Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Mairie
    Mairie Écouen - 1 place de la Mairie - en ville - Cadastre : 2014 AH 221, 222, 480
    Description :
    La mairie occupe un ensemble de bâtiments disposés autour d'une cour pavée. Le corps principal des bureaux au rez-de-chaussée ; la salle des mariages, la salle du conseil et le bureau du maire à l'étage ; et les archives au sous-sol. En élévation, la façade, longue de dix travées, est d'une grande sobriété. L'essentiel du décor se concentre sur la travée de l'entrée, avec un perron, un faux appareil en pierre de taille, un petit balcon à l'étage, surmonté d'un fronton curviligne portant l'inscription "Hôtel de ville", et un clocheton. Le reste de la façade est sans décor, hormis un bandeau courant sous l'arrière de ce corps principal, qui constituait à lui seul la mairie jusqu'à l'entre-deux-guerres, se grand bâtiment en pierres, couvert de tuiles, qui servait jadis d'écuries et a été réaménagé en salle polyvalente et bureaux. Le fond de la cour est occupé par la "grange à dîmes". L'accès à la cour et à la grange se fait par un porche charretier couvert de tuiles, contre le mur pignon nord de la mairie. Cet
    Étages :
    étage de comble
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Détail du clocheton de la mairie. IVR11_20189500079NUC4A Vue intérieure de la salle des mariages, au premier étage de la mairie. IVR11_20169500101NUC4A La charpente de la salle des mariages. IVR11_20169500102NUC4A Les bâtiments annexes de la mairie, vus depuis le premier étage de celle-ci. Ces anciennes une salle de spectacles (ancienne grange, au fond). IVR11_20169500106NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La mairie, l'école de garçons et la justice de paix étaient au départ installées dans une maison en location, rue de la Châtaigneraie (aujourd’hui 4, rue Emmanuel Duverger), avant que la ville n’achète un corps de bâtiment appartenant à l’ancienne ferme seigneuriale, sur la place principale du village. A la suite de travaux adjugés à Leblond, entrepreneur à Saint-Brice, cette nouvelle mairie fut inaugurée le 8 (conservé seulement sur la travée d'entrée), mais nous n'avons pas retrouvé la trace de ces interventions dans les archives. Au XXe siècle, la mairie s’est étendue en rachetant d'autres bâtiments de l'ancienne
    Localisation :
    Écouen - 1 place de la Mairie - en ville - Cadastre : 2014 AH 221, 222, 480
    Référence documentaire :
    ). Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. Collection Patrimoines d’Île-de-France. Lyon : éditions Lieux p. 62. Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. 2018 AUSSEUR-DOLLEANS, Chantal, CREPIN-LEBLOND Travaux d'appropriation d'un bâtiment de l'ancienne ferme seigneuriale en mairie, 1844. ADVO, 2 O 58 / 8. Travaux d'appropriation d'un bâtiment de l'ancienne ferme seigneuriale en mairie, 1844. Acquisition des bâtiments de ferme appartenant à M. Georges Bourgeois, 1922. ADVO, 2 O 58/5 . Acquisition des bâtiments de ferme appartenant à M. Georges Bourgeois pour l’installation d’une école , Thierry et FÖRSTEL, Judith (avec la collaboration de : Christian Dauchel, Fanny Gosselin, Rémy Guadagnin Dits, 2018. Photographies : Jean-Bernard Vialles, avec la collaboration de Laurent Kruszyk ; plan
  • mairie
    mairie Romainville
    Description :
    La façade principale, donnant sur la place du bourg, en présente certaines caractéristiques de , elle est agrandie de deux petits corps de bâtiments latéraux. A l'intérieur, un large vestibule ouvre décoration de stucs et de faux marbres. Le musée du Petit-Palais possède les cartons des deux compositions murales des murs nord et sud, aujourd'hui masquées. Ces deux esquisses, œuvres de Jean-Joseph Enders (1 862-1926), constituent un témoignage sur l'environnement de la commune à cette époque. La première présente un couple de villageois enlacé se promenant sur un chemin de campagne tandis que le soleil se un petit banc. En arrière-plan, on distingue des champs cultivés et une scène de labours. La salle des mariages, aménagée en 1917, est ornée d'une série de peintures murales, véritable fleuron de la les fiançailles, le mariage et la vie de famille. L'artiste réinterprète ces thématiques dans le . L'une d'entre elles présente un cortège nuptial qui s'avance sur un chemin de campagne que domine le
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Carte postale ancienne. Vue de la mairie. Facade pincipale. (AD Seine-Saint-Denis Carte postale ancienne. Vue de la mairie. Facade pincipale. (AD Seine-Saint-Denis Carte postale ancienne. Vue de la mairie. Facade pincipale. (AD Seine-Saint-Denis Carte postale ancienne. Vue de la mairie. Facade pincipale. (AD Seine-Saint-Denis Vue de la façade principale, construite en 1873. IVR11_20099300507NUC4A Vue de la mairie. IVR11_20089300305NUC4A Vue de la mairie. IVR11_20089300304NUC4A Grand escalier de la mairie. IVR11_20089300306NUC4A Grand escalier de la mairie. IVR11_20089300307NUC4A Pallier du premier étage de la mairie. Plaque d'hommage aux maires de la ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Quelques temps après la scission du territoire que causa la création de la commune des Lilas, la
1