Logo ={0} - Retour à l'accueil

villa Les Ravenelles

Dossier IA77000486 réalisé en 2003

Fiche

AppellationsLes Ravenelles
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonMelun - Melun sud
AdresseCommune : Melun
Adresse : 14 avenue des
Tilleuls
Cadastre : 1985 BC 271

Au début du 20e siècle, une opération de lotissement est menée par Maurice Chamaillé sur le terrain lui appartenant, à l'ouest de l'avenue Thiers. En 1913, M. Chamaillé cède à la Ville l'avenue des Tilleuls, construite pour desservir ce lotissement. Plusieurs maisons sont édifiées le long de cette voie dans le 1er quart du 20e siècle (cf. recherches de M. Damien Jullemier). La plus pittoresque est la villa Les Ravenelles. Cette villa est édifiée en 1910 pour Fernand-Gabriel Dominique, employé à la brasserie Gruber. Celui-ci réside dans la maison voisine (31 rue de Dammarie), d'une facture beaucoup plus sobre ; il loue la villa à un professeur, Ernest Sieurin. Un parpaing de la façade porte la signature de l'architecte : "Société Immobilière Montereau Seine-et-Marne. G. Richardot architecte S.N." Richardot était alors installé dans le quartier, au 6 rue de la Fosse-aux-Anglais. Parmi ses autres réalisations à Melun, figure un immeuble de rapport 19 rue Saint-Etienne (1912-1913).

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1910, daté par source
Auteur(s)Auteur : Richardot Georges Léon architecte signature
Personnalité : Dominique Fernand Gabriel commanditaire attribution par source

La villa est construite en parpaings apparents, avec un décor de brique. Sur la partie en décrochage, on trouve en outre un essentage d'ardoise et du pan de bois. Des carreaux de céramique vernissée, des épis de faîtage et un jeu sur la disposition des ardoises du toit en pavillon complètent le décor. La couverture combine deux toits à demi-croupe, dominés un toit en pavillon. Un petit jardin entoure la villa sur trois côtés.

Mursessentage d'ardoise
parpaing de béton
pan de bois
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit en pavillon
demi-croupe
Typologiesvilla
Techniquescéramique

Cette villa s'inscrit dans une opération de lotissement caractéristique de l'extension de Melun vers le sud, à partir de la seconde moitié du 19e siècle (arrivée du chemin de fer). Elle a été retenue pour étude en raison de son caractère pittoresque, qui la distingue de ses voisines.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.