Logo ={0} - Retour à l'accueil

école primaire Jules-Ferry, collège Pierre-de-Ronsard

Dossier IA91000567 réalisé en 2001

Fiche

AppellationsEcole primaire Jules-Ferry, Collège Pierre-de-Ronsard
Dénominationsécole primaire, collège
Aire d'étude et cantonAthis-Mons
AdresseCommune : Paray-Vieille-Poste
Adresse : 10 place
Henri-Barbusse
Cadastre : 1986 AD 122

En 1925, l'école à deux classes située à la Vieille-Poste, chef-lieu de la commune, est devenue insuffisante ; en raison de son éloignement des principaux lotissements, la municipalité renonce à l'agrandir, et choisit d'implanter à la ferme du Contin, située au centre de villas très peuplées, un second centre d'instruction communal. Le cabinet Bernheim met gratuitement à sa disposition un terrain de 6000 m2 réservé à cet effet lors de la création des lotissements. Une école provisoire est tout d'abord installée dans une baraque cédée par le comité départemental des mutilés (octobre 1926). En mars 1927, le projet de construction définitive d'un groupe scolaire à 3 classes pour garçons et 3 classes pour filles avec logements pour les directeurs et adjoints est confié à la Guilde des techniciens conseils, en même temps qu'un projet semblable pour la Vieille-Poste. Le plan d'ensemble et le devis sont approuvés le 9 août 1927 par le ministère. Le 9 juin 1929, alors que les travaux touchent à leur fin, le conseil municipal décide le transfert de la classe enfantine, installée en juillet 1928 dans une école provisoire en bois, dans le préau de l'école des filles, la modification du mur de séparation de la cour d'école des garçons de celle des filles (remplacement de la brique sur toute la hauteur de ce mur fixée à 2, 50 m par un grillage métallique sur sa partie haute, les constructions voisines étant en rez-de-chaussée) et la construction d'un mur de clôture du côté est ainsi que celle d'une cantine omises dans le projet initial. La réception définitive a lieu le 2 mars 1931. Dès 1933 l'agrandissement des bâtiments est confié à P. Desaux, architecte à Bourg-la-Reine, et doit comprendre : la transformation de l'entrée sur la place des Fêtes par la suppression des clôtures existantes et la construction d'un escalier à double départ, avec galerie couverte à l'étage donnant accès aux appartements des directeurs ; la surélévation à étage des logements des directeurs situés en bordure de la place ; la surélévation des logements situés en bordure des avenues de Paris et de Talhoüet ; la construction de 3 nouvelles classes avec galerie à l'école des garçons et autant à l'école des filles, élevées sur préau prolongeant le préau existant ; la construction d'un bâtiment de bains douches avec chaufferie et réfectoire avec cuisine ; la construction d'un bâtiment d'entrée sur l'allée des Ormes avec mur de clôture à droite et à gauche formant passage couvert conduisant aux écoles, ainsi qu'aux extrémités de ce passage, celle de deux petits bâtiments adossés aux salles de classes des garçons et des filles, comprenant l'un un cabinet de consultations médicales et une classe à l'étage, l'autre un dépôt et une salle des professeurs. Commencés par autorisation du ministère avant le versement de la subvention de l'Etat, les travaux sont adjugés à l'entreprise Lavillaugouet, 56 rue Croulebarbe à Paris XIIIe et terminés en février 1934. En septembre 1937, les terrains jusque-là mis à la disposition de la commune par le cabinet Bernheim (12 289 m2) font l'objet d'un achat. En 1953, le groupe scolaire qui comprend 17 classes est agrandi de deux classes sur le terrain prévu au plan d'aménagement de la commune pour la construction d'un bureau de postes. En 1978, un CES, bâtiment en arc de cercle, est construit le long de la partie nord-est (collège Pierre-de-Ronsard).

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1929, daté par source
1933, daté par source
Auteur(s)Auteur : Desaux P. architecte communal attribution par source
Auteur :
Auteur : Guilde des techniciens conseils architecte
Auteur :
Auteur : Lavillaugouet entrepreneur

Les façades sur cour et sur rue des bâtiments ajoutés en 1933 ont été construites en brique, en conformité avec celles des bâtiments existants. Les deux salles de classe de 55 m2 construite en 1954 sur l'emplacement du futur bureau de poste ont été élevées en parpaings creux de ciment avec charpente préfabriquée et couverture en aluminium, et menuiseries extérieures métalliques préfabriquées selon le système Alutrad. Le collège comporte 3 étages.

Mursbrique
meulière
béton
moellon
parpaing de béton
Toittuile mécanique, métal en couverture
Étages1 étage carré, 3 étages carrés
Couverturestoit à longs pans
croupe
Statut de la propriétépropriété publique
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Blanc Brigitte