne. 1 Q Vue panoramique du Centre hospitalier Saint-Faron, depuis le clocher de la cathédrale : site de l'ancienne abbaye Saint-Faron. IVR11_20097701187NUC4A Vestige de l'abbaye Saint-Faron : tête sculptée dite d'"Ogier", provenant d'un enfeu roman de Vestige de l'abbaye Saint-Faron : tête sculptée dite d'"Ogier", provenant d'un enfeu roman de Vestige de l'abbaye Saint-Faron : tête sculptée dite d'"Ogier", provenant d'un enfeu roman de Vestige de l'abbaye Saint-Faron : tête sculptée dite d'"Ogier", provenant d'un enfeu roman de
    Auteur :
    [commanditaire] Faron saint
    Texte libre :
    L'abbaye Saint-Faron, dans le faubourg nord de la ville, constituait l'un des plus importants
    Historique :
    L'abbaye fut fondée au VIIe siècle par saint Faron, évêque de Meaux, qui s'y fit inhumer et dont . A la Révolution, l'abbaye Saint-Faron fut vendue en deux lots, en 1791 et 1797. Le premier lot, qui . D'importants travaux furent menés au XIIe siècle, peut-être en lien avec la translation des reliques de saint Faron en 1140. Le tombeau dit d'Ogier le Danois, dont subsiste la tête (conservée au musée Bossuet de congrégation de Saint-Maur. Cette réforme fut aussitôt suivie de travaux en 1622. Sous l'abbatiat de Pierre de , sculpteur reçu à l'Académie de Saint-Luc à Paris en 1755. Cette campagne de reconstruction s'accompagna , dans le cadre de la construction du lycée Bossuet (alors Institution Saint-Geneviève), rendant
    Localisation :
    Meaux - rue Saint-Faron - - Cadastre : 2000 BW 464-472, BX 439
  • faubourg de Saint-Faron
    faubourg de Saint-Faron Meaux
    Titre courant :
    faubourg de Saint-Faron
    Appellations :
    de Saint-Faron
    Illustration :
    Vue panoramique sur la partie orientale du faubourg Saint-Faron (nord-est de Meaux), depuis le l'ancienne abbaye Saint-Faron (disparue), qui a donné son nom au faubourg. IVR11_20097701186NUC4A
  • châsse de saint Faron et d'autres saints meldois
    châsse de saint Faron et d'autres saints meldois Meaux -
    Titre courant :
    châsse de saint Faron et d'autres saints meldois
    Illustration :
    Châsse abritant les reliques de plusieurs saints meldois, exposée dans le sanctuaire de la
    Historique :
    ancien évêque de Meaux, saint Faron (mort en 672), qui fonda l'abbaye éponyme aux portes de la ville 1926, année du 13e centenaire de l'intronisation de saint Faron comme évêque de Meaux. Les deux , ainsi que celles de saint Fiacre, son contemporain. Ces reliques ont été préservées à la Révolution châsse, de même que les reliquaires de saint Saintin et sainte Céline, se trouvait dans la chapelle
    Référence documentaire :
    Archives de l'Evêché de Meaux. 3 D 6. Restauration de la grande châsse de saint Faron (1926-1928 ). Archives de l'Evêché de Meaux. 3 D 6. Restauration de la grande châsse de saint Faron (1926-1928).
  • tableaux des autels du jubé : sainte Céline et saint Faron
    tableaux des autels du jubé : sainte Céline et saint Faron Meaux -
    Titre courant :
    tableaux des autels du jubé : sainte Céline et saint Faron
    Annexe :
    .), « Saint Faron et sainte Céline, tableaux de l’avant-chœur de la cathédrale de Meaux », Bulletin de la . 26. CHARON (Pierre), « Aménagement mobilier », dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint
    Illustration :
    Détail de la signature sur le tableau de "Saint Faron" : "P.L. De Laval 1838 Détail de la signature sur le tableau de "Sainte Céline" : "P.L. De Laval 1839
    Inscriptions & marques :
    1839", en bas à droite. Sur "Saint Faron" : "P. L. De Laval 1838", en bas à gauche. La signature et la date sont peintes sur les deux tableaux. Sur "Sainte Céline" : "P.L. De Laval
    Texte libre :
    compagne de sainte Geneviève native de la ville, et saint Faron, évêque de Meaux au VIIe siècle. 1839. Leur iconographie commémore deux saints locaux, très honorés à Meaux : sainte Céline, une
    Représentations :
    saint Faron, évêque, guérison, aveugle, confirmation ; l'autre, saint Faron rendant la vue à un jeune aveugle en lui donnant le sacrement de confirmation. sainte Céline, moniale, sainte Geneviève L'un des tableaux représente sainte Céline recevant le voile des mains de sainte Geneviève
  • Verrière de saint Fiacre
    Verrière de saint Fiacre Meaux -
    Titre courant :
    Verrière de saint Fiacre
    Illustration :
    est accueilli par saint Faron (à droite). En haut : injustement accusé par la "Becnaude", il tombe aux pieds de saint Faron mais est miraculeusement reconnu innocent (à droite) ; il fonde un ermitage, avec la bénédiction de saint Faron (à gauche). IVR11_20087700239NUC4A Projet d'Henri Plée (non adopté) pour une verrière décorative dans la chapelle Saint-Fiacre, 1916 Vue générale des trois verrières posées par Plée en 1928 dans la chapelle Saint-Fiacre (baies 18 à Scènes de la vie de saint Fiacre. En bas : saint Fiacre est embarqué dans un navire (à gauche), il Scènes de la vie de saint Fiacre. En bas : il guérit des malades (à gauche) ; il refuse la couronne (à droite). En haut : il rencontre un autre saint (à gauche) ; il fait jaillir une fontaine Le sommet de la verrière, qui s'achève sur la mort de saint Fiacre (à gauche) et la translation de
    Texte libre :
    chapelle Saint-Fiacre sont plus tardifs : ils ne furent exécutés qu'en 1927-1928.
    Représentations :
    saint Fiacre, saint Faron : évêque, rencontre saint Fiacre, saint Faron, moines navire ; il est accueilli par saint Faron ; injustement accusé par la "Becnaude", il tombe aux pieds de saint Faron mais est miraculeusement reconnu innocent ; il fonde un ermitage, avec la bénédiction de saint Faron ; il guérit des malades ; il refuse la couronne ; il rencontre saint Kilien ; il fait saint Fiacre, bateau, exil saint Fiacre accusé de sorcellerie saint Fiacre guérissant les malades saint Fiacre, couronne, refus saint Fiacre, source
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la chapelle Saint-Fiacre (1ere chapelle rayonnante sud)
  • statue : sainte Fare
    statue : sainte Fare Meaux -
    Titre courant :
    statue : sainte Fare
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur la face antérieure du socle : "SAINTE FARE". Signature gravée sur le côté : "P
    Représentations :
    sainte Fare, en pied, abbesse
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la 2e chapelle rayonnante sud (chapelle Sainte-Geneviève)
    Historique :
    Fare est la soeur de saint Faron, évêque de Meaux au VIIe siècle, et la fondatrice de l'abbaye de religieuse "traditionnelle"), est l'une des dernières oeuvres à avoir rejoint la cathédrale de Meaux. Sainte
    Référence documentaire :
    p. 302 Aménagement mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, Meaux : Société historique de
  • école Saint-Louis, Sainte Thérèse
    école Saint-Louis, Sainte Thérèse Enghien-les-Bains - 24 rue de malleville - en ville - Cadastre : 1995 AC 383
    Titre courant :
    école Saint-Louis, Sainte Thérèse
    Appellations :
    Ecole Saint-Louis, Sainte Thérèse
  • 14 verrières historiées et figurées : Christ au sacré coeur ; saint Joseph ; sainte Alice ; saint Augustin ; sainte Berthe ; sainte Suzanne ; saint Charles Borromée ; sainte Julie ; sainte Clotilde ; Annonciation ; saint Louis ; Education de la Vierge ; saint François de Sales ; Blanche de Castille ?
    14 verrières historiées et figurées : Christ au sacré coeur ; saint Joseph ; sainte Alice ; saint Augustin ; sainte Berthe ; sainte Suzanne ; saint Charles Borromée ; sainte Julie ; sainte Clotilde ; Annonciation ; saint Louis ; Education de la Vierge ; saint François de Sales ; Blanche de Castille ? place Cardinal Mercier
    Titre courant :
    14 verrières historiées et figurées : Christ au sacré coeur ; saint Joseph ; sainte Alice ; saint Augustin ; sainte Berthe ; sainte Suzanne ; saint Charles Borromée ; sainte Julie ; sainte Clotilde ; Annonciation ; saint Louis ; Education de la Vierge ; saint François de Sales ; Blanche de Castille ?
    Illustration :
    Groupe de trois verrières : saint Suzanne, saint Charles Borromée et sainte Julie Groupe de trois verrières : sainte Alice, saint Augustin et sainte Berthe. IVR11_20099500061NUC4A saint Joseph. IVR11_20099500062NUC4A Groupe de trois verrières : l'Education de la Vierge, saint François de Sales et Blanche de Groupe de trois verrières : sainte Clotilde, scène de l'Annonciation et saint Louis
    Inscriptions & marques :
    demi circulaire : SAINTE SUZANNE / SAINT C. BORRmé / SAINTE JULIE / SAINTE ALICE / SAINT AUGUSTIN / SAINTE BERTHE / SACRE COEUR / SAINT JOSEPH / SAINTE CLOTILDE / SAINT LOUIS ; inscription concernant l'iconographie, sur le livre porté par saint François de Sales : INTRODUCTION A LA VIE DEVOTE ; inscription
    Représentations :
    saint Joseph sainte Alice saint Augustin sainte Berthe sainte Suzanne saint Charles Borromée sainte Julie sainte Clotilde saint Louis saint François de Sales
  • verrière : saint Sébastien et saint Adrien
    verrière : saint Sébastien et saint Adrien Chanteloup-les-Vignes
    Titre courant :
    verrière : saint Sébastien et saint Adrien
    Représentations :
    saint Sébastien : martyre ; saint Adrien
  • reliquaire de saint Acceul (ou saint Andéol)
    reliquaire de saint Acceul (ou saint Andéol) Écouen - Place de l'Eglise
    Titre courant :
    reliquaire de saint Acceul (ou saint Andéol)
    Description :
    Le reliquaire de saint Acceul se présente sous la forme d'un coffret en bois doré (avec quelques Rocaille. Au centre de la face antérieure, une vitrine ovale laisse voir la clavicule de saint Andéol (vénéré à Ecouen sous le nom de saint Acceul). Les différentes faces du reliquaire sont animées par un par une tête d'angelot. Au sommet du reliquaire s'élève une statuette de saint Acceul en ronde-bosse , dorée et argentée. Le saint est revêtu d'ornements sacerdotaux à motifs de fleurs et de feuilles
    États conservations :
    le rajout de petits éléments de sculpture manquants (le pouce de la main droite du saint, le pompon
    Illustration :
    Détail de la statuette de saint Acceul. IVR11_20179500060NUC4A Détail de la clavicule de saint Acceul. IVR11_20179500061NUC4A
    Dimension :
    Hauteur de la statuette de saint Acceul, en couronnement du reliquaire : environ 28 cm.
    Représentations :
    saint Acheul Saint Acheul est représenté agenouillé, en prière, revêtu des ornements sacerdotaux.
    Historique :
    Dès le XIe siècle, l'église paroissiale d'Ecouen est placée sous le vocable de saint Acceul , également vénéré en Picardie sous la forme "saint Acheul". Ce saint peu connu semble avoir été très tôt confondu avec saint Andéol, l'évangélisateur du Vivarais, fêté le même jour (1er mai). Au XIIIe siècle, le sire de Montmorency avait ramené à Ecouen une relique de saint Andéol, obtenue à l'occasion de la autre relique (une clavicule) fut rapportée de Bourg-Saint-Andéol, à l'initiative du sieur Sellier préleva la relique en 1698 sur les os de saint Andéol, et elle fut exposée à la vénération des fidèles doré fut réalisé en 1730 pour accueillir cette seconde relique de saint Andéol, ainsi que l'atteste une
    Référence documentaire :
    p. 51-56, p. 114. Saint-Acceul d'Ecouen : Une cage de verre en pays de France, 2014 LOURS, Mathieu . Saint-Acceul d'Ecouen : Une cage de verre en pays de France, 2e édition revue et enrichie. Écouen : Association « Les amis de Saint-Acceul », 2014.
  • Eglise paroissiale Saint-Gervais, Saint-Protais
    Eglise paroissiale Saint-Gervais, Saint-Protais Bry-sur-Marne - 4 Grande rue Charles de Gaulle - en ville - Cadastre : 1981 S 67
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Gervais, Saint-Protais
    Vocables :
    Saint-Gervais Saint-Protais
    Historique :
    Église Saint-Gervais-Saint-Protais construite vers 1120 avec une seule nef. Reconstruite en 1610
  • verrière de saint Michel et saint Nicolas
    verrière de saint Michel et saint Nicolas Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Titre courant :
    verrière de saint Michel et saint Nicolas
    Représentations :
    saint Nicolas (en pied, enfant) ; saint Michel (en pied, dragon)
    Historique :
    saint Nicolas et saint Michel (16e siècle). Les deux lancettes latérales ainsi que le jour de réseau
    Localisation :
    Melun - rue Saint-Aspais - en ville
  • verrière à personnages : saint Benoît, saint Pierre, saint Jean-Baptiste (baie 3)
    verrière à personnages : saint Benoît, saint Pierre, saint Jean-Baptiste (baie 3) Andrésy
    Titre courant :
    verrière à personnages : saint Benoît, saint Pierre, saint Jean-Baptiste (baie 3)
    Représentations :
    saint Jean-Baptiste ; saint Pierre ; saint Benoît (en pied, de face, attribut) ; Christ souffrant
    Historique :
    par rapport au cliché des MH. C'est saint Jean-Baptiste qui se trouvait au milieu alors que saint
  • Eglise Saint-Acceul
    Eglise Saint-Acceul Écouen - Place de l'Eglise - en ville - Cadastre : 2014 AI 54
    Titre courant :
    Eglise Saint-Acceul
    Description :
    Saint-Acceul est une église longiligne, sans transept, bâtie suivant une orientation sud-est. Elle , dont la partie basse forme une autre chapelle, dédiée au saint patron de l'église : saint Acceul ou milieu, une niche servant d'écrin à une statue de saint Acceul. Les initiales de ce dernier, "S.A", sont collatéral nord (chapelle de la Vierge et travée desservant la chapelle Saint-Acceul) . Le décor rend hommage
    Vocables :
    Saint-Acceul
    Illustration :
    Vue intérieure, prise depuis la chaire, vers le nord : au fond, la chapelle dédiée à saint Acceul Montmorency." Dans le fond à droite, l'église Saint-Acceul. Gravure d'Israël Silvestre, milieu du XVIIe siècle
    Auteur :
    [architecte des Monuments historiques] Louzier Sainte-Anne Auguste
    Texte libre :
    L'église Saint-Acceul est étroitement liée au château qui la surplombe, car ce sont les seigneurs
    Historique :
    Depoin, 1912, t. I, n° 58). Elle était déjà dédiée à saint Acceul, un saint amiénois dont on ignore à peu près tout, sinon qu’il fut martyrisé le 1er mai en compagnie de saint Ache. Il semble avoir été confondu avec saint Andéol, l’évangélisateur du Vivarais, lui aussi fêté le 1er mai, et dont les Montmorency avaient rapporté des reliques au XIIIe siècle. L’église conserve encore une clavicule de saint à l’occasion du transfert des reliques de saint Andéol. En 1715, la toiture de l'église a été
    Référence documentaire :
    Saint-Acceul d'Ecouen : Une cage de verre en pays de France, 2014 LOURS, Mathieu. Saint-Acceul amis de Saint-Acceul », 2014. Etude critique sur les monuments élevés par les seigneurs de Montmorency. L'église Saint-Acceul Montmorency. L'église Saint-Acceul d'Ecouen". Bulletin de la Société de l'histoire de l'art français, 1951, p tome I, n°58, p. 89-93. Depoin 1912-1921, Recueil des chartes et documents de Saint-Martin-des -Champs DEPOIN, Joseph. Recueil des chartes et documents de Saint-Martin-des-Champs,monastère parisien
  • statue : saint Roch
    statue : saint Roch Meaux -
    Titre courant :
    statue : saint Roch
    États conservations :
    main droite du saint.
    Texte libre :
    Dans la chapelle Saint-Eloi, aménagée dans le collatéral nord du choeur, se trouvent deux statues qui se font pendant : celle de saint Roch, objet de la présente notice, et celle de saint Fiacre
    Représentations :
    saint Roch, en pied, chien, coquille Saint-Jacques Saint Roch, debout, soulève de la main gauche un pan de sa tunique pour laisser voir son bubon. A ses pieds s'est couché le chien qui l'a nourri, tenant dans sa gueule un pain. Le saint porte une capeline ornée de deux coquilles Saint-Jacques.
    Référence documentaire :
    CAOA Seine-et-Marne. Dossier de restauration des statues de saint Roch et saint Fiacre, 1998 statues de saint Roch et saint Fiacre, par Laurence Chicoineau, 1998.
  • statue : saint Fiacre
    statue : saint Fiacre Meaux -
    Titre courant :
    statue : saint Fiacre
    États conservations :
    . Nombreuses attaques d'insectes. Le saint n'a plus son attribut.
    Texte libre :
    Dans la chapelle Saint-Eloi, aménagée dans le collatéral nord du choeur, se trouvent deux statues qui se font pendant : celle de saint Fiacre, objet de la présente notice, et celle de saint Roch
    Représentations :
    saint Fiacre, en pied
    Référence documentaire :
    CAOA Seine-et-Marne. Dossier de restauration des statues de saint Roch et saint Fiacre, 1998 statues de saint Roch et saint Fiacre, par Laurence Chicoineau, 1998.
  • quartier Saint-Ambroise
    quartier Saint-Ambroise Melun - en ville
    Titre courant :
    quartier Saint-Ambroise
    Description :
    Bien que situé intra muros, le quartier Saint-Ambroise n'offre pas le même visage que le quartier Saint-Aspais qui lui fait pendant sur la rive nord. Il est pourtant traversé par le prolongement de l'axe nord-sud qui forme l'épine dorsale de la ville. Mais la rue Saint-Ambroise, qui poursuit ainsi la rue Saint-Aspais et la rue Saint-Etienne, a été profondément remaniée lors de la création du lotissement Saint-Ambroise au début du 20e siècle, avec un alignement très en retrait de son tracé d'origine . Par ailleurs, à l'exception des immeubles alors construits le long de la rue Saint-Ambroise, le gabarit des habitations est beaucoup moins élevé que dans le quartier Saint-Aspais.
    Appellations :
    quartier Saint-Ambroise
    Illustration :
    : l'église et le quartier Saint-Ambroise. Huile sur toile. (Musée municipal de Melun. inv. 80 Villars, par P. Desquinemare géographe du Roy (1740). Melun, plan troisième : paroisse Saint-Ambroise Villars, par P. Desquinemare géographe du Roy (1740). Melun, plan troisième : paroisse Saint-Ambroise Détail du plan de Melun par Limosin (XVIIIe siècle) : la paroisse Saint-Ambroise, sur la rive sud Melun : faubourg et paroisse Saint-Ambroise"". Partie supérieure du document. Papier aquarellé, 1760 Melun : faubourg et paroisse Saint-Ambroise"". Partie inférieure du document. Papier aquarellé, 1760 Plan de l'église Saint-Ambroise et de ses dépendances (presbytère, vicariat, cimetière) à l'époque Ruines de l'église Saint-Ambroise, détruite pendant la Révolution. (Musée municipal de Melun. inv La rive sud, en 1832. Annotation de G. Leroy : ""Porte Richard. Abreuvoir du boulevard Saint La rue Saint-Ambroise, avant la construction de la Banque de France. Photographie, fin du 19e
    Historique :
    Le quartier Saint-Ambroise constitue un lieu d'occupation ancienne, déjà habité pendant l'Antiquité . La partie orientale du quartier était dominée par les institutions religieuses : l'église Saint -Ambroise et la chapelle Saint-Michel au Moyen Age, puis deux couvents de Visitandines et d'Ursulines au 17e Saint-Ambroise est donc occupée par un lotissement dont la trame est totalement moderne. Seule la partie
  • institution Saint-Aspais
    institution Saint-Aspais Melun - 36 rue Saint-Barthélemy - en ville - Cadastre : 1985 AI 193
    Titre courant :
    institution Saint-Aspais
    Description :
    L'institution Saint-Aspais occupe plusieurs bâtiments, répartis dans un jardin. Le plus important
    Appellations :
    institution Saint-Aspais
    Illustration :
    L'Institution Saint-Aspais en 1899. Gravure. Tiré de : Bulletin de l'Institution Saint-Aspais, n Ecole Saint-Aspais, hôpital auxiliaire n°6. Carte postale, vers 1916. (BM Melun
    Historique :
    Le domaine actuellement occupé par l'Institution Saint-Aspais est acquis en 1804 par le président vicaire de la paroisse Saint-Aspais, l'abbé Thibault, dans une petite propriété de la rue Duguesclin. Dès Saint-Aspais fait construire à nouveau des classes, réfectoires et dortoirs. En 1904, l'école est fermée et trouve refuge rue Saint-Liesne, avant de revenir dans ses premiers locaux en 1911. En 1914, une de l'école Saint-Aspais à Fontainebleau. En 1939, l'école est à nouveau réquisitionnée pour installer
    Localisation :
    Melun - 36 rue Saint-Barthélemy - en ville - Cadastre : 1985 AI 193
  • quartier Saint-Aspais
    quartier Saint-Aspais Melun - en ville
    Titre courant :
    quartier Saint-Aspais
    Description :
    Le quartier Saint-Aspais, ainsi baptisé d'après la paroisse éponyme, s'étend en bordure de la rive disparu mais dont la trace demeure dans le réseau viaire. Le quartier Saint-Aspais est donc bordé par le l'ouest. Il s'organise autour de l'axe nord-sud défini par la rue Saint-Aspais et la rue du Général de . Le quartier Saint-Aspais forme la zone la plus dense de Melun en matière de bâti urbain. On n'y dégagés sont le parvis de l'église Saint-Aspais et le marché au blé, rue Carnot. Ce n'est qu'au 19e siècle Saint-Jean, pour sa part, est une création du 18e siècle qui se situe à la jonction du quartier Saint -Aspais et du faubourg Saint-Liesne.
    Appellations :
    quartier Saint-Aspais
    Illustration :
    Villars, par P. Desquinemare géographe du Roy (1740). Melun, plan premier : paroisse Saint-Aspais, page Villars, par P. Desquinemare géographe du Roy (1740). Melun, plan premier : paroisse Saint-Aspais, page Melun : paroisse Saint-Aspais"". Papier aquarellé, 1760 (copie 19e siècle). (AM Melun. 1 Fi 564 Détail de la planche ouvrant l'atlas des plans d'alignement de 1824 : le quartier Saint-Aspais Projet d'alignement de la rue Saint-Aspais. Le plan signale un puits au chevet de l'église Saint L'échoppe de Madame Chatelain et le puits commun, contre le chevet de l'église Saint-Aspais, au 19e Le quartier Saint-Aspais, vu depuis la Porte de Paris. Dessin, XIXe siècle. (BNF, Département des Le clocher de l'église Saint-Aspais. Intérieur d'une cour de la rue du Miroir. 1848"". Papier Le début de la rue Saint-Aspais, 1er quart du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun Le début de la rue Saint-Aspais, vers 1910. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv
    Historique :
    doute sous le patronage de l'abbaye Saint-Père qui s'élève sur le coteau nord-ouest de Melun. Cette abbaye bénédictine est avec le roi de France l'un des principaux seigneurs de la zone. Le bourg Saint , dédié à saint Jacques : l'établissement apparaît dans les textes en 1162, il est alors sous la dépendance de l'abbaye Saint-Père, tutelle dont il s'affranchit bientôt. La présence d'une juiverie (citée . Ce rempart marque les limites du quartier Saint-Aspais jusqu'au 18e siècle. L'habitat se densifie et la paroisse Saint-Aspais, au 18e siècle, est la plus peuplée de toute la ville. C'est d'ailleurs là siècle (notamment sur l'axe principal, la rue Saint-Aspais).
  • faubourg Saint-Nicolas
    faubourg Saint-Nicolas Meaux -
    Titre courant :
    faubourg Saint-Nicolas
    Description :
    La partie du faubourg Saint-Nicolas couverte par notre étude s'étend entre l'avenue Salvador Allende, l'avenue du Maréchal Joffre, la rue de la Croix-Saint-Loup, la rue des Cordeliers, la place Henri
    Appellations :
    Saint-Nicolas
    Illustration :
    la place. Le bâtiment blanc, au centre de la photo, est l'église paroissiale Saint-Nicolas. L'axe faubourg Saint-Nicolas (à gauche). Vue panoramique, prise du nord, depuis un ballon captif Vue panoramique sur le faubourg Saint-Nicolas, depuis le clocher de la cathédrale : au premier plan de l'église Saint-Nicolas. A droite, la rue du Faubourg-Saint-Nicolas. IVR11_20097701202NUC4A La rue du Faubourg Saint-Nicolas, axe historique principal du faubourg, au niveau de l'église Saint La rue du Faubourg Saint-Nicolas, axe historique principal du faubourg, au niveau du n°23 (peu La rue du Faubourg Saint-Nicolas, axe historique principal du faubourg, au niveau du débouché de la L'une des maisons anciennes du faubourg, 40 rue du faubourg Saint-Nicolas (18e siècle La rue du Faubourg Saint-Nicolas, axe historique principal du faubourg, au niveau du n°48. Vue La rue du Faubourg Saint-Nicolas, axe historique principal du faubourg, au niveau de la place du
    Historique :
    Le faubourg Saint-Nicolas s'étend à l'est des fortifications qui enserraient la ville ancienne de la cathédrale, le long de la rue du Faubourg-Saint-Nicolas (ancienne "route d'Allemagne"), qui regroupe les plus importantes constructions du quartier, couvent des Augustines, église Saint-Nicolas originel du faubourg était le prieuré Sainte-Céline, qui servait aussi d'église paroissiale aux habitants sous le vocable de Saint-Nicolas ; mais ce prieuré, qui se situait près du temple actuel, a été détruit