Logo ={0} - Retour à l'accueil

lotissement concerté, résidence Antibes

Dossier IA77000744 réalisé en 2009
Appellationsrésidence Antibes
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonMeaux
AdresseCommune : Meaux
Lieu-dit : Beauval A
Adresse : boulevard, Amundsen, boulevard
Albuquerque
Cadastre : 2014 AK 75-76, 173

Le concours de maisons individuelles fut lancé le 27 mars 1969 par le Ministre de l'Equipement et du Logement, Albin Chalandon. Il était destiné à promouvoir des opérations d'urbanisme afin de mettre en chantier un minimum de 7500 maisons individuelles sur la période 1970-1972 et à faciliter l'accession à la propriété. Il devait se positionner sinon comme remède du moins comme alternative à la construction de grands ensembles, et "offrir aux Français de choisir et non plus de subir le type de logement auquel ils aspirent." Ce concours devait également permettre de développer le marché de la maison individuelle pour pouvoir l'industrialiser. Mais le programme de "Chalandonnettes" mit longtemps à aboutir, puisque les 911 logements du programme Chalandon qui seront édifiées à Meaux par le promoteur SCIC, ne seront inaugurés que le 17 juillet 1978, par le ministre lui même.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1969, daté par source
1978, daté par source
Auteur(s)Personnalité : SCIC promoteur attribution par source
Personnalité : Chalandon Albin
Chalandon Albin (1920 - )

Ministre de l'Equipement de 1969 à 1972, Albin Chalandon lança le programme des "chalandonnettes", maisons individuelles à bas prix.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source

Situé à la périphérie de Beauval A, ce lotissement de maisons basses, le plus souvent élevées simplement en rez-de-chaussée s'articulant autour de patios intérieurs, et pour quelques-unes dotées d'un étage, se veut une évocation des maisons grecques, à la fois par son parti pris architectural (enduits blancs, toits en pente légère et ouvertures réduites), et par les noms donnés aux places, allées et rues (Acropole, Apollon, Artémis, Alexandre le Grand, etc.). Le lotissement s'organise autour d'une place centrale bordée d'arbres. Les maisons forment des ensembles mitoyens organisés par blocs de 4 à 8 logements. A l'origine les parcelles n'étaient pas clôturées et constituaient un espace commun, les habitations s'ouvrant directement sur rue. Les espaces privés sont rejetés à l'arrière de la maison dans des patio mitoyens. Des garages sont intégrés aux habitations.

Mursbéton enduit
badigeon

Toitbitume (?)
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturesterrasse
Typologieschalandonnettes
État de conservationremanié
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Duhau Isabelle
Duhau Isabelle

Conservatrice du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Estignard Marie-Laure
Estignard Marie-Laure

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Förstel Judith
Förstel Judith

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.