Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • portail de droite de la façade occidentale : vie de la Vierge
    portail de droite de la façade occidentale : vie de la Vierge Meaux -
    Titre courant :
    portail de droite de la façade occidentale : vie de la Vierge
    Description :
    Le portail est constitué de plusieurs pierres différentes : les plinthes sont en liais des environs de Paris, les ébrasements et les voussures sont en pierre de Varreddes, et le tympan est sculpté dans pierre de Varreddes, plus sensible aux intempéries.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Vue d'ensemble du tympan : la vie de la Vierge. IVR11_20107700118NUC4A Partie supérieure du tympan : le Couronnement de la Vierge. IVR11_20087700561NUC4A Détail de la Dormition. IVR11_20087700566NUC4A Partie gauche du linteau, vue de côté : Annonciation et Nativité. IVR11_20087700565NUC4A Détail de l'Annonciation. IVR11_20097700242NUC4A Détail de l'Annonciation (vue latérale). IVR11_20097700244NUC4A Détail de la Nativité. IVR11_20097700243NUC4A Détail de l'Adoration des Mages (partie gauche) : la Vierge à l'Enfant, saint Joseph, et les trois Détail de l'Adoration des Mages (partie droite) : les trois rois et leur cortège Détail d'une statuette de la voussure intérieure, côté gauche (2e position) : ange agenouillé
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    Le portail de droite de la façade occidentale de la cathédrale de Meaux est consacré à la Vierge . Il est contemporain des travaux d'établissement de la façade définitive de la cathédrale, au XIVe siècle, de même que le portail central (portail du Jugement Dernier, IM77000255), tandis que celui de
    Représentations :
    Dormition de la Vierge Couronnement de la Vierge Le tympan est entièrement consacré à la vie de la Vierge : Annonciation, Nativité et Adoration des Mages au linteau ; Dormition de la Vierge au registre médian; Couronnement de la Vierge au sommet du tympan. La représentation de la Dormition, thème d'origine byzantine, et l'absence de l'Assomption témoignent d'un certain archaïsme de l'iconographie mariale à Meaux. Les voussures sont très dégradées et peu lisibles. Elles représentent des anges dans la voussure intérieure, des figures de saints dans la voussure disparu et leur iconographie n'est pas connue ; au trumeau se trouvait sans doute une statue de la Vierge.
    Historique :
    chantier d'allongement de la nef) et 1348 (Peste Noire) ou 1358 (Jacquerie). La composition de du Jugement, on peut comparer les sculptures du tympan de la Vierge aux apôtres de Saint-Jacques-aux Wagner a mis en lumière les conditions de fabrication du portail. Sur les deux registres supérieurs, les courbures du tympan ne correspondent pas à celles des voussures. La pierre centrale (Dormition de la Vierge ) a été coupée sur ses deux côtés, supprimant notamment les pieds d'un ange. Ces détails, de même que la nature de la pierre utilisée pour le tympan, indiquent que celui-ci a vraisemblablement été
  • portail central de la façade occidentale : le Jugement Dernier
    portail central de la façade occidentale : le Jugement Dernier Meaux -
    Titre courant :
    portail central de la façade occidentale : le Jugement Dernier
    Description :
    Le portail est constitué de plusieurs pierres différentes : les plinthes sont en liais des environs de Paris, les ébrasements et les voussures sont en pierre de Varreddes, et le tympan est sculpté dans pierre de Varreddes, plus sensible aux intempéries.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Détail du registre médian : les anges sonneurs de trompe. IVR11_20097700236NUC4A Détail du registre inférieur (partie gauche du linteau) : de droite à gauche, la Résurrection des La partie inférieure du portail : vantaux de porte (d'origine) et trumeau. IVR11_20127700953NUC4A Détail d'une console du linteau (au sommet du trumeau) : ange jouant de la viole Détail de la console supportant l'extrémité gauche du linteau : ange tenant un encensoir Détail de voussures. IVR11_20097700238NUC4A
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Texte libre :
    Le portail central de la façade occidentale de la cathédrale de Meaux est consacré au Jugement d'établissement de la façade définitive de la cathédrale, au XIVe siècle. Le portail de la Vierge, à droite , appartient à la même campagne, tandis que celui de saint Jean-Baptiste, à gauche, est plus tardif.
    Représentations :
    Comme c'est généralement le cas dans les cathédrales gothiques, le portail central de la façade senestre). Au registre médian, quatre anges sonneurs de trompe entourent quatre personnages agenouillés. Il s'agit de saint Jean-Baptiste à gauche avec sa peau de bête, saint Jacques le majeur à droite (tenant son Jeanne de Bourgogne et son époux, le roi Philippe VI, qui autorisa la construction de la façade. Il faut
    Historique :
    Ce portail, comme celui de la Vierge, a probablement été sculpté entre 1336 (début du chantier d'allongement de la nef) et 1348 (Peste Noire) ou 1358 (Jacquerie). Le style des sculptures peut être rapproché de celui des apôtres de l'hôpital Saint-Jacques-aux-Pèlerins de Paris, exécutés en 1317-1324 par Guillaume de Nourriche et Robert de Lannoy (aujourd'hui conservés au Musée de Cluny) : les plis en volute des manteaux de saint Pierre, du Christ trônant et des anges des voussures, sont comparables à ceux Christophe Wagner a mis en lumière les conditions de fabrication du portail. Certains éléments portent en effet la marque de leur adaptation à l'emplacement architectural qui leur a été dévolu : les deux rangs d'arcature qui séparent les registres ont été coupés à certaines de leurs extrémités, certaines figures de la être rajoutée à gauche de l'ange soufflant dans sa trompe (registre médian, côté gauche). Ces détails , de même que la nature de la pierre utilisée pour le tympan, indiquent que celui-ci a
1