Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 81 à 100 sur 222 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • lotissement concerté Villa Messenie
    lotissement concerté Villa Messenie Enghien-les-Bains - 14, 50 bis rue Carlier - en ville - Cadastre : 1995 AB 88 à 138
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Tilleuls. La maison qui marque l'angle de la Villa Messenie a été construite en 1908 par l'architecte Charles Quesnel. Dans l'ensemble des constructions figurent aux 18 et 20 de la Villa Messenie deux chalets
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison marquant l'entrée de la villa. Elle a été construite en 1908 pour
  • maisons jumelles, 32, 34 rue de la Barre
    maisons jumelles, 32, 34 rue de la Barre Enghien-les-Bains - 32, 34 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 254, 255
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    emprunt à l'architecture flamande. La surface de ces pignons est en enduit tyrolien qui se détache du reste de la façade en brique blanche par l'intermédiaire d'une frise de carreaux de céramique disposés
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 32, 34 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 254, 255
    Titre courant :
    maisons jumelles, 32, 34 rue de la Barre
    Illustration :
    Elévation des façades antérieures vers 1920-1930. (AM Enghien-les-Bains, Fonds des autorisations de permis de construire) IVR11_20099500523NUC4A
  • tombeau de la famille Huet-Thauvin
    tombeau de la famille Huet-Thauvin Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    mon mari/ Léon Huet/ chef de brigade de retraite/ de gendarmerie/ d'Enghien/ 1864-1911. L'entreprise ayant mené le chantier est celle du marbrier Clément de Deuil. Madame Huet, née Henriette Thauvin (1852 bas relief de bronze. Il semble que la dalle de marbre posée sur le tombeau soit un ajout récent.
    Représentations :
    Portraits en buste de Léon Huet dans son uniforme et de sa femme
    Description :
    Tombeau de type cénotaphe et stèle surmontée d'un auvent de pierre pour abriter le bas-relief de
    Titre courant :
    tombeau de la famille Huet-Thauvin
  • Maison commune : salle municipale
    Maison commune : salle municipale Enghien-les-Bains - 9, 11, 13 rue du Marché - en ville - Cadastre : 1995 AD 16, 17, 18
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    C'est l'architecte Henri Moreels, architecte de la ville, qui travaille dès 1927 sur le projet de salle municipale, alors nommée salle Belhomme. Les archives de la commune conservent deux projets : l'un de style régionaliste, l'autre avec un répertoire architectural plus historicisant. Le programme est identique dans les deux projets : présence de garages, salle d'attente, toilettes municipales pour hommes et
    Description :
    surmontées d'un auvent de béton et un couronnement avec un fronton aux rampants curvilignes sur lequel sont sculptés les initiales de la république, RF et l'inscription salle municipale, le tout encadré de deux vases en ronde bosse, posés sur des piédestaux. Le reste de l'édifice se compose de trois travées aux est souligné d'une frise lisse et d'un motif de godron surmonté d'une corniche en forte saillie ornementaux. A l'extrémité de l'ensemble, se situe le transformateur orné au dessus de la corniche d'un
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Plan du projet de l'architecte de la ville, 1927. (AM Enghien-les-Bains, M14 Projet d'élévation de façade, 1927. (AM Enghien-les-Bains, M14) IVR11_20099500096NUC4A Second projet d'élévation de façade, 1927. (AM Enghien-les-Bains, M14) IVR11_20099500095NUC4A Vue d'ensemble depuis la rue de l'édifice. IVR11_20089500373NUC4A Détail du couronnement en fronton au dessus de l'entrée. IVR11_20089500375NUC4A
  • immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure
    immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 46 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 79
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le Castel de l'Espérance a été construit en 1911 par l'architecte Henri Moreels constitué de deux immeubles de rapport sur une parcelle dont l'architecte se dit le propriétaire, ce qui lui est contesté car de haut, refusé en raison de sa non conformité avec le décret urbain n'autorisant qu'une hauteur totale de 14 mètres. Les deux immeubles sont construits sur une parcelle étroite : un premier immeuble en retrait avec un jardinet en avant, un jardin organisé sur le plan de l'architecte en quatre parterres et
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    formant ressaut, couronnées au niveau de l'étage de comble par deux balcons-loggias. Au dernier niveau , ces deux travées sont reliées par un balcon-loggia qui repose sur des consoles de béton. Comme dans
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure
    Appellations :
    Le Castel de l'Espérance
    Illustration :
    Elévation et coupe de l'immeuble donnant sur la rue Félix Faure (1911). (AM Enghien-les-Bains, 1T Elévation de la façade antérieure de l'immeuble donnant sur la cour intérieure (1911). (AM Enghien Vue de la façade antérieure de l'immeuble sur la rue Félix Faure IVR11_20089500365NUC4A Détail de la plaque de signature de l'architecte Moreels. IVR11_20089500366NUC4A Vue la porte d'entrée de l'immeuble donnant sur la rue Félix Faure IVR11_20089500367NUC4A Détail de la frise sur faïence ornant la porte d'entrée du premier immeuble. Motif floral Détail du décor entre deux baies, sur un plein de travée IVR11_20089500369NUC4A
  • garderie d'enfants La santé c'est le bonheur
    garderie d'enfants La santé c'est le bonheur Enghien-les-Bains - 5 villa de la Croix blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 275
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette crèche a été construite à la demande de l'association enghiennoise La santé c'est le bonheur construire deux ans plus tard la crèche du même nom par l'architecte de Deuil Maurice Leguiller avec une partie réservée à la crèche, un bâtiment goutte de lait et un poste de secours.
    Description :
    . Sur la cour, le bâtiment, accolé à un édifice antérieur, s'ouvre avec deux travées de larges fenêtres horizontales. Le style général est celui que l'on qualifie durant les années Trente de style cottage.
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 5 villa de la Croix blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 275
    Illustration :
    Elévation de la nouvelle crèche et coupe du bâtiment par l'architecte Leguiller, 1931. A l'arrière figure l'ancien bâtiment. (AM Enghien-les-Bains, 1T 61, autorisations de permis de construire Plans du sous sol et du rez-de-chaussée, 1931. (AM Enghien-les-Bains, Fonds des autorisations de permis de construire) IVR11_20099500195NUC4A
  • maison, 44 rue de la Barre
    maison, 44 rue de la Barre Enghien-les-Bains - 44 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 234
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Selon la tradition orale, le commanditaire voulait que sa maison, placée dans l'axe de l'église, en fond de perspective du boulevard Sadi Carnot, fasse écho à l'édifice religieux. La petite tour où se
    Représentations :
    cabochons de céramique
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Description :
    , amorti par un épi de faîtage.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 44 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 234
    Titre courant :
    maison, 44 rue de la Barre
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison construite dans l'axe du boulevard Sadi Carnot. IVR11_20089500471NUC4A
  • immeuble, 60 boulevard Sadi Carnot
    immeuble, 60 boulevard Sadi Carnot Enghien-les-Bains - 60 boulevard Sadi Carnot rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 410
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    trois boules ornent le balcon et la lucarne de la travée d'angle
    Description :
    immeuble d'angle à travées qui fait partie du corpus d'immeubles de pierre, peu fréquent à Enghien
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 60 boulevard Sadi Carnot rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 410
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble construit par l'architecte Gallibert. IVR11_20099500414NUC4A
  • maison, 12 boulevard Hippolyte Pinaud
    maison, 12 boulevard Hippolyte Pinaud Enghien-les-Bains - 12 boulevard Hippolyte Pinaud - en ville - Cadastre : 1995 AD 686
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Deux motifs sculptés en enroulement ornent le départ du fronton. Un décor de cartouche est porté sur les décors de céramique dont l'un formant le fronton cintré de la bie du premier étage est surmonté d'une spère de pierre posée sur un petit socle
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    La façade pignon-gouttereau présente un pignon caractéristique de la production des frères Leseine : de type flamand, marqué d'un grand poinçon et souligné par une importante corniche. On retrouve, ce qui est également récurrent dans leur oeœuvre, la travée constituée d'un balcon, d'un bow-window de bois et d'une lucarne de même nature au petit toit en pavillon et au linteau orné d'une frise de céramique portant la date de l'édifice. L'entrée est précédée d'un auvent couvert d'ardoise et supporté par de fins piliers de bois.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Détail du chronogramme ""1897"" porté sur le linteau de la lucarne. IVR11_20099500612NUC4A
  • immeuble, 29 rue Paul Delinge
    immeuble, 29 rue Paul Delinge Enghien-les-Bains - 29 rue Paul Delinge - en ville - Cadastre : 1995 AD 359
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    norme dans l'architecture de la ville d'Enghien : huit travées sur cinq niveaux. Le rez de chaussée est motif monumental dessiné par de larges cannelures entre les six travées centrales. Le toit en terrasse
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble. Sur la porte, figure le monogramme G. B. IVR11_20089500448NUC4A
  • immeuble, 43 bis avenue de Ceinture
    immeuble, 43 bis avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 43 bis avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 11
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Construit vers 1925-1930 par l'architecte de Soisy-sur-Oise, Cadoret, cet immeuble est l'un des rares a avoir été édifié à cette période sur les bords du lac. Il atteste de la dynamique urbaine des années Trente dans la ville où de nombreux immeubles s'élèvent dans différents quartiers.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cet immeuble à cinq travées présente une façade ordonnancée encadrée de chaînages d'angle harpés et une travée centrale marquée par une marquise et des baies soulignées par des jardinières de béton en forte saillie. De part et d'autre, deux travées aux baies plus étroites sont reliées visuellement par un motif rudenté sur les pleins de travée. Enfin, les travées latérales ferment la composition en marquant un léger ressaut, couronnées d'un fronton. Chaque baie présentant un garde corps formé de colonnes de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 43 bis avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 11
    Titre courant :
    immeuble, 43 bis avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble, depuis la rue. IVR11_20099500456NUC4A
  • magasin de commerce hôtel des ventes
    magasin de commerce hôtel des ventes Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Un exemple de l'activité de l'architecte Henri Moreels en matière de construction commerciale dans l'Architecture usuelle, la jugeant donc comme exemplaire, signale que la façade est recouverte de cimentaline et ornée de mosaïque.
    Dénominations :
    magasin de commerce
    Description :
    Ce petit bâtiment commercial a fait l'objet d'un grand soin, selon l'habitude de l'architecte. Une grande baie, construite en béton armé, en anse de panier, est accostée de deux portes symétriques. La façade est rythmée par des pilastres et couronnée par une frise de métopes, sans doutes ornées de cabochons de céramique, d'une importante corniche, le tout sommé d'un garde corps de ferronnerie de style Art déco masquant le toit. Des décors de mosaïque surmontent les portes, les écoinçons de l'arc et
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    magasin de commerce hôtel des ventes
    Annexe :
    Enghien, magasin de commerce hôtel des ventes. Sources et bibliographie Documentation Revue Petit .54. (Centre de documentation du musée d'Orsay) Petit hôtel des ventes à Enghien-les-Bains. In L'Architecture usuelle. 1921, pp. 53-54. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris Per F° 537)
    Illustration :
    Elévation de la façade sur la rue. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/12, en feuillet détaché
  • lotissement concerté Villa des Platanes
    lotissement concerté Villa des Platanes Enghien-les-Bains - 66 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 371, 372, 373, 375
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    deux types de maison ; le type A et le type B, variation sur la typologie de la maison avec façade
    Parties constituantes non étudiées :
    clôture de jardin
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Murs :
    faux pan de bois
    Description :
    Les maisons de type pignon-gouttereau présentent une façade pignon où se superposent le garage, le
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 66 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 371, 372, 373, 375
    Annexe :
    , ZACCAGNINO. Quelques réalisations de Jodart et Zaccagnino. Strasbourg : Société Française d'Editions d'Art
    Illustration :
    , autorisations de permis de construire) IVR11_20099500184NUC4A Plan général du lotissement. (AM Enghien-les-Bains, Fonds des autorisations de permis de construire Vue d'ensemble de l'une des villas de type A. IVR11_20099500457NUC4A
  • maisons jumelles, 4 - 4bis boulevard Sadi Carnot
    maisons jumelles, 4 - 4bis boulevard Sadi Carnot Enghien-les-Bains - 4, 4bis boulevard Sadi Carnot - en ville - Cadastre : 1995 AD 508, 507
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces deux maisons, destinées à être des maisons de rapport, ont été construites au début du 20e siècle pour un certain monsieur Fauveau, commerçant de son état, déjà propriétaire de deux autres maisons construites au début de la rue Félix Faure. Celle située au n°1 de cette rue possède des éléments de décor de deux maisons jumelles vient de faire l'objet d'une importante restauration.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    L'essentiel de cette iconographie est présente sur les décors de sgraffitte : paysage lacustre avec orné de fleurs, écureuil dans un cartouche entouré de branches de fruits et de fleurs, paon dans un paysage de lac avec un château, un vase et des oiseaux. Formant de petits culots situés sous les linteaux métalliques des baies, des muffles de lion avec un anneau dans la gueule sont traités en léger relief.
    Description :
    Par l'organisation de leurs façades, ces deux maisons jumelles ne semblent former qu'un édifice à marquise. L'ensemble est symétrique, notamment dans la répartition des éléments de décor.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Détail du décor de sgraffite peint au-dessus de l'une des baies du rez-de-chaussée : paon devant un paysage de lac. IVR11_20089500440NUC4A Détail du décor de sgraffite peint au-dessus de la baie géminée centrale : paysage de lac avec des Détail du décor de sgraffite peint dans le haut de la façade : vue de l'un des visages, de style Détail du décor de sgraffite peint au-dessus d'une porte d'entrée : fleurs et motifs géométriques Détail du décor de sgraffite peint au-dessus d'une baie du premier étage : écureuil dans un cartouche encadré de branches de fruits et de fleurs IVR11_20089500439NUC4A Détail du décor sculpté disposé sous le linteau métallique : muffle de lion tenant un anneau dans
  • maison, 74 boulevard Cotte
    maison, 74 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 74 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 1047
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison a été construite en 1927 par l'architecte d'Enghien Henri Moreels dont la plaque de
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison, de plan massé, présente une façade antérieure organisée en pignon et gouttereau sur le même alignement. L'intérêt de cette façade réside dans la variété de la mise en œuvre de nombreux matériaux et dans le décor. L'architecte utilise la meulière avec des modes de taille différents, tantôt en moellons irréguliers, tantôt en blocs réguliers dans la partie inférieure du rez de chaussée . L'horizontalité est marquée par les corniches et par les différentes frises : au rez de chaussée, large, elle est composée de céramique, ornée de brins de muguet, et de brique, à l'étage d'une frise de muguet et d'un bandeau de pierre. La façade se caractérise également par une polychromie orientée dans la gamme des bleus turquoise, donnée par les briques vernissée et les cabochons de céramique qui soulignent les points forts de l'architecture : couronnement des baies, frises, pignon. A l'instar de plusieurs maisons à Enghien, elle a conservé plusieurs lanternes d'extérieur en ferronnerie dont celle à gauche de la façade antérieure qui est
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure ; maison construite par l'architecte Henri Moreels en 1927 Détail de l'un des garde-corps de ferronnerie traité dans un style Art nouveau Détail de la frise sur la façade antérieure. Ornement floral : muguet. IVR11_20089500251NUC4A Détail du pavement de mosaïque du vestibule d'entrée : décor d'iris. IVR11_20099500591NUC4A
  • immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle
    immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle Enghien-les-Bains - 53 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 220
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    en béton armé par l'entreprise Pauchot et frères. Pour cette commande, Thion reprend l'une de ses œuvres parisiennes édifiée l'année précédente, au 231 bis rue Lafayette, dont il réutilise le dessin de
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Situé sur une parcelle étroite, il ne présente qu'une travée avec une succession de balcons sur faisant la hauteur de deux étages, un fronton maniériste est dessiné par deux rampants courbes traités pots à feu. En raison de l'exigüité de la parcelle, chaque étage ne comprend qu'un appartement avec le lumière se diffuse dans les deux pièces. Le rez de chaussée est en grande partie réservé à une boutique dont l'entrée est marquée par deux colonnes. Mais la partie la plus originale de l'immeuble réside dans volées sont identiques jusqu'au dernier niveau. Le garde-corps est constitué d'immenses volutes de et réinterprété par l'ajout de chutes de roses et d'enroulements de style rocaille. Ces derniers
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 53 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 220
    Titre courant :
    immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle
    Illustration :
    Plans du rez-de-chaussée et des étages (1904) (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500534NUC4A Coupe de l'immeuble (1904). On remarque que sur les trois étages, les appartements sont ornés de colonnes et que le décor de l'escalier se poursuit jusqu'au dernier niveau. (AM Enghien-les-Bains Elévation de la façade sur la rue (1904). (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500535NUC4A Détail du décor de la partie supérieure de l'immeuble. IVR11_20089500477NUC4A Vue de la première volée de l'escalier depuis le vestibule du rez-de-chaussée ; le départ est marqué par un pot à feu orné de guirlandes IVR11_20099500044NUC4A Vue d'ensemble de deux volées de l'escalier et du mur noyau ajouré IVR11_20099500045NUC4A Détail des volutes sculptées de la rampe d'escalier. IVR11_20099500046NUC4A
  • ensemble de trois maisons, 35, 37, 39 avenue de Ceinture
    ensemble de trois maisons, 35, 37, 39 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 35, 37, 39 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 16, 418, 14
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Durant le premier quart du 20e siècle, entre 1908- 1909, l'architecte de Neuilly-sur-Seine, Louis qui ferment les jardins du côté de la rue, très vraisemblablement exécutés par le ferronnier d'Enghien Guillaume. Deux de ces édifices ont fait l'objet d'une publication, le n°35 dans L'Architecte de 1910 et le n°37 de la même revue, en 1909.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Les canards figurent sur un motif de vagues stylisées.
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Description :
    Le numéro 35, en brique rouge de Sannois, sur soubassement de meulière, présente un plan oblong avec répartition des pièces de réception sur la partie droite, la salle à manger ouvrant largement sur le lac. Le choix des matériaux témoigne de la grande qualité de la mise en œuvre et du décor : frises en mortier coloré décoré de demi-carreaux en terre cuite rouge, bandeaux et appuis des baies en pierre, parois du porche d'entrée en briquettes de chrysocérame blanches et rouges. Le numéro 39 qui à l'origine était ornée de sgraffite figurant un vol de canard sur des motifs de vagues stylisées
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 35, 37, 39 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 16, 418, 14
    Titre courant :
    ensemble de trois maisons, 35, 37, 39 avenue de Ceinture
    Annexe :
    Enghien - Ensemble de 3 maisons - Sources et bibliographie Revues Villa avenue de ceinture à Enghien, Louis Sorel architecte. In L'Architecte, 1910, p. 32, pl. XXIV. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, Per F° 471) Villa par M. L. Sorel. In L'habitation pratique, août 1910, 2e série, 7e
    Illustration :
    Vue de la façade antérieure de l'une des maisons. Sur la façade latérale, la frise de sgraffite est en place ornée de motifs de vagues et de vols de canards. Photographie. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/13 Vue d'ensemble de la maison construite par l'architecte Sorel au n°35. A droite, maison située au n Façade sur rue de la maison située au n°35. IVR11_20089500556NUC4A Détail du haut toit en pavillon et des deux souches de cheminée de la maison bâtie au n°35 Vue d'ensemble du n°37 avec, au premier plan, l'un des portails d'entrée de la propriété dont le Vue d'ensemble de la maison du n°39 avenue de la Ceinture. IVR11_20089500566NUC4A Détail des communs du n°39, alignés sur rue, avec une lucarne de type rural. IVR11_20089500567NUC4A Détail de la ferronnerie de la grille de clôture donnant sur la rue, pour la propriété du n°35 Détail de la ferronnerie de la grille de clôture donnant sur la rue, pour la propriété du n°35
  • temple
    temple Enghien-les-Bains - 155 avenue de la Division-Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 189
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    'œuvre de l'architecte parisien Clavet et l'entrepreneur de Soisy-sous-Montmorency Thouhier. Sa création a été financée par la communauté protestante venant en villégiature dans les communes d'Enghien, de Montmorency et de Soisy par une souscription dont l'initiative revient à Léonie Davillier. L'achat du terrain et les travaux sont tout d'abord enregistrés sous le nom de monsieur Vors que sert de prête nom à cette opération et l'ensemble est donné le 25 juillet 1957 au consistoire de l'église réformée de Paris . Le culte n'y est tout d'abord célébré par des pasteurs parisiens qu'à la belle saison de mai à novembre et ce n'est qu'en 1890 que le Consistoire décide de nommer pour Enghien et Argenteuil un pasteur titulaire, Paul de Felice. L'édifice initial était constitué d'une nef, d'une annexe en rez-de-chaussée et Sarrazin, nom de la famille finançant ces travaux. En 1932, l'architecte Robert Bignens surélève l'annexe , à droite de la façade. En 1936, pour permettre l'agrandissement du temple, un porche d'entrée est
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 155 avenue de la Division-Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 189
    Illustration :
    Plan, coupe, élévation de l'édifice par l'architecte Robert Bignens pour l'agrandissement du temple
  • monument commémoratif Jacques Daburon
    monument commémoratif Jacques Daburon Enghien-les-Bains - rue du Général de Gaulle rue Jules Regnault - en ville - Cadastre : 1995 AE 293, 288, 287
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    C'est dans le square Daburon créé en 1960, dénommé depuis l'établissement de la ZAC promenade un édicule en forme de rocher, le sculpteur Albert de Jaeguer (1908 1992) dispose un médaillon
    Description :
    Sur un monument en forme de rocher a été apposé un médaillon de bronze.
    Auteur :
    [sculpteur] Jaeger de Albert
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - rue du Général de Gaulle rue Jules Regnault - en ville - Cadastre : 1995 AE
    Illustration :
    Projet de médaillon. Dessin, 1959. (AM Enghien-les-Bains, O97) IVR11_20099500154NUC4A Détail du médaillon. Oeuvre du sculpteur Albert de Jaeger en 1959. IVR11_20089500420NUC4A
  • maison de ville, 23 rue Pasteur
    maison de ville, 23 rue Pasteur Enghien-les-Bains - 23 rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1995 AD 1075
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de ville
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Dans la partie supérieure figure une frise ornée du motif de grecque, dessiné par la mise en oeuvre de briques de deux tonalités.
    Description :
    Cette maison de ville possède une entrée d'atelier fermée par une grande porte cochère en ferronnerie sur laquelle figure le monogramme FB. L'axe de sa composition est marqué par l'importante souche de cheminée ornée d'un décor de brique qui porte à sa base, sur un petit tympan de pierre, la signature de l'architecte. Le toit largement débordant est supporté par des aisseliers de bois.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    maison de ville, 23 rue Pasteur
    Illustration :
    Vue de la façade de l'édifice avec ses décors de briques et sa porte cochère en ferronnerie