Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • carrières
    carrières Andrésy ; Maurecourt ; Chanteloup-les-Vignes
    Historique :
    Maurecourt les carrières ont connu la même évolution et en 1860 sur les huits carrières de pierre à bâtir attestée à Andrésy mais surtout à Chanteloup : celle du gypse destiné à la fabrication de plâtre. En 1843 L'exploitation des carrières dans les trois communes est très ancienne mais a toujours été d'immondices au tirage que de pierres propres à la construction précise le maire d'Andrésy Humbert vers 1840 carriers à Andrésy, quatre maçons ou entrepreneurs locaux, et un étranger Léonard Pallegoy, négociant bouche et cavage. En effet, les rapports des ingénieurs des mines soulignent tous que le procédé utilisé d'autant plus rapprochés que la cupidité détermine d'ordinaire les carriers à ne laisser que des piliers mode ne peut être toléré qu'en restreignant considérablement les vides donc la rentabilité. A
    Canton :
    Andrésy
    Localisation :
    Andrésy ; Maurecourt ; Chanteloup-les-Vignes
    Aires d'études :
    Andrésy
    Illustration :
    Les carrières de gypse à la limite entre Andrésy et Chanteloup-les-Vignes d'après l'atlas des Chanteloup-les-Vignes. Projet de confortement des carrières à gypse. Elévations et coupes. (AD Chanteloup-les-Vignes. "Anciens établissements Vallée. Bourdet et cie successeurs. Usine à plâtre Plan de la plâtrière de Chanteloup. (AD Yvelines, 7 M 114). IVR11_20087800661NUC2A Entrée de la plâtrière de Chanteloup. Carte postale. (Collection particulière Maurecourt. Anciennes carrières devenues champignonnières. Photographie. (Collection particulière Atlas des carrières souterraines du département des Yvelines : Andrésy section Archives Atlas des carrières souterraines du département des Yvelines : Andrésy section AM Atlas des carrières souterraines du département des Yvelines : Andrésy section AC Atlas des carrières souterraines du département des Yvelines : Andrésy section AS
  • présentation de l'étude du patrimoine du canton d'Andrésy
    présentation de l'étude du patrimoine du canton d'Andrésy
    Titre courant :
    présentation de l'étude du patrimoine du canton d'Andrésy
    Aires d'études :
    Andrésy
    Texte libre :
    , Chanteloup-les-Vignes et Maurecourt a été réalisé de 2006 à 2008. Le chercheur a collaboré à la révision de L'inventaire topographique du patrimoine du canton d'Andrésy qui comprend trois communes, Andrésy la ZPPAUP d'Andrésy en croisant ses données avec celles du chargé d'études. Cet inventaire a donné
    Illustration :
    Andrésy, Maurecourt, Chanteloup-les-Vignes. Carte de localisation des principaux édifices étudiés
  • ville de Maurecourt
    ville de Maurecourt Maurecourt
    Historique :
    Avant la Révolution, Maurecourt était un hameau dépendant d'Andrésy, donc du Chapitre de Notre-Dame devient autonome. Tout au long du 19e siècle, Maurecourt reste un bourg rural dont l'activité principale développe dans l'entre-deux-guerres. Dans les années soixante, des lotissements sont réalisés dans d'anciens clos de vigne : par exemple, les clairs logis en 1957 et le clos du Roy en 1962. L'activité agricole a perduré jusqu'à la fin du 20e siècle et ce n'est que récemment que les derniers horticulteurs ont disparu . La ferme de Bellefontaine est encore en activité. Les champs sont de plus en plus lotis par des
    Canton :
    Andrésy
    Localisation :
    Maurecourt
    Titre courant :
    ville de Maurecourt
    Aires d'études :
    Andrésy
    Illustration :
    . Seigneurie d'Andrésy (Détail : Maurecourt). (AN, N I Seine-et-Oise 7). IVR11_20067800342XA Seigneurie d'Andrésy (Détail : Maurecourt) 1731. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et-Oise 19 Seigneurie d'Andrésy (Détail: Maurecourt) 1731. Dessin plume. (AN, N IV Seine-et-Oise 19 Plan de la seigneurie d'Andrésy, 1731. Grande Rue de Maurecourt. (AN, N IV Seine-et-Oise 19 Maurecourt. Le village et ses vignes. Carte postale. (Collection particulière Maurecourt. La place de l'église en direction d'Andrésy. Carte postale. (Collection particulière Maurecourt. Les bords de l'Oise: le chemin de halage, la buvette et le pont Eiffel. Carte postale Maurecourt. Les bords de l'Oise: la pêche. Carte postale. (Collection particulière Maurecourt. Les bords de l'Oise. Carte postale. (Collection particulière). IVR11_20087800467NUC2 Maurecourt. Les quais de Fin d'Oise lors des inondations de 1910. Carte postale. (Collection
  • ville d'Andrésy
    ville d'Andrésy Andrésy
    Historique :
    Andrésy est située sur un méandre de la Seine, au confluent avec l'Oise au pied de la butte de importante dès le Ve siècle. La première mention écrite de l'existence d'Andrésy remonte à 829, date à de l'église de Paris. Le Chapitre Notre-Dame est désormais seigneur d'Andrésy et en 1680 après le ont des maisons de campagne. Après la Révolution, les limites de la commune sont fixées : la commune de Maurecourt est créée, Denouval fait entièrement partie de son territoire, le Chapitre est rattaché à Chanteloup et, un peu plus tard en 1823, la rive gauche de l'Oise est cédée à Conflans contre un terrain sur la rive gauche de la Seine. Les changements sont importants au XIXe siècle : construction d'un remorqueurs appelés Guêpes à Fin d'Oise du côté d'Andrésy. L'installation de compagnies de remorquage à Fin d'Oise entraîne l'urbanisation de ce quartier et de la rive droite de l'Oise jusqu'à Maurecourt. Enfin , arrivée du chemin de fer tout d'abord en 1877 avec l'ouverture d'une gare Andrésy Fin d'Oise à Conflans
    Canton :
    Andrésy
    Localisation :
    Andrésy
    Titre courant :
    ville d'Andrésy
    Aires d'études :
    Andrésy
    Illustration :
    . Seigneurie d'Andrésy (Détail : le village et les îles). (AN, N I Seine-et-Oise 7). IVR11_20067800340XA Les membres de la commission des antiquités et des arts, lors de leur excursion à Andrésy, le 6 Andrésy. Membres de la commission visitant les fouilles en 1890. Photographie. (AD Yvelines, 2F Andrésy. Vue des murs qui bordent les propriétés longeant la Seine. Carte postale. (AD Yvelines Andrésy : vue sur la Seine et les maisons de villégiature qui la bordent. Carte postale Andrésy. Localisation des maisons de campagne en 1731 (d'après le plan terrier Andrésy. Localisation des maisons de campagne en 1731 : Denouval (d'après le plan terrier Andrésy. Localisation des maisons de campagne en 1731 : Beaulieu (d'après le plan terrier Andrésy. Localisation des maisons de campagne en 1731 : Trélan (d'après le plan terrier Andrésy. Détail de la carte de la forêt royale de Saint-Germain-en-Laye et de ses environs en 1686
  • les immeubles, maisons et fermes du canton d'Andrésy
    les immeubles, maisons et fermes du canton d'Andrésy Andrésy
    Historique :
    sauf la cité de la Noé à Chanteloup-les-Vignes. L'habitat du canton d'Andrésy dans ses traces actuelles ne remonte pas au delà du 17e siècle (sauf une cave gothique retrouvée à Maurecourt). C'est un habitat rural composé de maisons de vignerons avec dès le 17e siècle. Au 19e siècle, l'habitat se diversifie, et on voit se multiplier les maisons de bourg dans les coeurs de ville et les maisons de notables, et villas à la périphérie et notamment dans les sites les plus attractifs. Au 20e siècle, les maisons en série et les pavillons sont les plus nombreux. Les immeubles restent peu nombreux, sauf à partir des années 1980, et n'ont donc pas été étudiés
    Localisation :
    Andrésy
    Titre courant :
    les immeubles, maisons et fermes du canton d'Andrésy
    Aires d'études :
    Andrésy
    Illustration :
    Chanteloup-les-Vignes. Vue d'ensemble d'une maison rurale, 48-50 rue de l'Abreuvoir Chanteloup-les-Vignes. Vestige d'un escalier extérieur de maison rurale, 9 rue Tante-Victoire Chanteloup-les-Vignes. Un ancien escalier extérieur de maison rurale, rue Bathilde-Pigeon Chanteloup-les-Vignes. Vue d'ensemble d'une maison de bourg, 34 rue du Général Leclerc Chanteloup-les-Vignes. Maison de bourg, 34 rue du Général-Leclerc : détail de la corniche et de la Chanteloup-les-Vignes. Vue d'ensemble d'une maison de bourg autrefois boulangerie, 31-33 rue Chanteloup-les-Vignes. Vue d'ensemble de la façade principale d'une villa, 3 rue Pauline-Soyer Chanteloup-les-Vignes. Façade arrière de la villa qui a été agrandie latéralement, 3 rue Pauline Chanteloup-les-Vignes. Vue d'ensemble d'une maison peut-être ancienne maison de campagne à l'angle Chanteloup-les-Vignes. Une ancienne maison rurale avec accès extérieur aux caves, rue du Général
  • présentation de l'étude du patrimoine du canton d'Andrésy
    présentation de l'étude du patrimoine du canton d'Andrésy
    Dossier :
    Andrésy, Maurecourt, Chanteloup-les-Vignes. Carte de localisation des principaux édifices étudiés et publiés. présentation de l'étude du patrimoine du canton d'Andrésy
  • ensemble agricole
    ensemble agricole Maurecourt
    Historique :
    Seine-et-Marne depuis les années 1730, a été connue à Conflans-Sainte-Honorine, à Maurecourt et à La production du chasselas à Maurecourt a dès le 19e siècle remplacé la vigne dont la culture était moins intéressante que dans les terroirs voisins. La culture du chasselas doré, pratiquée à Thomery en Andrésy au 19e siècle. Mais tandis qu'à Conflans-Sainte-Honorine on vendait le fruit à l'automne, en plein saison, à Maurecourt, une dizaine de producteurs ont pratiqué la conservation à la Thomery jusqu'à la . Devant ces murs sont palissés des ceps de vigne à différentes hauteurs. Les murs sont couverts d'un scellés dans les murs permettaient d'accrocher la vigne. Cette culture était l'objet de tous les soins ôtaient de chaque grappe, avec des ciseaux très fins, une partie des grains afin que les autres puissent étant soigneusement épluchée c'est-à-dire débarrassée de grains abimés. De plus, durant les quinze derniers jours avant les vendanges, chaque grappe est individuellement ensachetée pour achever sa
    Canton :
    Andrésy
    Description :
    Construits en moellon de calcaire local, les murs sont enduits de plâtre pour emmagasiner la chaleur. Un chaperon de tuiles les couvre en débordant afin de protéger les espaliers. Certains d'automne et permettant d'accumuler la chaleur dans les parties hautes. Au printemps, on pouvait aussi y fixer des toiles pour éviter les gelées tardives. Des os de mouton étaient fichés dans les murs pour guider le palissage. On peut distinguer trois sortes de murs : les murs de plain-champs, hauts de 2, 75 mètres et très longs. Ils comportaient huit rangées en hauteur. On a aussi les murs de clos, moins élevés et les murs de façade. Les chambres à raisin étaient en général à l'étage. Elles comportaient des étagères de bois avec les flacons dans lesquels trempaient un sue grappe avec son sarment. Des morceaux de
    Localisation :
    Maurecourt
    Aires d'études :
    Andrésy
    Illustration :
    Maurecourt. Les murs à chasselas. Carte postale. (Collection particulière). IVR11_20087800516NUC2A Maurecourt. Vue aérienne : on aperçoit des murs à chasselas et les immeubles du Clos du Roi. Carte Panneau publicitaire pour les producteurs de fruits de Maurecourt : la maison Bretaudeau à Cannes Panneau publicitaire pour les producteurs de fruits de Maurecourt : l'hôtel Westminster Maurecourt. Une porte d'accès à un ancien clos, sente des basses vignes. IVR11_20077800193XA Maurecourt. Anciens murs à chasselas rue de la Gare ayant conservé les os servant à enrouler les Maurecourt. Anciens murs à chasselas rue de la Gare ayant conservé les os servant à enrouler les Maurecourt. Etagères destinées à recevoir les flacons avec les grappes de chasselas provenant d'un Maurecourt. Etagères destinées à recevoir les flacons avec les grappes de chasselas provenant d'un Maurecourt. Vue aérienne : on aperçoit des murs à chasselas. Carte postale. (Collection
1