Dossier IA00089791 | Réalisé par
Manoir dit enclos la Guyenne, puis Château du Parc ou l'Ancien Château, puis les Tourelles, puis lotissement concerté dit village coopératif des Bicoques Jardins

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Orly
  • Commune Orly
  • Adresse avenue de l' Aérodrome , chemins des Chaudronniers , allée de Bellevue , rue du 11 Novembre 1918
  • Cadastre 1810 B 1285
  • Dénominations
    manoir, château, lotissement concerté
  • Appellations
    Enclos la Guyenne, Château du Parc ou l'Ancien Château, les Tourelles, Village Coopératif Bicoques Jardins
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin régulier, enclos, remise, logement, glacière, bassin, fontaine, ferme, cellier, grange, étable, bergerie, colombier

Manoir appartenant à Nicolas Augier, conseiller du roi, auditeur ordinaire en la Chambre des Comptes dit "" Enclos la Guyenne "". Il apparaît sur le plan d'Orly en 1684 et comprenait un jardin, un enclos, un bassin, une fontaine, une maison de gardien, des étables, des granges, un colombier. Il existe encore en 1710, et partiellement détruit avant 1740. Entre 1710 et 1740, construction du remarquable château racheté à M. Augier par le maréchal de Coigny et qui appartint plus tard à la famille d'Ormesson. Ce fut le plus grand domaine d'Orly doté d'un jardin régulier, d'une glacière et de tous les appendices agricoles dont il reste une ferme avenue de l'Aérodrome. Avant 1810, destruction par incendie. Au 19e siècle, présence d'une maison de maître dite "" Château du Parc "" ou ancien château dont il ne reste rien. Dans la 2e moitié du 19e siècle, construction d'une grosse maison dite "" les Tourelles "" détruite après la Seconde Guerre mondiale. De 1911 à 1922, lotissement du parc par la société Bicoques Jardins qui voulut créer un village coopératif sans immeuble, le château servant de partie commune.

Château de la 1ère moitié du 18e siècle : plan symétrique en U, comprenait un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble, élévations ordonnancées et ornées de frontons à cartouche, pilastres à refends, lucarnes et mascarons couvert de toits à longs pans brisés et croupes brisés, la distribution intérieure se faisant par un escalier dans-oeuvre, tournant à retours avec jour et suspendu ; maison de maître du 19e siècle dite l'ancien château : recouverte d'enduit et d'ardoises, comprenait un sous-sol, et un étage carré surmonté d'un belvédère, élévations à travées, toit à longs pans et croupe, toit à longs pans brisés ; communs encore existants couverts de toits à longs pans aux pignons couverts en tuiles plates

  • Murs
    • enduit
  • Toits
    ardoise, tuile plate
  • Plans
    plan symétrique en U
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées, élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
    • toit à longs pans
    • toit à longs pans
    • croupe brisée
    • croupe
    • pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour suspendu
  • État de conservation
    détruit
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • pilastre
    • mascaron
    • cartouche
    • fronton
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
Date d'enquête 1991 ; Dernière mise à jour en 1991
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel