Logo ={0} - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

dalle funéraire de Jean Rose et de son épouse

Dossier IM77000258 réalisé en 2008

Fiche

Cette dalle funéraire est l'une des plus remarquables de la cathédrale de Meaux. C'est la seule à représenter un couple de laïcs : Jean Rose et son épouse. Ce riche bourgeois de Meaux avait obtenu le privilège de se faire inhumer, avec sa femme, dans la chapelle du Saint-Sacrement qu'il avait fondée en 1331. Le matériau dans lequel est taillée la dalle est également exceptionnel : il s'agit en effet de la "pierre de Tournai", une pierre de couleur noire, qui tranche avec les autres dalles funéraires exécutées en pierre de liais pour la cathédrale au XIVe siècle. Cette oeuvre est significative de la reconnaissance sociale à laquelle a pu prétendre Jean Rose, également fondateur de l'hôtel-Dieu de la Passion en 1356 (dossier IA77000625). Cette brillante carrière a été temporairement mise en péril par la participation de la famille Rose à la lutte contre le régent Charles, duc de Normandie, en 1358 mais les Rose sont demeurés une grande famille de la bourgeoisie meldoise jusqu'au XVe siècle.

Dénominationsdalle funéraire
Appellationsde Jean Rose et de son épouse
Aire d'étude et cantonMeaux
AdresseCommune : Meaux
Emplacement dans l'édificedans la 2e chapelle sud de la nef (ancienne chapelle du Saint-Sacrement)
adossée au mur ouest

Jean Rose, riche commerçant en grains de Meaux, est mort en 1364 et son épouse Jeanne en 1328. La dalle fut installée dans le sol de la chapelle du Saint-Sacrement, fondée par Jean Rose en 1331. Cette chapelle abritait aussi une fresque représentant Jean Rose et sa femme avec deux chapelains (aujourd'hui disparue). Au 19e siècle, la dalle fut redressée contre le mur ouest de la chapelle.

Période(s)Principale : 2e quart 14e siècle

La dalle funéraire est en pierre de Tournai gravée, avec des incrustations de marbre blanc (notamment pour les visages, les mains des défunts et les anges), et probablement un mastic coloré pour les vêtements (disparu). La "pierre de Tournai" est un calcaire carbonifère très utilisé au Moyen Âge pour la confection des dalles funéraires, en Artois et en Flandre. Son utilisation est beaucoup plus rare en Île-de-France, où les "tombiers" parisiens utilisaient plutôt un calcaire fin de couleur blanche.

Catégoriessculpture
Structuresrectangulaire vertical
Matériauxcalcaire, noir gravé, incrustations
Précision dimensions

la = 129 ; l = 262

Iconographieshomme, femme, couché sur le dos, prière, robe, lion, lévrier, coiffe, ange
Précision représentations

Les défunts sont représentés gisant, en prière, sous une arcature rayonnante entourée d'anges thuriféraires. Jean Rose a les yeux ouverts, puisqu'il était vivant quand la pierre tombale a été commandée, tandis que son épouse, décédée bien avant lui, a les yeux fermés. Les pieds de Jean Rose reposent sur un lion, ceux de son épouse sur deux lévriers. Deux écus, jadis armoriés, encadrent chaque défunt.

Inscriptions & marquesépitaphe, sur l'oeuvre, partiellement illisible
armoiries, sur l'oeuvre, disparu
Précision inscriptions

L'épitaphe est partiellement effacée. On peut lire, sur le côté droit et en bas de la dalle : ... ""bourgois de (...)us qui t(respas)sa l'an de grace mil CCC XXVIII VIII jours du mois d'avril pries pour l'ame"" (...). Sur le côté gauche : ... ""qui trespassa l'an mil CCC LXIIII le IX jour de (...)ier"". Les armoiries ont aujourd'hui disparu.

Précision état de conservation

Dalle cassée en haut, ébréchée au bord. Certaines incrustations de marbre blanc ont disparu (lion, lévrier de gauche).

Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé au titre immeuble, 1840
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Malherbe Virginie