Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble de 12 verrières - Chapelle de l'Hôpital Lariboisière

Dossier IM75000254 réalisé en 2010
Dénominationsverrière
Aire d'étude et cantonVerrières religieuses parisiennes du 19e siècle
AdresseCommune : Paris 10e arrondissement
Adresse : 2 rue Ambroise-Paré

L’épidémie de choléra qui fit 30.000 morts à Paris en 1832, hâta la réalisation d’un projet de construction hospitalière, confié en 1839 à l’architecte M.-P. Gauthier, élève de Percier et Fontaine et auteur de l’hospice de Garches. Les travaux se poursuivirent entre 1845 et 1854 sur un terrain acheté aux Lazaristes dès 1815, mettant en pratique les idées novatrices du Dr Tenon qui en firent le premier hôpital hygiéniste de France ; il tient son nom de sa bienfaitrice, la Comtesse Elisa de La Riboisière qui légua sa fortune à l’Assistance Publique afin d’en terminer les travaux.

La chapelle, encastrée dans les bâtiments des services généraux, tient une place très affirmée et très symbolique dans l’axe de la cour centrale ; elle fut entretenue par les religieuses de Saint-Augustin jusqu’à 1887. M. de Nieuwerkerke, intendant des Beaux-Arts et de la Maison de l’Empereur, passa commande en 1856 des cartons de vitraux au peintre catholique Cl. Lavergne, ami des Nazaréens et co-fondateur de la Société Saint-Jean ; étant stipulé que le cartonnier devait en être aussi l’exécutant, l’artiste se lança à cette occasion dans la peinture sur verre au sein d’un nouvel atelier qu’il ouvrit au 46 rue Madame. L’exécution des Douze Apôtres dans un esprit néo-Renaissance se termina en 1857. La chapelle a conservé tout son décor d’origine, y compris les peintures murales de L. Matout (1858).

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1857
Auteur(s)Auteur : Lavergne Claude peintre-verrier

Baies 101 à 112 (1 lancette, H.3xL.1,20). Les Apôtres : Pierre (101), Paul (102), André (103), Jacques le Majeur (restauré) (104), Jean l’évangéliste (105), Thomas (yeux fermés) (106), Jacques le Mineur (107), Philippe (108), Bartolomée (109), Matthieu (110), Simon (111), Mathias (112). Arcatures en plein cintre, niches à coquille néo-Renaissance ; inscriptions nominatives. Signé, daté « C. LAVERGNE ET BION. PARIS 1857 C. LAVERGNE INVENIT » (101).

Catégoriesvitrail
Mesuresh : 3.0 m
la : 1.2 m
Iconographiessaint Pierre apôtre
saint Paul
saint André apôtre
saint Jacques le Majeur
saint Jean l'Evangéliste
saint Thomas apôtre
saint Jacques le Mineur
saint Philippe apôtre
saint Matthieu apôtre
saint Simon apôtre
saint Matthias apôtre
Inscriptions & marquessignature, sur l'oeuvre
date, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Signé, daté « C. Lavergne et Bion. Paris 1857 C. Lavergne invenit »

Statut de la propriétépropriété d'un établissement public régional, propriété de l'APHP
Protectionsinscrit au titre immeuble, 1975/01/15

Références documentaires

Documents d'archives
  • GUILHERMY. Notes.... ms NAF 6118.

    f° 79 r°
Bibliographie
  • GALLET, L. Un grand hôpital parisien en 1886, l'hôpital Lariboisière. Paris : Steinheil, 1887.

  • LAVERGNE, G.-Cl. Claudius Lavergne : peintre d'histoire et peintre verrier.... Paris : Bloud et Cie, 1910.

  • [Exposition. Paris, Musée d'Orsay. 1988-1989]. L'architecture hospitalière au XIXe siècle. L'exemple parisien : exposition présentée au Musée d'Orsay à Paris, du 18 octobre 1988 au 22 janvier 1989. Paris : RMN, 1988.

    p. 32-43
  • BRUNEL, Georges. Dictionnaire des églises de Paris : catholique, orthodoxe, protestant. Paris : Hervas, 1995.

    p. 105-106
  • MARTINEAUD, J.-P. Une histoire de l'hôpital Lariboisière. Le Versailles de la misère. Paris : l'Harmattan, 1998.

  • MARTINEAUD, J.-P. Les Ordres religieux dans les Hôpitaux de Paris. Paris : l'Harmattan, 2002.

    p. 293-304
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Congard Charlotte
Charlotte Congard

personne ayant travaillé au service de l'inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Callias-Bey Martine