Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison-atelier E.Boggio

Dossier IA95000505 réalisé en 2019

Fiche

Genrede peintre
Destinationsmaison, atelier
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonIle-de-France
AdresseCommune : Auvers-sur-Oise
Adresse : 47 rue
Emile Boggio
Cadastre : 2017 AI 247

Né en 1857 à Caracas, d'une mère d'origine française et d'un père d'origine italienne, Emilio Boggio rejoint la France à l'âge de cinq ans, à Enghien-les-Bains où ses parents s'installent afin de développer des affaires commerciales.

En 1878, lors de l'Exposition Universelle de Paris, visitant la salle de la peinture française du XIXème siècle, il décide de devenir peintre. Il s'inscrit alors à l'Académie Julian, suivant les cours des peintres Jean-Paul Laurens et William Bouguereau. de 1880 à 1885, aux côtés de ses compatriotes Cristobal Rojas et Arturo Michelena. Il y rencontre Henri Martin, qui devient un ami proche et aura une grande influence sur son œuvre. Il effectue avec ce dernier un voyage en Italie (1885-1888). Il réalise un premier envoi de peintures au Salon des Artistes Français en 1887. où il expose jusqu'en 1920. Son œuvre La Lecture y obtient, en 1888, la mention honorable. En 1889, il obtient la médaille de bronze à l'Exposition Universelle de Paris.Il rencontre, vers 1897. Augustina Dehay, modèle, qu'il épouse en 1901.

Vers 1899. il s'installe à Vaux-sur-Seine dans une maison-atelier, nommée le Gibet, qu'il fait construire en surplomb de la vallée de la Seine, d'où il peindra les premières œuvres de la série des Grande Rue (1901-1911).

En 1900, il découvre les œuvres de Claude Monet à l'Exposition du Centenaire de la Peinture française au musée du Petit-Palais. La même année, il obtient la médaille d'argent à l'Exposition Universelle de Paris pour son œuvre Labor, acquise par le musée américain de Philadelphie.

En 1902. il divorce d'Agustina Dehay qui conserve la maison de Vaux-sur-Seine, et travaille en Italie de 1907 à 1909.

En 1910 a lieu une rétrospective Boggio au Salon des Artistes Français. Il s'installe à Auvers-sur-Oise, dans la « Villa Rustique" rue Boucher. En 1912 a lieu sa première exposition personnelle à la galerie de Georges Petit, à Paris. En 1919. l'exposition personnelle de ses œuvres à l'Université Centrale du Venezuela, à Caracas, connaît un grand succès. Il décède en 1920. à Auvers-sur-Oise, à l'âge de 63 ans.

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Références documentaires

Bibliographie
  • Gaston DIEHL, « Emile Boggio, un lyrisme triomphant », in cat. Exp. De Boggio à Boggio, Auvers-sur-Oise, musée Daubigny, 1997

  • Frédéric CHAPPEY, "La série des Grande Rue du peintre Emilio Boggio (1857-1920) : entre symbolisme et expressionnisme", in cat. " Emilio Boggio, un disciple de Monet. Les « Grande Rue »", L'Isle-Adam, musée Louis-Senlecq, 2004

  • Rapport de stage de Maxime Bugaud, 2016. Service Musées/ Drac Ile de France

    Drac Ile de France (service Musées)
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Sol Anne-Laure
Anne-Laure Sol

Conservateur du patrimoine, service Patrimoines et Inventaire, Région Ile-de-France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Gatoux Joseph
Joseph Gatoux

Stagiaire au service de l'Inventaire en septembre 2019


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.