Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison des jeunes et de la culture La Pagode (détruite)

Dossier IA78002280 réalisé en 2016

Fiche

La création de la "la Pagode" au Val Fourré s'inscrit dans le mouvement des MJC fondé en 1948 par André Philip dont le but est d’ouvrir des maisons de loisirs culturels et éducatifs pour les jeunes de 14 à 21 ans, tous milieux sociaux confondus.

Dénominationscentre culturel
Aire d'étude et cantonMantes-la-Jolie
AdresseCommune : Mantes-la-Jolie
Adresse : 4 rue
Archimède
Cadastre : 2015 AR 23

La maison des jeunes et de la culture a été conçue par Raymond Lopez pour la SERM mandatée par la commune de Mantes en 1965. La première pierre a été posée en 1966 le 3 septembre 1966, donc après la mort de l'architecte remplacé par Henri Longepierre. Le bâtiment a été récemment détruit.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1966, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lopez Raymond architecte attribution par source
Auteur : Longepierre Henri

La maison des jeunes et de la culture se composait d'un vaste rez-de-chaussée carré dont le centre de chaque côté était marqué par un mur en béton banché de forme triangulaire qui ancrait le bâtiment dans le sol et prolongeait la pente du toit. Le toit était relevé aux quatre angles du bâtiment, lui donnant ainsi son surnom de "pagode". La maison comportait un hall, un coin du feu, un coin de jeux, une aire de lecture, une salle de réunion, un atelier de bricolage et un petit foyer féminin.

Mursbéton
Toitbitume
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à plusieurs pans
États conservationsdétruit
Statut de la propriétépropriété d'un établissement public

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Yvelines, 2414 W 785-794

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.