Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 61 à 80 sur 381 - triés par pertinence
  • ostensoir
    ostensoir Meaux - rue Madame-Dassy -
    Description :
    Instruments de la Passion. Décor végétal et géométrique sur le pied, la collerette et le noeud, ainsi que sur sommet de l'ostensoir, s'élève une croix fleurie très découpée.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'association diocésaine
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Sur la lunule : la Minerve et un poinçon d'orfèvre illisible. Sur la tige : poinçon de la veuve Miahuatlan (Mexique) le 3 octobre 1866. En exécution d'un désir exprimé par lui de Guadalajara le 15 février
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Représentations :
    instruments de la Passion
    Historique :
    Cet ostensoir néo-gothique, sorti de l'atelier de la veuve Demarquet, commémore le souvenir du commandant Testart, tombé à la bataille de Miahuatlan au Mexique en 1866.
  • calice et patène des frères Demarquet, vers 1900
    calice et patène des frères Demarquet, vers 1900 Meaux -
    Description :
    Petit calice néo-gothique avec patène assortie. Le pied polylobé est orné de trois médaillons émaillés, rapportés. Un 4e médaillon se trouve au centre de la patène.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Le poinçon de l'orfèvre et la Minerve sont visibles sur le calice et sur la patène. Au revers du
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Dimension :
    Dimensions du calice : h=22,5 ; d pied=14,4 ;d coupe = 8,7. Diamètre de la patène : d = 14,5 cm.
    Représentations :
    Agneau de Dieu
    Historique :
    , dont on retrouve d'ailleurs trois autres exemples dans le trésor de Meaux (dossiers IM77000325, 366 et
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
  • calice des frères Demarquet, vers 1884
    calice des frères Demarquet, vers 1884 Meaux -
    Description :
    Calice néo-gothique à décor filigrané sur le pied et la fausse-coupe, rehaussé de neuf petites
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat (?)
    Illustration :
    Détail de l'inscription gravée sur le pied : "A.B. 25 ans de sacerdoce 1859 1884 11 décembre
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître La coupe porte deux poinçons : la Minerve et un poinçon d'orfèvre, celui de Demarquet frères. Sur le pied est gravée l'inscription : ""A.B. 25 ANS DE SACERDOCE 1859 1884 11 DECEMBRE"".
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    ans de sacerdoce d'un prêtre désigné par ses initiales A.B. L'oeuvre porte le poinçon de Demarquet
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
  • calice et patène de Placide Poussielgue-Rusand, 19e siècle
    calice et patène de Placide Poussielgue-Rusand, 19e siècle Meaux -
    Titre courant :
    calice et patène de Placide Poussielgue-Rusand, 19e siècle
    Description :
    Ce calice néo-gothique présente une coupe avec fausse coupe à décor de feuilles d'eau, un noeud cotelé, une tige à décor de rinceaux gravés et un pied à décor résillé portant une croix en émail bleu . La patène, en argent partiellement doré, porte un décor gravé à la mollette : la main de Dieu bénissant. Poids de la patène : 183 g. Poids du calice : 498 g.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat (?)
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître La patène et la coupe du calice portent le poinçon de l'orfèvre, Placide Poussielgue-Rusand. La
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Dimension :
    Dimensions du calice : h=23,4 ; d pied=13,5 ;d coupe = 9,9. Diamètre de la patène : d = 15,5 cm.
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
  • ciboire d'Alexis Renaud, entre 1838 et 1847
    ciboire d'Alexis Renaud, entre 1838 et 1847 Meaux -
    Description :
    La coupe est dorée à l'intérieur et à l'extérieur. Fausse-coupe ornée de trois médaillons rapportés.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Représentations :
    Le pied est orné de trois médaillons représentant la Flagellation du Christ, sa comparution devant Pilate et sa présentation au peuple. Sur la fausse-coupe sont représentées les trois vertus de la foi, la
  • calice de Paul Brunet, entre 1871 et 1913
    calice de Paul Brunet, entre 1871 et 1913 Meaux -
    Titre courant :
    calice de Paul Brunet, entre 1871 et 1913
    Description :
    Calice néo-gothique orné de 19 améthystes et d'une croix émaillée sur son pied polylobé.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat (?)
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître La coupe porte deux poinçons : la Minerve et le poinçon de Paul Brunet (PB et une mitre), orfèvre actif de 1871 à 1913.
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
  • ornement blanc de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle
    ornement blanc de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle Meaux -
    Titre courant :
    ornement blanc de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle
    Description :
    Cet ornement en en soie blanche moirée présente des orfrois brodés à motifs de lys et d'aubépines . Il comprend 2 chasubles, 2 dalmatiques, un voile de calice, des manipules et des étoles. Il est possible que les deux chapes en taffetas de soie blanche moirée, avec broderies au fil d'or sur le chaperon
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat (?)
    Illustration :
    Vue de l'une des chasubles. IVR11_20117700163NUC4A Vue de l'une des dalmatiques. IVR11_20117700157NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    La raison sociale "Biais Aîné et Noirot-Biais" date de la fin du 19e ou du début du 20e siècle . cette importante maison parisienne a fourni plusieurs ornements à la cathédrale de Meaux, notamment un
    Parties constituantes non étudiées :
    voile de calice
    Référence documentaire :
    p. 410 Les ornements liturgiques de la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014 FÖRSTEL, Judith. Les ornements liturgiques de la cathédrale de Meaux. In CHARON, Pierre (dir .), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 401
  • burettes et plateau d'Alexandre Thierry, entre 1823 et 1838
    burettes et plateau d'Alexandre Thierry, entre 1823 et 1838 Meaux -
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Le plateau porte 3 poinçons. Deux d'entre eux sont les poinçons de titre et de garantie parisiens de la période 1819-1838 : le vieillard barbu de profil, tourné vers la droite avec le chiffre 1, dans un cadre hexagonal vertical (=1er titre Paris 1819-1838), et la tête de femme couronnée de profil celui de l'orfèvre Alexandre Thierry (insculpé en 1823 et biffé en 1853) : un losange vertical avec les lettres AT, un coeur percé de deux flèches au centre, et deux étoiles.
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    1823 (début de son activité) et 1838 (date d'abandon des poinçons de titre et de garantie trouvés sur
  • ostensoir d'Alexis Renaud, entre 1838 et 1847
    ostensoir d'Alexis Renaud, entre 1838 et 1847 Meaux -
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de la commune (?)
    Illustration :
    Détail de l'ange sur le pied. IVR11_20097701719NUC4A La boîte de l'ostensoir. IVR11_20097701717NUC4A
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Sur le pied de l'ostensoir sont insculpés deux poinçons : la Minerve 1 et le poinçon d'orfèvre, ""A est insculpée une tête de sanglier (poinçon de petite garantie, Paris, après 1838).
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Représentations :
    Un ange en ronde bosse, le bras droit levé, forme la tige de l'ostensoir.
    Historique :
    L'ostensoir porte le poinçon de l'orfèvre parisien Alexis Renaud, insculpté en 1831 et biffé en 1847, ainsi que le poinçon de titre et de garantie employé à Paris à partir de 1838. Il a donc été réalisé entre 1838 et 1847. Une étiquette placée dans la boîte de cet ostensoir signale qu'il appartient à l'hôpital de Meaux.
  • calice et patène de Pierre Paraud, entre 1798 et 1809
    calice et patène de Pierre Paraud, entre 1798 et 1809 Meaux -
    Titre courant :
    calice et patène de Pierre Paraud, entre 1798 et 1809
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat (?)
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Inscription gravée au revers du pied : ""Denis Claudin curé de St Jean les Deux Jumeaux"" (canton de la Ferté-sous-Jouarre). La coupe comme la patène portent quatre poinçons : poinçon de maître
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Référence documentaire :
    p. 386 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
  • calice et patène de Séverin Parisy, 1789
    calice et patène de Séverin Parisy, 1789 Meaux -
    Titre courant :
    calice et patène de Séverin Parisy, 1789
    Description :
    Calice de style néo-classique. Le pied, au talon prononcé, est orné de trois médaillons ovales. La tige, ornée de canaux, présente un noeud plat. La fausse coupe est décorée de médaillons reliés par des
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat (?)
    Illustration :
    Vue d'ensemble du calice et de sa patène. IVR11_20107700065NUC4A Détail du poinçon de décharge, sur le pied. IVR11_20107700063NUC4A
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître poinçon de charge poinçon de décharge , deux sur le pied : charge et décharge), la patène en porte trois (très effacés). Poinçon de maître, sur la fausse-coupe : SP avec une fleur de lys couronnée, deux grains et un soleil. C'est le poinçon de Séverin Parisy (insculpé en 1771). Poinçon de charge de Paris, 1789, sur la patène et au revers du pied du calice : A dans un cercle. Poinçon de décharge de Paris, 1789 : petite feuille de vigne dans un cercle la lettre-date de Paris, insculpée le 5 septembre 1789.
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Dimension :
    h=29 ; d pied=16,2 ;d coupe = 8,9. Poids du calice: 789 g. Diamètre de la patène : d = 16,7 cm . Poids de la patène : 178 g.
    Représentations :
    Table des pains de proposition Décor des médaillons du pied : l'Arche d'alliance, la table des pains de proposition, la croix . Décor des médaillons de la fausse-coupe : blé, vigne. Décor gravé sur l'ombilic de la patène : la croix
    Historique :
    Ce calice et sa patène ont été exécutés en 1789 par l'orfèvre parisien Séverin Parisy, actif de
    Référence documentaire :
    p. 381-382 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux , 2014, p. 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa
  • burettes et plateau d'Edme Gelez, vers 1819
    burettes et plateau d'Edme Gelez, vers 1819 Meaux -
    Description :
    ; ce décor est lié à la fonction de chaque burette : la Grappe de la terre promise sur la burette à vin d’un ange engainé, en ronde-bosse. Sur le plateau, assez profond, le décor orne le marli d’une frise de
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Détail de la partie supérieure d'une burette : anse et bec verseur. IVR11_20107700077NUC4A Détail de l'anse d'une burette : ange engaîné. IVR11_20107700078NUC4A Détail de la frise sur la panse de la burette à eau : Moïse frappant le rocher en fait jaillir une Détail de la frise sur la panse de la burette à eau : un soldat se désaltère à la source créée par Détail de la frise sur la panse de la burette à eau : un soldat tend son casque à son compagnon Détail de la frise sur la panse de la burette à eau : une femme tend une coupe d'eau à un enfant Détail de la frise sur la panse de la burette à eau : une femme porte une cruche d'eau sur sa tête Détail de la frise sur la panse de la burette à vin : la vigne de Canaan. IVR11_20107700079NUC4A Détail de la frise sur la panse de la burette à vin : Caleb et Josué rapportent sur une perche une énorme grappe de raisin de la Terre Promise. IVR11_20107700080NUC4A
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître . On reconnaît : une tête de femme casquée de profil, regardant vers la droite, dans un médaillon rond dans un ovale, avec un P); le poinçon de l'orfèvre : EG, colombe et ciboire dans un losange vertical : celui de l'orfèvre (toujours Edme Gelez), et celui du titre : tête barbue de profil, tournée vers la de saint Jean, sur le plateau, apparaît un poinçon rond effacé (la garantie?).
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Texte libre :
    En 1843, la cathédrale de Meaux s’enrichit d’une importante donation d’orfèvrerie. Monseigneur de Cosnac, évêque de Meaux de 1819 à 1830 puis archevêque de Sens, n’avait pas oublié son ancien diocèse . C'est la réplique d’une commande de la duchesse de Berry en faveur de l’hospice de Rosny, où reposait le cœur de son mari assassiné. Ces burettes et leur bassin reflètent donc l'engagement légitimiste du
    Représentations :
    grappe de la Terre Promise : Moïse, Aaron, tente, armée, raisin Sur la panse de chaque burette est représentée une scène tirée de la vie de Moïse, disposée en frise (Nombres, chapitres 13 et 20). Sur la burette à vin, c'est la Grappe de la Terre Promise : Caleb et Josué rapportent sur une perche une énorme grappe de raisin à Moïse (tenant son bâton) et à Aaron (vêtu du costume de grand prêtre) debout devant une tente, au milieu du campement de l'armée des Israelites. Sur la burette à eau, Moïse fait jaillir une source en frappant le rocher de son bâton ; aussitôt tous s'abreuvent : un soldat, agenouillé au bord de l'eau, s'apprête à boire dans une coupe ronde ; un autre soldat puise de l'eau dans son casque et le tend à un de ses compagnons pour qu'il étanche sa soif est debout au bord de l'eau, une cruche sur la tête. Par ailleurs, les anses sont ornées d'un ange engaîné, en ronde-bosse. Sur le plateau, le décor (concentré sur le marli) est constitué d'une frise de
    Historique :
    burettes portent les poinçons de la période 1809-1819 et le plateau, ceux de la période 1819-1838. Il est : les deux chapelles de l'hospice Saint-Charles de Rosny-sur-Seine, l'une en vermeil (1820, aujourd'hui de Pontoise).
    Référence documentaire :
    p. 391-393 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux , 2014, p. 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa AD Seine-et-Marne. 5 V 162. Donation de Monseigneur de Cosnac à la cathédrale de Meaux, 1843. AD Seine-et-Marne. 5 V 162. Donation de Monseigneur de Cosnac à la cathédrale de Meaux, 1843.
  • ciboire de François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819 (?)
    ciboire de François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819 (?) Meaux -
    Titre courant :
    ciboire de François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819 (?)
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Détail des poinçons de titre et de garantie, sur la coupe. IVR11_20107700088NUC4A
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Quatre poinçons sont visibles sur la coupe : les deux poinçons de titre et de garantie (Paris, 1819 dame grecque dans un ovale, avec un P) et enfin le poinçon de maître : FJB avec burette.
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    parisien François-Joseph Bertrand-Paraud, fait probablement partie de la commande passée par la fabrique à cet orfèvre en 1819, au même titre que la paire de baisers de paix (dossier IM77000378) et sans doute
    Référence documentaire :
    p. 386-388 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux , 2014, p. 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa
  • baiser de paix, par les frères Demarquet, 2e moitié 19e siècle
    baiser de paix, par les frères Demarquet, 2e moitié 19e siècle Meaux -
    Titre courant :
    baiser de paix, par les frères Demarquet, 2e moitié 19e siècle
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Dénominations :
    baiser de paix
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Représentations :
    agneau de Dieu
    Emplacement dans l'édifice :
    baiser de paix n°1
  • ciboire anonyme, vers 1840-1850 (?)
    ciboire anonyme, vers 1840-1850 (?) Meaux -
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Détail d'un médaillon de la coupe : la Charité. IVR11_20097701766NUC4A
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Représentations :
    Vierge de l'Assomption La fausse-coupe est ornée de trois médaillons représentant la présentation du Christ au peuple, sa crucifixion (en présence de la Vierge) et la Vierge de l'Assomption. Sur le pied sont représentées les trois vertus de la Foi, la Charité et l'Espérance. Sur le couvercle apparaissent le Christ, la Vierge et saint
    Historique :
    Ce ciboire de style néo-classique date probablement du 2e quart du 19e siècle mais l'absence de tout poinçon d'orfèvre empêche de préciser davantage.
  • chapelle de Léon Berthelin, vers 1915
    chapelle de Léon Berthelin, vers 1915 Meaux -
    Titre courant :
    chapelle de Léon Berthelin, vers 1915
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Illustration :
    entourée d'anges porteurs de phylactères. IVR11_20107700069NUC4A
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître marque de marchand de l'orfèvre, LB entourant un cep de vigne, dans un losange horizontal (poinçon de Léon Berthelin , actif de 1909 à 1926). Inscription gravée au revers du plateau : ""24 juin 1890. H.M. M.T. 24 juin 1915 ", "Benedic haereditati tuae, et rege eos", "Sancte Henrice ora pro nobis". Sur la boîte de la chapelle
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Dimension :
    Dimensions du calice : h=18 ; d pied=15 ;d coupe = 13. Poids du calice: 786 g. Diamètre de la patène : d = 16 cm. Poids de la patène : 243 g. Dimensions du plateau : l = 27, la = 16. Dimensions des
    Représentations :
    des mandorles : le Christ, la Vierge à l'Enfant et saint Henri. Iconographie de la patène : la Cène
    Référence documentaire :
    p. 395-396 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux , 2014, p. 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa
  • calice et patène des frères Demarquet, vers 1902
    calice et patène des frères Demarquet, vers 1902 Meaux -
    Description :
    réduit à une frise d'entrelacs, un noeud fortement saillant et peu large, un pied circulaire orné de la même frise que la fausse-coupe et de trois médaillons rapportés, en argent, signés "E.T.". Le pied porte également une croix émaillée bleu pâle. Poids de la patène : 83 g. Poids du calice : 345 g.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître La patène et la coupe du calice portent le poinçon de l'orfèvre, Demarquet frères, et la Minerve . Inscription sur le revers du pied : "A M. le curé de Maincy ses confrères 8 avril 1902". Inscription latine sur la patène, autour de l'Agneau de Dieu : "Agnus Dei panis vivus".
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Dimension :
    Dimensions du calice : h=23 ; d pied=12,7 ;d coupe = 9,3. Diamètre de la patène : d = 13,4 cm.
    Représentations :
    Agneau de Dieu Sur la patène : l'Agneau de Dieu. Sur les médaillons du pied du calice : la Vierge, le Christ et
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
  • calice et patène de la maison Trioullier, vers 1912
    calice et patène de la maison Trioullier, vers 1912 Meaux -
    Titre courant :
    calice et patène de la maison Trioullier, vers 1912
    Description :
    Calice néo-gothique avec patène assortie. Le pied, circulaire, est orné de quatre médaillons émaillés en forme de quadrilobes. Un 4e médaillon se trouve au centre de la patène. Nombreuses inscriptions Trioullier frères. Maison fondée en 1850. A. Montagnier successeur. 24 rue de Grenelle, Paris".
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Illustration :
    Détail d'un médaillon émaillé sur le pied : le Christ et saint Jean, lors de la Cène
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Le poinçon de l'orfèvre (deux lettres autour d'une burette) et la Minerve sont visibles sur le (non transcrite). Au revers du pied est inscrite une dédicace : "Les paroissiens de Saint-Aspais de
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Dimension :
    Dimensions du calice : h=21,5 ; d pied=14,8 ;d coupe = 11,4. Diamètre de la patène : d = 15 cm.
    Historique :
    Antoine Montagnier à partir de 1912), l'un des grands fournisseurs parisiens de l'Eglise. On peut notamment rapprocher la patène de celle conservée à Notre-Dame de Vincennes, aussi fournie par la maison Trioullier dans le 1er quart du 20e siècle. L'inscription au revers du pied précise les circonstances de sa commande : "Les paroissiens de Saint-Aspais de Melun/ souvenir reconnaissant/ 24 novembre 1912 / PP
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
  • tableau d'autel : mort de saint Eloi
    tableau d'autel : mort de saint Eloi Meaux -
    Titre courant :
    tableau d'autel : mort de saint Eloi
    Annexe :
    Documentation - ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p . 298. - DU PLESSIS (Toussaints), Histoire de l’Eglise de Meaux, Paris, Gandouin, 1731, p. 304 . - KESPERN (Sylvain), « La Mort de saint Eloi de Jean Senelle (1649) », dans Notre Département : la Seine-et -Marne, février-mars 1991, p. 32. - Catalogue de l’exposition Jean Senelle (1605-avant 1671), Meaux , musée Bossuet, 13 décembre 1997- 9 mars 1998, Paris : Somogy, 1997, p. 39-40 et p. 100 (notices de
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Vue de détail : le manteau royal. Daté : 1649. IVR11_20087700148NUC4A Vue de détail : visages. Daté : 1649. IVR11_20087700149NUC4A Vue de détail : visage de la reine. Daté : 1649. IVR11_20087700150NUC4A Vue de détail : les armoiries du commanditaire. Daté : 1649. IVR11_20087700151NUC4A
    Inscriptions & marques :
    peintes dans le coin inférieur gauche : d'argent au chevron de gueules accompagné de deux merlettes de sable en chef et d'un arbre au naturel en pointe (prunier de reines claude).
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Représentations :
    Saint Eloi, coiffé de la mitre épiscopale rappelant sa charge d'évêque de Noyon, est représenté gisant sur son lit de mort. Il est pleuré par la reine sainte Bathilde (épouse de Clovis II, fondatrice de l'abbaye de Chelles) et par ses deux fils.
    Historique :
    ville natale : fresque de la chapelle épiscopale, retable pour l'église Saint-Nicolas, peintures pour la chapelle Saint-Martin dans la cathédrale... La "Mort de saint Eloi" présente une iconographie très la protection du saint ; elle est l'image de la reine Marie de Médicis, dont la régence était confrontée aux troubles de la Fronde. Comme l'a observé Sylvain Kespern, cette reine Bathilde est identique à la sainte Hélène de "l'Authentification de la Vraie Croix", une autre oeuvre de Jean Senelle
  • verrière de saint Jacques
    verrière de saint Jacques Meaux -
    Titre courant :
    verrière de saint Jacques
    Structures :
    oculus de réseau
    Description :
    La baie centrale de la chapelle Saint-Jacques est la seule à présenter une verrière figurative, les autres baies (non étudiées) étant garnies de grisailles ornementales.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 77, Meaux
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Vue d'ensemble des verrières de la chapelle Saint-Jacques (1ere chapelle rayonnante nord Détail du registre inférieur : inscription dédicatoire et médaillons des saints patrons de la donatrice, née Julie Dubosc, et de son époux, Joseph Dassy. IVR11_20087701221NUC4A Détail des deux premières scènes de la vie de saint Jacques : la vocation, la pêche miraculeuse Détail des scènes 3 et 4 de la vie de saint Jacques : l'apparition de la Vierge, la conversion du Détail des scènes 5 à 8 de la vie de saint Jacques : saint Jacques est saisi par le scribe Josias
    Inscriptions & marques :
    Inscription dédicatoire en bas à droite de la verrière, en lettres blanches sur fond noir : ""Mme JULIE DUBOSC veuve de M. CLAUDE JOSEPH DASSY a donné les vitraux de cette Chapelle 1867"". Les noms
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Texte libre :
    A la suite de la restauration des chapelles rayonnantes, celles-ci reçurent de nouveaux vitraux des verrières de la chapelle Saint-Jacques-le-Majeur, sur le côté nord, exécutées en 1867 grâce à un don de Madame Dassy (qui finança également la construction de l'église Notre-Dame du Marché à Meaux).
    Représentations :
    décollation de saint Jacques le Majeur Dans le bas de la verrière figurent les saints patrons de la donatrice, Julie Dubosc, et de son mari, Joseph Dassy. Les autres médaillons représentent dix épisodes de la vie de saint Jacques, de bas en haut : la vocation de saint Jacques, la pêche miraculeuse, l'apparition de la Vierge à saint Jacques baptise Josias converti, décapitation de saint Jacques, son corps est transporté en Galice. A l'oculus, étoile de David.
    Emplacement dans l'édifice :
    Verrière de saint Jacques
    Historique :
    veuve de Joseph Dassy, née Julie Dubosc (décédée en 1868), grande bienfaitrice de l'Eglise de Meaux : elle fut aussi marraine d'une des cloches de la cathédrale (IM77000384) et fit reconstruire à ses frais