Logo ={0} - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

stalles

Dossier IM77000278 réalisé en 2008

Fiche

Dénominationsstalle
Parties constituantes non étudiéesorgue
Aire d'étude et cantonMeaux
AdresseCommune : Meaux
Emplacement dans l'édificedans le choeur

Les stalles datent de 1610. Elles furent exécutées pour 3400 livres, en remplacement de celles existantes, qui avaient été abîmées par les protestants en 1562. Les dossiers ont été rajoutés en 1722 aux frais du chapitre et notamment du chanoine Laurent, qui offrit également les deux portes en fer forgé donnant accès aux collatéraux du choeur (ces portes ont, elles, disparu). En 1835, l'Etat offrit un orgue d'accompagnement fabriqué par les frères Claude et installé dans la 2e travée nord. L'orgue de choeur actuel date de la fin du 19e siècle, il est dû à Merklin.

Période(s)Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1610
1722
Auteur(s)Auteur : Merklin facteur d'orgues

Les stalles occupent les trois premières travées du choeur (moins le passage permettant de traverser celui-ci, en avant du sanctuaire). Elles sont à double rangée. Chaque rangée haute, au nord comme au sud, compte 19 places. Dans la rangée basse, le côté sud présente 17 places et le côté nord, qui inclut l'orgue de choeur, n'en a que 14. A ces stalles inidividuelles s'ajoutent deux stalles de dignitaire, vers le sanctuaire. Au total, on a donc 71 stalles. Chaque stalle a deux accotoirs ornés d'un enroulement végétal et une miséricorde sculptée d'une tête d'ange. Au-dessus des stalles est posé un lambris de style Rocaille, dans lequel est incluse au nord la tuyauterie de l'orgue de choeur.

Catégoriesmenuiserie
Structuresmiséricorde jouée accotoir
Matériauxchêne, taillé, décor en bas relief, décor en haut relief
Précision dimensions

h= 97 ; la= 66; pr=50. Dimensions d'une stalle. Dimensions approximatives de l'ensemble des stalles : h = 430, l = 1300 environ. Dimensions des tuyaux de l'orgue de choeur visibles dans le lambris : h = 182, la = 210.

Iconographiesange : tête
fleur, coquille, entrelac
Précision représentations

Les têtes d'ange des miséricordes sont de deux types : l'un, plus simple, est aussi le plus fréquent. Le lambris au-dessus des stalles est orné de panneaux moulurés encadrés de légers décors de fleurs, coquilles et entrelacs en bas-relief.

Inscriptions & marquesinscription, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription gravée sur une miséricorde (coté sud, stalles basses, la 7e en partant de l'ouest) : ""PIERRE DOCARE 1631"" et ""BOVRIQE"" (en traits plus fins).

Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé au titre immeuble, 1840

Annexes

  • Documentation

    ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux, 1839, p. 34 ; éd. 1871, p. 41 ; éd. 1884, p. 29.

    CHARON (Pierre), « Aménagement mobilier », dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 318-319.

    DU PLESSIS (Toussaints), Histoire de l’Eglise de Meaux, Paris, Gandouin, 1731, p. 303.

    J.H., « Menues nouvelles meldoises », Bulletin de la Conférence d’histoire et d’archéologie du diocèse de Meaux, volume II, 1899-1901, p.103.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.