Dossier d’œuvre architecture IA91000926 | Réalisé par
Blanc Brigitte
Blanc Brigitte

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique
immeuble centre d'action sociale
Auteur
Copyright
  • (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vigneux-sur-Seine
  • Commune Vigneux-sur-Seine
  • Lieu-dit La Croix-Blanche
  • Adresse 28 avenue de la Concorde
  • Cadastre 1983 AR 168

Dans sa séance du 10 avril 1964 le conseil municipal confie aux architectes P. Chemetov et J. Deroche la réalisation du premier centre d'action sociale de la Croix-Blanche, prévue sur un terrain de 2052 m2 formant le lot n° 21 du plan de division du grand ensemble. L'avant-projet reçoit l'agrément de la direction de l'équipement sanitaire et social le 1er décembre 1965. Les travaux sont adjugés le 30 novembre 1966 à la Société nouvelle de construction et d'entretien. J. Simon et M. Courajoud sont chargés de l'aménagement des espaces verts. Dirigé par une assistante sociale communale, le centre doit contribuer à la coordination des divers services sociaux ; il comporte également une halte-garderie et dispense des cours de coupe et d'enseignement ménager, ainsi qu'une aide aux familles pour l'installation de leurs logements. Dans les années 1990 un bâtiment d'un étage a été greffé sur l'édifice initial en rez-de-chaussée.

Le programme comprend un hall d'accueil, d'expositions ou de réunion de150 m2 (avec poteaux permettant de multiples recoupes par panneaux) ; un bar de 16 m2 donne librement sur ce volume qui distribue les deux salles de cours de 30 m2 chacune, les bureaux des assistantes et les locaux de la halte-garderie. Celle-ci comprend une salle de jeux de 40 m2, un bureau, une salle de repos de 30 m2 et des sanitaires. La conception générale du plan a voulu traduire le caractère flexible du bâtiment et de ses utilisations, et permettre des adjonctions ultérieures par un volume de départ non fermé dans sa composition. Sur une ossature en béton armé, les murs extérieurs sont en béton revêtu d'une contre-cloison en brique creuse.

  • Murs
    • béton
  • Toits
    béton en couverture
  • Étages
    en rez-de-chaussée
  • Couvertures
    • terrasse
  • Statut de la propriété
    propriété publique

Annexes

  • IA91000926doc
Date d'enquête 2005 ; Date(s) de rédaction 2006
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Blanc Brigitte
Blanc Brigitte

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Dossier d’ensemble