Logo ={0} - Retour à l'accueil

hôtel de voyageurs dit Hôtel des Quatre Pavillons

Dossier IA95000385 réalisé en 2006
AppellationsHôtel des quatre pavillons
Parties constituantes non étudiéesjardin d'agrément
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonEnghien-les-Bains
AdresseCommune : Enghien-les-Bains
Adresse : rue du, Général de Gaulle, avenue de
Ceinture
Cadastre : 1995AC 400

Pour pallier l'insuffisance d'hébergement, l'hôtellerie du bâtiment thermal ne répondant pas aux exigences de la très haute bourgeoisie, un hôtel de soixante chambres, dit hôtel des Quatre pavillons est construit en 1823 par l'architecte Moreau. Cette vaste bâtisse cantonnée de quatre pavillons, dans un style néoclassique caractéristique de la période, était ornée de plusieurs sculptures à l'antique disposées dans des niches. Longtemps, ce fut le bâtiment emblématique de la ville, et il a fait l'objet d'une abondante iconographie. Le terrain sur lequel il est élevé, propriété du colonel de cavalerie, Jacques de Trobiand, est acquis par le colonel Bro qui pour financer le projet, crée une société avec Auguste Constantin et un certain Arnault. Bro décrit ainsi l'établissement : le bel hôtel des Quatre pavillons situé sur les bords du lac d'Enghien-les-Bains [...] heureuse distribution des ses appartements [...] mobilier si beau et si commode, vient d'ouvrir pour toute la saison. Il paraît qu'il sera comme à l'ordinaire le rendez-vous de l'élite de la bonne société anglaise qui le fréquente. L'établissement réputé pour son salon tenu par Mme Lacoste et pour sa bonne table ouverte par le père canard, ancien maître queux de l'Empereur, connaît une grande notoriété et fut apprécié notamment par Alexandre Dumas qui, l'espace d'une soirée, envisage de construire une maison à Enghien. Inauguré en août 1823, il a subi durant la deuxième moitié du 19e siècle, plusieurs modifications de son élévation. Le bâtiment a été rhabillé avec des parements de brique en assises alternées, aux deux premiers niveaux, les toits ont été modifiés ainsi que certaines ouvertures et les niches ornées de sculptures supprimées. En 1923, le conseil municipal décide de sa démolition pour l'aménagement d'un square public.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Dates1823, daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Murspierre
brique
enduit
Toittuile plate
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Couverturesterrasse
toit à longs pans
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre
États conservationsdétruit
Techniquessculpture
Précision représentations

Les documents permettant d'identifier l'iconographie montrent des figures à l'antique.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.