Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • maisons, immeubles
    maisons, immeubles Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Illustration :
    travaux n° 59, 1908. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400028XA (société d'épargne et de construction de maisons à bon marché). (AM Le Perreux-sur-Marne de maison. Déclaration de travaux n° 56, 1923. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400022XA . Déclaration de travaux n° 56, 1923. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400018XA ° 43, 1935. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400016XA Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400014XA signés E. Combecau. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400034XA . Combecau (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400032XA Plans et élévations d'une maison Netter. Déclaration de travaux n° 67, 1922. (AM Le Perreux-sur Vue panoramique, depuis Nogent-sur-Marne. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19859400236XB
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • couvent de carmes, puis palais de justice, actuellement tribunal administratif
    couvent de carmes, puis palais de justice, actuellement tribunal administratif Melun - 43 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AI 88, 89
    Description :
    L'ancien couvent des Carmes est aujourd'hui divisé en deux parties : le Centre culturel (sous -dossier) et le tribunal administratif. Ce dernier a repris le plan des bâtiments conventuels du 18e siècle intérieur ont été profondément remaniés au 19e siècle. L'aile principale, donnant sur la rue du Général de
    Illustration :
    « Coupe sur les ailes en retour et élévation sur le cloître », 11 mars 1816. (AD Seine-et-Marne. 4 Le jardin des Carmes en 1944. Huile sur toile. (Musée municipal de Melun. inv. 987.3.2 cazerne de gendarmerie », 11 mars 1816. (AD Seine-et-Marne. 4 N 94) IVR11_20077700119NUC4A -et-Marne. 4 N 94) IVR11_20077700120NUC4A 1841. (AD Seine-et-Marne. 4 N 95) IVR11_20077700122NUC4A La façade du théâtre et du palais de justice, vers le début du 20e siècle. La carte postale La salle d'audience du premier étage : vue intérieure, depuis le coin sud-est. IVR11_20027701020VA La salle d'audience du premier étage : vue d'ensemble, depuis le bureau du président L'escalier d'honneur : vue d'ensemble, depuis le repos. IVR11_20027701012VA Le départ de l'escalier d'honneur. IVR11_20027701009V
    Historique :
    des bienfaiteurs et fondateurs. Le couvent est à nouveau brûlé en septembre 1590, sur ordre du Le couvent des Carmes est fondé en 1404 dans le quartier du Vieux Marché, malgré l'opposition des bastir le couvent et l'église, et aussi y fist encommencer une église de haut et somptueux edifice". Il est notamment doté d'un collège. Brûlé par les Anglais en 1420, le couvent est rétabli au 15e siècle : en 1621, un marché est passé pour l'église. De 1734 à 1738, d'importants travaux sont entrepris sur façade). En 1790, le couvent accueille les séances du directoire départemental (= le conseil général). La chapelle devient en 1813 le théâtre de Melun (cf. sous-dossier). En 1800, l'administration départementale quitte les Carmes pour s'installer sur son site actuel (voir notice IA77000539). Les anciens bâtiments l'ancien couvent des Frères de la doctrine chrétienne, occupé par le tribunal et la gendarmerie depuis le département Martial Sénèque en 1867 : il s'agit d'une véritable reconstruction, tout en conservant le plan
  • faubourg de Chaage
    faubourg de Chaage Meaux
    Description :
    comme les maisons de notable se situent sur le boulevard Jean Rose ou à son immédiate proximité. La Le quartier s'étend entre le castrum et la voie ferrée. Sa limite orientale est la rue Gambetta , construite au dessus de l'ancien brasset Saint-Faron (bras mort de la Marne aujourd'hui recouvert). Les rues percement plus récent, le tracé des rues est orthonormé. L'habitat y est très diversifié. Les immeubles partie occidentale du quartier présente un habitat de faubourg, dans la continuité avec le quartier Saint de la voie ferrée. Le quartier se caractérise également par une forte présence d'édifices jumeaux
    Illustration :
    cathédrale. Au premier plan, le boulevard Jean-Rose suit les fortifications de la ville, il est bordé Vue de la partie nord-ouest de la ville, depuis la tour nord de la cathédrale. Le premier plan se situe dans la ville ancienne, au sein du quartier canonial. On reconnaît ensuite le boulevard Jean-Rose La partie centrale du faubourg de Chaage, vue depuis la tour nord de la cathédrale. Le premier plan se situe dans la ville ancienne, au sein du quartier canonial. On reconnaît ensuite le boulevard Jean Notre-Dame de Chaage. La partie gauche de l'image est occupée par la rue de Chaage, dont on voit bien le Le boulevard Jean-Rose et ses alentours, vus depuis la tour nord de la cathédrale. Au premier plan boulevard Jean-Rose (dossier IA77000765). A gauche, on distingue le tracé rectiligne de la rue Alfred-Maury Carrefour de la rue Gambetta et de l'avenue de la République, vu depuis le nord-est Le début de la rue Barigny, vu du sud (vue prise au niveau du n°13). Cette rue se caractérise par
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Ce quartier était déjà habité à l'époque antique, et le mot de Chaage provient vraisemblablement du acquiert ainsi son autonomie. Plusieurs rues sont percées dans le 3e quart du XIXe siècle (rue Gambetta nombreuses maisons sont construites le long de ces voies nouvelles. En 1955 est ouverte une dernière artère
1