Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison-atelier de Charles Daubigny

Dossier IA95000506 réalisé en 2019

Fiche

Dénominationsmaison, atelier
Aire d'étude et cantonIle-de-France
AdresseCommune : Auvers-sur-Oise
Adresse : 61 rue Daubigny

Le 15 février 1817 nait à Paris Charles-François Daubigny, fragile de santé, l'enfant est mis en nourrice à Valmondois, à la campagne, où il va rester jusqu'à l’âge de 9 ans.

En 1857, pour être encore plus près du motif et de l’eau qu’il aime tant représenter, Daubigny achète un bateau, qui jadis servait de bac : le «Botin ». Il y fait aménager une cabane pour pouvoir s’y abriter et le cas échéant, y dormir. Cela deviendra son Bateau-Atelier. Chaque été, il se rend à Auvers-sur-Oise, lieu paisible à quelques encablures de Valmondois, où il passa une partie de sa plus tendre enfance. Il fait de l’Ile de Vaux son principal port d’attache. Avec le « Botin » il parcourt les cours d’eaux et va même jusqu’à Honfleur. Karl, son fils l’accompagne. Puis, après plusieurs séjours en Normandie sur la Côte Fleurie, il décide de revenir à Auvers-sur-Oise, pour s’y installer. Sa notoriété s ‘affirme et Napoléon III, en 1860 lui achète sa toile « Etang de Gylieu » reconnue comme pur chef-d’œuvre.

En 1860, Daubigny fait l’acquisition d’un terrain à Auvers-sur-Oise.Il sollicite le peintre architecte Oudinot, son ami, pour dessiner les plans de sa Maison-Atelier. Au départ la maison est prévue pour avoir deux étages. Des pièces à vivre seront aménagées sur trois côtés de l’atelier. Ce dernier sera ouvert sur l’extérieur grâce à une grande baie vitrée.

Les amis de Charles Daubifny : Oudinot, Corot, Daumier, Geoffroy Dechaume ornent la maison de peintures. Corot, concepteur de la décoration de l’Atelier, y représentera des paysages d’Italie qu’il a aussi beaucoup aimés.

Daubigny gagne l’Angleterre en 1870 pendant la guerre, où il croise et PIssarro. A la fin de la guerre de 1870, la famille Daubigny regagne la France et séjourne dans différentes communes avant de rejoindre Paris.Le Salon, suspendu pendant la guerre, reprend et Charles-François Daubigny y expose deux toiles qui y seront vendues.Après un voyage en Hollande en 1871, il accueille ensuite Monet et Pissarro dans sa maison d'Auvers-sur-Oise, ainsi que d'autres , comme Cézanne arrivé à Auvers en 1872, se partageant entre Auvers et la capitale où il décède en 1878.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Sol Anne-Laure
Anne-Laure Sol

Conservateur du patrimoine, service Patrimoines et Inventaire, Région Ile-de-France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.