Dossier IA78000973 | Réalisé par
Bussière Roselyne
Bussière Roselyne

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
maison de campagne dite le château Itasse
Auteur
Ayrault Philippe
Ayrault Philippe

Photographe, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Philippe Ayrault, Région Ile-de-France

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Andrésy - Andrésy
  • Commune Maurecourt
  • Adresse 1 rue Itasse
  • Cadastre 1983 AE 84, 85, 88, 89, 90, 208, 209, 211
  • Dénominations
    maison
  • Précision dénomination
    maison de campagne
  • Appellations
    château Itasse
  • Parties constituantes non étudiées
    communs, parc

La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de page dans la rubrique « Documentation – Liens web ».

En 1678 Justin du Chatelier fait une déclaration de propriété au Chapitre Notre-Dame. Selon la tradition c'est lui qui aurait fait construire la maison pour sa fille Anne-Marie Cotelle. Elle ne figure pas sur le plan de 1701, en revanche elle existe en 1731. Après le décès d'Anne-Marie Cotelle en 1779, la propriété est achetée par Pierre Jacques Chevallier de Bonenfant, puis François Ravet et de 1791 à 1824 elle appartient à Jacques Le Seigneur, qui sera maire de Maurecourt. C'est en 1833 que la famille Itasse en fait l'acquisition en la personne de Jacques Alphonse. C'est probablement cette famille qui transforme la demeure du 18e (notamment les lucarnes du côté du jardin et les ouvertures). En 1930 elle appartient à Pierre Robiquet, conservateur au musée Carnavalet à Paris.

La propriété est telle qu'elle est décrite dans le terrier de 1766 et surtout l'inventaire après décès de 1779 : un vestibule avec un escalier à rampe en fer, un salon donnant sur le jardin, salle à manger et salon de part et d'autre et chambres à l'étage. La maison était alors couverte en tuile. Le jardin à la française qui s'étalait derrière conduisait à une porte ornée du monogramme d'Anne-Marie Cotelle toujours en place. De part et d'autre se trouvent des murs à chasselas avec os saillants. Les communs comportaient écuries et remises de part et d'autre de la cour d'honneur. La famille Itasse a déclaré des travaux : construction d'une orangerie (toujours en place), d'un fruitier, d'écuries, remise, serre et maison de jardinier. Selon les propriétaires, des travaux récents ont montré que les murs étaient faits d'un mélange de moellons et de matériaux divers. Les communs sont en moellons de calcaire.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
    • croupe brisée
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
  • Techniques
    • ferronnerie
  • Représentations
    • volute
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Éléments remarquables
    escalier
Date d'enquête 2007 ; Dernière mise à jour en 2007
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Bussière Roselyne
Bussière Roselyne

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Fait partie de