Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Saint-Nicolas

présentation du mobilier de l'église Saint-Nicolas

Dossier IM77000235 réalisé en 2008
Parties constituantes non étudiées statue, cloche
Aire d'étude et canton Meaux
Localisation Commune : Meaux

L'église Saint-Nicolas était avant la Révolution le couvent des Cordeliers, fondé au XIIIe siècle. D'importants travaux furent menés sur le couvent vers le début du XVIIIe siècle, avec notamment un renouvellement du mobilier : le maître-autel, son retable, les tableaux des deux petits autels furent refaits de 1696 à 1712. Les deux tableaux représentant "Saint Roch" et "Saint François" (dossiers IM77000237 et IM77000238) appartiennent vraisemblablement à cette commande. Le reste du mobilier date essentiellement du XIXe et du XXe siècle. A partir de 1842, l'ancienne église des Cordeliers devint en effet l'église paroissiale du faubourg Saint-Nicolas. Elle reçut à cette occasion deux cloches dont celle de Maisoncelles (1550) est toujours en place (dossier IM77000249). Plus tard s'y ajoutèrent deux autres cloches : Nicole-Céline (1855) puis Charlotte-Marie et Céline (1900). Les orgues furent mises en place à la tribune en 1847. A la fin du XIXe siècle, l'église présentait un décor assez abondant avec de nombreux tableaux, dont certains, dus à Jean Senelle, sont aujourd'hui conservés au musée Bossuet. Le plafond a également reçu une peinture murale, aujourd'hui disparue mais connue par une carte postale. Dans les années 1960-1970, le décor de l'église a en effet été transformé : la chaire et l'autel néo-gothiques ont été démontés, un vitrail a été créé en 1962 par le verrier Robert Plée, une cloison a été posée pour séparer l'église de la chapelle absidale.

Auteur(s) Auteur : Leveque Charles, peintre-verrier, attribution par travaux historiques
Auteur : Senelle Jean,
Jean Senelle (1605 - vers 1671)

Né à Meaux le 18 octobre 1605 d'un père peintre verrier. Apprend le métier de peintre à Paris auprès de Georges Lallemant. Qualifié de "peintre ordinaire du roi" à partir de 1644. Il a peint de nombreuses oeuvres pour sa ville natale, notamment : la "Mort de saint Eloi" (cathédrale de Meaux), la "Cène" (déposée au musée Bossuet, Meaux), la voûte de la chapelle de l'évêché de Meaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par travaux historiques
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Hubert Nathalie